EBOLA_civière-mpi

Tandis qu’Air France suspend enfin ses vols vers la Sierra Leone, le virus Ebola continue de se répandre de « manière accélérée », selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le bilan de l’OMS daté de ce jeudi 28 août recense officiellement 1.552 décès sur 3 069 malades. A titre de comparaison, une semaine auparavant, les chiffres faisaient état de 1.427 décès sur 2.615 patients recensés. Soit 125 nouveaux morts en une semaine. L’OMS prévoit désormais que le virus Ebola affectera au moins 20.000 personnes. Et fera vraisemblablement plus de 10.000 morts…

Selon l’agence de l’ONU, « plus de 40 % du nombre total des cas sont survenus au cours de trois dernières semaines ».

Le docteur David Nabarro, désigné coordinateur de l’ONU contre le virus Ebola, et le docteur Keiji Fukuda, directeur adjoint de l’OMS pour la sécurité sanitaire, ont estimé qu’il faudrait au moins six mois pour stopper l’épidémie qualifiée d’« incontrôlable » par Médecins Sans Frontières (MSF).

« La communauté sanitaire internationale a mis trop de temps à réagir », écrit Anja Wolz, coordinatrice d’urgence de MSF en Sierra Leone, dans le New England Journal of Medicine.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. « « La communauté sanitaire internationale a mis trop de temps à réagir », écrit Anja Wolz, coordinatrice d’urgence de MSF en Sierra Leone, dans le New England Journal of Medicine. »
    Ah bon?
    Il n’y a pas de médecins dans ce pays?
    Il n’y a pas de médecins sur ce Continent?
    N’y aurait-il qu’aux États-Unis et en Europe que des médecins soient susceptibles d’intervenir?
    N’y a-t-il pas une Association Africaine des Médecins qui puisse s’occuper de ces malades? (Il y a bien une association africaine ou panafricaine pour les conflits armés, pourquoi pas pour les cas d’épidémies).

  2. Nous avons a faire a des populations encore très primitives. Des malades mis en quarantaine a l’hôpital ont été « libérés » par leur famille !

  3. Serais ce simplement une nouvelle folie de nos dirigeant mondiaux, afin de rétablir l équilibre mondial pour éviter la famine dans 40 ans, ou bien est ce un attentat a grande échelle, ou simplement l’avancée médicale en rétrovirus qui nous échappe?????????
    Grosse question

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com