Le bourgmestre de Coxyde souhaite interdire l'accès de la piscine communale aux demandeurs d'asile.
Le bourgmestre de Coxyde souhaite interdire l’accès de la piscine communale aux demandeurs d’asile.

Les piscines semblent être le nouveau lieu de prédilection choisi par des demandeurs d’asile pour commettre des agressions sexuelles. Après les faits déjà constatés en Allemagne et en Autriche, c’est en Belgique que la sonnette d’alarme est tirée.

Le bourgmestre de Coxyde, Marc Vanden Bussche (Open VLD), a annoncé son intention d’interdire l’accès de la piscine communale aux demandeurs d’asile. Une fillette de dix ans y a été agressée par un demandeur d’asile irakien de vingt-trois ans. C’est le second incident rapporté en l’espace d’une semaine dans cette piscine de Coxyde.

Mais une fois de plus, le laxisme semble l’emporter. D’une part, le magistrat a fait libérer l’individu interpellé. D’autre part,  Theo Francken (NVA), secrétaire d’État à la Migration et à l’Asile, a réagi en déclarant qu’il était opposé à une interdiction d’accès de la piscine communale aux candidats réfugiés.

Cette Europe est gangrénée par des gouvernants irresponsables.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. C’est un mensonge, et vous le savez.
    Vous n’aimez alors pas la verité, alors vous n’êtes pas catholique. C’est déja bien clair que le maire et monsieur Francken se trompent. Alors, rectification?

  2. Pierre Malak says:

    S’il vous plaît ! Appelons un chat un « chat ».

    Ainsi, cessez de parler et d’écrire « réfugiés » ou « demandeurs d’asile », car il s’agit immigrants illégaux, c’est à dire de hors-la-loi.

    C’est ainsi qu’il faut les désigner, par cette expression « immigrants illégaux hors-la-loi ».

    Merci.

    • Laurence says:

      ils ont peurs de les froisser, mais ils agissent comme des animaux, c’est moche cette europe qu’on nous fait maintenant,

  3. michelb says:

    la piscine est un lieu public et il est impossible de discriminer.

    le mieux serait de tout privatiser.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com