11novembre-mort-pour-que-tu-restes-français

Le tollé provoqué par l’annonce d’un concert du rappeur anti-français Black M lors des commémorations du centenaire de la Bataille de Verdun a été si important que la mairie de Verdun a décidé hier soir son annulation.

Cependant, loin de faire son mea culpa, le maire de Verdun se dresse en victime d’une cabale d’extrême droite. Dans le communiqué publié par la mairie de Verdun ce matin, on évoque « une polémique d’ampleur sans précédent a été orchestrée. Nous assistons à un déferlement de haine et de racisme. Nous sommes alertés par les services de l’État de risques forts de troubles à l’ordre public ».

Samuel Hazard, le maire de Verdun, craignait de sérieux incidents durant un tel concert provocateur. « Je pense que la polémique va retomber mais je ne peux pas prendre le risque », dit-il. Avant de se plaindre : « Je suis menacé physiquement par ces appels ».

« Finalement, j’ai été lâché », déclare encore le maire. « Sauf par le département de la Meuse qui m’a soutenu. » A la région, cette initiative odieuse conservait également le soutien de Philippe Mangin et de Philippe Richert. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

23 commentaires

  1. peulet says:

    Il n’a pas honte , maintenant il se victimise !!! Il faut également dire que les médias en général lui donnent raison , pour preuve ce matin sur RMC , Les grandes gueules ( pour ne pas dire les gros cons ) déploraient quasiment cette reculade . Je ne sais pas comment sont « recrutés » leurs divers intervenants , mais c’est le caniveau , voire les égouts ! Vous me direz qu’ils représentent bien la gôche parisienne …………………….!!!

  2. LANKOUDU says:

    C’est sûr , il y aurait eu des règlements de compte , bien justifiés !

  3. MA Guillermont says:

    La Providence veille …!
    Le Hazard n’existe pas …

  4. Elieja says:

    Black merde n’est qu’un outils dans les mains des illus. Eux se seraient régalé de l’écouter vomir sur les FDS morts au combat, envoyés au casse-pipe en offrande à leur dieu moloch. Bon, pour le coup, ils vont ranger les p’tits fours.

  5. Patricia says:

    C’est bien!
    Maintenant, ils savent que nous ne sommes vivants.
    Peu importe ce que racontent ou hurlent ces gens : nous avons simplement fait notre devoir vis-à-vis de nos anciens morts pour notre cher vieux Pays et pour leurs enfants et toutes leurs descendances… afin que nous demeurions maîtres chez nous.
    En Bretagne, il y a eu plus de 140 000 morts… il suffit d’aller vérifier les noms sur les murs de l’enclos de Ste-Anne d’Auray. C’est surprenant la première fois que l’on découvre cette triste réalité.
    Nous avons fait ce que nous devions faire et tous nos anciens sont maintenant avec nous dans ce combat de reconquête de notre Pays… pas besoin de faire des pratiques occultes car c’est naturel que nos anciens nous soutiennent, eux qui sont déjà de l’autre côté!
    Il ne faut pas aussi oublier La Communion des Saints et leur demander de nous aider dans cette difficile épreuve.
    Il nous faut de l’aide et il ne faut pas avoir peur de demander… vous savez bien : « frappez et on vous ouvrira, demandez et on vous donnera. »
    Nous ne sommes pas seuls, contrairement à ce que voudraient nous faire croire les autres.
    Vive La Bretagne! Vive La France Libre!

    • Denis F says:

      OUI, vous avez raison, nous somme vivants, et même si on coupe nos branches, si on scie nos troncs, NOS RACINES rejetterons encore et toujours!

  6. Stephanie says:

    Oui,mais pendant ce temp-là, la loi El-Komri a été votée.
    Il y avait 2 combats à mener, reste à savoir lequel était le plus important, c’est à chacun de voir

    • Denis F says:

      Entre l’assistanat et la GÔchie (de tous bords politiques), et d’autre part la fierté, le courage et la Patrie, croyez-vous vraiment que la comparaison existe, madame?

      • Stephanie says:

        Les combats à mener, je les vois partout à l’heure actuelle, et de tous les côtes. Il faut les mener tous, pas se focaliser sur un seul ni même 2, c’est seulement ce que je voulais dire. Après il y a des priorités

    • Efgy says:

      Comme dit le Père Marziac, il y a plusieurs combats à mener en même temps ! Il faut être sur tous les fronts.

  7. MA Guillermont says:

    Bonsoir Stéphanie , lisez l’article du Figaro , ce qui reste du texte …
    La Valse à mille temps s’est une fois de plus ridiculisée au SEIN de l’hémicycle .

  8. Le maire de Verdun Samuel Hazard (PS) seul chef de décision avec ses conseillers dans sa commune comme dans toutes les communes de France. Il va nous faire croire que ce n’est pas lui, alors que Hollande descend dans son village. Toute cette polémique est retourné contre le FN pour créer la confusion et polémique sur le racisme avant 2017. La clique du PS concocte en ce moment des stratégies pour discréditer le FN sur tout et n’importe quoi.

  9. HUGUEL says:

    Que les habitants de Verdun prennent leurs responsabilités et ouvrent enfin les yeux. Ils ont élu un maire traître à son pays donc qu’ils en tiennent compte lors de la prochaine échéance électorale pour ne pas réélire ce pourri.

