ChepchukPatriarche gréco-catholique ukrainien

Xavier Moreau évoque plusieurs des schismatiques à propos des gréco-catholiques ou à propos de orthodoxes. Du point-de-vue catholique, les orthodoxes sont schismatiques. Cela ne justifie pas la haine et les violences, surtout entre chrétiens, qui ne peuvent en aucun cas être évangéliques. Voire la notion de « guerre juste » selon saint-Thomas d’Aquin, qui doit s’accomplir uniquement dans la perspective du bien commun. La guerre pour être juste doit aussi arriver en tout dernier recours lorsque toutes les autres solutions ont été épuisées. Les Croisades dans la mesure où elles n’étaient pas dévoyées comme se fut le cas certaines fois, sont des guerres justes, accomplies pour le bien commun des chrétiens et du monde en général.

Le pacifisme n’est pas catholique, contrairement aux dérives actuelles qu’on peut déplorer au sein de l’Eglise de l’après-concile Vatican II. « En nom Dieu, les hommes d’arme combattront et Dieu donnera la victoire. » (Sainte Jeanne d’Arc)

Pour être juste, la guerre doit donc l’être dans sa fin (ses buts ultimes) et dans ses moyens.

Sur ce sujet très actuel voire Saint-Thomas d’Aquin et la guerre, en ligne en 40 pages, par Fr. Edouard HUGON, des Frêres-Prêcheurs, Maître en Sacrée Théologie, professeur au collège angélique à Rome, avec imprimatur datée de 1916. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

31 commentaires

  1. Volodymir Bellovak says:

    Si ce monsieur Moreau est la seule source d’informations on est pas pret d’y voir clair dans la situation complexe qui règne en Ukraine, ni d’apaiser les débats ! Loin de vouloir pacifier les relations plus que tendues entre chrétiens ukrainiens d’une part, entre Ukrainiens et Russes, et entre catholiques et « orthodoxes » d’autre part, ces propos ne font que jeter de l’huile sur le feux. M. Moreau se garde bien de revenir sur l’histoire de l’eglise gréco-catholique ruthéno-ukrainienne…Il est bon de rappeler que celle-ci s’est constituée à partir du XVIe siècle par l’union, à Brest-Litovsk ( actuel Bellaruss ), d’une partie de l’eglise « orthodoxe », relevant de la métropole de Kyiv, à l’Eglise universelle ( catholique et romaine ) par souci théologique de mettre fin au shisme, et aussi sans doute pour certains afin d’échapper à une latinisation que voulait leur imposer le royaume de Pologne ( afin, en supprimant leur spécificité liturgique, d’en faire des polonais « comme les autres » ). Ceux des « orthodoxes » restés liés à Moscou ne pardonnèrent pas à l’un des artisans de ce retour au bercail et l’assassinèrent ; je veux parler du martyr et confesseur de la Foi Saint Josaphat. Malgré les tracasseries polonaises et les persécutions subies de la part des tsars de Moscou l’eglise gréco-catholique de Ruthénie-Ukraine a continué à prospérer à travers les siècles jusqu’à sa suppression officielle par Staline. Mais elle perdura, malgré les persécutions sanglantes et les déportations dans les goulags sibériens par le régime communiste, dans les « catacombes » et l’oubli de l’Occident et la trahison de la Rome moderniste depuis vatican II; Staline l’avait rattaché théoriquement au « patriarchat orthodoxe » de Moscou et son maintien en vie génait les bonnes relations ( l’ostpolitique ) établies désormais entre le Vatican et Moscou dans le cadre du nouvel oecuménisme et de la non-condamnation officielle du communisme. Sa sortie des catacombes au grand jour à la faveur de la pérestroika ,précédant la disparition de l’URSS, fut une surprise pour beaucoup. Entre temps ses lieux de culte avaient été confisqués au profit des orthodoxes de Moscou; ces derniers ne voulant pas les restituer il fallut aux gréco-catholiques les reprendre « manu-militari » . Cette histoire mériterait un long article; que ces quelques lignes aident à un peu mieux comprendre la complexité du problème ukrainien ou politique et religion se croisent. En effet l’Eglise gréco-catholique ( surtout là ou elle est majoritaire, dans l’ouest du pays )fut le fer de lance du maintien d’une identité religieuse et culturelle spécifique ruthéno-ukrainienne contre les tentatives polonaises et russes d’absorbtions-assimilations forcées. Ainsi les schémas manichéens ne tiennent pas à l’étude de l’histoire complexe des faits anciens et récents. M. Moreau oublie de parler aussi de l’eglise autocéphale ukrainienne. Les militants de svoboda qui ont perturbé un office n’étaient pas gréco-catholiques…Les chrétiens sont trés divisés dans ce pays; le shisme engendre d’autres petits « shismes » internes à « l’orthodoxie » : seul un retour à l’unique Eglise fondée par le Christ et confiée par Lui à St Pierre, l’Eglise catholique romaine, mettra fin à ces divisions, dans la consrvations de leur antique et vénérable liturgie, de leurs rites, traditions, et spiritualité :…à l’exemple de l’eglise gréco-catholique slave qui demeure un modèle.

