La Porte Latine rapporte ce fait suivant qui montre l’étendue de la confusion dans l’Eglise :

Thomas G. Weinandy est l’un des théologiens les plus célèbres, il vit à Washington au Collèges des Capucins, l’ordre franciscain auquel il appartient. Il est membre de la Commission Théologique Internationale – cette même commission que Paul VI avait accolée à la Congrégation pour la doctrine de la foi pour qu’elle bénéficie de l’élite des théologiens du monde entier – depuis que le Pape François l’y a nommé en 2014.

En mai dernier, alors qu’il se trouvait à Rome pour une session de la commission, l’idée commença à germer en lui d’écrire à François une lettre ouverte pour lui faire part non seulement de sa propre inquiétude mais également de celle de nombreuses personnes face au chaos croissant au sein de l’Eglise, chaos qu’il attribue en bonne partie au Pape lui-même.

Il pria alors longuement, jusque sur la tombe de Pierre, avant de demander à Jésus de l’aider à décider s’il devait écrire cette lettre ou pas et de lui envoyer un signe…

Et le signe en question arriva le lendemain, identique à celui qu’il avait lui-même demandé dans la prière, comme il le raconte lui-même : « Il n’y avait plus aucun doute que Jésus voulait que j’écrive … » (1)

Rassuré par le Ciel, le Père Weinandy rédigea donc la lettre.  Au milieu de l’été, il la fit parvenir au Pape François.  Et aujourd’hui 31 octobre 2017, fête de Tous les Saints, il la rend publique d’abord sur le portail américain d’informations religieuses Crux et immédiatement ensuite à Rome, en quatre langues, sur Settimo Cielo.

A 71 ans, le Père Weinandy a enseigné dans de nombreuses universités aux Etats-Unis, pendant douze ans à Oxford ainsi qu’à Rome, à l’Université pontificale grégorienne.  Il a été pendant neuf ans le directeur exécutif du Secrétariat pour la doctrine de la Conférence épiscopale des Etats-Unis.

Lettre ouverte au Saint Père, écrite le 31 juillet 2017 Jour de la fête de Saint Ignace de Loyola

Votre Sainteté,

C’est avec amour pour l’Eglise et respect sincère pour votre fonction que je vous écris cette lettre.  Vous êtes le Vicaire du Christ sur la terre, le berger de son troupeau, le successeur de Saint Pierre et donc le rocher sur lequel le Christ bâtit son Eglise.  C’est avec une loyauté filiale et une obéissance enracinée dans la vérité que tout catholique, qu’il soit clerc ou laïc, doit s’adresser à vous.  L’Eglise se tourne vers vous dans un esprit de foi, avec l’espoir que vous la guiderez dans l’amour.

Cependant, Votre Sainteté, une confusion (2) chronique semble marquer votre pontificat.  La lumière de la foi, de l’espoir et de l’amour n’est pas absente mais elle est trop souvent obscurcie par l’ambigüité de vos mots et de vos actions.  Ce qui nourrit un malaise croissant chez les fidèles.  Il compromet leur capacité d’amour, de joie et de paix.

Permettez-moi de prendre quelques brefs exemples :

