lynchage

lynchage de Jérémy à Bordeaux…

Une horde barbare lynche des gens et prend la gendarmerie de Dinan d’assaut, dans les Côtes d’Armor…

Une bande d’une trentaine de « jeunes » [euphémisme habituel], dont beaucoup de mineurs, a semé la terreur dans la nuit de vendredi à samedi, à Dinan. Ils ont commencé par lyncher sauvagement un jeune-homme d’une trentaine d’années à la sortie d’un bar, lui arrachant ses vêtements et le rouant de coups de poings et de pieds au visage. Sans l’intervention de deux gendarmes, qui ont assisté à la scène, ils l’auraient sans doute achevé. Faisant rempart de leurs corps, les deux pandores ont tenté de s’interposer, ce qui n’a nullement arrêté la furie des agresseurs qui ont continué d’accabler de coups le malheureux.  « De peine et de misère », (ainsi que le rapporte Ouest-France), les militaires ont réussi à l’escorter 150 mètres plus loin, jusqu’à la gendarmerie. Ce qui n’a pas arrêté la hargne des « jeunes » qui hurlaient et vociféraient des insultes, accrochés aux grilles du bâtiment, à l’intention des trois gendarmes enfermés à l’intérieur. Tout en vociférant, ils en ont profité pour dégrader un véhicule de gendarmerie à leur portée.

A l’arrivée des renforts une demi-heure plus tard, ils se dispersent sans que lesdits renforts n’aient réussi à en coincer un seul. Les « jeunes » pas intilmidés pour deux sous, poursuivent leur marche dévastatrice en ville en taguant notamment les vitrines d’un bar et d’une pharmacie, rapporte le quotidien.

Depuis, 16 d’entre eux ont été identifiés, suivi de  13 interpellations parmi lesquelles 9 mineurs de Dinan et de sa proche banlieue.

Réjouissons-nous de la sévérité de la justice: six d’entre eux sont finalement en garde en vue, jeudi. Combien en restera-t-il vendredi ? Combien parviendront jusqu’au tribunal ? Combien écoperont en définitive d’un avertissement? un tirage d’oreilles ? 
Le maire de Dinan réclame « des peines exemplaires »… Ce qui prête à sourire en dépit de la situation. Cela s’apparente à un vœu pieux lorsqu’il ne reste déjà, sur une horde de trente personnes, plus que six d’entre elles en garde-à-vue. Les « jeunes » peuvent déployer leur violence, ils savent que la ministre Taubira a légalisé le laxisme.

Le maire explique encore avoir demandé au préfet le renforcement des effectifs de gendarmerie. 40 gendarmes sont actuellement en poste mais ils gèrent à la fois Dinan et les alentours. Demain vendredi, et comme chaque année à la même époque, des renforts de gendarmes mobiles doivent être déployés. On peut se demander s’ils feront le poids, si bien épaulés par la Justice…

Le procureur, sans doute trop occupé, ne s’était pas encore exprimé jeudi sur cette affaire dont les faits remontent à samedi. Il n’est pas question des blessures et des éventuelles séquelles de la victime, le journal, qui a consacré deux articles à l’affaire, n’en parle pas.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

28 commentaires

  1. Même à Dinan , la racaille islamo-nazie sévit ?….

  2. aneto2015 says:

    Dinan,petite ville bretonne charmante où il fait bon flâner entre les maisons en granit.
    C’est terrible, même tragique cette guerre qui débute…que cette personne attaquée se remette le plus vite possible, bon courage aux gendarmes et aux habitants.

  3. A voir la photo, il y a encore eu une marée noire ! Pauvre Bretagne incapable de se défendre face à la racaille des chances pour la France !!!!!

    • gilgamesh says:

      Les Bretons on leur a pris leur âme etc….
      Les Brigandes Rouge V’hermine

      https://www.youtube.com/watch?v=OaSGHv5puFo

      Bravo les filles

    • Celle là est pire que toutes les autres marées noires REUNIES !
      Merci de compléter la liste si besoin :

      Le Torrey Canyon (1967), l’Olympic Bravery (1976), le Boehlen (1976), l’Amoco Cadiz (1978), le Gino et le Team Castor(1979), le Tanio (1980) et l’Erika (1999).

