Les premiers instants de cette vidéo sont très instructifs car ils ont été complètement occultés par la suite.

La polémique entre Valls et Goasguen a défrayé la chronique cette semaine. Le ministre de l’intérieur ayant eu l’audace d’insinuer que le député a fait parti d’Occident ou d’autres mouvement de jeunes patriotes dans les années 60-70.

Cette déclaration du ministre de l’intérieur faisait suite à des questions dans un débat parlementaire au sujet des violences et des dégâts causés par l’extrême gauche lors de la manifestation à Nantes contre l’aéroport Notre Dame des Landes dimanche dernier.

Comme on le voit au début de cette vidéo, pour répondre aux questions des députés au sujet de cette « manifestation ». Manuel Valls se permet de comparer la manifestation nantaise qui a aboutit aux saccages que l’on sait et qu’il avait lui-même qualifié de « guérilla urbaine », aux différentes Manif pour tous et autres événement paisibles bien que déterminés contre la dénaturation du mariage qui se sont déroulés le printemps dernier aux abords de l’Assemblée nationale.

En effet, si lors de ces manifs contre la dénaturation du mariage on n’avait eu à déplorer aucun dégâts, on avait pu en revanche assister à des rafles policières historiques. A Nantes la semaine dernière ce fut bien évidemment l’inverse: des dégâts énormes et presque aucune interpellation.

Le vrai scandale dans les paroles du ministre de l’intérieur est cette comparaison entre deux sortes de « manifestation » incomparables.

Malheureusement nos députés d’opposition ont encore fait la preuve éclatante de leur soumission servile au « politiquement correct » et de leur terreur du « qu’en dira-t-on »… Deux points que ces brillantes personnalités devraient constater comme s’opposant de plus en plus au bien commun des français qu’ils sont sensés représenter.

En effet, on imagine mal les députés communistes quitter en bloc l’Assemblée au prétexte que l’on les accuse d’être d’extrême gauche par contre on les imagine tout à fait le faire si un ministre commençait à parler des génocides du communisme dans le monde…

Une leçon à méditer par nos députés d’opposition pour se décomplexer et redevenir le plus rapidement possible utile à leur peuple et à leur Patrie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Le problème est que l’UMP n’est pas un parti d’opposition, ils ne s’opposent pas au PS mais au FN, et en fait, ça n’est presque pas un parti.

  2. BREIZHIL says:

    Un aveu de plus que ce qui importe l’UMP n’est pas dans le fond mais dans la forme ! Vous pouvez critiquer les Français dans leur droit à manifester pacifiquement et en grand nombre d’extrémistes et de fachos, mais prétendre que M. Goasguen a flirté dans sa jeunesse avec l’extrême droite (http://www.dailymotion.com/video/x1dh298_quand-claude-goasguen-parlait-plus-librement-de-ses-engagements-de-jeunesse_news)est une insulte aux yeux de cette soi-disant opposition qui a donc choisi d’ être solidaire avec un collègue plutôt qu’avec les Français descendus dans la rue !!!
    Encore une belle preuve de leur inutilité…

  3. Régis says:

    Valls est écoeurant, il traduit hélas l’ensemble de son parti.
    Il est vrai que depuis toute l’année dernière les députés de l’UMP souffrent de cet enfer de mensonges, de mauvaise foi et d’amalgame de la part d’un parti de machos qui méprisent autant la démocratie et la république qu’ils méprisent le peuple. Je ne voudrais pas leur jeter la pierre car je loue leur patience. Souvenons nous qu’ulcérés ils parlaient de « putsch démocratique » au moment du faux débat sur le mariage. Ils voulaient dire putsch contre la démocratie. Pour la majorité d’entre eux on peut croire à leur respect des règles républicaines, et ils s’y accrochent jusqu’au bout: ils n’ont pas le choix car le pays ne les suivrait pas s’ils perdaient leur sang-froid. Il faut se rendre à l’évidence, à moins d’une insurrection, il n’y a aucun autre espoir que d’attendre le revers qui arrivera.
    Alors militons tous pour le pays et dans le pays pour ouvrir les yeux de nos concitoyens afin de virer, tous ensemble cette caste de renégats.

  4. Le vocabulaire n’est pas anodin. Choisir « ultra » plutôt qu’extrême concernant la gauche de la gauche , signifie une espère de pureté originelle pour ceux qui en ont été contrairement à l’extrème droite qui souille à jamais. Cela révèle tellement que la gauche joue à domicile depuis 1789 ou 1968 au choix selon la sensibilité de chacun. La gauche maîtrise les définitions. http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=france-ultra-pour-la-gauche-extreme-pour-la-droite—296

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com