Tout d’abord, il y a le controversé chapitre 8 d’Amoris laetitia.  Il n’est pas utile que je partage mes propres préoccupations quant à son contenu.  D’autres que moi, non seulement des théologiens mais également des cardinaux et des évêques, l’ont déjà fait.  La principale source de préoccupation concerne votre façon d’enseigner.  Dans Amoris laetitia, vos orientations semblent parfois intentionnellement ambigües, et invite ainsi à la fois à une interprétation traditionnelle de l’enseignement catholique sur le mariage et le divorce(3) comme à une autre interprétation qui impliquerait, elle, un changement de ce même enseignement.  Comme vous le faites sagement remarquer, les pasteurs doivent accompagner et encourager les personnes en situation irrégulière mais l’ambigüité demeure quant à savoir ce que signifie véritablement cet « accompagnement ».  Enseigner avec un tel manque de clarté apparemment intentionnel fait courir le risque de pécher contre l’Esprit Saint, l’Esprit de vérité.  L’Esprit Saint est donné à l’Eglise, et plus particulièrement à vous, pour dissiper l’erreur et non pas la favoriser.  En outre, ce n’es tque là où se trouve la vérité que peut se trouver l’amour authentique, puisque la vérité est la lumière qui libère les femmes et les hommes de l’aveuglement du péché, qui est une obscurité qui étouffe la vie de l’âme.  Pourtant, vous semblez censurer et même vous moquer de ceux qui interprètent le chapitre 8 d’Amoris laetitia en accord avec la tradition de l’Eglise en les traitant de pharisiens jeteurs de pierres qui incarneraient un rigorisme impitoyable.  Ce genre de calomnie est étranger à la nature du ministère pétrinien.  Certains de vos conseillers semblent se livrer de façon regrettable à des actions similaires.  Un tel comportement donne l’impression que vos thèses ne sont pas en mesure de résister à l’examen théologique et ne peuvent donc être soutenues que par des arguments « ad hominem ».

Deuxièmement, votre façon de faire semble trop souvent dévaloriser l’importance de la doctrine de l’Eglise.  Encore et encore, vous dépeignez la doctrine comme étant poussiéreuse, livresque et éloignée des préoccupations pastorales de la vie quotidienne.  Ceux qui vous critiquent ont été accusés, selon vos propres mots, de transformer la doctrine en idéologie.  Alors que c’est justement la doctrine chrétienne – y compris les distinctions subtiles concernant des croyances centrales comme la nature trinitaire de Dieu, la nature et la finalité de l’Eglise, l’Incarnation, la Rédemption et les sacrements – qui libèrent les gens des idéologies du monde et assure qu’ils prêchent et enseignement réellement l’Evangile authentique, qui donne la vie.  Ceux qui dévalorisent les doctrines de l’Eglise se séparent eux-mêmes de Jésus, l’auteur de la vérité.  Alors tout ce qu’ils possèdent et ne pourront jamais posséder, ce n’est qu’une idéologie – et qui plus est une idéologie qui se conforme au monde du péché et de la mort.

Troisièmement, les fidèles catholiques ne peuvent qu’être décontenancés par votre choix de certains évêques, des hommes qui semblent non seulement ouverts à ceux qui défendent des thèses contraires à la foi chrétienne mais qui les soutiennent et même les défendent.  Ce qui scandalise les croyants, ce n’est pas seulement le fait que vous ayez nommé de tels hommes pasteurs de l’Eglise mais également que vous restiez muet face à leur enseignement et à leurs pratiques pastorales.  Cela affaiblit le zèle de beaucoup d’hommes et de femmes qui défendent l’enseignement catholique authentique depuis tant d’années, souvent au prix de leur propre réputation et de leur santé.  Avec pour résultat que de nombreux fidèles qui incarnent le « sensum fidelium » perdent confiance en leur pasteur suprême.

Quatrièmement, l’Eglise forme un seul corps, le Corps mystique du Christ et vous avez reçu du Seigneur lui-même la mission de promouvoir et de renforcer cette unité.  Mais vos actions et vos déclarations semblent trop souvent avoir l’effet inverse.  Encourager une forme de « synodalité » qui autorise et encourage différentes options morales et doctrinales au sein de l’Eglise ne peut que mener à davantage de confusion théologique et pastorale.  Une telle synodalité n’est pas judicieuse et, en pratique, va à l’encontre de l’unité collégiale entre les évêques.

Saint-Père, cela m’amène à ma dernière préoccupation.  Vous avez souvent parlé d’un besoin de transparence au sein de l’Eglise.  Vous avez souvent encouragé, particulièrement au cours des deux derniers synodes, chaque personne et en particulier les évêques, à exprimer sa pensée sans avoir peur de ce que le pape pourrait penser.  Mais avez-vous remarqué que la majorité des évêques à travers le monde sont étonnamment silencieux ?  Comment cela se fait-il ?  Les évêques apprennent vite et ce que beaucoup ont appris de votre pontificat ce n’est pas que vous êtes ouvert à la critique mais bien que vous ne l’admettez pas.  De nombreux évêques se taisent par loyauté pour vous et ils n’expriment pas – à tout le moins en public ; en privé c’est une autre histoire – les inquiétudes que soulèvent votre pontificat.  Ils sont nombreux à craindre que, s’ils disent ce qu’ils pensent, ils seront marginalisés ou pire.

