La grande opération de manipulation visant à faire de l’avorteuse Simone Veil le modèle rassembleur de la société moderne se poursuit. De la franc-maçonnerie au Conseil Français du Culte Musulman, c’est l’unanimité syncrétiste et mortifère…

Ci-dessous, le communiqué de la Fédération française du Droit Humain, l’une des obédiences maçonniques.

Les Francs-Maçons de la Fédération Française du DROIT HUMAIN, hommes et femmes réunis, rendent un respectueux hommage à Simone Veil. Elle reste pour tous un exemple de courage et de détermination.

Son combat comme ministre de la Santé, en 1974, pour faire adopter la loi qui porte son nom légalisant l’interruption volontaire de grossesse, est dans toutes les mémoires. Cette loi sera promulguée le 17 janvier 1975, mais le combat fut particulièrement difficile, face à une assemblée à 98% masculine, sous les quolibets, les injures sexistes, antisémites et les menaces de mort. Les femmes lui sont reconnaissantes pour ce grand pas dans leur émancipation.

Simone Veil ayant connu dans sa chair les pires horreurs de la guerre et de la déportation oeuvrera pour la réconciliation franco-allemande. Européenne de coeur, elle fut élue le 17 juillet 1979 première présidente du Parlement européen à la majorité absolue, au suffrage universel, et sous les acclamations. Elle sera ensuite membre du Conseil constitutionnel et de l’Académie française.

Pour les Francs-maçons de la Fédération française du DROIT HUMAIN Simone Veil est une figure majeure de la fin du XXème siècle, une grande humaniste agissant pour la dignité des femmes et des hommes.

Il nous appartient à tous et toutes de poursuivre cette marche des droits humains vers l’égalité et la fraternité.

 

La Croix rapporte également les propos de Dalil Boubakeur, président du CFCM et recteur de la Grande mosquée de Paris : « La France perd une personnalité comme l’histoire en offre peu ».

Dalil Boubakeur ajoute que Simone Veil « restera pour tous le visage d’une République debout, humaine, généreuse. » et salue « le combat que cette grande dame a mené pour la libération de la femme » et ainsi que « sa volonté de promotion des femmes de confession musulmane ».

Ce n’est pas la première fois que Dalil Boubakeur s’aligne sur la franc-maçonnerie, comme en témoigne la photo ci-dessous prise lors de sa participation à une réunion organisée par le Grand Orient de France.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires