Un sénateur belge socialiste Hassan Bousetta aurait grillé un feu rouge boulevard d’Avroy, en plein centre de Liège le 4 juin 2012. Les faits se seraient passés vers 8h du matin au moment où les enfants se rendent à l’école. Pour cette infraction au code de la route, il a écopé d’une déchéance de son droit de conduire de 8 jours assortie d’une amende de 180 euros. Mais jusqu’à présent, le sénateur a interjeté appel de cette décision. Pour échapper à cette sanction, il compte bien faire jouer son statut même si son avocate reconnait que ce n’est guère approprié pour ce genre de dossier.Celui-ci d’ailleurs conteste les faits en arguant du fait qu’il avait vendu de la voiture, un mois avant. Et comme si cela ne devait pas suffire à faire lever les charges, l’avocate remet en cause la procédure. En instruisant le dossier, le parquet aurait dû faire le nécessaire pour lever l’immunité du parlementaire socialiste. L’acquittement doit être prononcé ou  non dans les prochains jours. Tout ça fait un peu bizarre. Soit l’administration s’est totalement trompée, soit le sénateur joue en effet de son immunité pour échapper aux poursuites…!

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com