Je me suis souvent demandé : « Pourquoi Jésus laisse-t-il tout cela se produire ? ».  La seule réponse qui me vient à l’esprit c’est que Jésus veut montrer combien la foi de tant de personnes dans l’Eglise est faible, même parmi trop de ses évêques.  Paradoxalement, votre pontificat a donné à ceux qui soutiennent des thèses pastorales et théologiques nuisibles la permission et le courage de sortir au grand jour et d’exposer leur obscurité qu’ils dissimulaient jusqu’ici.  Face à cette obscurité, l’Eglise devra humblement se renouveler afin de continuer de grandir en sainteté.

Saint Père, je prie pour vous sans relâche et je continuerai à le faire.  Puisse l’Esprit Saint vous conduire à la lumière de la vérité et à la vie de l’amour pour que vous puissiez dissiper les ténèbres qui voilent à présent la beauté de l’Eglise du Christ.

Bien à vous dans le Christ,

Thomas G. Weinandy, O.F.M., Cap.

Sources : Settimocielo / Sandro Magister / La Porte Latine du 2 novembre 2017

Notes

(1) « There was no longer any doubt that Jesus wanted me to write… » -In magister.blogautore.espresso.repubblica.it
(2) Lire à ce sujet : Le pape de la confusion ?Jeanne Smits – 20 septembre 2013; « Amoris laetitia » : une nécessaire clarification pour éviter une confusion générale, par Mgr Schneider – 30 avril 2016; Cardinal Caffara : Une grande confusion dans l’Eglise que seul un aveugle peut nier – 14 janvier 2017; Cardinal Burke : « L’Eglise est en proie à la confusion et à l’erreur » – 25 mai 2017.
(3) Voir notre dossier complet sur les divorcés-remariés, le problème homosexuel et le synode sur la famille

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

33 commentaires

  1. Encourageant.

  2. Cadoudal says:

    Imbroglio est infaillible quand il s’ agit de déconner.

    la canonisation de Luther en est un bel exemple.

  3. Cadoudal says:

    semper deconare :

    j’ attends des explications sur sa déclaration , urbi et orbi, à Scalieri:( la Repubblica oct 2013 )

    « Et moi, je crois en Dieu. Pas dans un Dieu catholique, car il n’existe pas de Dieu catholique,

    « le prosélytisme est une absurdité; cela n’ a aucun sens  »

    « tout être humain possède sa propre vision du Bien et du Mal ; Notre tâche est de
    l’inciter à suivre la voie tracée par ce qu’il estime être le Bien. »

    « Et je suis prêt à la répéter. Chacun à sa propre conception du Bien et du Mal et chacun
    doit choisir et suivre le Bien et combattre le Mal selon l’idée qu’il s’en fait.
    Il suffirait de cela pour vivre dans un monde meilleur. »

    « Quand je me pose
    la question plus concrètement ( de la messe de st Pie V) – a ajouté le pape – je conclus que c’est une sorte de mode.
    Et puisque c’est une mode,
    c’est une chose qui passera, à laquelle il ne faut pas tellement faire attention. Mais il
    faut garder de la patience et
    de la bienveillance envers ceux qui sont tombés dans cette mode. Cependant je pense qu’il
    faut aller au fond des choses, »

    « Que ceux
    qui sont chrétiens le fassent avec la Bible et que ceux qui sont musulmans le fassent avec
    le coran. La foi que vos parents vous ont inculquée vous aidera toujours à
    avancer« .

    «Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger?»

    Cette phrase du pape a été immédiatement relevée comme nouvelle et positive par des
    associations de gays aux Etats-Unis. On est loin de la dénonciation du «crime contre nature

    qui crie vengeance à la face de Dieu», qui était celle du pape Pie X (sanctifié) en 1910.

    « Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger? Le problème n’est pas
    d’avoir cette tendance, nous devons être frères. Le problème est de faire des lobbies,
    lobbies des affaires, lobbies politiques, lobbies des francs-maçons, c’est cela le problème
    le plus grave.»

    prière dans la Mosquée bleue d’ Istanbul – le Figaro du 29 Nov 2014

    prière musulmane dans une mosquée , tête dirigée vers La Mecque

    « C’est sans doute pour éviter l’ambiguïté mais surtout par conviction profonde – François inscrit le «dialogue» avec les autres, et les autres religions, comme une priorité de son pontificat – que le successeur de Benoît XVI, dans la même mosquée, a donc croisé très visiblement les doigts, incliné longuement la tête en fermant profondément les yeux, deux à trois minutes, pour prier à l’évidence . Et pour… signifier qu’il priait. Et ce en direction du mihrab, cette niche cernée de deux colonnes, qui indique la qibla, donc la direction de la ka’ba de la Mecque. »

    • Soupape says:

      Bon rappel de la série des « écarts » de Dégringoglio.(depuis 2013)

      Il faut ajouter la projection laser … de la tête d’un gorille
      sur les murs de la basilique du Vatican, en novembre 2016 ou 2015).

      Cette projection odieuse (d’un « cinéaste » italien) est signée :
      c’est une des méthodes préférées des rats-massons.

    • « semper deconare : » Oui, mais la forme de cet excellent néologisme devrait être ‹ decunnare › (cunnus, -i, masc.).

  4. Jacques says:

    Perdre son temps. Revenons plutôt aux méthodes anciennes, peut être pas si anciennes : Jean Paul Iier ???

    • thierry.dufit@axa-cs.com says:

      Monsieur revenir aux abominations de Jean-Paul grand destructeur de la Foi catholique : Assise, œcuménisme fou, baiser du Coran, prédication des droits de l’homme, repentances, bref la religion issue de Vatican II : NON NON NON.

    • Attention, il parle du premier J-P  ; cette police d’illettrés est totalement inepte.

  5. Grasset says:

    Et si les catholiques demandaient sa conversion ou sa démission?

    • Certes, mais la majorité qui l’adule ne croit pas à cette nécessité ou pense que s’il agit ou parle de la sorte, qu’il sait ce qu’il fait;..

  6. Ce pape Bergoglio a le mérite de montrer que la voie modernisto-duo-vaticanesque est un désastre.
    On patauge dans le relativisme, l’à-peu-près et le n’importe-quoi. Avec lui, tout est clairement visible.

  7. On a l’impression que l’Église a été mise en liquidation et que les évêques ne sont plus que des « fonctionnaires ecclésiastiques », sans aucune préoccupation réellement pastorale!…
    Ils s’adonnent au syncrétisme religieux à outrance et suivent le mouvement décadent, « idéologiquement correct », de la société civile et essentiellement laïque…
    La Hiérarchie est en état d’apostasie généralisée, c’est criant dans la parole et dans les actes!

    • Ne faudrait-il pas que le pape respecte les interventions des évêques et cardinaux, au lieu de les sanctionner ou limoger ?
      Sans doute que beaucoup d’entres entres ne disent rien par peur du siège éjectable…
      D’autres croient dans le sens de l’histoire d’aller de l’avant, comme la feuille morte au gré des vents : ça c’est la mode. Espérons qu’elle passera…

      • Brandmüller n’a jamais rien dit, Burke s’aplate, et les seuls vaillants des quatre sont morts.

