trafic-d'enfants-MPIDans le film The Island, des centaines d’hommes sont enfermés dans une gigantesque bulle : ils attendent de pouvoir partir vers « l’Ile » où ils vivront infiniment heureux. En réalité leur départ se fera vers la mort : ils ne sont là que pour servir de réservoir d’organes. 

Sans doute a-t-on fait miroiter un avenir meilleur à une fille somalienne n’ayant pas même de nom. Elle sera envoyée en contrebande de la Somalie vers le Royaume-Uni. Le but en était d’enlever les organes principaux de son corps et de les vendre en vue d’une transplantation. Les œuvres de bienfaisances s’occupant des enfants ont averti qu’il ne s’agissait pas d’un cas isolé, mais qu’un groupe de mineur(e)s était concerné. En Grande-Bretagne, le trafic d’enfants a augmenté de 50 % en une année et a atteint un niveau record. 371 cas d’enfants servant d’objet sexuel ou d’esclave ont été découverts. Le nombre d’adultes vivant dans de telles conditions serait de 786. Ils venaient du Vietnam, du Nigéria, de la Chine, du Bengladesh et de la Roumanie.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 7.000 reins ont été obtenus illégalement à fin de greffes. Il existe un véritable marché noir de cœurs, de reins et de poumons ; en réalité une véritable chaîne allant de la capture de la victime jusqu’au médecin qui pratiquera la greffe.

En Grande-Bretagne, l’équivalent de notre ministre de l’Intérieur M. James Brokenshire, a expliqué que tout trafiquant d’êtres humains serait condamné au moins à 14 années de prison. Le reste des contrevenants resteraient en prison durant toute leur vie. Il a déclaré que « l’esclavage était un effroyable mal qui sévissait dans nos milieux ». (Telegraph,co.UK- 19oct. 2013, Steven Swinford ).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. tristan says:

    il y a eu aussi le cas de ces serbes,pendant la guerre du kosovo,enlevés par des albanais ou des turcs,sur lesquels on a prélevé des organes ,sans même les anesthésier,en les attachant sur des tables

    il y a eu scandale mais très vite étouffé,des serbes atrocement torturés par des musulmans ça passe mal auprès de l’opinion,elle n’aime pas entendre la vérité l’opinion,un peu comme pour le massacre d’oran 5 juillet 62
    le premier qui dit la vérité aura la tete tranchée…

  2. Pingback: Vivisection : la dérive des greffes d’organes | Réduit nationalRéduit national

  3. Le Kosovo est une création maçonnique, rendue possible grâce à l’aide des États-Unis. Les édifices chrétiens y ont été détruits ou transformés en mosquées, des centaines de mosquées ont été érigées, sur une terre historiquement chrétienne, un berceau du christianisme orthodoxe.

    Quant au prélèvement d’organes sur des enfants, et à l’ampleur que prend ce trafic, il n’y a pas lieu de s’en étonner : rien que dans notre pays, on peut violer, torturer et assassiner en toute impunité des enfants (et des adultes) dès lors que l’on fait partie d’un réseau.

    Les seuls chiffres dont on dispose sont ceux (approximatifs…) de 2000 : 800 enfants français ont « disparu » et 800 enfants clandestins de même (les clandestins constituent globalement un réservoir de victimes très intéressant pour tous les pervers satanistes qui œuvrent dans ce pays, et ailleurs).
    La plupart des Français se contrefichent de tout ça ; du moment qu’on n’est pas directement concerné…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com