      On s’unit et on se scandalise plus contre ce qui peut être réversible avec dispersant, détersif ou autre que contre ce qui est irréversible si on n’agit pas radicalement une bonne et seule fois pour toutes…

      En plus, aucun dédommagement à attendre en retour…

  4. Combien de temps faudra t-il subir de telles exactions, une telle permissivité, une telle lâcheté … !?
    A force de ménager le barbare et à négliger leurs victimes, nos gouvernants vont plonger les individus à se défendre, et risquer de plonger une partie du peuple dans la barbarie. Chacun sait que le barbare ne connait que la force …
    Encore une fois, arrêtons de nous comporter comme des moutons bons à tondre, ou à être assassinés lâchement, égorgés, par ces nouveaux venus, incapables, de par leur seule faute et profond désir haineux, de s’intégrer dans la société française.

    • « Le barbare ne connaît que la force »?
      Vous plaisantez, j’espère!
      Car la force, c’est seul face à un autre, et pas une nuée de parasites contre une proie sans aucune chance!!!
      La vermine n’est forte qu’en nombre, car point de courage ni d’honneur chez elle, mais juste de la lâcheté et de l’abjection, avec des pincées variables de fourberie, d’hypocrisie…

  5. Combien de temps faudra t-il subir de telles exactions, une telle permissivité, une telle lâcheté … !?
    A force de ménager le barbare et à négliger leurs victimes, nos gouvernants vont contraidre les individus à se défendre, et risquer de plonger une partie du peuple dans la barbarie. Chacun sait, en effet, que le barbare ne connait que la force …
    Encore une fois, arrêtons de nous comporter comme des moutons bons à tondre, ou à être assassinés lâchement, égorgés, par ces nouveaux venus, incapables, de par leur seule faute et profond désir haineux, de s’intégrer dans la société française.

  6. On peut aussi se poser la question de savoir si ces jeunes, de plus en plus jeunes…, ne sont pas la conséquence de la faillite éducative de notre système. A bien différencier de l’autre faillite qu’est l’instruction quoique je vois mal comment ne pas faire un rapprochement entre les deux.
    Aujourd’hui, un garçon (C’est bien des garçons) passe successivement de sa maîtresse de maternelle à l’institutrice puis à des enseignantes lesquelles font appel à une CPE (conseillère principale d’éducation), le tout, de plus en plus sous la direction d’une proviseure ou directrice. S’il décroche, il aura affaire à une éducatrice, laquelle se placera sous l’autorité d’une juge. Ajoutez à ce tableau quelques assistantes sociales, psychothérapeutes pour qu’il exprime « sa souffrance » et vous arriverez à quelques dizaines d’intervenantES là ou un PERE faisait l’affaire.

    • charles martel says:

      @alline

      C’est plutôt la faillite de tout ces gauchistes bien pensants qui n’ont jamais cessé de sacrifier le réel et le peuple de France sur l’autel de chimères idéologiques dénués de tout fondement historique et sociologique.

      Il est grand temps en finir une bonne fois pour toutes avec la victimisation des bourreaux !

      • Sauf erreur de ma part, que la Bretagne cesse enfin d’être stupidement socialiste!!!
        Même le rétablissement réclamé de la BRETAGNE originelle n’a eu aucune espèce de faveur de la part de leurs chéris politiques…
        Si nos Bretons prennent à nouveau sur eux, alors il faudra peut-être finir par en revenir à l’autonomie uniquement.

    • Vision un peu limitée, Alline. Vous semblez tout mettre sur le dos des femmes, mais vous est-il venu à l’esprit que ces garçons n’ont eux-mêmes que très rarement de respect pour elles ? Leur culture, celle des cités, est un exemple de machisme ou le masculin domine, et comme vous l’avez dit ces jeunes sont (principalement) des garçons.