    • C’est très louable de vouloir que l’Ukraine et la Russie se convertissent, mais il faudrait déjà pour cela que les autorités de l’Eglise catholique se convertissent elles-mêmes.

      Où est l’Eglise à laquelle vous voudriez qu’ils adhèrent? Ils ont fortement avantage a garder leur foi orthodoxe beaucoup plus proche de la Tradition que celle de de l’église conciliaire!

      • Josaphat says:

        tu n’as rien compris le troll. Moreau te dis que la Rome actuelle et Moscou sont de mèche contre les assoiffés de sang « uniates et orthodoxes de Kiev »

        • J’ai fort bien compris, l’insulte ne donne pas de poids supplémentaire à ta pauvre observation!

          Je suis entièrement de l’avis de Xavier Moreau: la situation religieuse dans le conflit ukrainien est très complexe.

          Il y a de part et d’autre des dissidences!

          Lis Saint-Thomas d’Aquin comme l’article le conseille, moi je l’ai lu: Les greco-catholiques dans la mesure où ils soutiennent un pouvoir qui a tort, ont tort.En voulant imposer de force leur foi, ils commettent des fautes devant Dieu.

          Les européistes ukrainiens et bandéristes sont dans le camp du mal! Même s’ils ne s’en rendent pas tous compte soumis qu’ils sont à la propagande mondialiste comme toi!

  2. Volodymir Bellovak says:

    Quelques rectificatifs encore aux propos de m. Moreau :
    – Lors de la guerre et de l’éclatement de la Yougoslavie celle-ci était toujours un état communiste; le vatican fut parmi les premiers à reconnaitre l’indépendance de la Croatie comme il l’avait fait plus tot sous le pontificat de Pie XII qui fit cardinal Mgr Stepinac partisan de l’indépendance qui mourrut dans les geoles communistes yougoslaves…
    – L' »uniatisme », c’est à dire le retour des schismatiques à l’unité dans l’unique Eglise du Christ, l’Eglise catholique et romaine, n’est pas une option mais LA SOLUTION, dogmatique qui plus est : le grand pape St Pie X en fut un trés zélé artisan ! C’est hélas depuis vatican II que les derniers papes l’ont abandonné, voire condamné ( ! ) au nom d’une fausse conception de l’oecuménisme, purement pragmatique mais totalement erronée et donc hérétique…
    – M. Moreau présente les autorités du « patriarchat orthodoxe » de Moscou comme de gentils et conciliants prélats : rien de plus relatif, hélas ! Leur souhait est de voir disparaitre cette église gréco-catholique d’Ukraine qui gène leur ambition, leur prétention à gouverner les ouailles de ces pays en totale indépendance vis-à-vis de Rome dont ils ne cessent de dénoncer le prosélytisme,hélas imaginaire, et à laquelle il réclament sans-cesse la condamnation de l' »uniatisme ». Hélas encore, ils recoivent maintenent une oreille attentive, complaisante et docile de la part du papa actuel !….

  3. Volodymir Bellovak says:

    Cher Lou, votre naiveté reflette votre ignorance des faits historique ; le schisme d’orient n’a pas attendu vativan II, le problème est double : le reniement de la seine doctrine et de la

  4. Volodymir Bellovak says:

    Cher Lou, votre naiveté reflète votre ignorance des faits historiques ; le grand schisme d’Orient n’a pas attendu le concile Vatican II pour se réaliser , le problème est double : il y a d’une part le reniement de la saine Doctrine et de sa Tradition par les autorités romaines depuis Vatican II, et de l’autre cette idée maintenant ancienne de Moscou ( autorités religieuses et civiles confondues ) à se prétendre la IIIe Rome et à se passer dela vraie et unique : le modernisme actuel des autorités romaines est un bon alibi pour Moscou et celà les arrange bien ; personne des deux cotés ne veut maintenant de véritable unité au sein de la seule Eglise ( catholique romaine ) , l’héritier de St Pierre renonce à sa légitime et universelle autorité ! Ce n’est pas une raison pour que nous encouragions dans leur schisme les Russes, ce ne serait pas là faire preuve d’authentique charité qui veut leur bien suprème, leur salut éternel…Hors selon le dogme catholique intangible : « hors de l’Eglise
    ( catholique ) point de salut  » !

