Il ne se passe pas une semaine sans que Titiou Lecoq ne se lance pas dans ses envolées misandres sur Slate. Elle ressasse à que « une femme meurt sous les coups d’un homme tous les trois jours ». En bonne hypocrite de gauche (pléonasme), elle « oublie » de préciser qu’un homme meurt assassiné par une femme tous les cinq jours (et encore, ne sont pas comptabiliser ceux poussés au suicide) et que 73 % des enfants battus à mort dans le milieu familial l’ont été de la part de leur mère ou d’une femme de leur entourage… (et ce n’est pas Sainte Germaine de Pibrac ou Aurore Gagnon qui diront le contraire…). Rappelons également qu’aux Etats-Unis, si une femme sur trois est victime de violence, c’est aussi le cas qu’un homme sur quatre… Mais bon, cela n’intéresse pas Lecoq, Daam et leurs semblables, vu que cela ne sert pas leur cause, leur seule et unique cause : culpabilisation de l’homme blanc (et que lui) et chrétien (et que lui).

Comme notre mission est d’informer et d’instruire le peuple, petite liste récente allant du 24 octobre au 24 novembre, que vous ne lirez jamais sur Slate… J’ai délibérément écarté les couples tortionnaires et meurtriers, les deux protagonistes se rejoignant généralement dans la folie (sauf peut-être l’affaire Fiona, extrêmement complexe…)

– 24 novembre : condamnation à perpétuité d’une adolescente de 16 ans qui à York (Grande-Bretagne), avait égorgée le 9 janvier 2017 la petite Katie Rough, 7 ans.

– 23 novembre : trois mois de prison avec sursis pour une femme de 36 ans pour avoir battu sa fille de 11 ans le 2 septembre en pleine rue à Rennes.

– 22 novembre, révélation par la presse que fin septembre, une institutrice de CP de la région d’Arras a été mise en examen pour pédophilie.

– 22 novembre, à Houilles, une mère de famille mord au cou le proviseur de l’école de son fils.

– 21 novembre, à Osaka (Japon), une femme de 53 ans se dénonce à la police pour l’assassinat de 4 de ses bébés entre 1992 et 1997, qu’elle a tués et coulés dans du béton. Rappelons que l’avortement est légal au Japon depuis 1948…

-21 novembre : révélation par la presse française de l’arrestation de Hunter Day, enseignante pédophile en Oklahoma qui avait des rapports avec un garçon de 14 ans.  Tout le monde n’est pas Brigitte… Une semaine plus tôt, c’est en Colombie qu’une enseignante a été arrêté pour avoir obligé des élèves mâles à avoir des rapports avec elle sous peine d’être saqués dans la notation…

– 18 novembre : condamnation d’une enseignante de Floride, Tracie Casler, coupable d’avoir eu des relations sexuelles avec un adolescent de 14 ans lors de la fête d’Halloween 2016.

– 18 novembre : procès de Karen Brooks, 38 ans, enseignante à Dover (Delaware), reconnue coupable du viol d’un garçon de 17 ans.

– 17 novembre : Shelby Isaac, 19 ans, est jugé coupable de trois meurtres commis à Memphis (Tennessee) en janvier 2016. Le mobile des meurtres était le fait que l’une des victimes avait critiquée sa coupe de cheveux.

– 11 novembre : Miriam Rebolledo, mère de famille de 26 ans originaire de Floride, a été condamnée pour avoir brulé avec un poêle les mains de son fils de 6 ans pour « que plus tard, il ne batte pas sa femme ». A mon avis, ça va être raté…

– 10 novembre : condamnation à 18 mois de prison ferme d’une femme de Clermont-Ferrand qui avait en septembre 2013 tenté d’étrangler avec une ceinture sa fillette de 4 ans.

– 10 novembre : comparaison devant le tribunal de Belfast (Maine) de Miranda Hopkins, 32 ans, coupable d’avoir tabassé à mort le 7 janvier 2017 son bébé de 7 semaines et d’avoir tenté de faire porter la responsabilité du crime à ses deux autres garçons.

– 9 novembre : Christy Lenhardt, travailleuse sociale de l’Illinois, est arrêté pour avoir transformé en esclave sexuel un pensionnaire de l’asile d’aliénés où elle travaillait. L’homme était âgé de 24 ans.

