Riccardo Di Segni
Riccardo Di Segni

Cet après-midi du 17 janvier 2016 le pape François, après son temps de prière avec les migrants au moment de l’Angélus et le passage de la porte sainte de la basilique Saint-Pierre par ses 5000 invités extra-communautaires, sorte de sésame du nouveau monde, se rendra comme prévu à la synagogue.

Attendue avec joie, cette visite est un recul de plus de la primauté spirituelle de l’Église catholique sur le monde et les hommes. Préparée par la communauté juive de Rome et les services pontificaux, elle marquera un nouveau tournant dans les relations entre juifs et catholiques, tournant tout à l’avantage de la religion hébraïque. Les récents propos tenus par le grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni, en avant-première de cette rencontre, sont là pour en témoigner.

Dans une interview accordée au journal israélien Haaretz, le rabbin a envoyé un message clair et précis au pape François : les chrétiens ne doivent pas essayer de convertir les juifs. C’est au pape, selon lui, d’adresser ce message aux fidèles catholiques du monde entier. Serait ainsi mis en pratique la nouvelle doctrine contenue dans le document conciliaire Nostra Aetate, doctrine qui a été renforcée par le récent document théologique sorti des caves du Vatican pour les 50 ans de ce décret de Vatican II et qui stipule bien que l’Église catholique ne doit plus avoir d’activité missionnaire envers les juifs.

« Si l’Église dit que le peuple juif doit être apprécié et respecté mais qu’elle l’écrit seulement dans un document théologique, peu de personnes comprendront le message. » a expliqué le rabbin. « Mais si le pape visite un endroit d’importance historique fondamentale comme la grande synagogue de Rome, alors le message d’amitié et de respect est clairement compris et manifesté. »

« Le Vatican soutient, affirme très justement le rabbin Di Segni, que les juifs sont encore le peuple élu, même si nous ne croyons pas en Jésus et que nous continuons à avoir un rôle dans ce qu’ils appellent le salut, même comme non-croyant en Jésus. Du point de vue pratique cela signifie que les juifs non pas besoin d’être convertis. Le judaïsme est considéré une religion qui fait partie de leur système religieux et mérite d’être respectée. »

Du point de vue pratique, le grand rabbin demande donc tout simplement au pape des catholiques, afin que cette nouvelle vision théologique des juifs, qui n’est pas catholique, soit comprise de par le monde, que la prière du Vendredi Saint pour la conversion des juifs encore en vigueur dans la forme du « rite extraordinaire », bien que remaniée déjà pour être plus acceptable par les juifs par Benoît XVI lui-même, soit dorénavant supprimée. Pas moins ! Question délicate mais primordiale pour le peuple juif qui estime que des relents d’anti-sémitisme perdurent toujours au sein de l’Église catholique malgré ses déclarations fraternelles, plus que fraternelles, de soumission, « aux frères aînés dans la foi ». Les repentances et les abdications des papes conciliaires ne seront jamais suffisantes : il en faut toujours plus, jusqu’à la disparition totale du petit reste de doctrine catholique survivante du camp d’extermination qu’est l’Église conciliaire.  Donner leur une main, ce n’est pas le bras qu’ils prendront mais tout le corps !

Riccardo Di Segni est fermement décidé à en parler avec le pape lors de la visite de l’après-midi. Il a déjà quelques idées et conseils à donner au Vicaire du Christ, dont il donne la primeur à Haaretz :« Ce qui est en train d’arriver démontre donc que les documents, le dernier en date publié l’an dernier, n’ont pas été encore reçus de manière uniforme. Peut-être il s’agirait de mieux les divulguer, pour les faire arriver aussi dans les périphéries. » En un mot, ce sont les traditionalistes attachés à la messe tridentine, pauvres banlieusards en marge du catholicisme conciliaire, qui sont à rééduquer ! « Tous nous souhaitons que ces prières soient seulement une survivance folklorique. »  (sic)

Pour mieux faire passer le message, ou plutôt l’admonition, la visite de François se fera en compagnie des membres de la communauté juive et d’une dizaine de survivants des camps de concentration, d’enfants des écoles, des commerçants du quartier, c’est-à-dire commerçants juifs. Peu de membres politiques et d’ecclésiastiques.

Certains autres sujets soi-disant conflictuels, alors que d’ores et déjà on peut se douter qu’avec le temps c’est l’Église qui fera marche arrière, sont en arrière-plan et ne seront pas évoqués même s’ils pèsent sur les « bons » rapports entre juifs et catholiques : la question relative à la béatification de Pie XII accusé par la communauté juive de ne pas avoir condamné assez fortement le nazisme et la question récente de l’accord diplomatique entre le Saint-Siège et l’État palestinien. Une lettre écrite par 71 rabbins de par le monde a d’ailleurs été envoyée au pape François pour qu’il revoit cette position diplomatique.

Si pour le rabbin De Segni ce pape « est très intéressant » et bien qu’« qu’on puisse parler avec lui », des efforts lui sont cependant demandés dans tous les domaines pour témoigner de sa bonne foi envers eux : il faut, par exemple explique le rabbin, que l’utilisation des termes offensants tel pharisiens soit  reconsidérée car ils maintiennent les préjugés envers le peuple élu.

Comme on peut le voir, c’est la disparition de pans entiers de la doctrine catholique, prières, écrits, paroles, c’est une réécriture théologique, linguistique, liturgique et historique de la religion catholique, qu’imposent les juifs dans ce dialogue à sens unique depuis 50 ans. C’est à la création d’une nouvelle religion qui n’aura de nom que catholique qu’ils s’attellent avec la complicité d’ecclésiastiques oublieux des droits du Christ, nouvelle religion qui serait bien peut-être cette religion noachide théorisée par les rabbins talmudiques du XIXe siècle. En un mot, c’est à la disparition du catholicisme traditionnel qu’ils travaillent fermement, consciencieusement, et depuis le concile Vatican II, visiblement.

A la disparition de ce catholicisme qui a vu la conversion de juifs célèbres dont un bel exemple fut le grand rabbin Eugenio Zolli qui choisit le prénom d’Eugenio, lors  de son baptême, en l’honneur du pape Pie XII et de son action protectrice en faveur de la communauté juive romaine et italienne durant la seconde guerre mondiale et l’occupation de Rome par les troupes allemandes. Mais là-aussi, c’est une autre histoire que nos papes conciliaires veulent  mettre au placard.

En tout cas, avec de telles prémices, la visite de cet après-midi du 17 janvier 2016 signera certainement un autre abandon, une autre repentance, une autre abdication, pour l’humiliation encore et toujours de l’Église catholique et à travers elle de la civilisation  chrétienne, déjà passablement attaquée par l’invasion migratoire dont c’est également aujourd’hui la journée de fête au Vatican ! 

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

33 commentaires

  1. michelb says:

    on peut comprendre que les rabbins veulent garder leurs brebis juives.
    c’est la même chose pour d’autres religions.

    mais le Christ est au-dessus de toutes les religions en disant « aimez-vous, respectez-vous » (ce sera déjà beaucoup!)

    il n’a jamais été prosélyte et a respecté la culture de l’époque à qui il a recommandé la compassion sans l’imposer.

    mais toutes les organisations aujourd’hui parlent argent/pouvoir et font leurs comptes, leur but étant galvaudé. c’est à l’opposé.

    • Theophile says:

      « Qui n’est pas avec Moi,est contre Moi » nous à dit Jésus-Christ!
      « Tous les autres dieux que Moi,sont des démons » dans l’Ecriture Sainte.

  2. Talmud, Ereget Rashi Erod.22 30 : Un goy est comme un chien. Les Ecritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un goy.

    Talmud, Iebhammoth 61a : Les juifs ont droit à être appelés “hommes”, pas les goyim.

    Talmud, Iore Dea 377, 1 : Il faut remplacer les serviteurs goyim morts, comme les vaches, ou les ânes perdus. Il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie.

    Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12b: Les âmes des goyim proviennent d’esprits impurs qu’on nomme porcs.

    Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim, ce sont des animaux.

    Talmud, Kethuboth 110b : Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : ” le psalmiste compare les goyim à des bêtes impures “.

    Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : Les goyim et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison.

  3. francois says:

    Michel est ignorant: « Allez, enseignez toutes les nations, baptisez les.. celui qui ne croira pas sera condamné »….

