Le père James Martin, jésuite homophile, ami du pape et nommé par lui à la communication vaticane est aussi rédacteur en chef de la revue América. En fin d’année, il a donné une conférence à Washington lors de la « Soirée pédagogique pour la Justice » organisée pour les groupes étudiants de la Ignatian Family Teach-In for Justice. Il a expliqué que le pape François avait fait tout son possible pour nommer des évêques et des cardinaux «amis des gays» (Gay Friendly) dans l’Église catholique. « Les choses changent dans l’Eglise ! » a-t-il expliqué. Il a fait un rappel de la triste litanie des faits et propos du pape visant à rapprocher l’Eglise des homosexuels. Le premier étant le fameux « Qui suis-je pour les juger ? »Le dernier en date étant l’utilisation du mot de « Gay » dans une homélie.

Si les contacts avec le monde homosexuel est grave, plus inquiétante est la nomination de cardinaux et évêques identifiés comme LGBT. Martin a notamment déclaré en parlant du pape : «Il a des amis gays. Il a parlé vouloir que les homosexuels se sentent les bienvenus dans l’Église. C’est un gros problème. Il a également nommé des évêques, archevêques et cardinaux gay-friendly, comme le cardinal Tobin , archevêque de Newark, qui, par exemple, a organisé une «messe de bienvenue» pour les personnes LGBT dans sa cathédrale… C’est donc une tendance ! ».

Il est évident que ce ne sont pas des déclarations en l’air. Elles sont d’autant plus significatives qu’elles rejoignent le mémorandum de l’archevêque Carlo Maria Vigano qui cite les noms des cardinaux américains « amis des gays » Mgrs Tobin à Newmark et Cupitch à Chicago, nommés avec la complicité de l’archevêque de Washington Mgr Wuerl, et à la demande de Mgr McCarryck 88 ans, organisateur du réseau pédophile et homosexuel dans l’Eglise. Ces deux personnages ont été obligés de démissionner face au scandale des abus sexuels.

Les déclarations de Martin sont corroborées tout récemment par la nomination aux archives du Vatican d’un prêtre portugais récemment sacré évêque pour la circonstance. Il s’agit du père Jose Tolentino Mendonça, antérieurement vice-recteur de l’Université catholique de Lisbonne. Celui-ci prétend que « Jésus n’a pas donné de règles ». Pour lui l’Eglise est un « lieu de recherche ! ». Refrain connu depuis le concile. Le nouveau promu devrait lire plus souvent l’Évangile. Par ailleurs il soutient une religieuse militante de l’avortement.

L’Église enseigne que les actes homosexuels sont des «actes de dépravation grave» et sont «intrinsèquement désordonnés» puisqu’ils sont «contraires à la loi naturelle» «Ils ne peuvent en aucun cas être approuvés», déclare le Catéchisme de l’Église catholique. 

Il faut aussi ajouter que le Vatican a envoyé une lettre à la Conférence des évêques américains révélant que ces derniers par deux fois avaient différé le vote des décisions à prendre pour que cessent les abus sexuels. Or apparemment c’est le Vatican lui-même qui n’aurait pas pris le temps de prendre connaissance des dispositions proposées par les Américains. D’où le retard au vote final d’approbation des textes. En réalité le Vatican traîne des pieds car il estime que ce rapport en dit trop. On a su le 1er janvier que c’était Rome qui par la bande essayait de faire obstacle aux mesures à prendre face à une situation qui scandalise les catholiques américains. Le poisson pourrit par la tête.

En conclusion, les déclarations de Martin sont très inquiétantes pour le futur et notamment pour le prochain conclave. Méthodiquement le pape élimine tous les évêques qu’il considère comme « conservateurs » et met à la place des éléments radicaux qui n’ont qu’un souci ; celui de mettre l’Église à la remorque du monde. Pourtant Jésus avait bien dit : « Nous sommes dans le monde mais pas du monde » ; mais aussi « Courage, j’ai vaincu le monde ! »

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 commentaires

  1. Cadoudal says:

    “Chacun a sa propre conception du Bien et du Mal et chacun”

    ” doit choisir et suivre le Bien et combattre le Mal selon l’idée qu’il s’en fait. ”

    Il suffirait de cela pour vivre dans un monde meilleur.”

    ( futur st Dingoglio)

    • Si pour ton voisin, c’est bien de violer ta fille, tu devras lui donner la main?

  2. alain peulet says:

    A quand la zoophilie autorisée ( pour nos amis les bêtes ) , la pédophilie préconisée ( pour nos ennemies mohamétans ) , la “branlette matinale ( afin d’attaquer une bonne journée ) , Bref , on nous parle de valeurs mais surtout celles du nouvel ordre mondial ….et pour la destruction de la société et de la famille traditionnelles !!!

  3. Cadoudal says:

    la maxime de Vatican II:

    “hors de Sodome, point de salut”

    • Ils n’ont pas compris que le rectum, c’est par là qu’on évacue la ”merde”….

