A l’ère de Donald Trump et de son mur anti-immigration, les laboratoires de la prière en musique du Centre Jean-Paul II de Lorette (Italie) en collaboration avec le Camp œcuménique 2016, ont diffusé officiellement leur hymne œcuménique européen aux États-Unis.

Ce vidéo-clip a été conçu comme un nouveau moyen « d’évangélisation » et « de catéchèse » par la musique : guitares électriques, rythme pop et jeune filles à moitié dénudées pour attirer au Christ ! Et pour diffuser un nouvel évangile et un nouveau catéchisme issu du concile Vatican II  : celui de l’union de toutes les religions chrétiennes en faisant fi de la doctrine, l’œcuménisme moderne, nouveau sésame pour ouvrir la porte à la paix mondiale. Idée chère à Jean-Paul II sous les auspices de qui se place le Centre promoteur de cet hymne œcuménique :

« La restauration de l’unité de tous les chrétiens était l’un des buts principaux du II ième concile du Vatican (cf. UR n° 1) et, dès mon élection, avait annoncé Jean-Paul II, dans une Allocution au secrétariat pour l’unité des chrétiens du 18 novembre 1978,  je me suis engagé formellement à promouvoir l’exécution de ses normes et de ses orientations, considérant que c’était là pour moi un devoir primordial »

Cette “restauration de l’unité des chrétiens” devant entraîner, selon le pape polonais, une unité plus grande, celle de la famille humaine tout entière :

« L’unité des chrétiens est ouverte sur une unité toujours plus vaste, celle de l’humanité tout entière. »

Cette chanson de louange interprété et écrit entièrement par des jeunes de religions chrétiennes différentes, « We are not alone » vante le métissage confessionnel, pendant religieux du brassage ethnique…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. Vous avez encore une fois raison… Quelle horreur que ces gens qui prônent la compréhension mutuelle, le respect de l’autre et de ses convictions, etc. Si on ne peut plus compter sur l’Eglise pour cloisonner les hommes et les faire se détester les uns les autres, où va-t-on ?

    PS: j’ai bien regardé la vidéo mais n’ai pas trouvé ces « jeune filles à moitié dénudées » dont vous parlez ? Vous faites de la publicité mensongère ! Il y a bien une jeune fille avec un décolleté généreux, mais elle est tout de même vêtue au moins aux trois quarts.

    • Olivier says:

      L’Église n’a pas pour mission de faire la paix au détriment de la vérité.

      Ce qui est d’abord en jeu, c’est le salut de notre âme, et l’Église a été établie par Dieu pour nous fournir les sacrements et la doctrine permettant le salut.

      Lorsque que des « Chrétiens » prétendent s’unir en mettant de coté leur « différences », il s’agit en réalité de tronquer, voire de nier la doctrine de Jésus-Christ possédée intégralement par la seule l’Église Catholique Romaine.
      Ce genre d’appel au rassemblement n’est donc pas une œuvre de charité, mais au mieux de la bêtise; Au pire, une volonté perverse d’éloigner les âmes de la félicité éternelle.

      • Oui, bien sûr, car vous détenez la Vérité, et pas les autres.
        Affirmation basée sur quoi ? On ne voit pas très bien, mais on est censé vous croire sur parole. Super.
        Votre Vérité, qui n’est perçue comme telle que dans vos cerveaux dérangés, vous pouvez vous la garder. La notion de « paix » a au moins le mérite d’être compréhensible par tous, avec une définition à peu près unanimement acceptée partout sur la planète.

      • Olivier says:

        L’histoire recense de nombreux sages, mais aucun de plus admirable que Jésus.

        Sa doctrine nous est parvenue par l’Église qu’il a fondée, et nous en sommes assurés par le fait que des générations d’évêques se succèdent sans interruption depuis les apôtres, transmettant infailliblement la même tradition, précisée au fil des conciles et déclarations solennelles.