    • Détrompez-vous cher Volodymir, je connais fort bien l’histoire du schisme d’Orient et des péripéties historiques dont la dernière est la déclaration de Balamand… Malheureusement ce n’est pas parce qu’il y a injustice d’un côté (Rome qui a planté un coup de couteau dans le dos des Uniates en ne les soutenant plus) que cela fait que les Uniates auront toujours et en tout raison.

      Lisez Saint-Thomas d’Aquin!

      De plus, si j’ai bien compris, les uniates, dans leur très grande majorité ont accepté le concile Vatican II, non ? Moi non! Actuellement je préfère la vision politique orthodoxe de la Russie. Désolé!

      Xavier Moreau expose des faits.

  5. josaphat says:

    Nous y voila Monsieur Moreau, après la prétention du géopoliticien en herbe, celle du théologien, toujours aussi sinistre avec ses trois roses en arrière plan! C’est à mourir de rire. « Volodymir » a tout dit. Sur ce domaine Media Press info devrait laisser la parole à ses catéchistes de la fraternité st Pie X. Je pense qu’ils défendront encore ceux qui depuis 1596 n’admettent pas l’édification d’une Troisième Rome. ah moins que..

  6. Josaphat says:

    Pour info, MPI devrait vérifier les infos diffusées par ses désINFORMATEURS: Arjakovski est orthodoxe et non gréco-catholique et Porochenko l’actuel président serait même orthodoxe du patriarcat de Moscou. Ce qui est le plus grave c’est surtout le jugement de Moreau sur les gréco-catholiques à des fins politiques, dans l’intérêt de ses petites affaires. Les accusations proférées envers cette église catholique martyre sont répugnantes. J’ai ce soir de vouveaux motifs de lutter contre les bouffons pro-russes de MPI and co.

  7. Louis-Marie Beauvais says:

    les accusations injurieuses portées par monsieur Moreau sont doublées de mensonges. je m’étonne que MPI laisse libre cours à cet anti-gréco catholicisme et qu’il n’y ai personne de plus compétent pour nous donner une vision objective de la réalité, de l’histoire religieuse et du dogme catholique. Monsieur Moreau s’érige en spécialiste d’un pays qu’il ne connaît pas. Est-il resté catholique? Monsieur Arjakovski cité dans son mauvais cours d’histoire religieuse est un orthodoxe progressiste qui cherche un certain œcuménisme entre chrétiens orientaux d’Ukraine. Le connaissant je peux vous dire qu’il est loin d’être un excité. Monsieur Moreau fusille à longueur de blogs toute personne qui ne partage pas sa vision russe de l’histoire ukrainienne, et celle qui arrange ses intérêts personnels. Il n’y a donc pas d’objectivité dans ses propos. Précisons au passage que le président ukrainien actuel est un orthodoxe du patriarcat de Moscou élu grâce au soutien massif des régions gréco-catholiques de l’ouest. Il ne s’étend pas sur la progressive désaffection actuelle des fidèles de l’orthodoxie moscovite qui prospère notamment grâce à la spiritualité du peuple ukrainien (2/3 du clergé venant d’Ukraine). Depuis plus de 12 ans engagé dans l’aide aux gréco-catholiques d’Ukraine que j’estime mieux connaître que Monsieur Moreau exilé à Moscou, je m’insurge contre ses propos abjectes. Justifier une juste guerre russe contre l’Ukraine par Saint Thomas c’est pousser la névrose intellectuelle des partisans de la 3ème Rome à son paroxysme le plus débile. Reste alors la gloire à l’Ukraine et à ses martyrs morts pour leur foi catholique.

    • Tchetnik says:

      «  »Il n’y a donc pas d’objectivité dans ses propos. » »

      -Il n’y en a pas plus dans les vôtres. Les sources historiques en moins.