  8. ClaudeGermainV says:

     » Vous êtes le Vicaire du Christ sur la terre, le berger de son troupeau, le successeur de Saint Pierre et donc le rocher sur lequel le Christ bâtit son Église.  »
    Cher Frère Weinandy , pardonnez moi par avance , mais avec cette phrase issue de votre courrier a Bergoglio , non ! non ! pardonnez moi encore cher Frère , mais le véritable pape et vous le savez , puisque vous avez eu le courage de faire votre courrier au destructeur , le véritable PAPE le VRAI reste et est toujours Benoit XVI exilé grâce a un coup d’état financier, un chantage et une conspiration luthérienne ………..
    Cher Frère Weinandy Dieu sait si j’admire vos Frères , nos Frères Franciscains , admirables protecteurs et défenseurs glorieux du Tombeau DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST , Franciscains que j’ai eu l’honneur de côtoyer a Jérusalem voila quelques année déjà , mais inoubliables dans mon cœur ..
    Je comprend votre obligation de réserve sacerdotale envers Bergoglio , mais permettez moi cher GRAND-HOMME de vous vouer toute mon admiration devant votre courage et d ‘ envier la grâce et le contact Hautement Divin en découlant que vous reçu vous permettant d’écrire votre lettre au personnage cité .
    Toute mon admiration encore et mes salutations très respectueuses ..
    Claude Germain V

    • « le véritable PAPE le VRAI reste et est toujours Benoit XVI exilé grâce a un coup d’état financier, un chantage et une conspiration luthérienne ……….. »
      Sans égard de la vérité ou fausseté de tout cela, Benoît XVI n’est plus, il n’y a que le cardinal Retzinger, ex-Papst, qui a abdiqué en bonne et due forme et qui ne devrait plus s’habiller en pape.

      • Ratzinger, natürlich.

      • ClaudeGermainV says:

        @Pamino .Faux de faux ! ne donnez pas de fausses information SVP .

        je n’ai pas eu l’occasion cette année de retourner a Rome , mes amis y sont retourné , ont même revisité le Vatican ( une trentaine d’euros ) le guide ainsi que d’autres personnalité Romaines parlent toutes du Pape Benoit XVI et non du Cardinal Ratzintger..Le Pape Benoit XVI conserve bien son titre de Pape passé au titre de PAPE ÉMÉRITE , situation rare dans l’ église .dite catholique ( si elle existe encore hélas ).
        Merci de ne pas donner de fausses informations .Benoit XVI restera PAPE jusqu’à sa fin ….
        C’est une aberration d’ailleurs ( il fallait minimiser les magouilles ) car pour la première fois dans l’Histoire de L’Église de Pierre , si demain François 1er disparaissait subitement éventuellement pour quelques jours Benoit pourrait se retrouver a titre représentatif a la direction de l’ Église Catholique apostolique Romaine .Rappelons nous l’état physique catastrophique de Jean-Paul II qui tint jusqu’au bout de sa mandature ….Benoit XVI est très très affaibli mais pas encore dans l’état de Jean-Paul II …….Que Dieu le protège ….

        • Des personnalités romaines peuvent bien dire ce qu’ils veulent, ça ne change rien à la réalité du renoncement de Benoit XVI, la réalité est la réalité. S’il y a eu chantage, Benoit XVI y a cédé, et les cardinaux ont élu un nouveau pape. L’élection d’un pape est un acte infaillible, et l’église ne peut avoir qu’une seule tête.

          • ClaudeGermainV says:

            @fx ………….Oui vous avez raison , mais les choses sont ce qu’elles sont …Nous nous doutons que certaines personnes au Vatican doivent sataniquement souhaiter la fin la plus rapide de Benoit XVI , il est vrai que notre petit PAPE ( mais grand spirituellement ) au début de sa carrière avait approuvé plus ou moins Vatican II , se rendant compte spirituellement toujours et avec la sincérité du cœur de sa part ,qu’il était plus sain de chercher et de trouver le paradis plutôt que l’enfer , notre petit PAPE ÉMÉRITE quelques années avant de tenir son rôle papal avait écrit intuitivement des prophéties sur le futur de l ‘Église catholique ………………..lisez les elles sont stupéfiantes et réellement , peut être pour cela que ce sacré petit HOMME , décrié et moult fois insulté sur son passé pas pire que d’autres est devenu un gêneur des son élection avérée …..Que Dieu le protége

            • C’est peu dire qu’il a approuvé Vatican II. En bon libéral (pires ennemis de l’église selon St Pie X), il s’est acharné à concilier la vérité avec l’erreur durant tout son pontificat, scandalisant les les croyants et confortant les infidèles dans leurs fausses religions, la matière de son péché est colossal. Il ne s’en est jamais repenti, car à péché publique, repentir publique, ce qu’il n’a jamais fait.
              Que Dieu le pardonne.

