Le spectacle Exhibit B programmé au théâtre Gérard Philippe se voulait antiraciste et anticolonialiste. Mais une « brigade » antiraciste et anticolonialiste ne l’a pas entendu de la même oreille et a trouvé le spectacle… raciste et colonialiste.

Les contre-manifestants ont donc envahi le théâtre, brisant les vitres et se bagarrant rudement avec les forces de l’ordre.

Curieusement, les professionnels de la culture et les médias garants de la pensée unique n’ont pas hurlé leur indignation avec le même vocabulaire hystérique que lorsque les manifestants catholiques protestaient – pacifiquement – et interrompaient – sans violence – les spectacles blasphématoires Golgota Picnic et Sur le concept du visage du fils de Dieu.

Faudrait-il en conclure qu’un catholique blanc n’a pas droit à la protestation, contrairement à un anticolonialiste noir ?

Ne serait-ce pas là une autre forme de racisme ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com