      Est- ce que la figure du père y changerait quoi que ce soit ? Voyez les pays arabo-musulmans, qui sont souvent leurs pays d’origine ou de culture, et où on ne peut guère prétendre à une féminisation de la société, même en s’appelant zemmour. La situation en matière de délinquance et de violence urbaine y est-elle bien meilleure ?

      La valeur respect n’a pas de sexe, Alline. Ni l’instruction, d’ailleurs. Mais si on laisse une bande de jeunes en perdition moisir dans un contexte violent et isolé de la société, voire tribal, voilà ce qui arrivera même pour les filles, qui on le sait ne sont plus absentes du milieu de la délinquance à présent.

      Et avant qu’on me la sorte : il ne s’agit pas d' »excuser » quoi que ce soit, mais d' »expliquer ». On ne combat un fléau sans le connaitre ni l’analyser.

      • « Et avant qu’on me la sorte : il ne s’agit pas « d’excuser quoi que ce soit, mais d’expliquer ». On ne combat un fléau sans le connaître ni l’analyser ».
        Analyser REM, c’est chose faite. Je fus successivement éducateur de rue (A 20 ans), puis dans des foyers de délinquants, directeur de foyer de jeunes travailleurs et de travailleurs immigrés, visiteur de prison, président d’associations de réinsertion de jeunes en difficulté dans des secteurs plutôt connus : Aux Mureaux, Aulnay sous bois, Villiers le Bel et Argenteuil. J’ai travaillé sous les ordres de femmes, avec des collègues femmes et recruté des femmes lorsque je fus dirigeant dans cette partie qu’est le socio-éducatif. Je pense pouvoir prétendre à un semblant d’expertise.
        Pour ce qui est des pays d’Afrique du nord, je le répète, j’y suis né et retourné, je vous garantis que les gamins ne parlent pas à leurs mères et encore moins à leurs pères comme ils le font chez nous. Ne brûlent pas de voitures etc. Il faut dire qu’ils ont encore des pères…
        Cela étant dit, puisque vous parlez à juste titre de respect, il ne fait aucun doute que ces gamins, de la 2ème ou 3ème génération d’immigrés ont vu la façon dont nous avons traité leurs pères. Mal !
        Or, un garçon a besoin de s’identifier. A un homme et de préférence – évidemment – à son père. Le fait qu’ils soient enracinés transgénérationnelle ment dans une culture plutôt patriarcale n’arrange rien tant le décalage entre nos sociétés et celle de leurs ascendants est important. D’où ce bouillonnement, c’est le principe de la cocotte minute. Et ce ne sont pas des partis comme le FN, trop content de jeter de l’huile sur le feu pour de sordides intérêts électoraux, qui vont arranger quoi que ce soit.
        Chez nous, ce processus d’identification est saccagé méthodiquement depuis 4 décennies. Que voient ces garçons ? Des pères anéantis, inexistants physiquement ou psychiquement et des femmes qui ont tout pouvoir sur leur survie. L’éducation nationale est une femme, la CAF une autre et la justice aussi.
        J’ai vu, vécu et analysé la compétence de la gent féminine en matière d’éducatif. C’est la débâcle, particulièrement pour ce qui est des garçons et, sur le plan national, les chiffres parlent d’eux mêmes. Celles qui s’en sortent pour ce qui est de la transmission des valeurs comme de l’instruction le font avec « les codes du masculin ». Autrement dit avec ce qu’elles ont accepté et reproduise de ce qui fut « l’école patriarcale ». C’est une minorité.
        Maintenant, REM, puisqu’en fait il est question de politique, le fémino-maternalisme brutal, puisque coercitif et liberticide comme gluant et castrateur de ces dernières décennies est en train, sans faillir, de nous jeter dans les bras d’une France que je n’aime pas. Celle de la haine, du repli sur soi, de l’égoïsme et de la lâcheté. Et devinez quoi, vous qui semblez vous poser en défenseur de la femme opprimée depuis la nuit des temps, c’est une femme, Marine Le Pen, qui va se charger de rappeler aux féministes qu’elles sont allé beaucoup trop loin dans leur démarche gynocentrée totalement dépourvue du moindre respect à l’égard d’un masculin qui a sué sang et eau, donné sa vie et mis ses revenus à leur disposition pour parler également de « reconnaissance du ventre ».
        Alors vous verrez ce qu’est la bienveillance féminine. Nos voisins Anglais en ont eu plus qu’un aperçu avec Margaret Thatcher.
        Il me semble qu’il est temps de parler de droit comme de devoir d’inventaire !
        Grand temps !
        Maintenant, mettre tout sur le dos des femmes à une époque où les pères sont sommés d’être des mères, donc de fonctionner avec les codes du féminin. Non. Il ne s’agit pas de sexe mais d’un état d’esprit. Je ne me lancerai pas dans un débat sur ce qui est l’un des cheval de bataille du féminisme de la 2ème et 3ème génération : L’étude des genres quoique je vous avoue trouver cela fort intéressant.
        A titre d’exemple, est-on bien sûr que François Hollande les a « Bene pendantes »… ?

        • Eh bien je suis d’accord avec vous sur les premiers paragraphes, et je salue sincèrement votre parcours et votre engagement. (vraiment sincèrement, pas avec sarcasme)

          Maintenant, vous me parlez de « codes masculins » de « bienveillance maternelle ou féminine », et autres rôles genrés. Pourquoi ne pas admettre que la discipline, la bienveillance, le sens de l’autorité comme celui de l’écoute, ne devraient pas être subordonnés à un sexe ou un genre, mais à tout le monde, ou au moins à celles et ceux qui ont le rôle de l’autorité ?
          D’ailleurs, j’ai moi-même eu plusieurs professeurs hommes, et j’ai connu un ou deux incompétents dans le tas. Même constat pour les femmes : il y a au final bien peu de profs qui parviennent à concilier l’autorité et la « convivialité », et à savoir se faire écouter autant que d’écouter.
          Moralité : ce qui compte n’est pas d’avoir des « benes pendantes » (sérieux, relevez le niveau) ou des ovaires en sucre, mais bien d’avoir des valeurs et des qualités requises. Pour ce qui est de Hollande, libre à vous d’aller assouvir vos fantasmes en vérifiant par vous-même.

          Ah, dernière chose : Marine Lepen. Je ne jugerai pas vos tendances politiques ni ne développerai le contexte, la légitimité et les enjeux ; mais notez tout de même que d’évincer son propre père du parti qu’il a lui-même fondé après avoir pris sa succession… question « démarche gynocentrée totalement dépourvue du moindre respect à l’égard d’un masculin qui a sué sang et eau, donné sa vie et mis ses revenus à leur disposition pour parler également de « reconnaissance du ventre ». », ben ça se pose tout de même un peu là.

          • François says:

            @ Rem
            A propos de Marine le pen, MDR! Bien observé, Rem!

            @ Alline
            Vous faites de bonnes observations, mais votre parcours est loin d’être parfait pour évaluer la société. Votre vision du problème est déséquilibrée.

            Tout le monde sait que le milieu éducatif est un nid de gauchistes, et qu’il s’adresse davantage aux milieux immigrés et musulmans qu’à la moyenne du peuple de France. Et très peu au Français de souche.

            Quant aux juges et ministres, souvent femmes, ils sont également tous progressistes dans le mauvais sens du terme. (Je ne sais pas s’il en existe un bon?)

            Alline vous nous feriez presque pleurer sur le sort des pauvres pères musulmans et de leurs fils victimes d’une société matriarcale qui ne leur convient pas.

            Bien que coupables, il seraient donc, selon la doxa socialiste, surtout victimes, plus victimes que leurs propres victimes qui ne leur demandent rien.

            Eh bien, je vais vous dire:

            si notre société ne leur convient pas, eux ils ne conviennent pas non plus à notre société .

