cazeneuve

On sait maintenant que les djihadistes placés lundi en garde à vue projetaient un attentat contre une caserne de l’armée française et ambitionnaient de filmer et de diffuser la décapitation d’un officier français.

Quatre suspects, âgés de 16 à 23 ans, avaient été arrêtés mais celui âgé de 16 ans a déjà été libéré. 

C’est François Hollande qui, mercredi, en marge d’une visite officielle à Marseille, avait lâché l’information développée par la suite par le ministre Bernard Cazeneuve.
Parmi les djihadistes interpellés lundi à l’aube figure un ancien militaire réformé de la Marine nationale.
Selon le ministre de l’Intérieur, les djihadistes ont, durant leur garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, reconnu leur intention de commettre un attentat entre décembre 2015 et janvier 2016.
Leur cible était une base dans le sud de la France et les djihadistes prévoyaient de s’emparer du chef de corps, de le décapiter, de filmer l’exécution et de la diffuser sur les réseaux sociaux.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Vieux Jo says:

    C’est plutôt bizarre de donner autant de précisions sur un éventuel attentat qui aurait dû avoir lieu dans plus de six mois. Redorer son blason dévient vraiment obsessionnel pour cette république démoniaque.

  2. Un chef de corps, c’est pas mal pour un début mais il y a mieux, un ministre, un général….

  3. Du mensonge mélanger avec un peu de vérité, voila la nouvelle présentation de l’information. Le ministre de l’intérieur joue au cador, mais en réalité il ne fait que subir les évènements et réagit au coup par coup. La preuve de l’attentat qui à réussit dans le sud.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com