Tribunal de Grasse

Ça ne doit pourtant pas être simple de s’échapper…

Après le vol massif de munitions sur la base Miramas, hier, un prisonnier « radicalisé » s’est évadé du tribunal de Grasse, dans les Alpes-Maritimes,  aujourd’hui.

Un détenu de la prison de Salon-de-Provence, signalé comme « radicalisé », selon les termes officiels, s’est évadé ce matin du Tribunal de grande instance de Grasse. Les gendarmes l’avaient amené jusqu’au box des accusés, puis il n’aurait plus eu qu’à sauter par dessus la rambarde pour disparaître. Il court toujours.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. openbrief says:

    mort de rire, mais à en pleurer
    voici un témoignage récurrent de ce qu’est devenue ma Patrie

  2. Daniel61 says:

    A openbrief,
    Heureusement ce n’est pas notre Patrie qui est devenue ce que vous déplorez comme moi,mais une partie de ses « institutions » dont la Justice … Les gendarmes ont fait leur travail,ensuite… il est normal de se poser des questions,et poser ces quesltions c’est déjà y répondre un peu plus qu’ à moitié !

  3. La place d’un tel ennemi est-elle au TGI ?
    Il n’y a pas d’état de droit en état de guerre.
    La règle, depuis toujours, face à l’ennemi, est de tuer avant de l’être.
    Notre État de droit n’est que la démonstration d’un état de faiblesse qui ne peut qu’encourager ceux qui veulent s’imposer et nous soumettre.
    La permissivité, la politique utopique de dé radicalisation, l’immigration incontrôlée doivent cesser, à moins que nous soyons devenus fiers d’être des moutons bons à tondre ou à être égorgés.
    transrealisme.org

  4. zézé says:

    Bah …!!!! mollandouille est content de lui ! et il veut se représenter !!!!!
    La foire continue ! jusqu’à ce qu’un autre égorge un français ou fasse sauter une église avec les munitions dérobées à l’armée.. chuuuut c’est juste un acte d’un déséquilibré en mal d’appartenance à la raie pu blique.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com