Brett (d), un volontaire américain engagé au sein de la milice chrétienne Dwekh Nawsha, le 5 février 2015 à Al-Qosh

Une vidéo de l’AFP datée du 18 février, témoigne de l’engagement de deux jeunes Américains venus se battre, à leurs frais, aux côtés de la milice chrétienne Dwekh Nawsha (Ici) contre l’État Islamique en Irak.  Plus bas une autre vidéo du même groupe expliquant leur désir de fonder une légion étrangère …

Après le Syriac Military Council, les chrétiens s’organisent pour une guerre que tout le monde s’entend à annoncer longue.


Deux OccidentsBrett06

Les voix officielles de la propagande ordinaire nous diront qu’il y a davantage d’Occidentaux qui s’engagent dans les rangs islamiques. Mais de quels Occidentaux s’agit-il ?

De même qu’au Danemark, les Danois d’origine ont manifesté en hommage aux victimes du terroriste islamiste, alors que ceux d’origine musulmane ont rendu hommage au terroriste islamiste lui-même, de même les Occidentaux qui s’engagent pour l’Etat Islamique ne sont pas de même origine que ceux-ci qui veulent créer une légion étrangère pour soutenir les Chrétiens du Moyen-Orient. Les papiers et les identités n’ont plus grande signification dans la pratique aujourd’hui.

 

Mais avec le Grand Remplacement en cours, la propagande tente de brouiller les cartes en nous parlant sans cesse de convertis. Il y a, certes, des apostats qui rejoignent le camp ennemi. C’est l’une des plus grandes banalités de l’Histoire. Des apostats et des traîtres il y en a toujours eu. dans les royaumes chrétiens d’Orient au Moyen Âge et durant les Croisades, dans ce même Moyen-Orient, la présence d’apostats aux côtés des musulmans était récurrente, cela ne causait aucune crise existentielle dans l’âmes des Chrétiens. Le paradoxe de notre époque c’est que ces apostats sont produits en terre chrétienne. 

Mais ce n’est pas parce qu’on mélange les gens artificiellement que les uns et les autres sont coupés de leurs racines. C’est pourquoi nous voyons aujourd’hui deux civilisations de front dans les mêmes pays. C’est le syndrome de la libanisation.

Dwekh Nawsha, bataillon chrétien

Des ex-soldats occidentaux qui ont rejoint une milice en Irak pour combattre Daesh.

Composée d’une centaine d’hommes, la milice Dwekh Nawsha a été formée dans le but de défendre les chrétiens d’Irak des persécutions de l’organisation Etat islamique (EI). Le Dwekh Nawsha a noué des contacts avec les Forces Libanaises de Samir Geagea.

Brett, cet ancien vétéran d’Irak, a rejoint ce bataillon comme une centaine d’autres hommes. Venu défendre les Assyriens, l’une des plus anciennes communautés chrétiennes du monde, il ne passe pas inaperçu dans la ville chrétienne d’Al-Qosh, dans le nord de l’Irak. Soldat de l’armée américaine en Irak entre 2006 et 2007, il est revenu, à 28 ans, hors structure, comme volontaire pour soutenir la milice chrétienne. Interview complète en anglais en fin d’article – Voir un extrait de son interview traduite en français:

Un tatouage de mitrailleuse sur le bras gauche et de Jésus dans une couronne d’épines sur le droit, il se décrit lui-même en plaisantant comme un «croisé»: « Les atrocités, les crucifixions, les viols, l’esclavage sexuel, les déportations, tout cela est inacceptable à mes yeux, alors je suis ici pour faire ce que je peux pour récupérer ces villes et permettre aux gens de rentrer chez eux », témoigne-t-il. 

Et d’ajouter : « Ici, nous nous battons pour que les gens puissent vivre en paix, sans persécution, pour que les cloches de l’église continuent de sonner. » Son objectif est de créer une «légion étrangère» en Irak. Il a déjà convaincu cinq autres volontaires d’Amérique d’Angleterre et du Canada de le suivre. Ils ont tous une formation militaire. Et il prétend avoir 20 candidats de plus en attente. 

Brett02

Louis Park a quitté les Marines en décembre: «Je ne me suis pas bien habitué à la vie en temps de paix», explique ce Texan.  Il est revenu d’Afghanistan avec des troubles de stress post-traumatique (PTSD) «et quelques autres trucs» qui lui ont fermé les portes de l’armée américaine. Il a mis de l’argent de côté pour pouvoir partir en Irak se battre contre l’EI. «Je suis terriblement patriotique», explique-t-il. «Si mon gouvernement ne veut pas combattre (l’EI), je le ferai». 

Andrew, un quinquagénaire canadien  a rejoint Dwekh Nawsha parce qu’il a entendu parler d’ «abattoirs» où l’Etat Islamique découpe des gens pour alimenter un trafic d’organes. (Afp) L’ambassadeur de l’ONU en Irak en a témoigné durant une conférence de presse

Brett03

Quant à Brett, c’est un verset de la Bible qui l’a poussé à revenir en Irak. Selon lui, la résurgence de la nation Assyrienne est le signe que l’Apocalypse est en marche. «Nous avons un rôle à jouer» dans l’avènement de la fin des temps, explique-t-il. Dwekh Nawsha signifie d’ailleurs «Futur martyr» dans le dialecte araméen local. 

Scott, un vétéran qui a servi dans l’armée américaine pendant sept ans, explique qu’il souhaitait rejoindre les « Unités de protection du peuple » (YPG) kurdes, avant de se rendre compte qu’ils étaient tous communistes.

En priant pour qu’ils restent attentifs à ne pas se faire capturer par le Léviathan islamique.

 Interview complète: 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Tchetnik says:

    La véritable (et souvent admirable) Amérique. Celle qui prie, travaille et se bat.

  2. Franco Vaiana says:

    Je rêve de la réformateur de l’ordre des templiers ou sa version armée.

  3. yesc ESSYLU says:

    Je ne peux m’empêcher de nourrir une certaine défiance envers les amerloques, c’est curieux

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com