Le 30 juillet 2018, Donald Trump a reçu le Premier ministre italien et a notamment évoqué avec lui la problématique de l’immigration.

«C’est un grand honneur de recevoir Giuseppe Conte d’Italie. Il fait un boulot fantastique. Je voudrais vraiment vous remercier infiniment d’être ici, nous sommes devenus amis lors du sommet du G7, nous nous sommes appelés … Je suis tout-à-fait d’accord avec ce que vous faites sur la migration, l’immigration illégale et même l’immigration légale. L’Italie a pris une position très ferme sur les frontières, une position que peu de pays ont prise et, franchement, c’est une très bonne chose à mon avis. Beaucoup d’autres pays d’Europe devraient faire pareil. Certains ont pris cette position depuis longtemps et s’en sortent beaucoup mieux. Donc je voudrais juste vous remercier, je suis heureux que vous soyez avec nous, c’est un honneur. Nous avons beaucoup de choses à nous dire sur le commerce, sur notre armée, vous commandez de nombreux avions. Les Etats-Unis ont un très gros déficit commercial comme d’habitude avec l’Italie d’environ 31 milliards de dollars, et je suis sûr que nous redresserons cela très vite, mais nous prenons cela comme un grand honneur de vous avoir ici.»

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Soupape says:

    Avec les réserves d’usage concernant les américains,
    qui, avec les Anglais,
    n’ont cessé de nous déculturer et de nous rendre décadents,
    depuis au moins l’après guerre, 70 ans durant,
    (en réalité depuis 1918)
    afin d’assurer leur domination économique …

    J’en reste à l’attaque récente (déjà oubliée !) contre la Syrie,
    qui ne nous avait rien fait …

    et à l’aplatissement de Galopin Alasile mécréant,
    qui a cru bon de fournir les pétards pour cette attaque injustifiée, …

    ces pétards que nous n’avons donc plus, …
    ce qui compromet notre indépendance militaire …

    De même, les récentes risettes de Bannon,
    qui arrive avec les poches pleines au moment calculé pour,
    posent question …
    La domination du Monde par “le Nouveau Monde”
    est un vieux projet mossânique, auquel il faut tordre le cou