  4. L’Antéchrist décrit par saint Pie X

    Si grande est l’audace et si grande la rage avec lesquelles on se rue partout à l’attaque de la religion, on bat en brèche les dogmes de la foi, on tend d’un effort obstiné à anéantir tout rapport de l’homme avec la Divinité ! En revanche, et c’est là, au dire du même apôtre, le caractère propre de l’Antéchrist, l’homme, avec une témérité sans nom, a usurpé la place du Créateur en s’élevant au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu.

    C’est à tel point que, impuissant à éteindre complètement en soi la notion, de Dieu, il secoue cependant le joug de sa majesté, et se dédie à lui-même le monde visible en guise de temple, où il prétend recevoir les adorations de ses semblables. Il siège dans le temple de Dieu, où il se montre comme s’il était Dieu lui-même.

    Saint Pie X – E supremi apostolatus (1903)

  5. ean 1

    1.1
    Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, –
    1.2
    car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, –
    1.3
    ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ.
    1.4
    Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.
    1.5
    La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres.
    1.6
    Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.
    1.7
    Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

  6. « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. » (Jean 15.20-21)

  7. Discuter avec les représentants des autres religions qui se prétendent du Livre ou même avec les galaxies confessionnelles, philosophiques ou memes toutes les sectes tels que Les témoins de Jéhovah, les scientologues etc… Je pense que si l’Église de Rome, pense en tant qu’Eglise de Jésus-Christ, Église Universelle de Jésus-Christ, elle doit avant tout, dans un premier temps rétablir l’unicité de l’Eglise, avec les Orthodoxes et même toute une frange des protestants, qui croient et espère en l’Église universelle, comme les apôtres de l’Eglise primitif aller d’église en églises.
    L’Eglise de Rome à t’elle besoin d’une réforme? Je crois que toute l’Église de Jésus-Christ, à besoin non du réforme, mais d’une refonte, sur celle de l’Eglise des premiers temps, de s’attaché à la Parole de Dieu, à l’orthodoxie.
    Je pense en tant que chrétiens convertie, que l’Église de rome, est celle des Roumis(Roumis=romains, europeens ou blanc). Il y a dans l’Église catholique bien des choses qui n’ont pas une origine direct dans la Parole de Dieu, des Saintes Écritures ( à mon humble avis), j’aime aussi la conviction fortement et résolument attaché à la Vérité et à ma compréhension limité de l’Eglise catholique, c’est ce qui est en jeu, en danger, depuis le Vatican 2. L’Eglise de Rome, pour un oeil nouveau, qui viens du protestantisme, la grande richesse c’est le Sacré, le consacrer et la vie consacrer. Après il y a des choses qui ne sont qu’humaine, le culte des saints, « l’Immaculée conception  » de Marie (les Orthodoxes aussi vénèrent Marie, je ne suis pas sûr qu’ils lui vouent un culte). Je suis convaincu en tant que chrétien convertie récemment, étant né d’une famille non-chrétienne, que l’Église chrétienne de Jésus-Christ, n’est pas dans le protestantisme, qui par sa nature corrompt la lecture personnelle de la bible, allant à accepter au nom de l’amour de Dieu, ce que Dieu condamne autant dans l’ancien que le nouveau testament (homosexualité, le mariage pour tous et toutes les pratiques deviantes).

    • Les catholiques ne vouent pas de culte à Marie, Azuly, mais à Dieu seul.
      Un culte concerne toujours un Dieu. Et Marie n’est pas une déesse.
      Des prières faites à Marie pour qu’elle intercède pour nous auprès de Dieu, oui, mais pas de culte, car l’Eglise de Rome n’est pas idolâtre.
      Elle respecte juste la parole de Jésus à Jean : « voici ta mère ».

      • Wamupica says:

        Est ce que vous n’avez pas fait de Marie la « Regina coelis »,la Reine du ciel, au même titre que Jésus, le Roi des Rois et le Roi du ciel et de la terre ?

  8. St Ipendié says:

    François sous-pape d’insécurité.

  9. michelb says:

    Dossier : L’homosexualité
    2. L’homosexualité dans la Bible
    http://www.lueur.org/textes/homosexualite-bible.html

  10. balanine says:

    Rien ni personne ne m’empêchera de prier pour la conversion des JUIFS, des MUSULMANS, des PROTESTANTS, etc etc … et qui pourrait m’en empêcher ? hein ? cette prière je la fais tous les jours, à la fin de mon chapelet.