– 7 novembre : condamnation à mort par un tribunal japonais de Chisako Kakehi, 70 ans, surnommée « la veuve noire ». Elle avait assassiné 4 hommes pour les dépouiller de leurs économies.

– 7 novembre : arrestation d’une enseignante de 40 ans, Latoya Nicole Parker, dans l’état du Maryland, pour le crime de harcèlement sexuel contre plusieurs garçons et viol de l’un de ses élèves.

– 6 novembre : une étudiante en droit de Dunkerque tue son nouveau-né pour en priver son géniteur. L’avortement est légal en France depuis 1975.

– 5 novembre : Sarah Nicole Anderson, 29 ans, originaire de Mabank (Texas), assassine froidement ses deux fillettes Kenlie (5 ans) et KayLee (7 ans) et a tenté d’assassiner son époux Jacob, sauvé par l’enrayement de son arme.

– début novembre : une adolescente de 16 ans de Denver (Colorado) tue son nouveau-né en lui enfonçant des cailloux dans la bouche. Le Colorado fut en 1967 le premier état américain à légaliser l’avortement…

– 31 octobre : inculpation d’une enseignante, Allyson Brittany Moran, du Michigan, pour avoir harcelé sexuellement un de ses lycéens.

 – 26 octobre ; une mère de famille est arrêtée à Liverpool pour avoir traîné son fils dans la rue avec une laisse.

– 25 octobre : condamnation à 13 ans de prison de la tueuse en série Elena Lobacheva, 27 ans, qui à Moscou avait assassiné et démembré 14 sans-abris, tous des hommes.

– 24 octobre : une femme transgenre, Michelle Martinez, est reconnue coupable du viol le 23 mars 2017 d’une fillette de 10 ans à Casper (Wyoming).

Ces informations sont sur Media Presse Infos et nulle part ailleurs en France. Du moins, pas dans les média aux ordres…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. « ne sont pas comptabiliser ceux poussés au suicide »
    Plus d’attention à l’accidence et à la syntaxe, s’il vous plaît, et moins au style get-with-it (ceci dans certains quartiers, qui ne sont pas ceux de MPI, ce que vous ne semblez pas remarquer ; ou essayez-vous peut-être de faire du prosélytisme stilistique ? À Dieu ne plaise !)

  2. Tous les jours, en France, 666 bébés meurent tués par décision de leur mère, soit par chimie soit par chirurgie.
    Ceci dit, j’aimerai bien que des statisticiens nous disent ce qu’il en est du problème par une étude sociologique : quel type d’alliance dans le couple, quelle errance préalable des personnes, quelle nationalité, quelle religion, quelle état sociale (chômage, études, etc …), quel lieu d’habitation, quel âge, combien d’enfants, quel motif (crime passionnel, crime crapuleux, …), etc … Car si on ne veut pas que pleurer sur les femmes qui meurent ni compter les morts de l’autre côté, il faudra bien libéré la parole des sociologues et des statisticiens. Sans connaissance des causes tout cela n’est qu’agitation médiatique car il n’y aura pas d’action correctives ni préventives.
    Mais je pense que l’interdiction de telles statistiques publiques n’empêche pas que nos ministres sont bien au courant et ne veulent surtout pas que nous le soyons.
    Et si cet accroissement des meurtres étaient du aux politiques libertines et socialistes des gouvernements depuis 30 ans ?
    On ne le saura jamais car les statistiques significatives sur les causes sont interdites en France. Il faudrait lancer un buzz du genre « balance ton politicard moisi » pour libérer la parole.
    En attendant, nos politiciens naviguent sur la division des sexes, des religions, des classes sociales, des villes et des campagnes, des cultures, des « de gauche » et des « de droite » , etc … pendant ce temps là ils peuvent régner, c’est bien connu, car aucun candidat ne pourra emporter la totalité des opinions tant les clivages sont intriqués. Le plus « populaire » gagne des élections nationales avec 1 voix sur 3. C’est ça la démocratie …

    • Paul-Emic says:

      la parcellisation de la société en une multitude d’individu a commencé avec la Révolution française. le but était d’isoler l’individu dans la société pour le plus grand bien du patronat et de l’Etat « totalitaire » (le mot n’xistai pas encore) .
      Après maintes révolutions , guerre, occupation, etc, nous y revoilà. et forcément cette solitude apporte son lot de drames.

      • Paul-Emic says:

        j’ai raté un certain nombre de lettres vous voudrez bien me pardonner
        individus, n’existait,

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com