Alors que des affrontements ont fait au moins 79 morts et 141 blessés vendredi à Benghazi, dans l’Est libyen, le chef d’une force paramilitaire en Libye s’est dit déterminé à poursuivre son offensive contre ces mêmes milices islamistes. Seul petit problème, les autorités libyennes ont affirmé que son opération était une tentative de coup d’État. Tripoli considère cette offensive comme « un agissement en dehors de la légitimité de l’État et un coup d’État. » Khalifa Haftar est un général à la retraite ayant pris part à la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Entre islamistes, milices paramilitaires et instabilité politique, la Libye reste toujours aussi chaotique depuis 2011 et sans pouvoir trouver une solution.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com