  8. greg says:

    Tchetnik ou es-tu?

  9. Louis-Marie Beauvais says:

    mon précédent message ayant été supprimé je me permets de rajouter en plus des commentaires de « Volodymir » quelques points importants: Antoine Arjakovski est orthodoxe et non gréco-catholique. Il prône l’œcuménisme entre chrétiens ukrainiens , il est donc loin d’être un excité. Le président ukrainien actuel est un orthodoxe du patriarcat de Moscou, élu notamment grâce aux voix en masse de l’ouest ukrainien gréco-catholique. Impliqué depuis plus 12 ans dans l’aide associative aux gréco-catholiques je m’insurge contre les accusations abjectes de Monsieur Moreau envers les gréco-catholiques, peuple martyre d’Ukraine. Monsieur Moreau exilé à Moscou flingue toute personne qui ne partage pas sa vision russe de l’histoire. Quels intérêts défend t’il? Parle t’il en orthodoxe ou en catholique qu’il était? Madame Defresne, justifier une juste guerre russe contre l’Ukraine par le biais de Saint Thomas c’est pousser la névrose des partisans de la 3eme Rome jusqu’à son paroxysme le plus débile. N’allait surtout pas nous dire que les russes se défendent dans le Donbass, cette mayonnaise ne prend plus. Catholiques de Civitas et autres chapelles laisserez-vous les uniates être salis de la sorte? Gloire à l’Ukraine et à ses martyrs dans la Foi catholique!

  10. Volodymir Bellovak says:

    Bravo Louis-Marie, tu as parfaitement résumé les enjeux : parceque Poutine a dénoncé, à juste titre, la décadence de l’Occident et l’impérialisme U.S, il faudrait que nous justifions et approuvions toutes ses initiatives comme semblent le penser et le dire beaucoup de patriotes et de catholiques français de Civitas à M.P.I. ? C’est se prèter à une habile manipulation orchestrée depuis Moscou par la propagande de l’ex-kgbiste Poutine… Opération en grande partie réussie comme le démontre la retranscription des propos intolérables du renégat m. Moreau sur un site prétendument catholique ! Mais maintenant qu’il a dévoilé son jeu les choses sont claires ! Que tous ceux qui sont attachés à la civilisation chrétienne sachent que derrière un vernis symbolique chrétien purement formaliste, le peuple russe est hélas dans un état de délabrement moral que nous n’avons pas à lui envié, et que m. Poutine , plutot que de se meller des affaires de l’Ukraine, devrait y remédier de façon urgente et drastique avant que la Russie ne subise un sévère retour de manivelle qui mettrait en danger son identité et son existence meme ( démographies russe-ethnique en chute, musulmane en hausse, etc…). Espérer comme beaucoup que Poutine va sauver la chrétienté est totalement illusoire, mais ça devient scandaleux, abject, et de la trahison quand, au nom de ce fol espoir et afin de complaire au maitre du Kremlin, on, non seulement oublie et abandonne nos frères dans le vraie Foi les Ukrainiens « uniates », mais en plus on les trennent dans la boue et les calomnie comme ici le bafouille le sinistre et infame m. Moreau, blafard petit prapagandiste moscoutaire, tout honte bue ! Alors NON, ça suffit ! Il est temps que les catholiques français ( France fille ainée de l’Eglise !…) choisissent le bon camps, le leur, celui de leur frères catholiques qui ont payé de leur sang leur fidélité à l’Eglise et nous donnent encore des leçons d’honneur et de courage ! Quand aux ignorants, aux faibles et aux laches : qu’ils se taisent et se fassent oublier; le reste n’a qu’un nom : trahison !

  11. Volodymir Bellovak says:

    ( Précision par rapport à mon texte précédent; il faut lire bien entendu : « m. poutine, plutot que de se méler des affaires de l’Ukraine, devrait remédier…à la situation morale catastrophique DE SON PROPRE PAYS LA RUSSIE…)

  12. Monsieur T says:

    Bravo à Volodymir pour ses commentaires, il y en a marre de cette complaisance avec le monde « orthodoxe », les catholiques ont totalement oubliés les Croates, les Albanais, les uniates, pour se faire plus Serbes que les Serbes, plus Russes que les Russes, servir les intérêts géopolitiques de ces derniers et travailler pour les schismatiques de Moscou contre le monde catholique. Xavier Moreau fait parti de cette tribu de plus en plus bruyante de déserteurs que l’ont voit partout sur les sites « dissidents » (un bien grand mot des fois) venir nous dire implicitement que le catholicisme c’est cuit, soutenez l’orthodoxie. Il y avait déjà les Soral/Dieudonné qui font une promotion hystérique de l’islam, maintenant il y a ces « catholiques » qui se prosternent quinze fois par jour vers la Russie et son patriarche à Rolex. Vous croyez qu’on ne le voit pas venir votre petit ménage? Raus!

