L’Assemblée Nationale supprime en commission le délai de réflexion préalable à l’avortement

A 12 semaines

Dans la nuit, les députés ont supprimé en commission le délai de réflexion de sept jours imposé aux femmes souhaitant avorter, dans un amendement au projet de loi Santé.

Actuellement, deux consultations médicales sont obligatoires avant un avortement, -appelé pudiquement IVG-, avec un délai de réflexion d’une semaine entre les deux. Ce délai de réflexion est « infantilisant » selon la député PS hystériquement féministe, Catherine Courtelle; il a pour tort de stigmatiser « l’avortement comme un acte médical à part ».; elle a donc déposé un amendement pour la suppression de ce laps de temps. Le ministre de la Santé, Marisol Touraine, voulait simplement le réduire à 2 jours. Mais dans la nuit du 18 au 19 mars, les députés ont supprimé purement et simplement le délai de réflexion, en commission des affaires sociales. C’est plus simple!

Vers la suppression de la clause de conscience des médecins ?

La présidente de la délégation aux Droits des femmes Catherine Coutelle (PS) a également proposé de supprimer la clause de conscience permettant aux médecins de refuser de pratiquer une IVG. Elle estime que cette disposition spécifique à l’avortement est redondante avec la clause de conscience générale, s’appliquant à tous les actes médicaux et inscrite dans le Code de la santé publique.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a émis « un avis résolument défavorable » à cet amendement, jugeant qu’il ne fallait pas « ranimer de débat éminemment symbolique dans un contexte de tensions sur un certain nombre de sujets de société ». Du coup Catherine Coutelle a accepté de retirer son amendement.

On le voit la politique de mort avance à grands pas dans notre pays et pas seulement en raison des menaces islamistes ou en raison des accidents de la route. On ne sait pas encore si certains députés se sont élevés contre cette loi barbare.

Totalitarisme: contrôle de la vie 

Cela intervient suite au programme national d’action pour améliorer l’accès à l’avortement qui a été publié en janvier par le Marisol Touraine; il prévoit notamment le remboursement intégral de l’avortement volontaire. Ces mesures interviennent dans un climat de totalitarisme général et plus particulièrement en ce qui concerne la vie.  Il s’agit notamment d’établir une liste des établissements de santé « dont l’activité d’IVG est insuffisante ». Ces établissements devront, dans le cadre de contrats d’objectifs et de moyens, s’engager sur des quotas d’avortements, à hauteur d’1 avortement pour 4 naissances.

Le Grand remplacement

L’objectif est clair, détruire la vie! Mais pas n’importe quelle vie. Les populations d’origine musulmanes qui envahissent notre pays, -par terre, par air et par mer-, elles, grâce à la politique propice aux prétendues « familles uniparentales », peuvent multiplier les naissances à la faveur de la tolérance de la polygamie et grâce à la possibilité pour les musulmans de faire des mariages religieux sans passer par la mairie. Le tout subventionné par les aides sociales. Ayhat Boulmeddienne et Amédy Coulibaly, le tueur de la Porte de Vincennes, n’étaient mariés que religieusement.

C’était le 27 novembre 2014, pour rappel:

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

15 commentaires

  1. massonni says:

    http://mourirdansladignite.centerblog.net/
    mourir dans la dignité, oui ok, mais ….

  2. ABOU BAKAR says:

    L’islam n’a rien à voir dans tout cela!c’est de l’obsession!
    Les Françaises qui veulent avorter,personne ne les contraint,elles le font parce qu’elles ont perdu le sens du sacré de la vie au regard de Dieu!
    Qu’est-ce que le grand remplacement vient faire dedans dans un peuple qui a choisi de suicider par hédonisme!
    On reproche aux musulmanes de ne pas avorter parce qu’elles ont la crainte de Dieu,c’est un comble!

    • michelb says:

      oui, le fait de détruire le foetus n’a rien à voir avec l’immigration.

      pour les chinois, qui respecte la nature, ce petit être fragile et dépendant est naît dès sa conception.

      dans nos sociétés administratives, de lois, de règles de plus en plus connes et infantilisantes (car l’ojectif est bien de nous infantiliser comme fait Catherine Coutelle en fabriquant des irresponsables) le foetus n’existe dans l’imaginaire que grâce à un bout de papier (déclaration de naissance qui fixe sa date).

      Or ce petit être non reconnu vit depuis sa conception et aura déjà vécu pleinement 9 mois avec sa maman.

      Le fait de le tuer dans le ventre de la maman qui n’est pas qualifié de meurtre alors dans le cas de la maman qui fait un déni de grossesse cette semaine va être déclarée meurtrière parce que le foetus est passé de l’autre côté, montre bien toute l’étendue de la mauvaise foi et celle de l’absence des droits du foetus considéré par tous comme une larve.

      oui, le sens de la nature, du sacré est perdu. Il règne la déchéance intellectuelle au plus au point et cet exemple des débats parlementaires montre leur médiocrité.

      La théorie de l’eugénisme des maîtres de tous les génocideurs devient banale, à la mode.

    • C’est vous qui faites une fixation. Dans cet article l’islam n’est pas attaqué mais ceux qui votent les lois de la république.

      Ces lois iniques qui facilitent le grand remplacement en favorisant l’immigration musulmane et sa multiplication au frais des Français avec une tolérance abominable pour la polygamie.

      La polygamie théoriquement interdite par la loi, qui favorise les natalités musulmanes au détriment des gens de civilisation chrétienne monogame. Les femmes mariées à un polygame bénéficient des avantages des mères célibataires.

      De plus le mariage musulman sans passage préalable à la mairie est toléré ce qui n’est pas le cas des mariages catholiques.

  3. Jaguar says:

    « Les Françaises qui veulent avorter,personne ne les contraint,elles le font parce qu’elles ont perdu le sens du sacré de la vie au regard de Dieu! »

    Sur ce point, je suis totalement d’accord…

  4. Quand les catholiques prendront-ils conscience du fait que la République n’a eu de cesse de fouler aux pieds la démocratie depuis son apparition en 1792 ? Quand les sans-dents auront des dents ? Il va sans dire que dans une France démocratique ce projet de loi Santé aurait été soumis au vote des Français après qu’il y eût eu des débats contradictoires dans les médias.

    Les Gentils Virus pour la Démocratie : http://gentilsvirus.org/index.html

    • michelb says:

      « démocratique » plus je vieillis et mieux je me rends compte que je ne le vois nulle part.
      Je n’ai jamais vu d’élection donner du pouvoir au peuple.
      C’est un leurre!

  5. cloclo54 says:

    Les Françaises font ce qu’elles veulent et ce n’est à personne d’autre de décider à leur place.
    Il y a des croyants et des non-croyants sur cette terre et on ne sait pas qui a raison des deux. Les comptes que les non-croyants auront à rendre à Dieu (s’il existe) c’est leur problème et pas le vôtre ! Vous n’êtes pas sur cette terre pour faire le gendarme ou distribuer les bons points pour les bonnes (ou mauvaises) actions de vos concitoyens.
    Vivez votre vie comme vous l’entendez mais n’imposez pas vos idées à tout le monde. C’est un péché de croire qu’on est mieux que son voisin. Un peu de tolérance envers l’autre et le monde marchera un peu mieux !
    Quand l’homme (au sens de l’individu) sera un peu plus responsables de ses acte, peut-être élèvera-t-il l’enfant de la femme qu’il abandonne et pour certains, alors même qu’elle attend un enfant de lui ! combien ne paient pas leur pension alimentaire ? Combien violent des femmes ?
    Alors arrêtez de condamner les femmes et d’exonérer les hommes de cet état de fait.
    Ayez donc un peu de respect pour la gente féminine ! si vous croyez que c’est de gaîté de coeur qu’elles passent par cette situation, vous n’avez rien compris !

    • michelb says:

      « si vous croyez que c’est de gaîté de coeur qu’elles passent par cette situation, vous n’avez rien compris ! »
      c’est sûr qu’après la jouissance, voilà qui résume bien la situation!

      Du point de vue du foetus, ce n’est aussi pas de gaieté de coeur qu’il vient au monde. Encore moins, s’il n’est pas attendu.

      Mais ne nous voilons pas la face.

      « Un meurtre est un homicide volontaire. Il s’agit généralement de l’infraction la plus grave dans le droit comme dans la morale. »

      Intellectuellement, le principe salvateur pour échapper à cette règle est de faire passer le foetus pour un non-être, une absence, une larve.

      Il y a un principe merveilleux dans la loi française qui est la pré-reconnaissance qui reconnaît le foetus comme une personne, je dis bravo!

      « La contraception au fil du temps

      Histoire de la contraception par Martine Chosson

      L’histoire de la contraception est intimement liée à celle de l’avortement et s’inscrit dans l’histoire politique, culturelle, sociétale.

      Avant l’ère chrétienne, avortement et contraception sont confondus.

      Avec l’arrivée de l’ère chrétienne, la notion de pureté intérieure prime. La sexualité a comme objectif celui de procréer.
      Contraception et avortement, complices du plaisir, sont donc condamnés et interdits.

      Au moyen âge, (fin du Ve siècle au Xe siècle) malgré l’interdit religieux, la contraception est un choix personnel possible. Les moyens les plus connus sont le coït interrompu, et le préservatif avec des fabrications plus ou moins folkloriques.

      Le 19ème siècle va accentuer la lutte contre la contraception et l’avortement, ennemi du travail, de l’ordre et de la moralité.

      Le capitalisme grandit, l’essor économique nécessite de centrer tous les efforts sur la production économique et aussi sur l’augmentation de la natalité. La cellule familiale va se réduire et se loger devient difficile, il y a une migration de la campagne vers les villes. Les difficultés de vie se multiplient.
      Devant la misère sociale et économique les familles veulent limiter absolument le nombre de leurs enfants.
      Et ce n’est pas l’abstinence sexuelle qui limite les naissances mais des méthodes ogino, le coït interrompu et l’avortement. »
      http://www.avortementancic.net/spip.php?article36

      A bas le foetus, vivons pratiques et réalités! C’est un retour avant l’ère chrétienne.

    • Antoine says:

      « Les Françaises (notez le F majuscule) font ce qu’elles veulent » parce qu’elles sont sacrés, supérieures, les véritables Aryennes du 21éme siècle!! On retrouve les propos nazis de la féministe dés les premières lignes.. Les françaises ne sont pas au dessus des autres êtres-humains, n’en déplaise à vôtre majesté, aussi insignifiants soit-ils à leurs yeux. D’ailleurs pour généraliser à mon tour les françaises aujourd’hui sont tout mots pesés la version féminine des barbares islamistes, assassines, suprématistes, narcissiques et égoïstes. Ca en fait des qualités. Avec un ministère du droit des femmes, avec des cotas, avec des lois et des PRÉROGATIVES exclusifs à leurs sexe, avec une médiatisation permanente du féminisme, avec une victimisation perpétuelle, sans parler des dizaines d’autres avantages dont elles bénéficient (fonction publique…etc), j’ai envie en tant qu’homme français de porter la burqa pour ne plus me faire lapider dans ce pays!! L’Arabie Saoudite des femmes c’est la France! Enfin tant que ça ne touche que les hommes ça va, les français par leur faiblesse et leur lâcheté n’ont que ce qu’ils méritent, si ailleurs les hommes justes vivent en bonne intelligence avec des femmes justes, ici les mauviettes vont de pair avec les féministes. Mais de là à légitimer l’infanticide j’en crois pas mes yeux. Sache que les mecs qui ne paient pas de rançon alimentaire sont gentillement acheminés en prison, comme le devrais-être les femmes qui assassinent leurs enfants si ce pays ne nageait pas dans la démagogie sexiste du féminisme. Enfin pour finir de quoi tu parles lorsque tu dis que l’homme doit être responsable de ses actes et élever les enfants de la femme qu’il abandonne?! La plupart des demandes de divorce sont effectués par les femmes dans nôtre petit pays, femmes qui conséquemment ne voient pas le mariage comme un engagement permanent, ou à défaut comme un contrat à durée indéterminé dont l’auteur de la rupture devrait normalement en tout point avoir une responsabilité engagé pour son annulation. On assiste au contraire, si la femme à droit aux enfants et aux pensions, l’homme n’a qu’à la boucler et à payer, sa nature masculine le rendant trop indigne, inférieur, ne serais-ce que pour élever ses gosses. A quand la réouverture des camps de concentration pour les pères de famille chère « Cloclo »??

      • cloclo54 says:

        A Antoine :Je ne répondrai pas à quelqu’un qui ne sait pas de quoi il parle et qui de plus est un rustre. Je ne suis jamais allé(e) garder les cochons avec vous donc quand on est bien poli, le « vous » s’impose surtout si vous croyez que je suis une femme !
        Je répondrai juste à la question de français que vous soulevez (je ne relève pas les autres fautes qui abondent dans votre tirade (!)! Quand le mot « Français » ou « Française » est utilisé pour désigner une personne, on lui met un « F » majuscule ! Juste une question de respect et de bon usage du français !!!

        • Antoine says:

          Ne réponds pas tout cours si t’as rien à dire, par contre réfléchie avant de raconter des conneries.

  6. michelb says:

    Jacques Bompard ne fait pas une tirade anti-avortement mais il est seul à défendre le foetus.

    Il est d’autant plus seul que l’hémicycle est vide (car il ne s’agit pas de voter des privilèges pour les députés sinon il serait rempli).

    La démonstration est faite que le foetus n’est qu’une larve sans intérêt dans leur esprit.

    Mais même s’il est une larve, un animal, il devrait bénéficier de :
    « Principes généraux de la protection animale
    Les règles relatives à la protection ont été prises en compte au niveau européen : la Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie, faite à Strasbourg le 18 novembre 1987, a été signée par la France le 18 décembre 1996 et est entrée en vigueur le 1er mai 2004.

    Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce (article L. 214-1 du Code rural). »

  7. C’est vous qui faites une fixation. Dans cet article l’islam n’est pas attaqué mais ceux qui votent les lois de la république.

    Ces lois iniques qui facilitent le grand remplacement en favorisant l’immigration musulmane et sa multiplication au frais des Français avec une tolérance abominable pour la polygamie.

    La polygamie théoriquement interdite par la loi, qui favorise les natalités musulmanes au détriment des gens de civilisation chrétienne monogame. Les femmes mariées à un polygame bénéficient des avantages des mères célibataires.

    De plus le mariage musulman sans passage préalable à la mairie est toléré ce qui n’est pas le cas des mariages catholiques.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com