immigration massive invasion

Selon une nouvelle parue dans Die Welt et de nombreux autres organes de presse allemands,  des immigrés auraient attiré l’attention du BKA (Office fédérale de police criminelle) sur un « réfugié » syrien, récemment accueilli dans le land de Brandebourg au nord-est de l’Allemagne,  qui serait un exécutant de l’Etat islamique.

Il a fallu que des réfugiés filment secrètement les aveux d’un de leurs co-locataires pour que la police allemande consente du bout des lèvres à entamer une enquête, tout en assurant la main sur le cœur qu’il n’existe aucun cas d’infiltrés parmi les « réfugiés », en dehors de ce cas éventuel.

Le terroriste présumé, qui réside dans un foyer pour réfugiés, raconte lui-même dans une vidéo filmée à son insu aux dires de ses compagnons, qu’il a pris part aux activités de l’EI et notamment perpétré des meurtres sur ordre du Califat. Ses voisins ont  remis l’ enregistrement au parquet du land.

Le « réfugié » suspect  aurait confié il y a quelques jours à d’autres immigrés qui partagent le toit généreusement mis à leur disposition par les Allemands, qu’il est engagé aux côtés de la milice terroriste Etat islamique, qui sévit notamment en Syrie, les priant à leur tour, de rejoindre les rangs du Califat, comme lui.

L’enquête a  été soumise au procureur général. Celui-ci, dimanche, a pris toutes les précautions de langage utiles pour ne pas incriminer le « réfugié » syrien sans certitude… malgré la vidéo. 

C’est cet enregistrement qui a été l’élément déclencheur d’une enquête de la BKA au nom du procureur général.

S’il  faut à la police allemande des aveux filmés en préalable de toutes procédures, les terroristes infiltrés peuvent dormir tranquilles en Allemagne!

La BKA, toutefois, ne veut pas voir dans ce fait la preuve d’une infiltration systématique du flux de réfugiés en dépit des revendications de l’Etat islamique et malgré le fait que la Hongrie a aussi arrêté des djihadistes infiltrés parmi les masses de clandestins qui ont afflué sur son territoire et tandis que la plupart refusent de soumettre leurs identités. Ces derniers mois, les autorités devraient, cependant, suivre plusieurs indices suivant lesquels des islamistes auraient pu venir en l’Allemagne en qualité de réfugiés, précisent toutefois les autorités allemandes.

Il est parfaitement connu, de l’aveu même des autorités et à l’expérience acquise avec les nombreux auteurs d’attentats islamistes, souvent meurtriers qui ont eu lieu en UE, que les djihadistes souffrent de ne pouvoir circuler librement entre la Syrie et la France notamment. Les flux sauvages et déferlants d’immigrés en provenance de ces zones sont donc en toute logique un moyen inespéré de passer inaperçus pour ceux qui veulent rentrer ou qui veulent venir semer la terreur en Europe. Des immigrés, rappelons-le, qui sont clandestins et dont la plupart refusent de donner leurs identités et leurs papiers, et sans qu’ils soient contraints de le faire. Du reste les afflux sont si importants qu’il semble que ce soit, de toute façon, impossible à faire. Malgré cela, les autorités allemandes prétendent avec aplomb qu’il n’y a pas d’infiltrés « à leur connaissance » parmi les réfugiés, au lieu de partir du postulat qu’il y a des infiltrés et que leur travail est de les trouver. Et en urgence, ainsi que le réclament le groupe de Visegrad, il est impératif de fermer les frontières !

L’Union refuse de faire le tri entre chrétiens et musulmans, alors qu’il ne peut pas y avoir de terroristes parmi les chrétiens.
En effet, parmi les immigrés se trouvent, en plus de la masse d’immigrés économiques, des persécutés de l’islamisme, mais aussi des terroristes islamistes, situation explosive d’une guerre qui est en train de s’implanter dans l’Union avec l’aval de ceux qui sont chargés théoriquement de nous secourir. Des guerres dans lesquelles la France est déjà impliquée en Irak en Syrie et en Afrique noire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. queniartpascal says:

    les services laissent passer ces gens qu’ils soient européens partis faire le pseudo jihad ou les moyens orientaux et maghrébins ayant rejoint ces enfoirés,la dernière phrase il ne peut y avoir de chrétiens parmi les terroristes oh que si,c’est pas l’an dernier que des chrétiens libanais avaient rejoins l’eil,il ne faut jamais dire que cela n’est pas il peut aussi bien avoir des musulmans,chrétiens,juifs,athées,bouddhistes etc… qui y vont rien que pour tuer des gens la religion n’a rien a voir là-dedans

  2. queniartpascal says:

    pour ma part ceux qui sont partis en Syrie devraient être occis,meme ceux qui ont etes envoyés par les occidentaux pour servir de conseillers aux terroristes des 3 groupes connus

  3. Volodymyr Bellovak says:

    Beaucoup parmi ces immigrés se disent chrétiens, alors qu’ils ne le sont pas, pour etre mieux acceptés en Europe; comment faire pour savoir si ce qu’ils disent est vrai ou faux , Difficile de faire ce tri…Comme clandestins ayant donc violé les lois, ils doivent tous etre rapatriés dans les pays d’ou ils sont partis .
    Quant à ceux des chrétiens dont les existences sont réellement menacées, le mieux est qu’ils se réfugient temporairement dans une région en paix voisine de la leur, ou, exceptionnellement, que certains dont la sincérité serait prouvée par les autorités religieuses dont ils dépendent puissent venir temporairement en Europe, après avoir fait les démarches nécessaires chez eux et après avoir été autorisés à venir; c’est la solution la plus sure à mon avis.

    • « Beaucoup parmi ces immigrés se disent chrétiens, alors qu’ils ne le sont pas, (…) comment faire pour savoir si ce qu’ils disent est vrai ou faux »

      Les interroger sur le christianisme, le vrai.
      Et prier.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com