  13. Bravo pour cette analyse éclairante, Xavier Moreau! Cela montre que rien n’est jamais aussi simple que les esprits manichéens ci-dessus veulent le croire pour leur petit confort intellectuel.

    Lorsque des fous furieux attaquent une église, fut-elle orthodoxe, pendant que les fidèles prient pieusement à côté, qu’il en bombardent d’autres, selon vous, c’est catholique ?

    Quand les autorités d’un pays attaquent une province de ce pays dont ils ont la charge de la sécurité et du respect du droit, selon vous, du moment que les autorités sont catholiques (ou proches des catholiques), elles agissent en catholiques ?

    Ce n’est pas du tout du catholicisme! Vous donnez une piètre image du catholicisme! Allez vous confesser!

  14. Tchetnik says:

    Amusant de constater que les soi-disant « nationalistes catholiques » défendent un pays qui n’existe pas, un  » nationalisme » aussi factice que ne le furent les « nationalismes yougo ou tchekoslovaqus, une « Ukraine « dont les frontières sont d’origine soviétique (pour des anticocos, un comble)ainsi qu’une église « greco catholique » qui légitime ou non, ne concerne au maximum que quelques provinces de l’ouest de l’actuelle « Ukraine », dans les circonstances historiques polono-lithuaniennes que l’on sait. Les autres n’en veulent pas, ni de l’une ni de l’autre. De plus, les gens qui se défendent dans le Donbass sont chez eux, depuis plusieurs générations, sur une terre qui n’a jamais été autre chose que Russe ni parlé une autre langue que le russe.

    Étonnant ces « nationalistes » qui se font les chantres de la géopolitique des Banksters Jew-yorkais comme certains Soraliens se font les chantres du projet de métissage…Mêmes finances, mêmes double langage.

    • greg says:

      je ne te suis plus frère, les Soraliens sont également poutiniens. Le métissage serait la destinée russe?

      • Tchetnik says:

        Non, simplement, certains musulmans se réclamant d’E&R prétendent lutter contre le mondialisme et le métissage et, de par leur volonté de rester en France, accréditent le projet en question.

        La situation en Russie est différent t, sans jamais avoir été question de « métissage » autre que celui des simples histoires d’amour personnelles, la Russie a toujours abrité plusieurs communautés, dont les tsars ont toujours respecté la place tout en mettant celle du Christianisme et de la Russie au dessus.

  15. Louis-Marie Beauvais says:

    Les lecteurs constateront d’eux-mêmes. Repoussés dans leur retranchement, les pro-russes accusent ceux qui défendent l’Ukraine et pour notre part sa composante gréco-catholique d’être les chantres de la géopolitique yankee. Il n’en a jamais été question et c’est un mensonge de plus pour tromper la majorité des lecteurs qui ne connaissent absolument rien sur l’Ukraine et des motivations profondes de ses défenseurs. Cette ignorance leur permet de réécrire l’histoire de l’Ukraine jusqu’à affirmer qu’elle n’est pas ou n’a jamais été une nation. Mais l’épuration ethnique des ukrainiens à travers les siècles, directe ou indirecte, n’aura pas dissuader des millions d’ukrainiens aujourd’hui, dont 5 millions de gréco-catholiques (situation religieuse depuis 400 ans)d’affirmer leur spécificité historique, culturelle et linguistique par rapport à la Moscovie de Poutine. Faut-il éliminer définitivement les ukrainiens? La Russie doit-elle les assimiler par la force avec la bénédiction papale et occidentale? C’est ce que souhaite l’intarissable Monsieur Moreau qui dans son site personnel en réponse à un commentaire admet à demi mot sa méconnaissance des statistiques religieuses de l’orthodoxie ukrainienne. La supercherie des « experts et analystes de la nomenklatura de droite » éclate enfin!Il est également très peu évoqué la forte influence de la diaspora ukrainienne économiquement puissante (plus d’un million d’ukrainiens)au Canada et aux Etats-Unis dans le soutien financier et matériel à l’Ukraine. Son ampleur se démarque nettement dans l’aide occidentale. Elle permet ainsi la pirouette de l’amalgame chez ses détracteurs. Il est aussi trop facile de pointer l’hégémonie américaine quand l’Europe depuis 1945 et en particulier la France ont toujours dédaigné les pays historiquement européens en les confiant aux « bons soins de l’empire soviétique » avec la bénédiction du grand bêta de De Gaulle dont se réclame aujourd’hui toute cette mouvance pro-russe. Les gaullistes fossiles croient encore à la génération spontanée. Je vous propose Monsieur Tchetnick une confrontation. Il vous sera nécessaire auparavant de retirer votre masque qui vous sert tant à insulter ceux qui ne partagent pas votre idéologie dont je doute d’avance qu’elle soit irriguée d’une foi chrétienne et charitable. Mais j’espère me tromper.