  11. Prions massivement pour la conversion des juifs.Jesus est aussi pour eux ainsi que les sionistes!

    • Si les chrétiens ne prient pas pour la conversion des ennemis du Christ, dont les juifs, en premier lieu, qui en obtiendra la conversion?
      C’est à la vérité du Christ vrai Dieu et vrai homme, qu’ils doivent se convertir; car elle est la seule source de la vérité de l’amour. S’il n’est pas celui de Jésus défini par « Aimer comme lui », l’amour est faux et pernicieux. Et c’est ce qu’est en train de nous « enfuter » le vicaire prétendu du christ.
      N’est-ce pas là l’abomination dont parle l’Apocalypse ?
      Personnellement, j’en suis de plus en plus persuadé et désolé.
      Mais nous ne sommes pas au dessus du Maître …

  12. « il faut, par exemple explique le rabbin, que l’utilisation des termes offensants tel pharisiens soit reconsidérée car ils maintiennent les préjugés envers le peuple élu. »

    St Paul, dans ses épîtres, n’a pas cessé de dire que depuis la naissance du Messie, le peuple élu est celui qui descend d’Abraham selon l’esprit (selon la foi) et non plus selon la chair. St Paul a plus qu’insisté sur la foi au Christ. C’est cette foi qui sauve, et rien d’autre.
    La foi d’Abraham est celle de tous les catholiques, c’est celle qui sauve. C’est pourquoi Dieu lui a promis une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel ; et c’est le Messie, vrai homme et vrai Dieu, qui est le père de tous ceux qui croient en Lui. Abraham a cru (que le Messie descendrait de lui malgré le sacrifice que Dieu lui demandait), et « ce lui fut imputé à justice ».
    St Paul a bien dit dans son épître aux Corinthiens que les juifs judaïsants avaient un voile devant les yeux qui les empêchait de comprendre même l’Ancien Testament : ce sont des aveugles, qui ne font absolument pas partie du peuple élu. Lorsqu’ils se convertiront, ils en feront partie comme tout bon catholique.
    Ce sont des pharisiens qui le resteront s’ils ne deviennent pas plus humbles.
    Prions pour leur conversion. Et aussi celle du pape.

  13. « mais c’est la religion catholique, sa sécurité qui sont en jeu. Trêve donc au silence, qui désormais serait un crime! Il est temps de lever le masque à ces hommes-là et de les montrer à l’Église universelle tels qu’ils sont. 3  »

    PASCENDI DOMINICI GREGIS

    LETTRE ENCYCLIQUE DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE X
    SUR LES ERREURS DU MODERNISME

    • Oui, Eve, je suis bien d’accord avec vous ; mais le Pape François a bien manœuvré en canonisant Jean XXIII et Jean-Paul II. Saint Pie V et Saint Pie X sont maintenant contestés par des voix « équivalentes ».
      Il s’agit maintenant d’opposer des saints papes à des papes canonisés.
      Aucun discours ne peut plus convaincre de l’apostasie de l’Église moderniste emmenée par le pape François avec l’assentiment du Pape Benoit XVI.
      Qui peut maintenant faire autorité pour faire valoir la vérité de Jésus ?
      Nous sommes le pot de terre contre le pot de fer. Vatican II est un rouleau compresseur.
      Faut-il en arriver à souhaiter un schisme dans l’Église pour pouvoir nous appuyer sur des gens comme les cardinaux Burke ou Sarah ?
      Les Traditionalistes n’ont pas droit à la parole et ne l’auront jamais. Ils sont disqualifiés d’avance, un peu comme le FN, en politique française.
      Qui pourra être entendu s’il ose contester le Pape François et le Concile Vatican II ? La franc-maçonnerie a trop bien manœuvré pour laisser une issue de secours.
      Si Dieu n’était avec nous, nous pourrions nous considérer comme foutus. Prions-Le pour qu’il intervienne et sauve son Église tombée aux mains de l’ennemi. La barque enfonce ; Jésus seul peut nous sauver.
      Prions Marie, à qui Dieu a confié notre sauvegarde en cette fin des temps ; car celle-ci est arrivée.
      Oui, Jésus nous a dit de relever la tête, alors, car notre délivrance est proche ; mais sachons que c’est pour mieux se la faire couper. Allons-y, mais il faut en avoir bien conscience.

      • Bonjour Bourgeois, prier chaque fois que nous avons quelques minutes de libre, car l’heure est grave.
        Et Dieu nous viendra en aide !
        Nous sommes dans la barque de Pierre au milieu des grandes vagues, mais Jésus viendra !
        Maranatha !