  4. Sortez d elle mon peuple “https://www.jw.org/fr/la-bible-et-vous/questions-bibliques/babylone-la-grande/,,je ne suis pas temoin ,mais apres avoir fait le tour ,,eglise ,juifs ,je sens les temoins les moins eloignes du cochonnet ,,,Dieu se devoilant bientot on sera fixe ,,certains a leur detriment ,,

  5. balaninu says:

    Sainte et Bonne Année Monsieur Dickès !

    Quelle triste constatation de voir que le Pape n’écoute pas la Sainte Vierge ! Pourtant Elle a été TRES explicite ! A La Salette, à Fatima et sûrement à d’autres mystiques ou voyants.

    Que d’Ames vont aller en Enfer (s’ils ne changent pas !) en plus des avortements, des relations contre nature , tout ceci crie vengeance au Ciel.

    Prions le Rosaire pour ce pauvre Pape et pour le clergé. Et soutenons nos prêtres et ceux qui restent fidèles à la Foi antique.

  6. DUFIT THIERRY says:

    C’est ce que les modernistes appellent “la tradition vivante” qui n’a rien à voir avec la vraie Tradition.
    Quand on voit ce disciple de Satan déguisé en jésuite faire l’apologie des moeurs contre nature on ne s’étonne plus après cela de voir le clergé moderniste tomber de plus en plus bas dans la dépravation : tout s’explique.
    Avec la fausse tradition vivante de Vatican II il faut suivre l’esprit du monde. Les LGBT sont à la mode alors les modernistes suivent cette mode immonde en jetant à la poubelle la loi de Dieu.
    C’est bien le chemmin de l’Enfer.
    Il faut refuser toute obéissance à ces modernistes qui sont les ennemis de Dieu.

    • Onclin says:

      “La tradition vivante” c’est l’algèbre des paresseux, on ne cherche pas ce que représente x, mais on opère avec cette inconnue comme si on en connaissait la valeur. Ici dans notre cas, x représente “la tradition vivante”. Faire du “modernisme” c’est opérer avec x sans se préoccuper de sa nature réelle. Faire de la “tradition” et non de “la tradition vivante”, c’est reconnaître x à sa juste valeur dans l’équation. Sachez aussi que l’ultime vérité (la tradition) fait toujours figure d’erreur en avant dernière analyse (par la tradition vivante). Ainsi celui qui aura raison (ici la tradition vivante) en fin de compte pour le temps présent signera avoir tort dans sa pensée et dans ses actes dans le futur, c’est ce que nous constatons déjà. La “tradition vivante” c’est donc vendre son âme au diable dans l’espoir d’obtenir son absolution par rejet de la “tradition”.
      “La tradition vivante” c’est comme un fleuve en mouvement elle ne connaît ni scrupules ni hésitations, elle coule vers son but. A chaque courbe de son cours elle dépose la boue qu’elle charrie et les cadavres des noyés. “La tradition vivante” connaît son chemin, c’est celui de la mort. “La tradition” par contre se situe sur le chemin de la berge solide et sur.

  7. Jean-Pierre Dickes says:

    Complément à cet article : l’épuration bat son plein
    “Le premier acte de cette fulgurante campagne d’hiver s’est joué le 18 décembre avec le remplacement brutal de Giovanni Maria Vian par Andrea Monda au poste de directeur de « L’Osservatore Romano » et par la nomination d’Andrea Tornielli au poste de directeur de la direction éditoriale du dicastère pour la communication.

    Le deuxième acte s’est déroulé le 31 décembre, avec la démission inopinée de l’américain Greg Burke et de l’espagnole Paloma García Ovejero qui étaient depuis 2016 respectivement directeur et vice-directrice de la salle de presse du Vatican et avec la nomination d’Alessandro Gisotti, jusque-là coordinateur des médias sociaux du dicastère pour la communication, au poste de directeur « ad interim » de la salle de presse.”

  8. Soupape says:

    Constat préliminaire :

    “Si Dieu ne vient pas en Personne nous dire QUI IL est, et ce qu’IL nous veut,
    “ce n’est pas nous qui pouvons l’inventer.

    “Ou alors, si on l’invente, c’est grave, … et ça ne se soigne pas toujours ! ”

    Si on s’en tient à ce constat préliminaire, tout s’éclaire.

    1 – La Parole de Dieu, étant seule digne d’intérêt, la Tradition ne change PAS.

    2 – Par contre il est rare, voire impossible, de COMPRENDRE d’un coup TOUTE la Tradition.

    Il est donc nécessaire de demander à Dieu de nous indiquer le sens de ses Paroles,
    c’est à dire le sens des Ecritures.

    On recueille alors les intuitions de l’Esprit.
    Mais on ne progresse que lentement dans cette Voie, surtout au début.

    Pierre, par exemple, a fait ce parcours.