        En faisant confiance à l’Église, ce n’est donc ni à moi-même, ni aux hommes d’Église, faillibles comme moi, que je fais confiance : C’est à Jésus-Christ lui-même que l’on fait confiance.

        Voyez combien la doctrine catholique est cohérente, combien admirable dans ses développements mystiques, théologiques ou philosophiques, combien raisonnable dans ses applications concrètes, combien d’œuvres saintes elle a suscité !
        Si vous n’en êtes pas convaincu, je vous suggère d’étudier sérieusement la question, en particulier les poncifs concernant les croisades, l’inquisition ou l’affaire Galilée.

        Une personne de bonne volonté, avide de vérité, ne peut que devenir catholique, surtout à l’heure d’internet où absolument tout est accessible.

        Hélas, beaucoup préfèrent le mensonge, car reconnaitre que le Catholicisme est la vérité, les forcerait à changer de vie, ce qu’ils refusent.

        • « En faisant confiance à l’Église, ce n’est donc ni à moi-même, ni aux hommes d’Église, faillibles comme moi, que je fais confiance : C’est à Jésus-Christ lui-même que l’on fait confiance. »

          Bien sûr que non, vous dites vous-mêmes que la doctrine de Jésus est parvenue jusqu’à vous par l’intermédiaire de générations d’évèques, lesquels sont faillibles comme vous. Vos propos n’ont donc aucune cohérence. Vous ne pouvez convaincre absolument personne de la sorte.

        • Olivier says:

          Z, votre inculture vous trahit.

          L’Évangile rapporte ces paroles du Christ :
          « Et je te dis aussi, que tu es Pierre, et sur cette pierre j’édifierai mon Église; ET LES PORTES DE L’ENFER NE PRÉVAUDRONT POINT CONTRE ELLE. »

          Les hommes d’Église sont faillibles, et pourtant l’Église est infaillible. C’est une promesse divine.

          De fait, jamais l’Église n’est revenue sur une vérité dogmatique précédemment définie ou ne s’est contredite.
          Des hommes d’Église ont pu le faire, et notre époque en est un triste exemple, mais jamais l’Église s’exprimant en tant que telle.

          Il y a dans ce simple constat quelque chose d’interpellant, car une organisation purement humaine aurait failli après tout ce temps.
          Mais la doctrine catholique d’aujourd’hui est pourtant la même que celle des premiers apôtres, signe manifeste de son origine surhumaine.

          On pourrait ajouter que, contrairement aux lapalissades qui voudraient que le dogme catholique fut influencé et instrumentalisé par les pouvoirs temporels, il ne fut pas rare qu’un concile déclare hérétique l’opinion de tel empereur ou tel gouvernement, provoquant fureur et persécutions contre le clergé.

          • « L’Évangile rapporte ces paroles du Christ »

            Oui, c’est l’Evangile, écrit et recopié par des humains (faillibles), qui rapporte ces paroles. Ce n’est pas le Christ qui s’exprime directement à vos oreilles et qui vous affirme, à vous, que l’Eglise est infaillible. Ce sont des humains qui vous le disent, et vous décidez de les croire sur parole, c’est votre problème.

            « De fait, jamais l’Église n’est revenue sur une vérité dogmatique précédemment définie ou ne s’est contredite. »
            Qu’en est-il des autres grands monothéismes ? Sur quelles vérités dogmatiques le judaïsme est-il revenu, par exemple ?

            « Une organisation purement humaine aurait failli après tout ce temps. »
            L’Eglise n’a que cela à faire de veiller à ne pas se contredire.

      • Olivier says:

        La vérité va de pair avec le bien.

        Vouloir faire la paix au prix de la vérité, c’est à dire une paix fondée sur des erreurs, voire des mensonges, est le plus sur moyen d’aller à la catastrophe.

        Oui, en faisant cela, vous aurez la paix. Mais pour un temps seulement.
        Jusqu’à ce que les erreurs aient fini de produire leurs effets.