  16. Tchetnik says:

    « « Les lecteurs constateront d’eux-mêmes. Repoussés dans leur retranchement, » »

    -Aucun « retranchement, simplement la réalité des faits, que tous les sophismes ne peuvent cacher. Les lecteurs peuvent en effet constater entre ls cadavres sortis des fosses eet les croix gammées cotoyant les couleurs « suédoises » de l’ »ukrainee ». Entre la réalité des langues parlées, y compris par les « nationalistes » « ukrainiens » et leur mauvaise maitrise du dialecte qu’ils prétendent imporser, entre la présence d’un patrimloine littéraire, culturel, artistique réel d’un côté et sa cruelle absence de l’autre.

    « « les pro-russes accusent ceux qui défendent l’Ukraine et pour notre part sa composante gréco-catholique d’être les chantres de la géopolitique yankee. » »

    -Plus qu’une accusation, la constatation d’un simple fait que les liens bancaires et politiques prouvent largement.

    « « Il n’en a jamais été question et c’est un mensonge de plus pour tromper la majorité des lecteurs qui ne connaissent absolument rien sur l’Ukraine et des motivations profondes de ses défenseurs. » »

    -Les « ukrainiens » eux-mêmes ne savent pas trop pourquoi ils se battent, vu que, pour la plupart, ils ne parlent pas « ukrainien » et on conscience que l’ »ukraine » se réduit à une simple culture paysanne. Vous-même ne parlez ni le russe, ni l’ »ukrainien »…

    « « Cette ignorance leur permet de réécrire l’histoire de l’Ukraine jusqu’à affirmer qu’elle n’est pas ou n’a jamais été une nation. » »

    -Vous pouvez chercher dans n’importe quelle source et témoignage d’époque, vous ne trouvereez en effet jamais la mention d’ »ukraine » comme nation. Simple réalité des faits là encore.

    « « Mais l’épuration ethnique des ukrainiens à travers les siècles, directe ou indirecte, « «

    -Quelle « épuration ethnique au cours des siècles », jamais personne, pas même ls « ukrainiens » n’en n’ont jamais parlé…

    « « n’aura pas dissuader des millions d’ukrainiens aujourd’hui, dont 5 millions de gréco-catholiques (situation religieuse depuis 400 ans) » »

    -5 millions sur 50….Pour prétendre représenter tout un pays, c’est bien jeune.

    « « d’affirmer leur spécificité historique, culturelle et linguistique par rapport à la Moscovie de Poutine. » »

    – et on se demande où sont les « millions d’ »ukrainiens qui affirment leur spécificité historique. Certainement pas dans les urnes, ni dans les rues, ni même à Moscou où il y a autant d’ »ukrainiens qu’à Kiev…

    Par ailleurs, Moscou a été fondée en 1147. Les « nationalistes » «(sic) « ukrainiens » (resic) Skoropadski et Petlioura ont vécu au XIXième, début du XXième siècle. Poutine est alors fort bien conservé…

    « « Faut-il éliminer définitivement les ukrainiens? » »

    -Difficile d’éliminer un peuple qui n’existe pas.

    « « La Russie doit-elle les assimiler par la force avec la bénédiction papale et occidentale? » »

    -Les seuls qui aient jamais assimilé de force une population à l’est du Dniepr sont les Polono-Lithuaniens.

    « « C’est ce que souhaite l’intarissable Monsieur Moreau qui dans son site personnel en réponse à un commentaire admet à demi mot sa méconnaissance des statistiques religieuses de l’orthodoxie ukrainienne. » »

    -Il n’affirme rien, il dit simplement que les stats ne sont pas fiables, ce qui est vrai, car pour recenser une population religiuse, il faudrait consulter les registres des églises, ce qui est une tâche que personne n,a jamais entreprise.

    « « La supercherie des « experts et analystes de la nomenklatura de droite » éclate enfin! » »

    -Si elle éclate comme la collusion « nationalistes » « ukrainiens » -«Banksters juifs, on peut effectivement claquer des dents.

    « « Il est également très peu évoqué la forte influence de la diaspora ukrainienne économiquement puissante (plus d’un million d’ukrainiens)au Canada et aux Etats-Unis dans le soutien financier et matériel à l’Ukraine. » »

    -La plupart des « ukrainieens » au Canada sont canadisés depuis belle lurette, ceux qui sont encore attachés à leurs racines Ruthènes ne sont pas franchement économiquement forts. Quant aux nouveaux immigrés, leur force économique est de taille à embrasser le trottoir sans se baisser. Les Grecs sont aussi nombreux, bien plus forts économiquement et n’arrivent pourtant pas à « soutnir » un pays pourtant 4,5 fois moins peuplé…

    « « Son ampleur se démarque nettement dans l’aide occidentale. » »

    -Si ça vous plait de le croire….Mais la réalité des faits le dément, l,aide américaine directe, qui se chiffre en dizaines de millions, a été largement avouée par les politiciens US eux-mêmes. Dommage.

    « « Elle permet ainsi la pirouette de l’amalgame chez ses détracteurs. » »

    -Elle permet surtout de montrer les contradictions quasi schizophréniques de ces natios en peau de lapin.

    « « Il est aussi trop facile de pointer l’hégémonie américaine quand l’Europe depuis 1945 et en particulier la France ont toujours dédaigné les pays historiquement européens en les confiant aux « bons soins de l’empire soviétique » » »

    -« empire soviétique » financé par les USA en 1917 et pendant touts les années 20 et 30. De plus, les pays Européens après guerre n,avaient pas franchement de force politiquee pour quoi que ce soit.

    « « avec la bénédiction du grand bêta de De Gaulle dont se réclame aujourd’hui toute cette mouvance pro-russe. Les gaullistes fossiles croient encore à la génération spontanée. » »

    -Ah, bon ? De Gaulle m’est personnellement aussi proche qu’un Papou cannibale de Nouvelle guinée.

    « « Je vous propose Monsieur Tchetnick une confrontation. » »

    -Aucun souci, vous ne serez ni le premier, ni le dernier.

    « « Il vous sera nécessaire auparavant de retirer votre masque qui vous sert tant à insulter ceux qui ne partagent pas votre idéologie » »

    -Aucune insulte, camarade, rien que la réalité tant historique qu’actuelle des faits, confirmée par les sources, dates, documents, témoignages tels qu’ils existent et peuvent être mis en valeur. Mais pour les étudier, il va vous falloir izutchat’ Russkie Yazik, sinok.

    Car sans la connaissance précise de ces sources, que vous ne mentionneez du reste jamais, votre « argumentation » va tourner court. Aussi court que celle des défenseurs de la « grande Albanie ».

    En revanche, vos appréciations sur les « schismatiques, moskals et mongoloides» comme votre approbation ouverte des crimes commis à Odessa et au Donbass peuvent effectivement paraitre pour des insultes et de l’idéologie, tchado.

    « « dont je doute d’avance qu’elle soit irriguée d’une foi chrétienne et charitable. Mais j’espère me tromper. » »

    -Effectivement, vous vous trompez là-dessus, mais comme c’est aussi le cas pour le reste, de rien, on n’attend rien.

    Il est vrai du reste que violer des femmes enceintes, brûler vifs des enfants, bombarder des églises et autres joyeusetés sont très représentatives de votre « esprit Chrétien », fils.

    Pomaze Bog, tchado.

  17. Louis-Marie Beauvais says:

    Quelle argumentation magistrale! du grand Tchetnik dont le courage est cependant moins grand que la prétention. Toujours le masque alors? Il manquerait plus que Monsieur Tchetnik soit un ancien militaire. Pour les appréciations que vous m’attribuez les recoupements de l’administrateur sont mauvais. Les lubies qui vous travaillent sont les mêmes chez les homo-sovieticus Soral, Philippot, Berruyer, Mélanchon et même le Pape. Bonne chance Tchetnik.