            Pourquoi ne retournent-ils pas d’où ils viennent et pourquoi (en dehors des harkis) leurs pères ou eux-mêmes sont-ils venus souffrir dans ce pays abominable qu’est la France ? Nous nous en serions bien passés.

            Je suis d’accord que le féminisme est une plaie. Mais le machisme n’est pas la solution non plus.

            L’équilibre c’est le christianisme:

            Les Français, eux, souffrent qu’on leur ait substitué une civilisation virile, équilibrée et généreuse, qui respectait les mères comme les pères. Mais qui va les plaindre et s’appesantir sur leurs frustrations ?

            On leur remplace de force leur civilisation chrétienne par une société de sauvages qui se prennent pour des dieux et qui s’amusent à leur imposer des hordes de barbares pour mieux les anéantir.

            Ce sont les Français de souche qui devraient être les arbitres de la société.

            • Francois

              Merci d’abord pour votre compliment.

              Par ailleurs, il est vrai qu’un bourreau peut être aussi une victime, et avant tout de soi-même. Combien d’exemples de gens martyrisés ou simplement blessés par la vie qui ont mal tourné ?

              Ça ne doit pas empêcher quiconque de se défendre contre eux, mais c’est nécessaire de reconnaître cette piste pour arranger les choses à la base. Il y a une différence cruciale entre expliquer et excuser.

              Finalement, je tiens à dire quel le suprémacisme d’une pensée ou d’un groupe quelconque sur l’ensemble de la société est la seule plaie à mes yeux, de type culturel en tout cas.
              Par conséquent, je ne considère comme plaie féministe que le féminisme suprématisme, qui est une sorte d’androphobie en définitive. Mais je tiens à vous assurer que le féminisme en soi n’est rien d’autre qu’un mécanisme de défense contre le machisme au mieux, la gynophobie au pire.

              Et le progrès, ça peut être bien comme ça peut être mal, tout dépend de ce qu’on en fait… après tout, un cancer peut aussi bien progresser qu’un apprenti.

          • pamino says:

            Rem : il ne faut pas relever le niveau là, parce que c’est funeste pour la fertilité. Dieu sait mieux que vous. À part cela :
            alline : Bene pendantes
            Rem : benes pendantes
            Il s’agit d’un hexamètre (ou si vous insistez, un pentamètre) à compléter en partant des deux bouts. Vous disposez de cinq minutes. Commencez tous les deux par corriger les donnés. Allez-y !

    • konkern says:

      Très juste observation, chère Alline, ce que vous dites n’est hélas que trop vrai ! Il est certain que notre pays est d plus en plus aux mains « dirigeantes » de « sales gosses » …diplomés, qui ne vivent que dans et pour le laxisme…

  7. Marre de ces gens-là;
    Je remarque une chose : depuis quelques mois il y a une recrudescence de faits scandaleux vis-à-vis de la population française !
    Nous sommes nous les français fichés, spoliés de notre terre, de nos biens, de notre argent, de nos libertés de vivre, de penser, d’écrire, de parler !
    Rien n’est fait pour nous, les victimes… qu’en est-il de la famille de ce Monsieur décapité ?
    qu’en est-il de cette famille dont l’outil de travail a été ravagé par des tirs et explosions fait par les gendarmes ?
    Qu’en est-il de ces personnes qui ont été inondées par les inondations ?
    etc etc etc…. vous me direz quel est le rapport entre une tuerie barbare et un bien perdu ?
    Je ne parle pas de finance, quoique, mais je parle de l’attention portée à ces gens qui sont français, qui ont travaillé et qui travaillait et pour lesquels plus rien n’est entrepris.. je n’ai pas oublié ce pauvre Monsieur incarcéré à la place des voleuses de ses biens non, comme je n’ai pas oublié tous ces gens qui ont subi ou subissent encore la justice à deux vitesses, ce jeune incarcéré parce qu’il a voulu défendre sa copine qui allait être violée….
    Et la liste est loin d’être complète hélas !

