Afrique – Le week-end dernier se tenait à Abuja le  52ème sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Lors du sommet, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a proposé la mise en place d’une monnaie unique au sein des Etats membres de la Cedeao dès l’année 2020.

« L’option a été toujours maintenue que 2020 doit être la date de la création de la monnaie de la Cedeao », a-t-il souligné, même s’il a ajouté que la transition vers la future monnaie commune doit se faire « de façon progressive ».

Selon le président du Burkina Faso, « tous les pays qui pourront répondre aux critères de convergence vont commencer à battre la monnaie Cedeao, en attendant que les autres pays puissent se conformer et intégrer le processus de cette monnaie-là ».

Une nouvelle feuille de route devrait être présentée en ce sens en février 2018.

La conférence des chefs d’Etats africains membres de la Cedeao a « salué les progrès réalisés par l’ensemble des institutions de la Cedeao impliquées dans la conduite des activités de la monnaie unique de la Cedeao et a réaffirmé son engagement dans la poursuite et l’accélération de la réalisation » de l’agenda de l’intégration économique et monétaire de la Cedeao.

Cet objectif avait été dévoilé officiellement en janvier 2015, entérinant la fin du franc CFA et des monnaies nationales des États non-membres de l’Uemoa. Mais cette union monétaire impose aux Etats membres des critères à respecter, tels qu’un déficit public ne dépassant pas 3 % du PIB et un taux d’inflation inférieur ou égal à 5 %. Des objectifs loin d’être atteints !

 

Buhari, le président du Nigéria, a tenu un discours très éloigné de celui du président du Burkina Faso. Selon Buhari, la mise en place d’une monnaie unique en 2020 est illusoire.

Mais Mahamadou Issoufou, le président du Niger, s’est lui aligné sur la position du Burkina Faso et a également prôné la mise en œuvre de la monnaie unique de la Cedeao dès 2020 pour les pays « techniquement prêts », envisageant une adhésion progressive des autres États, sur le modèle de l’élargissement de la zone euro.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Un commentaire

  1. Ils prennent le « modèle européen », ils sont foutus …

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com