chapeau-juif-mpi

Tout le monde a en tête l’image de Louis de Funès dans Les aventures de Rabbi Jacob. Mais à Hollywood, on ne badine pas avec la représentation cinématographique d’un juif orthodoxe.  Au point que plus d’un hassid Loubavitch gagne confortablement sa vie en tant que consultant pour le cinéma et la télévision.

Ils se chargent de superviser le choix des costumes, des coiffures, les décors, mais aussi le langage et même parfois la conformité du scénario avec la vie juive hassidique, ses rituels et sa mentalité.

Ellie Meyer est l’un d’entre-eux. Il travaille en ce moment pour une demi-douzaine de films et d’émissions de télévision. Et se moque des producteurs qui « pensent qu’ils peuvent utiliser un chapeau Amish et un costume noir, et qu’ils ont créé un hassid ». Le shtreimel [chapeau de fourrure traditionnel] et la bekeshe [redingote] doivent être sélectionnés par ces consultants afin d’assurer la crédibilité du film.

Isaac Schonfeld, juif orthodoxe sortant de la Yeshiva Shaar Hatorah dans le Queens, a travaillé avec Woody Allen pour la comédie Apprenti Gigolo dans laquelle Vanessa Paradis incarnait une femme hassidique. Isaac Schonfeld s’était vu confier une étrange mission :  trouver un mot pour « proxénète » en yiddish pour une scène représentant un tribunal rabbinique devant lequel le personnage joué par Woody Allen est accusé d’avoir fourni un prostitué à une femme hassidique !

Pour quelques-uns, la mission de consultance s’accompagne même d’un rôle devant la caméra. Luzer Twersky et Melissa Weisz, issus des écoles Satmar [un groupe hassidique antisioniste] ont à la fois joué dans le film Félix et Meira et conseillé ses réalisateurs. Ici encore, le scénario du film est pourtant bien éloigné de la morale hassidique : le film conte la liaison extraconjugale d’une femme hassidique avec un homme non juif.

juifs-cinéma-holy-rollers-eisenberg

Mais embaucher un consultant juif hassidique n’exempte pas les films hollywoodiens de toute critique par d’autres consultants hassidiques ! Sur Twitter, Luzer Twersky avait critiqué le film de 2010 Holy Rollers [Jewish Connection en français], avec Jesse Eisenberg dans le rôle d’un étudiant de yeshiva hassidique devenu dealer d’ecstasy, notamment concernant les choix de costumes  : « Les gars avec des peyos [papillottes] ne portent pas de costumes courts et de chapeaux Fedora ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Vous pouvez trouvez un peu plus de renseignements sur Elli ici:http://www.imdb.com/name/nm1380939/

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com