    Donc résumons : si nous voulons une justice qui en soit une il faut soutenir tous ceux qui auraient une idée, ou une volonté de faire quelque chose pour sortir de ce bourbier avant que les sables mouvants nous submergent définitivement.

    Les lois ne sont plus faites pour ceux qui subissent les malfrats, non on parle (quand on parle, lorsque les dictateurs au pouvoir, laissent parler)de ceux qui normalement, devraient être sous les verrous ou dehors du pays, pour ce faire, dès qu’un individu étranger est hors la loi, il DOIT retourner dans son pays.

    Et pour ceux qui ont laissé faire, il y a des tribunaux d’exception, puisque sarko s’est empressé de supprimer de la constitution la haute trahison ! pas bête le gus !

    Que va-t-il arriver à ce jeune tabassé ? s’il a des séquelles graves qui l’aidera dans l’avenir ? personne ! puisque ceux qui ont fait cela sont certainement les chances de la France, qui perçoivent des indemnités que NOUS leur donnons, et donc insolvable pour les dictateurs qui en sont responsables.

    J’espère que tous ces fumiers aux manettes ceux de maintenant ou ceux d’il y a cinquante ans ne percevront plus aucun subside puisqu’ils ils ont ruinés la FRANCE, alors lorsqu’il n’y a plus d’argent dans les caisses, ceux qui les ont vidées doivent rembourser.

    • Si jamais cette victime a un peu d’économies (Ou ce qu’il en reste…), qu’il ose saisir la Justice, attaquer l’Etat et mettre en avant toutes sa RESPONSABILITE depuis des décennies, en appelle à la Cour de « justice européenne » si besoin, et pourquoi pas au tribunal international, non pour condamner le génocide, mais l’empêcher!!!
      Même si j’ai été contraint de limiter mes dons (Serbes du Kosovo, Pompiers de Paris et Identitaires), je suis prêt à contribuer dans la mesure de mon possible à TOUTES CES ACTIONS!!!
      Des voies légales (contre des voix bafouées et trahies!), sinon, tôt ou tard, le rétablissement de l’ordre, de la loi et de la morale, contre… l’injustice, la trahison, l’abêtissement, etc

  8. désolée, j’ai fait plusieurs fautes d’orthographe ! je le concède :
    …. des tirs d’explosions faits…
    …qui ont travaillé ou qui travaillaient….
    … et donc insolvables…
    … puisqu’ils ont ruiné la FRANCE,….

  9. Raiford says:

    Il ne sert strictement à rien de déplorer toutes ces conséquences de la faillite de notre société.

    La responsabilité appartient à nos électeurs.
    Que diable, nous sommes encore en démocratie…

    Agir contre toutes ces dérives, c’est voter.
    Il est inutile de se plaindre, si vous ne votez pas contre l’UMPS (socialistes + républicains) qui dirigent le pays depuis des décennies.

    Si vous ne le faites pas, bientôt ils vous retireront le droit de vote.

  10. Mais je le fais depuis des années !!!!!!!

  11. Tchetnik says:

    « Que diable, nous sommes encore en démocratie… »

    -Non.

    Et quand bien même, la démocratie ne serait pas nécessairement le meilleur système.

    « Agir contre toutes ces dérives, c’est voter. »

    -Voter revient surtout à entretenir le système et le gigantesque miroir aux alouettes.

    « contre l’UMPS (socialistes + républicains) qui dirigent le pays depuis des décennies. »

    -Ce pourtant en dépit du fait que les gens votent…ce qui prouve bien que le système est verrouillé.

  12. Il faut tirer à vue sur ces saletés et pourquoi pas pulvériser des défoliants sur leurs cités comme les américains au Vietnam

    • charles martel says:

      @Pierre

      D’accord avec vous, nous ne devons faire preuve d’aucune espèce de faiblesse envers des barbares, qui par définition ne savent « respecter » que ce qui les domines par la force brutale.

      Retrouvons notre Fierté, et unissons nos forces dans un même sentiment Patriotique Français !

  13. cris31000 says:

    que des grosses merde

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com