              • ClaudeGermainV says:

                @ fx ………………….
                Vous avez raison , bien sur mais il me semble que lors d’un courrier émanent du Vatican il avait émit des mots de repentance , mais reconnaissons lui quand même le fait évident qu’il n’ a jamais travaillé mentalement et physiquement a la destruction de L’Église selon Saint PIE X , qu’il en est été conciliant et un peu complice , mille fois moins que certains , je pense que le TRES-HAUT lui a déjà offert son pardon .
                En inverse j’espère que l ‘homoncule en place au Vatican , ( l ‘homme qui embarque dans son avion 4 famille musulmanes et qui vient annoncer sataniquement que le coran est comme la BIBLE pendant qu’ a quelques kilomètres de là les islamiste coupent les têtes des enfants et parents chrétiens ) qu’il soit maudit pour son apostat ……………Je pense que le  » DIVIN  » l’attend au tournant ….Entre sa soumission complice au mondialisme et son adoration luthérienne la facture sera salée

              • « reconnaissons lui quand même le fait évident qu’il n’ a jamais travaillé mentalement et physiquement a la destruction de L’Église »
                Nous n’avons pas le droit de juger qui que ce soit, encore moins un pape, dans son for interne, ni dans un sens ni dans l’autre. Nous ne pouvons que juger ses actes, qui sont objectivement abominables, et je pèse mes mots.

                • Merci de votre coup de main, fx. Ces papolâtres, j’en ai marre.

                  • ClaudeGermainV says:

                    Pardon , je préfère être papolatre que inquisiteur ..Heureusement que la largesse d’esprit prévaudra toujours sur l’étroitesse mentale
                    Bien a vous et bonne journée

                    • Attention, l’obésité spirituelle peut affecter la vision ; c’est bien ‹ papolâtre › que j’ai écrit.

                    • Steve Austen says:

                      Pamino Panini est un protestant qui ne croit pas en la Sainte Vierge Marie ou en tout cas en ses apparitions, donc rien de surprenant qu’il ne reconnaisse pas non plus la réalité des propos de celle-ci qui a bien parlé d’un Pape à la Salette et de son successeur.

        • Alors, l’ancien cardinal Ratzintger a été remplacé par le cardinal Disintger. L’ancien card. D est le pape F et l’ancien pape B est l’ex-pape R. Ce qui est clair n’est pas ce qui n’est pas clair.

  9. Soupape says:

    Excellente lettre qui, outre « amoris laetitia »

    dénonce le comportement et l’attitude générale d’un « pape »,

    qu’on ne peut plus nommer avec un P majuscule.

    • Le P majuscule dans ce cas n’est pas dans la tradition littéraire française non plus.

  10. Cadoudal says:

    reste le mystère principal:

    comment le Sacré Collège a-t-il pu désigner ce sinistre clown , sans foi ni loi ni dignité, comme pape de l’ Eglise catholique ?

    méprisable intrus qui assure le triomphe de Luther , de toutes les erreurs , sur la sainte Eglise catholique ;

    • Soupape says:

      Dégringoglio vient d’Amérique Latine, pays lointain … et mal connu de Rome.

      Il a pu ruser :
      ne pas abattre son jeu par avance,
      s’entendre en secret avec quelques traîtres,
      et entraîner ceux des autres cardinaux qui sont mal informés
      ou qui ne savent plus où ils en sont.

      N’oubliez pas que, après la fin théorique du communisme en Russie,
      dans les années 1990-2000,
      sont apparus en France de bizarres émissaires aux profils latino-américains.

  11. cendres63 says:

    Pas une semaine sans un acte ou propos hérétique de ce pape, reconnaissons-le !
    Qu’en attendre de plus ? RIEN ! Relisons certaines prophéties et prions avant que le bras de la Divine Providence ne s’abatte sur nous

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com