versailles
Le projet n’est autre que la privatisation du patrimoine national le plus prestigieux et le plus chargé d’Histoire. Il est vrai que cette Histoire n’a pas toujours été très glorieuse, puisqu’il a aussi été le témoin d’une des scènes les plus affreuses de la Grande Révolution avec la marche sur Versailles suivi du massacre et du voyage forcé de la famille royale à Paris, entourée de têtes au bout des piques.
Certaines chambres du futur hôtel du Château de Versailles auront vue sur l’Orangerie, si le projet bien avancé, se concrétise.

Au nom de « L’Etablissement public du château de Versailles », le pouvoir républicain lance un appel d’offre pour transformer en hôtel de prestige un ensemble de trois bâtiments longeant le parterre de l’Orangerie: le Grand Contrôle, le Petit Contrôle, et le Pavillon des premières cent marches.Ne pourront passer leur nuit au Palais que les gens fortunés, puisque l’objectif est de permettre à un propriétaire privé de rentabiliser le domaine public. Les lieux, justifie-t-on, d’anciens locaux administratifs du ministères de la Défense sont inoccupés depuis 2008 et représentent  une superficie de 2.800 m2.

« Cette démarche« , s’en justifie la direction du domaine de Versailles, « s’inscrit dans la politique de rénovation et valorisation des espaces et d’implantation d’activités économiques dans les monuments historiques, définie depuis plusieurs années par le ministre de la Culture et le secrétaire d’État au Tourisme.« 

Une telle initiative ne peut pas être menée à bien sans les directives de l’Etat; comment pourrait-il en être autrement pour des lieux classés ?

L’entreprise qui remportera l’appel d’offre devra rénover la toiture, et aménager l’intérieur. Vraiment ? Il ne manquerait plus que les finances publiques assurent l’agencement de l’hôtel!

L’association Coordination Défense de Versailles est aussitôt montée au créneau avec son combatif président, Arnaud Upinsky, l’auteur de la lettre au pape à propos du Saint-suaire de Turin.

« Ce patrimoine doit rester le patrimoine des Français. » dit-il,  « Il ne doit pas passer dans le domaine privé, il ne doit pas servir à faire de l’argent à côté. Un hôtel n’a pas sa place à cet endroit là. »

Reportage de Pierre Coquelin

Le député-maire Les Républicains de Versailles, François de Mazières, se fait volontiers complice des prévaricateurs : « C’est de voir que faute d’argent, l’Etat n’est plus capable d’entretenir son patrimoine. A partir du moment où l’Etat n’arrive pas à lui trouver une autre vocation, par exemple touristique, il vaut mieux qu’ils vivent, ces bâtiments.« 

En effet, alors que le château a traversé révolutions et guerres sans que jamais aucun gouvernement n’ait osé s’attaquer à ce symbole de la grandeur française, le pouvoir républicain qui a vendu son âme à Mammon, ne trouve pas d’argent pour entretenir ce que nos ancêtres ont amené jusqu’à nous en bon état.

Le pouvoir socialiste n’est pas seul responsable de la forfaiture, un précédent appel d’offres avait été formulé il y a cinq ans pour le seul bâtiment du Grand Contrôle.  Mais le projet n’avait pas abouti. Les candidats auront jusqu’au 14 septembre pour se déclarer. Le lauréat, suivant le plan déjà établi, sera désigné au début de l’année 2025 pour une concession de 60 ans. Le groupe AccorHotels s’est déjà déclaré candidat.

Le Grand Contrôle, construit par Mansart a abrité de grands personnages comme Turgot, l’intendant des Finances de Louis XVI.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Daniel61 says:

    Et maintenant, on vend « les bijoux de famille » pour boucler le budget… Dormez citoyens,tout va pour le mieux au royaume « socialo-gauche » !!!

  2. Il semblerait que nos dirigeants aient pour objectif, malsain, de dénigrer l’histoire de notre pays. Pourquoi ? Dana quel but supérieur ?
    Pour ne pas décevoir ceux, installés récemment pour s’imposer, patiemment, mais dans un but de conquérir non dissimulé, puisqu’ils considèrent être l’avenir de notre pays ?
    La soumission ne saurait convenir aux Français de souche et de cœur. Et cela, nos gouvernants ne l’ont pas compris et nous préparent des jours sombres …

  3. gabriel zallas says:

    Transformer les grands sites français comme les Parador en Espagne ou poussade au Portugal, il faut vraiment être fauché, manifestement nous avons perdu notre place de grande puissance, normal il faut loger, nourrir, habiller une foppée de parasites qui noue envahissent. On ne peut faire de l’humanitaire et être grand, demamdez donc à Louis XIV qui lui au moins à fait contruire l’Hotel de Invalides pour ses éclopés de la guerre (ou pour les cacher).

  4. Ne vous inquiétez pas, les grandes démocraties sunnites que sont l’Arabie et le Qatar seront bien volontiers acquéreur, promis juré elle ni installeront une mosquée, du moins tant qu’elles n’auront pas pris le pouvoir et transformé la France
    en une république islamiste

    • C’est le roi d’Arabie Saoudite qui va être content : plages de Vallauris en été, château de Versailles en hiver!

  5. Sophie BC says:

    Je trouve que ce qui a été fait pour le Péninsula est superbe, si le privé peut entretenir de tels bâtiment, c’est très bien
    https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Peninsula_Paris

  6. Transformer certaines parties secondaires des anciennes demeures de prestige se pratique déjà ailleurs: http://www.austria-trend.at/suite-schloss-schoenbrunn/de/suite.asp
    Il ne s’agit absolument pas de vendre une partie du château, mais d’exploiter intelligemment (et de manière financièrement rentable) certains espaces actuellement sous-valorisés.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com