moreau

Xavier Moreau était interrogé sur LCI le 28 septembre 2015, au sujet de son livre « Ukraine. Pourquoi la France s’est trompée » :

Le 21 février 2014, tandis que Viktor Ianoukovitch s’envole pour Kharkov, la foule de Maïdan prend le contrôle des bâtiments officiels de Kiev. L’accord de sortie de crise que le Président ukrainien a signé la veille avec les ministres des Affaires Étrangères français, allemand et polonais est aussitôt renié par ces derniers. La chasse aux opposants s’étend dans tout le pays, à commencer par le parlement. La cours constitutionnelle est dissoute, l’Ukraine cesse d’être une démocratie.
Washington, Berlin et Varsovie sont de retour dans ce territoire clé et précipitent l’Ukraine dans une escalade sanglante. S’il est difficile de reprocher à ces trois puissances d’accomplir leurs objectifs géopolitiques traditionnels, l’on est en droit de s’interroger sur la politique étrangère absurde que la France a menée dans cette région. Ignorance de l’Histoire de l’Ukraine, méconnaissance des forces en présence et des enjeux économiques, mépris des intérêts français sont à l’origine du plus grand fiasco de la politique étrangère française depuis les guerres de Yougoslavie.

Ukraine

« On peut être surpris par la façon désastreuse dont la France a géré la crise ukrainienne. Les décisions prises ont souvent été à l’encontre de ses intérêts, s’alignant sur la politique américaine qui était parfois en contradiction avec la tradition française. L’opposition irréductible à la Russie s’est révélée contre-productive, affaiblissant la voix de la France au Moyen-Orient et sur le dossier syrien. Alors que cette crise aurait pu être l’occasion pour la France de prendre la tête de la diplomatie européenne, elle s’y est au contraire enlisée et perdue. La diplomatie a suivi la voie de l’idéologie, et non celle du pragmatisme et de la réalité, ce qui a engendré des souffrances suivies pour les peuples.

Xavier Moreau, fin connaisseur de la Russie et de l’Europe centrale, consacre un livre à cette perdition de la diplomatie française. Mais son livre est aussi une analyse de la situation ukrainienne, beaucoup plus complexe que la pâle représentation véhiculée par les images. On y retrouve une imbrication de peuples et de d’animosités culturelles qui se tissent au long des siècles, et qui surgissent à un moment où l’État ukrainien devient faible.

Le livre aurait pu comporter quelques cartes, ce qui aurait aidé à la compréhension des événements. Mais l’analyse demeure tout à fait pertinente. » (Source)

  • Xavier Moreau, Pourquoi la France s’est trompée en Ukraine, éditions du Rocher, 186 pages, septembre 2015.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

24 commentaires

  1. tirebouchon says:

    ça n’est pas la Fr

  2. konigsberg says:

    Effectivement… c est plus de l information sans concession (MPI)… c est de la propagande russe.

  3. J’ai lu la moitié du livre
    J’ai l impression que xavier Moreau fait de la propagande
    A aucun moment il ne laisse la place aux ukrainiens, Ayant beaucoup contacté la population de ce pays, depuis Lviv,Odessa,kharkiv,Kiev, Donietz et Simféropol Sébastopol( en crimée(il oublie cette âme ukrainienne, tirée de touts cotés.
    Il oublie avec facilité l’holodomor qui fait 5 millions de victimes ukrainiennes
    la guerre de 39-1945 ou les ukrainiens ont laissés 9 millions des leurs .
    Il oublie le régime de l’ex URSS qui ne faisait qu’ affaiblir ce pays.
    Il oubllie le pouvoir de nuisance des Russes dans ce pays

    • Pour ne répondre qu’à votre argumentaire:

      « Il oublie avec facilité l’holodomor qui fait 5 millions de victimes ukrainiennes »,
      Mais vous vous oubliez qu’il y a eu autant de victimes russes en Russie de l’Holomodor.

      « la guerre de 39-1945 ou les ukrainiens ont laissés 9 millions des leurs. »
      L’Union soviétique dont faisait partie l’Ukraine actuelle = 27 millions de morts.
      Et que faites-vous des morts ukrainiens dus aux allemands et à leurs complices ukrainiens? Ils comptent pour du beurre pour vous ?

      « Il oublie le régime de l’ex URSS qui ne faisait qu’ affaiblir ce pays. »
      Le régime de l’ex-URSS était celui de l’Ukraine qui en était partie intégrante et qui a largement participé au pouvoir central.

      « Il oubllie le pouvoir de nuisance des Russes dans ce pays »
      Et vous vous vous réjouissez que les USA aient mis ce pays à feu et à sang ? Vous êtes un étrange ami de l’Ukraine! Plutôt un ami des oligarques ukrainiens, dont la plupart sont d’origine juive.

      Le pouvoir de nuisance des yankees en Ukraine est le même que celui que subit la France depuis 1945. Une France qui se retrouve complètement anesthésiée sous la botte US.

      Vous prenez le problème à l’envers: aujourd’hui les ennemis de l’Ukraine c’est l’OTAN et son larbin l’UE.

      • Volodymyr Bellovak says:

        A RS87;
        « Terrien » vous parlent de choses ignorées semble t-il dans ce livre sur l’Ukraine et vous détournez le sujet !
        Il est vraiment pénible d’etre constamment sommé de « devoir » choisir entre un « camp » ou l’autre, entre la Russie ou l’Occident sous emprise des USA.
        Il est impératif de rappeler que l’Ukraine ne peux choisir entre ces deux poles, car elle est partagée entre ces deux influences contradictoires et antagonistes. Géographiquement et historiquement elle a toujours subi les influences de l’Ouest européen et de l’Est russe et eurasiatique, cette division concerne le pays lui-meme, son territoire, ou deux zones se distinguent, et son peuple aussi. Le meilleur choix pour l’Ukraine est de tenter d’harmoniser et de réconcilier ces deux tendances en elle, pas de choisir l’une contre l’autre au risque de diviser le pays et la nation. C’est bien le jeu américain que de vouloir rendre impossible une entente entre l’Europe et la Russie, mais il ne faudrait pas qu’au prétexte de résistance aux USA l’Ukraine fasse les frais de cette opposition. L’Ukraine doit etre respectée par tous comme état et comme Nation; son intégrité territoriale, son identité nationale, et son unité politique aussi.
        Si la Russie s’est trouvée un chef politique qui a su lui rendre fierté, cohésion et une relative prospérité économique, il ne faut pas oublié que l’Ukraine, quant à elle et pour l’instant, ne s’est pas encore relevée de plus de 70 ans de totalitarisme communiste au regard desquels l’occupation allemande, aussi pénible, cruelle, meurtrière, et destructrice fut-elle, demeure une période très courte et une « parenthèse », dans l’histoire de l’Ukraine.
        En réalité, depuis l’indépendance de l’Ukraine en 1991, peu de choses ont réellement changé concernant le fonctionnement politique et administratif du pays, et son « personnel » politique; ce sont les memes hommes, avec différentes « étiquettes », qui se sont succédé au pouvoir après avoir profité de la privatisation de l’économie qu’ils ont confisquée à leur profit.
        Connaitre tout le poids de l’Histoire ancienne et récente, tout le lourd passif communiste, et toute la complexité identitaire, culturelle, religieuse, et historique de l’Ukraine permettrait à beaucoup d’éviter des accusations fausses et calomnieuses, des anathèmes faciles, des jugements grossiers et « à l’emporte pièce », manichéens, des prises de position trop tranchées, univoques et hasardeuses…

      • Volodymyr Bellovak says:

        Enfin, pour rebondir au sujet de la IInde guerre mondiale, il serait temps de rappeler le pacte de non-agression germano-soviétique qui permit aux deux protagonistes de se partager la Pologne, et qui permit au IIIème Reich, en lui assurant la stabilité du front est, de riposter à la déclaration de guerre anglo-française en vertu d’un pacte dassistance à la Pologne.
        Qu’on nous explique aussi pourquoi cette déclaration de guerre anglo-française contre l’Allemagne, au motif de cette assistance à la Pologne, ne s’appliqua pas contre l’URSS qui, elle aussi, agressa militairement la Pologne ( et annexa saen meme temps que le IIIème reich ?

        • Donskoy says:

          Avant le partage de la Pologne il y a eu le partage de la Tchécoslovaquie entre la Pologne et l’Allemagne à Munich en 1938. C’est ce qui a jeté Staline dans les bras d’Hitler. Les Polonais ont tendance a l’oublier. Ils paient toujours leur politique à courte vue au centuple.

          • Volodymyr Bellovak says:

            La Pologne n’est pas l’essentiel du problème, et qu’elle ait eu sa propre politique d’expansion, je ne le conteste pas, mais le territoire récupéré par la Pologne au détriment de l’état artificiel de Tchécoslovaquie était infime par rapport à celui annexé par l’Allemagne, et je vois mal en quoi cela aurait poussé Staline dans les bras d’Hitler, c’est vraiment trop facile de toujours tout excuser au « gentil » Staline et à la pauvre, pacifique, et innocente « petite » URSS…

            • Donskoi says:

              Je méprise Staline autant que vous mais sa paranoïa a été confirmée par Munich que les occidentaux s’entendrait contre lui. L’actualité vient de me donner raison, les nazis lvoviens viennent de faire sauter le consulat polonais :
              http://www.vesti.ru/doc.html?id=2672959&tid=105474

              • Volodymyr Bellovak says:

                Bizarre ! Je croyais, d’après Moreau, que la Pologne soutenait les « nazis » ukrainiens ?! 🙂
                Faudrait savoir, je n’y comprend rien à toutes vos divagations !

      • Volodymyr Bellovak says:

        (erreur de frappe…)
        …URSS, qui, elle aussi, agressa militairement la Pologne ( et annexa sa partie orientale ) en meme temps que le IIIème reich ?
        Aujourd’hui la Russie se présente en « victime » alors qu’elle fut en partie responsable du déclenchement de la IInde guerre mondiale…
        Un petit rappel historique, histoire de remettre les idées à l’endroit !..

        • Tchetnik says:

          L’Union Soviétique, pas la « Russie ».

          A moins que pour vous, la France ne soit égale à la république…

          • Volodymyr Bellovak says:

            Ah oui Tchetnik, et lors du défilé du 9 mai à Moscou, on rend hommage aux troupes qui se sont battu pendant la seconde guerre mondiale; celles de la Russie ou celles de l’URSS ?..ou les deux à la fois ?

            • Donskoi says:

              Staline a rouvert les Eglises et ramené les prêtres orthodoxes des camps de concentrations pour vaincre Hitler donc en effet, l’Union Soviétique dirigée par des géorgiens des Polonais et des ukrainiens a envahi la Pologne, mais c’est la sainte Russie éternelle qui a écrasé Hitler et les bandéristes (tout insignifiant qu’ils soient)

              • Volodymyr Bellovak says:

                Parce qu’il n’y avait pas de Russes dans l’armée rouge peut-etre ?…
                Je vous signale que Staline a fait tant de « bien » pour les Russes que beaucoup d’entre eux aussi ont collaboré avec le IIIème Reich et se sont battus à ses cotés ( armée Vlassov, divisions de cosaques aussi…) !
                Et le clergé gréco-catholique ukrainien: qui l’a persécuté au XXème siècle, qui a « réuni » de force au patriarcat orthodoxe de Moscou l’Eglise greco-catholique d’Ukraine, clergé et lieux de culte compris ?
                C’est la « sainte » Russie temporelle et pécheresse ou les judéos-bolcheviques qui ont traqué les patriotes ukrainiens ( « insignifiants » mais qui ont résisté jusqu’en 1954; qui dit mieux ? ) ?
                Votre chauvinisme est aussi ridicule, bete et méchants que le racisme des anciens nazis ( une obsession pour beaucoup ) !

