Des soldats de la paix en Centrafrique ont été accusés de viol sur une mineure de 12 ans et des homicides d’un adolescent de 16 ans et son père au cours d’une de leurs interventions à Bangui en début Août. Jeune afrique. com  est plus explicite lorsqu’il rapporte que « La Minusca, tout en prenant très au sérieux ces accusations, a déclaré ne pas être au courant de ces faits. Il nous faut des faits établis, vérifiables, nous avons ouvert une enquête », avait déclaré son porte-parole Hamadoun Touré à Bangui.

La Minusca avait tout même ouvert une enquête à ces accusations révélées par Amnesty international

En dépit de cela, le secrétaire général des nations unies, Banki Moon a demandé au chef de la Mission de l’ONU en Centrafrique (MINUSCA) de remettre sa démission ce mercredi.

Le général Gaye avait accumulé des années d’expérience en matière de maintien de la paix au Liban, en Irak, en Syrie, mais aussi en RDC où il a officié entre 2005 et 2010. Le 12 juin 2013, il avait été nommé représentant spécial et chef du Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Centrafrique (BINUCA), basé à Libreville, au Gabon, puis le 16 juillet 2014, représentant spécial du secrétaire général et chef de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies en République centrafricaine (Minusca).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. aziliz says:

    Et la présomption d’innocence?

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com