        • Wamupica says:

          « Et Dieu nous viendra en aide. »
          Eve, nous ne sommes pas des ouvriers pour Dieu, mais AVEC Dieu. C’est Dieu qui bâtit son église et nous sommes ses instruments. L’église de Dieu n’est pas l’église catholique Romaine, mais tous ceux qui adorent en esprit et en vérité. Jésus nous a pas apporté une nouvelle religion (romaine) mais veut une relation d’amour avec chaque croyant.Le royaume de Dieu n’est pas de ce monde, mais est spirituel. Donc ne vous inquiétéz pas du vatican et de la papauté qui se suicide. Un chrétien est un disciple de Jésus et non du pape. Et oui, Jésus revient.Que nos yeux restent sur Lui.

  14. DUFIT THIERRY says:

    L’œcuménisme est un puits sans fond. Les papes post conciliaires se prêtent avec un plaisir non dissimulé à cet œcuménisme qui détruit la Foi Catholique. Les visites aux synagogues sont une mode inaugurée par Jean Paul II et qui humilie toujours davantage la Sainte Eglise .La haine des juifs contre Notre Seigneur et la Sainte Eglise n’a jamais varié. Leur but est d’exterminer la Foi Catholique et leurs exigences sont toujours plus nombreuses. Aujourd’hui ils demandent de supprimer la prière du vendredi Saint demain ils demanderont à l’Eglise de supprimer la divinité de Notre Seigneur qui les gêne. Ils ne seront contents que lorsqu’ils verront la destruction totale de l’Eglise Catholique. Saint Michel Archange priez pour nous.

    • Wamupica says:

      « La sainte église » L’église n’est pas sainte mais est une union d’hommes et de femmes qui sont supposés vivre en sainteté, ce qui veut dire: en union avec Jésus.
      « La foi catholique »: Est ce que Jésus est catholique ? Est ce que Jésus a créé un vatican avec une armée ? Est ce que Jésus va nous demander: est ce que tu est catholique ou protestant ? non, Il regarde la foi et l’amour et donc l’obéissance à Sa parole.
      « Saint Michel Archange, priez pour nous » Est ce que Jésus nous a pas appri à prier nous-mêmes ? Où est la relation personnelle ?
      Allez, reprenez vous, soyez plutôt chrétien que catholique (Romain) qui ne veut rien dire.

  15. balanine says:

    Saint Pie X, intervenez auprès de Celui que vous adorez à tout instant, pour que la Papauté soit reprise par Celui qui en est le Prêtre Suprême.

  16. Guy de la Croix says:

    Il est urgent de se débarasser de cet apostat enragé… possédé du Démon..

    • Oui, Guy; mais j’espère que Dieu le pense aussi, parce que, sans lui, nous ne pouvons y parvenir.
      Tout ce que nous pouvons faire c’est de le supplier d’intervenir. Oui, il est temps de s’y mettre sérieusement.

  17. Nous sommes l’Eglise!
    Intervenons auprès de Rome et de nos évêques,Bergoglio doit abdiquer!

  18. Si nous évoquions “Nostra Ætate” et le funeste Concile Vatican II?
    Sans de bons prêtres pour nous raisonner, et qui sont restés fidèles à l’Église coûte que coûte malgré leur hiérarchie en état d’apostasie et, par conséquent, totalement décrédibilisée, je me serais égaré et j’aurais certainement perdu la Foi, car il y avait de quoi tout abandonner, confronté aux délires de ces gredins qui ont opéré le plus gigantesque « détournement spirituel » de toute l’histoire de l’humanité, doctrines infamantes qu’avaient déjà remarquablement combattues de nombreux saints prédécesseurs de Jean XXIII…
    Or, quand je pense aux évêques réunis à ce funeste Concile Vatican II, il me vient à l’esprit ces paroles d’Isaïe reprises par Saint Jean 12,40: « Il leur a aveuglé les yeux et endurci le cœur, afin qu’ils ne voient pas de leurs yeux, ne comprennent pas avec leur cœur et ne se convertissent pas. Et je les eusse guéris! » Quelle effroyable responsabilité!
    De tout ce que ces bons prêtres m’ont apporté, je leur en suis éternellement reconnaissant.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com