Un géographe australien livre les données des implantations de la chaîne de fast-food spécialisée dans le poulet KFC (Kentucky Fried Chicken) et semble étonné de l’importance de ces établissements en France.

Fondée en 1939 par Harland David Sanders (dit « colonel Sanders », titre honorifique que lui a décerné le gouverneur du Kentucky Ruby Laffoon en 1935 comme l’âme damnée de Thomas Woodrow Wilson, Edward Mandell Hausen était devenu « colonel House » en 1892 par décision du gouverneur du Texas James Stephen Hogg), la société KFC s’est implantée dans le monde, avec pour clientèle privilégiée aux Etats-Unis (et en France aussi d’ailleurs) la communauté noire, qui par tradition historique est friande de poulet, héritage de la culture dixie.

Deux pays se détachent dans l’implantation européenne des KFC : le Royaume-Uni, bien sûr, avec 842 établissements ouverts (pour qui connaît la cuisine britannique, la localisation d’un fast-food américain tient du geste vital de survie…), mais également la Russie avec 576 établissement.

Ensuite, nous trouvons deux pays à plus de 200 établissements : la Pologne (224) et la France (211).

Trois pays en ont plus de 100 : l’Allemagne (153), la Turquie (147) et l’Espagne (100).

La Tchéquie (81), la Roumanie (62) et les Pays-Bas (54) franchissent la barre des 50, celle des 40 l’étant par la Hongrie (45) et l’Irlande (40). Pour le pays du trèfle, mieux vaut une vie passée à manger chez KFC que de subir une fois de plus l’Irish stew…

Le reste des pays d’Europe comptent moins de 30 établissements, soit par leur petite taille, soit – comme l’Italie – parce que les pizzerias sont déjà des fast-food… Par ordre décroissant, nous avons donc Chypre (27), la Bulgarie (22), le Portugal (19), l’Italie (15), l’Ukraine (11), la Biélorussie (9), l’Islande et la Grèce (8), la Croatie (7), la Serbie, la Géorgie et le Danemark (6), la Suède, l’Autriche et le Monténégro (5), la Lituanie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Slovaquie (4), l’Albanie, la Moldavie et Malte (2) et la Lettonie (1).

Il n’y a pas de KFC dans les pays européens suivants : Norvège, Finlande, Estonie, Belgique, Luxembourg, Slovénie, Bosnie, Macédoine et Suisse, ainsi que dans la province du Kosovo. Notons qu’en 2014, il n’y en avait pas en Biélorussie, en Serbie, au Monténégro et en Albanie. L’ouverture de 22 établissements dans ces quatre pays en moins de 3 ans révèle la force de frappe de l’industrie alimentaire américaine…

La présence de la France n’est en rien une surprise. Oui, la France est le pays de la gastronomie, mais il ne faut pas oublier qu’elle compte en métropole 22 % d’extra-européens qui se fichent de la gastronomie française comme de leur premier boubou. De plus, de nombreux plats de la cuisine française sont à base de porc, et sachant que – en perspective moyenne – les musulmans représentent 13,9 % de la population vivant en France, les restaurants industriels américains ont de beaux jours devant eux.

Prenons Mc Donald’s par exemple. J’avais évoqué précédemment ses ouvertures régulières d’établissements en France. En décembre 2016, la France était le second pays d’Europe et le 6e du monde (derrière les Etats-Unis, le Japon, la Chine, l’Allemagne et le Canada) quant au nombre d’enseignes présente, avec 1419 Mc Do’, soit une quarantaine ouverts depuis 2015…

Trois pays d’Europe dépassent d’ailleurs les 1.000 restaurants : l’Allemagne avec 1470, la France et le Royaume-Uni (1274), sachant que c’est la France qui de ces trois pays a plus de Mc Donald’s par habitant (1 pour 45.700 contre 1 pour 51.100 au Royaume-Uni et 1 pour 56.000 en Allemagne).

A plus de 500, nous avons la Russie (609) et l’Italie (548), bientôt rejoint par l’Espagne (497).

A plus de 200, viennent la Pologne (378), la Turquie (255), les Pays-Bas (245), la Suède (225) et bientôt l’Autriche (196).

A plus de 100, la Suisse (162) et le Portugal (148).

A plus de 50, la Tchéquie (95), la Hongrie (90), l’Irlande et le Danemark (89), l’Ukraine (78), la Belgique (74), la Norvège (73), la Roumanie (69), la Finlande (65).

A plus de 20, la Bulgarie (42), la Slovaquie (30), la Croatie (29), la Serbie (26), la Grèce (24), la Slovénie (20), Chypre (18), la Lettonie et l’Azerbaïdjan (12), la Lituanie, la Géorgie et la Biélorussie (11), le Luxembourg, l’Estonie et Malte (10), Andorre (5), la Bosnie (4), le Liechtenstein (3), Monaco (2), San Marin et Gibraltar (1). Le Vatican a ouvert le sien en janvier 2017.

Trois pays européens n’ont plus de Mc Donald’s : la Macédoine depuis 2013, le Monténégro depuis 2007 et l’Islande depuis 2009, et deux n’en ont jamais eu : l’Albanie et l’Arménie.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Champtocé says:

    Une Europe de fast-food peuplée d’européens (ou prétendus tels) gras et fous, malheureusement le projet infernal est d’ores et déjà bien avancé…

  2. France Catholique says:

    De toute façon il peut y avoir 200 millions d’extras européens ici en Europe , d’après des tas de prophéties très sérieuse l’Europe va être très dépeuplée et surtout la France ( guerres, catastrophe naturelle etc..), donc finalement ils finiront par disparaître de chez nous

  3. Encore un de ces articles ennuyeux. Quelqu’un a dit – je crois que c’était Churchill – : « Il y a des mensonges, de fichus mensonges et des statistiques ».

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com