  10. Sancenay says:

    Morts pour la France éternelle.

    Comme c’est le cas pour beaucoup de français, l’un de mes grands oncles est mort du côté de Verdun, à Rossignol, manifestement, enseveli par un énième bombardement. Je pense à la souffrance de mes arrière- grands-parents, qui ont attendu vainement le retour de leur fils, un beau et bon gars qui aurait été en âge de se marier ou peut-être d’entrer dans les ordres car il était très mystique. Ses lettres émouvantes adressées à ses parents depuis le front en témoignent.
    Qu’allait-il faire, le malheureux, dans ce bourbier inhumain déclenché par les hordes aux pouvoir « pressées d’exister », et qui trouvaient dans la guerre un moyen supplémentaire d’assoir leur soif de puissance et de masquer le lent déclin qu’ils étaient déjà cyniquement en train d’amorcer pour notre Patrie au profit du grand marchandage mondial ?

    Cette guerre comme la suivante est analysée par les historiens libres comme le prolongement des guerres révolutionnaires, dont les guerres napoléoniennes destinées à créer la première fracture irréversible d’avec l’Europe chrétienne.
    Les pâles grouillots contemporains qui se sont mâlement précipités pour éviter toute référence chrétienne dans la constitution européenne ne sont que les « finisseurs » aux ordres de cette liquidation, planqués qu’ils sont sous le masque honteux du politiquement -et mondialement- correct.
    Il faut savoir combien la boucherie de Verdun fut prolongée à dessein, à l’image d’ailleurs de la tragédie de Diên Biên Phu, pour saigner un peu plus le peuple de France de ses forces vives, de sa jeunesse. Deux millions de morts pour rien !

    On y envoya d’ailleurs savamment en première ligne les départements de l’Ouest , ceux de ce qui fut la » Vendée militaire » sous la révolution. Comme si les massacres abominables des Colonnes infernales d’un « héro de la république » (sic) le Général Thureau,- comme l’enseigne la rééducation nationale,(son nom figure au fronton de « l’Arc de Triomphe » à Paris ) n’avaient pas suffi. Un député socialiste se vanta à l’époque à l’Assemblée nationale de cette « stratégie » particulière.
    Dans le même esprit de « fraternité » fleurant bon la secte, on traita de même les ecclésiastiques, ça ne mangeait pas de pain si peu après les violations de 1905 !
    Cet insupportable travail de démolition guerrière de la France éternelle, qu’on le veuille ou non, « Fille aînée de l’Eglise », sera complété ensuite par la subversion révolutionnaire distillée dans toutes les strates de la vie de la Cité, à commencer par l’éducation- rééducative- et, au plan social, par la prétendue « lutte des classes » destinée évidemment à diviser le peuple pour mieux le neutraliser et le contrôler.
    Depuis, le dogme-non moins révolutionnaire- de l’avortement a sensiblement alourdi l’addition du génocide franco-français: 220 000 êtres détruits par an depuis 31 ans !
    Comment tant de moyens cyniquement rassemblés- et je passe sur les derniers en date- ne pouvaient pas nous conduire à ce que « la Taubira » nomma triomphalement l’an dernier à l’Assemblée nationale : « l’Aboutissement » (ndlr : de la révolution bien entendu) lors du vote pour le mariage pour personne.
    Non, mon arrière grand-oncle Lucien et ses contemporains n’auraient pas dû mourir pour cela. Bien que né dans une famille modeste, sans prétention politique aucune, respectueuse, parce qu’ ignorante, pour beaucoup, de l’effroyable réalité du système, ils n’auraient pas pu se battre
    pour ce fanatisme révolutionnaire qui désormais étrangle un pays et, littéralement, continue de pomper le sang de ce qui reste, envers et contre tout, de familles constituées.
    J’entendais ce matin un servile propagandiste appointé du Système- pardon du pléonasme- dire que « nos soldats étaient morts à Verdun pour que chacun, dont bien sûr « Black M » puisse exprimer ses opinions » !
    Ce n’est assurément pas dans ce sens -unique- et fortiori pas pour que l’on mente en leur nom au peuple asservi, et que l’on blasphème de la sorte. Car cela s’appelle insulter leur mémoire, celle de leurs familles et faire, comme si besoin était encore, ses sordides choux gras de leur sacrifice.
    Si celui-ci ne fut certainement pas vain pour leur propre salut, force est de constater qu’il le fut hélas en qui concerne nos libertés.
    Et c’est pour cela que « Black M » qui découvre seulement aujourd’hui la réalité de la France et de son histoire n’était pas en mesure, si tant est qu’il en ait eu l’intention, de célébrer un authentique hommage à nos morts.
    Il est manifeste que ce garçon a été manipulé par le pouvoir dans le seul but souligner l’ambiguïté et la division des « républicains » sur le sujet clef de la prochaine présidentielle: l’identité nationale.
    Non, décidément nos soldats ne sont pas morts non plus pour cette caricature misérable de la politique !
    RIP.

    Sancenay,
    lundi de Pentecôte 2016

  11. Il ne faudra pas oublier Apparu et ses arrières pensées electoralistes de basse fosse pour capter le moment venu les voix de la gauche.
    La position de cet ardent soutien de juppé pour la venue de Black m est comme un crachat sur nos(si nombreux)morts , gazés , grands invalides.Honte à ce type.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com