Les secrets des cathedrales, p 06, Construction d'une eglise a Saint-Denis (Miniature du XIIIe siecle)

Saint-Denis au XIIIè siècle

Cette vidéo remet les pendules à l’heure.

Voici une brève analyse historique, mettant en relief tous les mensonges que l’école et les médias républicains ont enseigné et enseignent encore sur l’Ancien Régime. Cette vidéo dévoile des aspects déformés de la vie sous l’Ancien Régime ainsi que les conditions de travail de l’époque. Sans oublier la naissance du libéralisme économique qui engendra l’apparition du prolétariat et de la misère ouvrière à partir de la Révolution et de sa fameuse loi Le Chapelier interdisant les corporations, et qui engendrera à son tour le socialo-marxisme.
L’âme de la France a été tuée lorsque le Roi a été assassiné le 21 janvier 1793. Depuis, la Fille aînée de l’Église n’est plus que l’ombre d’elle-même. La République nous fait vivre dans le mensonge. Voici une brève vidéo sur un peu de vérité sur l’histoire de notre pays: les 12 ou 13 siècle de l’Ancien Régime, depuis le baptême de Clovis en 476 jusqu’à l’assassinat de Louis XVI en 1793, ne se résument pas en quelques minutes, cette vidéo se contente de dénoncer quelques mensonges parmi les plus saisissants.

La Fille aînée de l’Eglise a été confirmée par Jeanne d’Arc, messagère de Dieu, mille ans après son baptême. Depuis le martyre de la Sainte environ 500 ans se sont écoulés et entre-temps nous avons subi la Révolution. Cela donne une perspective historique intéressante pour avoir une idée de la durée de l’Ancien Régime. Faudra-t-il attendre 500 ans de plus pour que la France renouvelle les promesses de son baptême ? Ou bien sommes-nous déjà sous le règne de l’Antéchrist ? En l’an mille, et durant le Grand Schisme, les Français pensaient déjà que la fin du monde arrivait…


« Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient » Otto de Habsbourg.
Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas. 

Emilie Defresne  .

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=YciyjZTFUAA&w=420&h=315]

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. L’idéologie des Lumières a déifié l’homme (en fait, tout a commencé à la Renaissance, lisez à ce sujet « La Conjuration Antichrétienne » de Monseigneur Delassus). Le christianisme rejette à juste titre les droits de l’homme, car ces derniers aboutissent à un individualisme fanatique et pathologique qui va jusqu’à nier la loi naturelle (mariage des homosexuels, GPA, PMA, idéologie du genre, perversions diverses promues par les LGBT). Il faut ajouter à cela le comportement odieux des banksters et des divers oligarques (députés, sénateurs, maires, conseillers municipaux, ministres, présidents, préfets, cadres et patrons des multinationales…). Toutes ces aberrations découlent de la funeste Déclaration des droits de l’homme de 1789, dont les rédacteurs haïssaient les préceptes figurant dans l’Evangile (la Bonne nouvelle).

    Aux sataniques droits de l’homme doivent se substituer les devoirs à l’égard de Dieu et de son prochain.

    Malheureusement, la plupart des catholiques ne se sont pas rendu compte que dans une France démocratique ils cesseraient d’être persécutés et ridiculisés, car dans une Démocratie la majorité des Français seraient souverains. Or, la majorité des Français n’est pas hostile au catholicisme, bien au contraire. Je dirais même que le nombre de catholiques ne cesserait d’augmenter dans une France démocratique.

    La plupart des catholiques restent malheureusement fidèles à la République, alors même que celle-ci donne le pouvoir à des minorités anticatholiques. D’autres catholiques n’ont pas conscience que la grande majorité des Français ne veulent pas entendre parler du retour à l’ordre moral qu’impliquerait la restauration d’une monarchie catholique.

    En revanche, l’instauration de la Démocratie permettrait au catholicisme de regagner subrepticement le terrain perdu, car les gauchistes qui contesteraient un vote majoritairement catholique (par exemple, si l’interdiction du mariage des homosexuels est votée par plus de 50 % des Français) passeraient pour des fascistes. En réalité, je ne crois pas que les gauchistes pro-démocratie feront preuve d’une telle incohérence.

  2. Pour mémoire, la France n’a jamais été « la fille aînée de l’Eglise ».
    Il s’agit d’une déformation du XIXe siècle.

    Depuis le début du XIVe siècle, les Rois de France portaient le titre de « Fils aîné de l’Eglise ».

    Voici la titulature de nos rois :

    Par la Grâce de Dieu,
    Roi Très-chrétien de France et de Navarre,
    Roi de Jérusalem,
    Coprince d’Andorre.
    Duc d’Albret, Beaumont et Vendôme, Comte de Foix, Armagnac, Comminges, Bigorre et Marle, vicomte de Béarn et Donezan, comte de Provence et, Forcalquier. Dauphin de Viennois, comte de Valentinois et de Diois. Landgrave de la Haute et de la Basse Alsace.
    Souverain Grand Maître des Ordres royaux du Saint-Esprit et de Saint-Michel, Bailli Grand-croix d’Honneur et de Dévotion de l’Ordre Souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte.
    Premier chanoine de l’archibasilique de Saint Jean de Latran,
    Proto-chanoine de la cathédrale d’Embrun,
    Proto-chanoine de Notre Dame de Cléry,
    Chanoine honoraire de la cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne,
    Chanoine honoraire de l’église de Saint-Hilaire de Poitiers,
    Chanoine honoraire de l’église de Saint-Martin de Tours,
    Chanoine honoraire de l’église de Saint-Martin d’Angers,
    Chanoine honoraire de l’église de Saint-Martin de Chalons.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com