                • Donskoi says:

                  Les Gréco-catholiques n’ont été rattachés qu’après 1945, les pires des persécutions avaient déjà eu lieu. En outre sans Staline la Galicie serait redevenue une colonie polonaise. Si les Russes ont toutes les raisons de haïr les juifs, les géorgiens et les ukrainiens qui les ont dirigés sous l’URSS, vous avez toutes les raisons de les vénérer.

                  • Volodymyr Bellovak says:

                    Personnellement je n’ai de haine pour personne, russes, géogiens, polonais, allemands, américains, ou meme juifs. Il serait bon de « dépassionner » le débat, les outrances ne sont jamais bonnes dans la recherche de la vérité et de la paix.
                    Pour ce qui est de la Galicie et de la Volynie, je vous rappelle qu’elles ne firent jamais parties de la Russie dans l’Histoire, et que si l’annexion polonaise y fut très pénible, la soviétique n’y fut pas meilleure; Mgr Josyf Slypyj chef de l’Eglise gréco-catholique à partir de 1944 ou 45, fut envoyé au goulag pour de nombreuses années après la guerre…, d’ailleurs les dates précises ne changent rien à la nature des bourreaux: le régime communiste dont eu à souffrir autant les Russes. Cessons de nous quereller entre nous peuples chrétiens et européens, pour nous unir contre nos ennemis communs !

            • Tchetnik says:

              Justement, on rend hommage à une armée qui s’est battue non pas pour un régime mais pour un pays. Comme pour les commémorations de 14-18. De même tous les Français de la Sturmbrigade Frankreich et de la Charlemagne n’étaient pas nécessairement NS et luttaient parfois pour une civilisation bien plus vaste et parfois opposée au NS…

              Alexandre Soljenitsyne a été major dans l’Armée Rouge, justement. Pourtant, en matière d’anticommnisme, ses états de service excèdent bien les vôtres.

              Je vous ai dit (et prouvé par l’exemple) que les choses sont un poil plus complexes que des histoires manichéennes.

              « Parce qu’il n’y avait pas de Russes dans l’armée rouge peut-etre ?… »

              -Il y avait aussi des Arméniens comme Bargramian, Issakov, des Tatars, des bachkirs et même des… »ukrainiens ».

              • Volodymyr Bellovak says:

                Bien sur, je veux bien concevoir que beaucoup des Russes se battant dans l’armée rouge le firent par patriotisme sincère; cela n’empèche pas les exactions de beaucoup dans les territoires conquis contre les populations civiles ( comme en ex-Prusse orientale par exemple ). D’autre part, une certaine réciprocité de compréhension vis-à-vis du patriotisme ukrainien vous honorerait; que cela vous plaise ou non, c’est un fait que la plupart des ukrainiens sont fiers de leur identité propre, y compris dans l’est du pays, ce que meme X. Moreau est forcé de reconnaitre. Comprenons nous bien : au risque de me répéter, je n’ai personnellement aucune haine pour les Russes, d’abord parce que ce n’est pas un sentiment chrétien, en suite parce que ma raison s’y oppose, ainsi qu’un minimum de bon sens civique et politique qui souhaite la paix entre les peuples, à plus forte raison entre peuples chrétiens et européens. Simplement, aucune nation ne peut se targuer d’etre « parfaite »; que chacun reconnaisse ses fautes, sans « repentance » collective et éternelle, et sans rancune ni esprit de vengeance par rapport à d’autres nations…

    • Donskoy says:

      Vous n’avez pas lu le livre.

    • Volodymyr Bellovak says:

      En complément, une intéressante émission,
      honnète, objective, et nuancée,
      SUR L’UKRAINE, à écouter sur RADIO COURTOISIE,
      LE LIBRE JOURNAL DES HISTORIENS, du 06/10/2015
      ( hier, en fin de première partie d’émission, et toute la seconde partie ), animé par Philippe CONRAD avec comme invité l’ historien médiéviste, spécialiste du monde bysantin et de la Russie, Jean-Pierre ARRIGNON :

      http://www.radiocourtoisie.fr/

      • A Volodymyr Bellovak
        Merci de rétablir de la vérité devant le tissus de mensonge et d approximation dans ce livre de soit disant spécialiste de l Ukraine spécialiste en propagande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com