        C’est bien ce que nous sommes en train de vivre en Occident, en ayant voulu croire à la laïcité, au multiculturalisme, en ayant lâché la bride à la finance… à présent, les fruits pourris apparaissent et le monde feint de s’étonner et s’interroge à n’en plus finir sur les causes et les remèdes.
        La cause, c’est le mépris de Dieu et de son Église. Le remède, c’est de revenir à Lui.

        Vous ne voulez pas de la vérité ? Vous n’aurez pas la paix.

  2. Charette says:

    Mortalium animos, Pie XI, le 6 janvier 1928, a écrit:

    (…)

    Ces « panchrétiens » qui s’efforcent de fédérer les Eglises semblent poursuivre le très noble dessein de promouvoir la charité entre tous les chrétiens ; mais comment la charité pourrait-elle tourner au détriment de la foi ? Personne n’ignore que saint Jean lui-même, l’apôtre de la charité, que l’on a vu dévoiler dans son Evangile les secrets du Cœur sacré de Jésus et qui avait coutume de toujours inculquer dans l’esprit des siens le précepte nouveau, aimez-vous les uns les autres 1 a interdit absolument tout rapport avec ceux qui ne professent pas la doctrine du Christ, entière et pure : Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne le saluez même pas 2. C’est pourquoi, comme la charité a pour fondement une foi intègre et sincère, l’unité de foi est le lien principal qui doit unir les disciples du Christ.

    S. Hilaire, Évêque, Confesseur et Docteur.

    En ce temps après l’Épiphanie où l’Église nous montre Jéssus affirmant sa divinité par ses miracles et par sa doctrine, le premier saint qu’elle nous présente est un des défenseurs les plus intrépides de ce dogme fondamental du christianisme. Saint Hilaire, évêque de Poitiers, fut au IVe siècle, avec Saint Athanase, un des grands champions de la foi catholique. Ses prédications, son traité sur la Trinité, ses interventions dans les Conciles et auprès de l’empereur Constance, font vraiment de lui l’apôtre intrépide de la vraie doctrine, dont Saint Paul a décrit la fidélité magnifique (Épitre de S. Paul à Timothée 2, 4, 1-8.). Sel de la terre, lumière de la maison de Dieu, Saint Hilaire ne pouvait supporter que, sous le fallacieux prétexte de favoriser la paix et l’unité, on laissât s’affadir le sel de la doctrine ou cacher sous le boisseau la lumière de l’Évangile (Évangile S. Matthieu 5, 13-19.). Il embitionnait le titre de « disciple de la vérité » ; Pie IX l’a proclamé Docteur de l’Église. – Il mourut en 364. Missel Dom Gaspar Lefebvre

    Encore une fois :

    Saint Athanase (298-373) a écrit:

    La Foi catholique est d’une nature telle qu’on ne peut rien lui ajouter, rien lui retrancher ; ou on la possède tout entière, ou on ne la possède pas du tout. Telle est la Foi catholique : quiconque n’y adhère pas avec fermeté ne pourrait être sauvé.

    • Merci, perroquet Charette !
      J’adore qu’on me réponde comme un robot à coups de citations préconçues, ça évite de réfléchir et d’utiliser son esprit critique, c’est reposant !
      Et puis pour le coup, vous m’avez bien convaincu : si Saint Athanase (que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam) l’a dit, ça doit forcément être vrai ! Que de beaux arguments !

      • Charette says:

        @Z au QI de BigMac ?
        Ou avez-vous vue que je répondais a votre prose ci-dessus !?

  3. Du temps de ma jeunesse il y avait « We are the world ».

  4. En passant. says:

    Monsieur ou Madame le modérateur,

    Je viens de vous faire parvenir un commentaire répondant au commentaire de « Z » le relisant, je n’en suis pas satisfait, il manque de clarté, j’ai en effet des problèmes de clavier et cela m’a fait négliger plusieurs choses.

    Pourriez-vous au cas où vous voudriez malgré tout, publier ce commentaire, ne pas le faire tout de même.

    Merci par avance.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com