300 leaders chrétiens embarqués au commissariat. La police arrête l’archevêque de Delhi et charge avec bâtons et canon à eau des religieuses et des prêtres !

inde-manif-catho-3-MPI

A quand remonte la dernière fois qu’un archevêque catholique, accompagné d’autres évêques catholiques et  membres du clergé, ont été incarcérés et frappés à coups de bâtons par la police d’un pays dit démocratique ?

C’est pourtant ce qui s’est passé ce mercredi  11 décembre à Delhi, en Inde où la police a attaqué avec des bâtons –ce qui ici s’appelle une « lathi-charge » – une manifestation pacifique en faveur des droits des minorités chrétiennes, soutenue par la Conférence Episcopale d’Inde et en présence de l’archevêque de Delhi, Mgr Anil Couto, et d’autres évêques catholiques indiens, de nombreux curés, et religieuses.

inde-manif-cath-évêque-MPI

(photo : le rassemblement était pacifique)

Commencent à circuler des photos montrant des agents de police armés de bâtons retenant des religieuses et des prêtres vêtus de la soutane blanche et portant une croix sous des jets d’eau. La police a emmené dans des fourgons et des autobus les leaders de la manifestation. Ils ont arrêtés l’archevêque de Delhi, Mgr Anil Couto.

Selon différentes  sources, la police indienne aurait aussi arrêté d’autres évêques mais sans que nous disposions de plus de détails en ce moment.

La violence de la charge et des arrestations a été confirmée et condamnée par le porte-parole de la Conférence épiscopale d’Inde, le père Joseph Chinnayyan.

Selon les agences catholiques Fides et AsiaNews, les manifestants arrivaient dans la zone de Jantar Mantar et se dirigeaient pacifiquement vers le Parlement de l’Inde afin d’être reçus par les parlementaires, réunis en assemblée quand la police a chargé contre les manifestants avec violence.

inde-manif-catho-prêtres-MPI

(photo : La foule était nombreuse, avec beaucoup de prêtres en soutane blanche. Tout était pacifique avant l’intervention violente de la police)

La marche avait pour but de demander une dérogation au décret présidentiel de 1950 qui légalise la discrimination contre les chrétiens d’origine dalit. En Inde, il y a 24 millions de Dalits, dont près de 17 millions sont chrétiens. Les minorités religieuses en Inde considèrent cette mesure « totalement anticonstitutionnelle » mais les gouvernements successifs ont fait la sourde oreille, a dénoncé à plusieurs reprises l’archevêque Couto.

Pour sa part, la police a déclaré –contre l’évidence des images qui circulent- qu’elle n’avait pas usé de la violence et qu’elle avait agi parce que les manifestants avaient bloqué en partie la rue Ashoka. Les interpellés ont été emmenés au commissariat de la rue du Parlement et libérés au bout de quelques heures.

La charge de la police à coups de bâtons a d’abord dispersé les manifestants. Mais ensuite, des prêtres en soutane blanche et portant des croix se sont mis à genoux devant les policiers. Et la foule de chrétiens a fait de même et s’est mise à genoux derrière le clergé au milieu de la rue. C’est alors que furent utilisés les canons à eau à forte pression afin de les disperser.

 L’usage de la violence contre des prêtres et des religieux est une honte pour l’Inde.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Pingback: Violente charge policière contre les catholiques en Inde. Archevêque arrêté et religieuses matraquées ! - Les Observateurs

  2. A quelques jours de la mort du « saint » Nelson Mandela, les autorités indiennes n’ont apparemment pas retenu les leçons de l’Apartheid… qui survit toujours dans cette étonnante civilisation de castes. C’est ça, la « plus grande démocratie du monde »?… Bon, il est vrai que la hollandie n’a guère de leçons à leur donner!

  3. Honte aux responsable d’une telle discrimination, ce n’est pas dans un pays chrétien que l’on fait subir de telles violences à une minorité religieuse, sinon cela serait dénoncé instatanément par la « bien pensance » politique!

  4. « La marche avait pour but de demander une dérogation au décret présidentiel de 1950 qui légalise la discrimination contre les chrétiens d’origine dalit »
    normalement chez les chrétiens, il ne doit pas ya voir de dalits. c’est pour échapper aux castes que les dalits se sont convertis.
    mais le pape a maintenu les castes chez les catholiques indiens. c’est de sa faute.a force de mener une politique politiciennen fonction des pays: c’est l’arroseur arrosé

  5. Pingback: 21 Décembre 2013 | conflitmondial

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com