    • Tchetnik says:

      Noms, dates, lieux, sources, témoignages?

      On ne voit toujours rien venir.

      Et pour cause.

      « « Quelle argumentation magistrale! » »

      -Disons que, face à des sources et des arguments de l’ordre de l’inexistant et du fantasme (ce que votre attaque ad hominem confirme), j’ai effectivement du mérite.

      « « du grand Tchetnik dont le courage est cependant moins grand que la prétention. » »

      -Non, aussi courageux que prétentieux. J’ose tout, c’est ça ma force.

      « « Toujours le masque alors? Il manquerait plus que Monsieur Tchetnik soit un ancien militaire. » »

      -Disons que j’ai effectivement une certaine expérience des choses, notamment de la région. Ce qui vous manque cruellement et vous fait gober pas mal de conneries. Ne vous inquiétez pas pour ms états de service, ils valent les votres, largement. Et sont HS ici. C’est votre connaissance et vos arguments qui mériteraient plutôt d’être mis sur la table. Hélas, de rien…

      « « Pour les appréciations que vous m’attribuez les recoupements de l’administrateur sont mauvais. » »

      -Qué?

      «  »Les lubies qui vous travaillent sont les mêmes chez les homo-sovieticus » »

      -Camarade, voilà vilaine lurette que les homo sovieticus n’existent plus qu’en rance, vous en êtes du reste un bon exemple par votre stupidité idéologique. Eux, au moins, avaient un peu plus de subtilité.

      « « Soral, Philippot, Berruyer, Mélanchon et même le Pape » »

      -Décidément, un peu tout le monde sauf vous autres.

      « « Bonne chance Tchetnik. » »

      -S’chastlivi, tchado, Tebia noujen.

  18. Vous critiquez l’argumentation de Tchetnik qui est très documentée, mais vous ne présentez aucun argument en face.

    Dévoiler votre nom est courageux, mais cela ne constitue pas un argument.

    Selon une « morale » de l’Imitation de Jésus-Christ, « ce qui compte ce n’est pas qui le dit, mais ce qui est dit ».

    Xavier Moreau donne des faits lui aussi. C’est ce qui est intéressant.

    • Louis-Marie Beauvais says:

      Très peu de faits dans ce que dit X.Moreau, mais beaucoup d’approximations et d’erreurs, cocasses et symptomatiques chez ces « spécialistes » autoproclamés.

      • Serviam says:

        1) Dévoiler son vrai nom (qui nous dit d’ailleurs que votre nom est bien Louis-Marie Beauvais ?) n’est pas une preuve de courage, c’est une preuve d’imbécilité de haut degré dans la lutte aujourd’hui. Mieux vaut un pseudo et survivre pour le combat, qu’un vrai nom, se faire dézinguer, et ne plus pouvoir servir au combat (en plus de compromettre plus facilement les autres).

        2) Il se trouve que je connais personnellement la famille de M. Moreau. Je réponds de lui pour tout ce qui est honnêteté et compétence, mais comme vous semblez tellement petit à côté de lui! Qui sait, je devrais peut-être lui demander d’organiser une « confrontation », en direct, en vidéo en direct, entre lui et vous. On devrait bien se marrer;)

        « Mais j’espère me tromper. » 🙂 Votre espérance a été exaucée, dormez tranquille.

      • Pourquoi dites-vous « spécialistes autoproclamé »? Voici le CV de Xavier Moreau:

        « À propos de l’auteur
        Xavier Moreau

        Saint-Cyrien et officier parachutiste, titulaire d’un DEA de relations internationales à Paris IV Sorbonne, spécialisé sur les relations soviéto-yougoslaves pendant la guerre froide. Fondateur d’une société de conseil en sûreté des affaires, installé en Russie depuis 10 ans, travaillant également sur l’Ukraine, le Kazakhstan et la Serbie. »

        http://mbm.hautetfort.com/archive/2011/10/12/interview-de-xavier-moreau-fondateur-d-une-societe-de-consei.html

      • Tchetnik says:

        «  »mais beaucoup d’approximations et d’erreurs, cocasses et symptomatiques chez ces « spécialistes » autoproclamés » »

        -On ne saurait n effet mieux dire, surtout chez ceux qui ne présentent aucun argument concret, tchado.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com