    Dans ses premiers contacts avec Jésus, il est d’abord effrayé, et lui dit :
    “Eloignes-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur”
    Plus tard, il OSE dire à Jésus qu’il était le Christ.
    Alors, une semaine plus tard, Jésus l’emmène à la Transfiguration, avec Jacques et Jean,
    pour lui montrer qu’IL s’entretient avec Moïse et Elie,
    ce qui rassure le très judaïsant Pierre !
    Enfin, quand Pierre, devenu le 1er Pape, écrit ses 2 Epitres,
    on voit qu’il était devenu savant dans les Ecritures.

    Au contraire, le modernisme consiste, lorsqu’on ne comprend pas certaines Paroles,
    à faire toutes sortes de contorsions pour se débrouiller à leur trouver un sens,
    par le seul moyen de ses propres “raisonnements”,
    afin de donner soi-même aux Paroles de Dieu
    un sens … “acceptable” pour le monde qui nous entoure !

    De cette attitude viennent toutes les hérésies.

    3 – Celui qui reçoit les intuitions de l’Esprit, en remercie Dieu,
    et s’initie ainsi à la prière d’actions de grâces, prélude à l’Union à Dieu.

    Au contraire, celui qui “reformule” les Evangiles, ne prie jamais !
    Et pour cause, car, comme il invente sa propre religion personnelle,
    il n’éprouve pas le besoin de se prier lui même …

    Avec ces 3 éléments de discernement, on sait si quelqu’un est ou non dans la bonne Voie !

    • Soupape says:

      Complément :

      Il existe une 4ème catégorie :
      le catholique traditionnel qui ne prie pas, … ou bien uniquement sur commande ….

      Celui-là, il lui manque quelque chose …
      il est possible qu’il s’invente une religion quelque part …

      Le remède sera toujours de revenir à la lecture des Ecritures.

      On commencera par le plus facile : les Actes des Apôtres,
      puis les 3 évangiles synoptiques,
      puis, ensuite seulement; l’Evangile de Jean, qui est le plus difficile,
      car sa compréhension nécessite l’expérience d’un début de Vie Spirituelle …

      Bien sûr cela n’empêche pas de picorer dans St Jean,
      et aussi dans les Epitres de St-Paul, en commençant par les Galates,
      et en laissant pour la suite les Romains et les Hébreux,
      car le monde Juif est difficile à comprendre

      Mais, TOUJOURS, il faudra ouvrir le Livre de Vie
      en DEMANDANT explicitement au Dieu des Apôtres de Jésus-Christ
      de nous expliquer ses Paroles,
      et aussi de les supporter …

  9. marchand says:

    Paul 6 a encouragé l’homosexualité au sein de la secte conciliaire, puisque lui même était homosexuel… et pédophile par complicité, ainsi que Roncalli, Ratzinger et Bergoglio….

    • Etienne says:

      Si vous ne vous arrêtez pas sur ce chemin… Vous finirez, vous-même, par banaliser et faire de la pub. aux comportements déviants.

  10. pamino says:

    « Catéchisme » vient d’« écho », celui de l’enfant qui se fait l’écho de sa mère, celui de l’élève qui se fait l’écho de son maître ; même quand l’écho est parfait, c’est un système qui n’est bon que quand la source du son a raison. Or, le pape S.J. est en train de substituer, par chou-chou gay-friendly S.J. interposé, ses propres fantaisies à la doctrine de son prédécesseur Pie V, O.P. ; c’est malheureusement une situation qui rend nécessaire de réexaminer la notion de la catéchèse.

    • Soupape says:

      Bonjour, pamino.

      La réalité est que les fidèles de l’Eglise … se sont trouvés avoir la tête dans un étau.

      Faute d’être introduits à la lecture des Ecritures, … ils étaient obligés de croire sans comprendre.

      Or le fidéisme de fait … ne peut pas vivre longtemps !

      Car la FOI ne peut pas s’y développer.
      Et on ne peut pas propager … ce qu’on ne comprend pas.

      Mais au lieu de faire un Concile, on aurait du nous inviter à prier ainsi :

      “Seigneur, mets nous dans TA Vérité. Ne permets pas que nous nous égarions”
      “Si nous sommes dans l’erreur, montre le nous, dis le nous !”

      Avec cette attitude, on aurait écouté Ottaviani, au lieu de lui couper le micro !

      Le catéchisme traditionnel (façon Abbé Billecocq, par exemple),
      reste nécessaire comme introduction générale à la doctrine chrétienne,
      Sinon la compréhension des Ecritures “ex nihilo” prendrait trop de temps,
      Et les risques d’égarement, ou d’abandon, seraient trop élevés.

      D’ailleurs Jésus lui-même est venu prêcher sur un terrain préparé, une Nation “spéciale” …

      Mais, après cette première étape, il faut repartir à zéro en lisant directement les Ecritures.
      et en demandant explicitement à Dieu de nous les faire comprendre.

      Normalement on devrait pouvoir bénéficier de l’expérience des hommes d’Eglise,
      et leur demander conseil.
      Mais aujourd’hui, on ne sait plus à qui s’adresser
      Donc on s’adresse à Dieu ! …

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !