Le plan de sexualisation des enfants est en marche. Ici, une photo d’enfant à l’exposition « Zizi sexuel »

Ariane Bilheran, Docteur en psychopathologie, psychologue clinicienne, révèle dans cette vidéo le contenu du document officiel « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe » qui fait, via l’organisme SIECUS, la continuité avec les travaux du pédophile sado-masochiste Alfred Kinsey.

Parents, cette vidéo est un document que vous devez absolument regarder.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

94 commentaires

  1. Patricia Claire Oudart says:

    Document essentiel en vidéo à voir et à bien comprendre par tous les parents, suivi de la lecture de tous ces textes de la loi mondiale, mais aussi par les professionnels: Médecins de ville, Spécialistes de l’enfance, de la relation parentale, formateurs en écoles de santé, infirmières, assistantes sociales, enseignants, personnels des crèches, agents de services sanitaires et sociaux!
    Nous faisons face à une gigantesque ingénierie de désinformation scientifique, qui consiste à imposer dans les formations et dans la pratique professionnelle, dans l’information faites aux personnes, une ou des idéologies non scientifiques, et même anti-scientifiques, qui nient les réalités, pourtant établies dans la théorie, et la clinique du développement neuronal et affectif, comme cognitif des enfants.
    Pour dire plus simplement, on a inventé une idéologie de la sexualité et de la sexuation qui ne repose sur absolument rien de scientifique, une construction politique promue à coups de médias et de lobbying auprès du public.
    Ce n’est pas récent, mais quand on pense que les travaux de l’affabulateur Kinsey sont cités dans de nombreux travaux de psychologie, que les travaux mensongers de Money ont diffusé son imposture sur ‘le genre d’élevage’, base mondiale médicale pour les endocrinologues, priés de ne jamais révéler son intersexuation à la famille d’un enfant, si cela risque de remettre en cause le ‘sexe d’élevage’ de cet enfant ou de cet adulte. Quand on se rend compte que ce même Money a été à la base de l’idéologie pseudo-féministe du ‘gender’, de l’idéologie du ‘genre’, que cette idéologie a pénétré, via ses publications, le monde de la médecine et de la psychologie sans vraiment d’opposition, quand on voit que la docteure Muriel Salmona, grande spécialiste de la victimologie et du stress post-traumatique est obligée de parler de ‘genre’ et non pas de sexuation, dans certaines conférences, notamment en Belgique, on se dit que le réveil des professionnels de la psychologie vient bien tard, même si cela est extrêmement louable, et tout à fait approprié.
    Le projet des droits sexuels n’est pas nouveau, et nombre de lanceurs d’alerte, luttent selon leurs moyens depuis plusieurs années, contre ces idéologies mortifères très logiques et très construites dans leur perversion de l’être humain sexué.
    Il faut donc saluer ce début de prise de conscience, qui ne vient d’ailleurs que du fait que ces textes internationaux deviennent petit à petit applicables dans la loi française, avec toute l’horreur que cela représente, comme sait si bien le fustiger Madame Marion Sigaut dans son livre et ses conférences filmées que chacun peut aller regarder sur internet.
    Lire la suite:

  2. Patricia Claire Oudart says:

    Suite:
    Cependant, un gros travail reste à faire :
    -Affirmer très haut et très fort les connaissances scientifiques de base : L’enfant n’est pas sexuel, n’a pas de sexualité adulte, parler de sexualité adulte à un enfant avant 10 ans est un viol émotionnel.
    -Le cerveau est sexué biologiquement, structurellement, le cerveau a un sexe biologique, et parler de ‘genre’ c’est entrer dans l’idéologie, et trahir la connaissance véritable de la sexuation biologique et de l’identité sexuée, qui est le seul terme médical et psychologique valide.
    Ce n’est pas une question religieuse, ce n’est pas une question sociétale, et les professionnels doivent prendre la mesure du mensonge dans lequel on les a engagés depuis des années, dont la conséquence est de faire prendre au peuple, les vessies pour des lanternes éclairant le monde.
    Que l’ordre mondial souhaite ainsi stériliser les populations de notre petite Terre, réduire la taille de la population mondiale, en l’asservissant au travail, et à la pseudo-sexualité sans limites, c’est une chose, mais le devoir d’humain, le simple devoir humaniste, est de ne pas laisser détruire les êtres vivants et pensants que nous sommes, transmetteurs de connaissance, de sagesse et de respect de l’autre. Pour ma part, je lutte à mon niveau et au-delà, pour que l’on comprenne bien que toute cette idéologie mortifère fait fi de la science. Elle est portée par des décennies de mensonges, de Grand Remplacement de la Science par le fait médiatique : « La télé l’a dit » : C’est la science de maintenant.

  3. Patricia Claire Oudart says:

    Autant il est sain de répondre aux questions de son enfant dans le cadre familial, lorsqu’il en ressent le besoin, autant, imposer une formation à la sexualité adulte, dans le cadre de l’école, ou des collectivités, crèches, garderies, est une dictature de l’esprit, une déviance mortifère de la part d’une société qui a des buts cachés, derrière la ‘pseudo bonne intention’ de lutter contre les maladies sexuelles, ou informer la jeunesse.
    L’enfant doit être respecté comme personne à part entière, justement en le laissant se développer à son rythme propre, le rôle des parents reste entier, et ce sont les parents qui doivent être informés de leur rôle de respect de leur enfant, d’attendre le bon âge pour renseigner leur enfant (Qui mieux que la maman sait aussitôt que sa fille est réglée, et peut lui transmettre son expérience, qui mieux que la maman sait que son garçon arrive à la puberté ?).
    Or par les pseudos droits sexuels, on impose, en violant le droit de l’enfant à ne pas savoir, l’obligation de savoir avant l’âge, et on incite à des pratiques auxquelles l’enfant n’aurait pas pensé par lui-même.

  4. Patricia Claire Oudart says:

    L’idéologie du prétendu ‘genre’ est citée presque à chaque paragraphe : Il s’agit de sidérer et de faire entrer dans l’esprit de l’enfant, cette idéologie comme une vérité essentielle, permettant de normaliser toutes les déviances. On pense bien entendu à la pédoperversité, à la pédocriminalité, mais aussi à la perversion des esprits, à la focalisation sur des conduites qui détournent du sens de la vie.

  5. MCF68 says:

    Les travaux de Kinsey sont parfaitement sérieux et admis par la communauté scientifique. Ils ont été confirmés par la suite. Nietzsche avait raison « Le christianisme a fait boire du poison à Éros : il n’en est pas mort, mais il est devenu vicieux »

    • Patricia Claire Oudart says:

      Non non!, les travaux de kinsey sont une imposture, lisez ce que mediapressinfo a publié sur ce sujet et les ouvrages en référence publiés ici ou là, notamment l’enquête très documentée de Judith, Reissman, je ne vais pas refaire le débat sur Kinsey: il est clos. Kinsey est un pédophile, violeur d’enfants, tortionnaire, truqueur de statistiques, et payé par la fondation rockfeller. Votre argumentaire tombe à l’eau, ni les professionnels de l’enfance, ni moi n’ont parlé de religion. Ce qui est assez amusant, c’est que si vous suivez les conférences de Arianne Bilheran, vous aurez la description de ce type de pathologie qui consiste à détourner les citations célèbres à fin de votre toute puissance égocentrée. LA communauté scientifique, justement, c’est celle qui rejette les mensonges de kinsey, en appelant à signer la pétition des professionnels de l’enfance, (voir l’article sur mediapressinfo)….

    • Patricia Claire Oudart says:

      Les scientifiques sont ceux justement qui se mobilisent en ce moment contre les pseudo droits sexuels, qui dénoncent l’imposture kinsey, je ne vais pas refaire le débat, lisez les analyses qui en ont été faites par Judith Reisman , les ouvrages publiés et les diverses émissions et conférences diffusées sur internet. Comment faites vous pour imaginer 21 orgasme par 24 heurs pour un bébé qui dort 14 heures dans sa journée en temps normal, bien protégé par sa mère de ces horreurs? Vous justifiez comment? Eh bien non, vous ne justifiez pas, ça s’appelle des cris de souffrance, des appels au secours, ça s’appelle des viols où l’enfant n’est qu’un objet face à un pédopervers, pédocriminel, et vous avez raison, vous vous en rendriez complice par l’esprit en soutenant plus longtemps ces monstres! Signez la pétition des professionnels de l’enfance contre les pseudo droits sexuels!

      • MCF68 says:

        Si pour vous Judith Reisman est une scientifique, c’est que vous n’y connaissez rien.
        J’ai publié le texte original de la déclaration des droits sexuels de 2014.
        http://www.ippf.org/sites/default/files/ippf_sexual_rights_declaration_french.pdf
        J’attends toujours que l’on trouve dans ce texte ce que vous avancez.

        • Patricia Claire Oudart says:

          c’est sympa de mettre la référence, merci, quand à moi je l’ai depuis longtemps dans l’ordinateur et je l’ai lue. A chacun de vérifier….

          • MCF68 says:

            Alors lisez la mieux.

            • Suricate says:

              Vous pratiquez la sodomie en couple …
              Pratiquez -vous la pédoperversité aussi ?
              Avec vos 4 ados , que vous décrivez comme l’enfer à la maison !
              Nous aurons la réponse à votre prise de position plus que dérangeante pour cette pourriture de Kinsey et ses complices tout autant pourris actuels .

              • MCF68 says:

                Ce que je pratique avec madame est du domaine privé. Mais si vous voulez apprendre je pourrai développer. Pour votre information en France le crime de sodomie a été aboli depuis 1791.

                Si vous avez envie d’essayer je vous suggère :
                https://www.amazon.fr/Osez-sodomie-Trinh-thi-Coralie/dp/2842712978

                Quand à ma prise position sur les travaux de Kinsey, elle est celle de l’ensemble de la communauté scientifique. Une fois de plus je note que vous n’avez aucun argument sérieux permettant de réfuter son travail. A part bien sûr de pâles resucées des écrits de madame Judith Reisman. Qui croit dur comme fer que Roméo et Juliette c’est du porno.

                • Suricate says:

                  Cessez de mentir , votre vie privee si elle est vraie , a été par vos soins abondamment explicitée pour cette pratique qui , même si elle est abolie , doit rester à l’ombre des alcôves et non érigée en valeur sexuelle .
                  Misère , déchéance et douleur pour celui ou celle qui en est l’exercice appliqué .
                  Ne mêlez pas l’ensemble de la communauté scientifique en l’amalgamant à un ou plusieurs réseaux de » chercheurs  » déviants payés par les puissants lobbyings de cette idéologie issue des Loges maçonniques .

                  Ça nous est imposé et depuis les plus hautes sphères onusiennes .
                  Ça vise , entre autres d’abaisser la majorité sexuelle et de à terme de favoriser la pédophilie …
                  D’autres , …que vous ignorez de toute la hauteur de votre mauvaise foi , tout autant que Mme Reisman se sont levés et se lèvent pour dénoncer l’abomination .
                  Une petite anecdote pour éclairer les internautes sur le psychopathe corrupteur et criminel Kinsey que vous défendez :
                  – Kinsey ignorait également tout expert qui tentait de démontrer l’erreur de ses méthodes :
                   » Quand il était confronté par un expert a l’évidence que ses résultats étaient biaisés par les comportements sexuels des sujets qui s’étaient portés volontaires pour ses recherches , Kinsey mettait fin à sa relation professionnelle avec cet individu et dans un manque total d’éthique scientifique , cachait délibérément l’information . »
                  Comment est-ce -possible d’adhérer à « cette sexualisation de l’enfant des son plus jeune âge « ?

                  • MCF68 says:

                    Essayer de ne pas tout mélanger. Ce n’est pas moi qui est parlé de ma vie privé. Vous avez posé une question sur ma vie privée. J’ai répondu. Si vous n’aimez pas la réponse ne posez pas la question.
                    Que des conservateurs américains bas se soient élevées contre Kinsey soit. Mais point de critique scientifique de ces travaux.
                    Et chaque fois que la justice américaine a eu à se prononcer cela a toujours été en faveur de l’Institut Kinsey. Rien d’étonnant cependant compte tenu de la vacuité et de l’absence de toute base scientifique des arguments de ces opposants.

                    • Suricate says:

                      Vous n’avez pas répondu à l’unique question qui priait sur votre pédoperversité envers VOS enfants …s’ils existent comme votre épouse d’ailleurs …
                      Je pense que vous mentez encore . Vous êtes un affabulateur , hyper sexuel et maçonnique …
                      Un psychopathe de plus …
                      Pur produit du système d’hypocrisie et de mensonge des valeurs(sic) républicaines !

                    • Suricate says:

                      l’unique question qui portait sur votre pédoperversité.

                    • MCF68 says:

                      Je ne vois pas bien l’intérêt de mentir à ce sujet. Évidemment j’aurai préféré être un millionnaire oisif entouré de naïades accortes vivant dans une île des Bahamas. Hélas j’ai une vie bien plus banale que cela. Ceci dit si vous êtes prêt à croire que je suis un millionnaire oisif çà ne me dérange pas. Je sais bien que le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché. Mais concernant votre obsession sur la pédoperversité je vous suggère de vous faire interner. En tout cas j’espère que vous n’êtes pas passez à l’acte.

                    • Suricate says:

                      Vous n’êtes ni millionnaire , ni franc et votre vie est banale tellement banal que vous hantez ce forum par pur esprit de vide …
                      « Le corps sans esprit est mort  »
                      Jacques 2:26
                      Vous venez recharger les piles de votre âme qui est à plat …

                    • MCF68 says:

                      Si cous comptez en anciens francs, je peux dire que je suis millionnaire. Ma vie est peut être banale pour vous. L’important c’est que çà soit une bonne vie. Je n’en n’ai qu’une alors autant qu’elle soit heureuse. Quand à ma présence sur ce forum je m’en remets à Mr Chuck Norris. Je mets les pieds ou je veux et c’est souvent dans la g…e

                    • Suricate says:

                      Chuck Norris tape sur bobonne …
                      Il peut donc rouler des mécaniques comme tout lâche qui se respecte !
                      Mauvais exemple !!!

                    • MCF68 says:

                      Votre imagination ou y a t’il une source ?

                    • pamino says:

                      « Ce n’est pas moi qui AI parlé de ma vie privéE. »

                  • LANKOUDU says:

                    MCF68 et LUCAS maintes fois dénoncés pour leurs propos par les « MPISTES » a virer de la toile .LORGNEZ PENN POUR !

    • Patricia Claire Oudart says:

      Ni Ariane Bilheran, ni moi, ne faisons référence à la morale, ou à la religion.

      • MCF68 says:

        Ni au texte original de la déclaration non plus.

        • Suricate says:

          L’immonde Dr Kinsey …
          Kinsey c’est un imposteur au plan scientifique , ce n’est pas un scientifique !
          Ce n’est pas un statiticien , ce n’est pas un sexologue , c’est une personne qui avait une petite responsabilite universitaire dans le domaine de la zoologie . Son truc , c’était les guêpes …
          C’est original !
          Je vous propose d’écouter ce lien passionnant qui dure 23 mn
          http://www.dailymotion.com/video/xqh40n_serge-de-beketch-alfred-kinsey-le-scientifique_news

          • MCF68 says:

            L’institut Kinsey existe depuis 1948. Il n’a à ce jour jamais été condamné. Madame Reisman a été déboutée de tous les procès qu’elle lui a intenté. Le Dr Kinsey n’a jamais été condamné pour des affaires à caractère sexuelles.
            – L’ American Statistical Association loue les aspects statistiques et méthodologiques du travail de Kinsey, d’une qualité qui surpasse tout ce qui a été fait auparavant.
            – dans la couverture systématique de leur données
            – dans le nombre d’items recensés
            – dans la composition de leur échantillon en ce qui concerne l’âge, l’éducation, la religion, la répartition rural-urbain, la situation professionnelle et géographique
            – dans le nombre et la variété de contrôles méthodologiques qu’ils emploient dans leurs analyses statistiques.
            – Citant Kinsey, le modèle de code pénal de l’American Law Institute publié en 1955 inscrit dans la loi le droit d’adultes consentants à s’engager dans des relations homosexuelles.
            – en 2017 Sexual Behavior in the Human Male (1948) publié dans le British Medical journal est cité comme référence scientifique plus de 13 000 fois.

            • Suricate says:

              Tous les lanceurs d’alerte sont déboutés dans leurs démêlés judiciaires , voire condamnés !!!
              Vous savez parfaitement pourquoi l’institut Kinsey est en place et par qui il est supervisé ..
              Je stoppe l’échange … avec vous .
              Vous êtes partie de tous les plans maçonniques qui se mettent en place dans leur « liberté à tous prix  »
              QUEL EN EST LE PRIX ?

              • MCF68 says:

                Le prix de la vérité. C’est tout. Mais il n’est pas dans vos moyens.

                • Suricate says:

                  La vérité est non dans dans une théorie mais avant tout dans une personne :
                  Jésus-Christ
                  Il a affirmé « Je suis la Vérité  »
                  Jean 14 : 6
                  Et donc ce qu’il dit est vérité .

                  • MCF68 says:

                    Faux. La notion de vérité scientifique repose, depuis que Galilée l’a formalisée, sur la démarche expérimentale. Le test de toute connaissance est l’expérience. L’expérience est le seul juge de la vérité scientifique.

                    • Suricate says:

                      Faux .
                      La « chose » devient vérité quand elle entre dans votre conception !!!

                    • MCF68 says:

                      Ma conception est celle de la vérité scientifique. Si vous voulez la rejeter pas de souci. Il y a plein de gens qui croient avec une conviction égale à la votre aux extraterrestres aux castors-zombies et aux donuts cannibales.

  6. Patricia Claire Oudart says:

    Attention à la technique des intrus qui utilisent l’argument du catholicisme pour marginaliser ces questions des atteintes à la vie des enfants, à une sorte de morale répugnante qui viendrait s’opposer au plaisir de faire ce que l’on veut sans tenir compte de l’autre. Ainsi, en divisant le peuple, en détournant sur le dogme catholique ou musulman, les questions de ces pseudos droits sexuels, ils pensent parvenir à réduire cette question essentielle et humaine, question d’avenir de l’humanité toute entière, à un simple débat de rétrogrades contre le ‘progrès’.

  7. Patricia Claire Oudart says:

    Le paranoïaque abuseur, le pédopervers, le parent maltraitant, a tout intérêt à venir tenter de détruire la lutte contre la régression de l’humain, que constituent ces idéologies mortifères des pseudo-droits sexuels, du pseudo-genre. C’est devenu un grand classique pour faire taire le parent protecteur, le parent sain, qui est stupéfait de voir de tels raisonnements, si peu humains, si révoltants , être appliqués à leur enfant. ces gens sont là pour fracturer, diviser, meurtrir, violer, c’est ce qu’ils font sans honte, de plus en plus, puisque des lois scélérates leur enjoignent de considérer les enfants comme des objets sexuels….

    • Madame,
      vous perdez votre temps à répondre à ce « MCF68 »;
      c’est un taré, vicieux et provocateur, qui sévit régulièrement sur ce site.

      • MCF68 says:

        Pas de flatteries. J’ai horreur de çà.

      • Champalier says:

        Je vous approuve, Remy de Völn, MCF68 pollue le site avec ses idées suvbversives et en y interpolant des phrases ambiguës. Il est fort à se demander s’il n’est pas mandaté pour cela, car d’avance, en lisant les articles touchant à la morale ou à la science, la vraie, c’est à dire celle fondée sur l’observation réelle (zététique) et non sur la spéculation intellectuelle (évolutionnisme, relativisme), j’imagine alors ce qu’il peut répondre, et là arrive justement l’intervention prévue, qui me conforte sur ce que je pensais et pense de lui.

        • MCF68 says:

          J’aime bien les gens qui arrivent à faire des prédictions sur des évènements une fois qu’ils ont déjà eu lieu.

        • pamino says:

          Mais il se réclame justement d’être zététique ‘chercheur’ (de ζητῶ ‘cherche’). Voulez-vous simplement dire qu’il n’a pas encore assez cherché pour trouver, ou voulez-vous dire autre chose ? « Cherchez, et vous trouverez ; poussez, et on vous ouvrira ».

      • LANKOUDU says:

        LUI et l’autre dégénéré de LUCAS !

        • MCF68 says:

          Et question dégénéré vous en connaissez un rayon.

    • Suricate says:

      Madame , merci d’apporter par vos motivations , vos connaissances et vos démonstrations sur ce sujet SENSIBLE qu’est http://www.dailymotion.com/video/xosgcc_a-kinsey-pedophilie-et-revolution-sexuelle_news
      ce qu’est la vérité qui n’est pas autre chose que ce qui correspond aux faits et au Réel .
      Rien n’est plus sûr que la préservation des valeurs originelles de la famille par la protection de l’enfance .

  8. Qohelet says:

    @mcf68
    L’amour n’a jamais été un pêché pour les chrétiens. Au contraire, Dieu est amour et tout Amour vient de Lui. C’est même pour cela qu’Il nous a donné son Fils et que son Fils a donné sa Vie pour nous sauver.
    C’est sans doute trop compliqué à comprendre pour un dépravé comme vous.
    On en a marre de vos mensonges.
    Y-a-t-il des modérateurs sur MPI pour bloquer les commentaires de cet immonde personnage.

    • MCF68 says:

      Pour l’Église, la femme est le mal absolu. Le diable, invention de l’Église, n’est-il pas représenté avec une poitrine féminine ?
      Lisez les livres de l’abée Marc Oraison et on reparle après.
      Effectivement comme sur le plan de la raison et de la rigueur scientifique l’immonde personnage que je suis n’a jamais pu être contredit, il ne vous reste plus qu’à invoquer la censure.

      • Eliott says:

        C’est quand même cruel de la part d’un mec qui te parle d’amour, d’envoyer son fils se sacrifier. Comme quoi, l’amour pour certaines choses, c’estaussi des sacrifices (humains).

        • Qohelet says:

          Vous ne feriez aucun sacrifice pour ceux que vous aimez ? Donnez sa vie (car le Christ a donné sa Vie) pour ceux qu’on aime est la plus grande preuve d’amour.
          Grand mystère pour vous autres païens.

      • Mad-Max says:

        L’Abbé Marc Oraison est un dangereux contestataire pro-contraception .
        – moitié curé , moitié chirurgien , moitié psy !
        Oraison , il racontait , béat autant que fier , les mariages d’homosexuels qu’il avait convertis au coït honorable .
        Méritant il était Oraison , il avait doublement rempli son bon boulot !
        https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://pplemoqueur.blogspot.com/2009/09/labbe-marc-oraison-un-con-parmi-dautres.html%3Fm%3D1&ved=0ahUKEwi914KJ9MrUAhWkJcAKHan5DOMQFgg5MAk&usg=AFQjCNFARRC-YOFCkqKIjUPxHZDMp0rnlg

        Vous le faites exprès MouCham’Fichue ?
        Vous êtes hors sujet !!!!!!!!

        • MCF68 says:

          3 moities ça fait plus de 100 %. Vous savez en Galilée il y a 2000 ans on a aussi accusé une certaine personne de dire n’importe quoi. Il fût aussi conspué par ses contemporains. Je ne connais pas toute l’histoire mais il a mal fini.

          • Mad-Max says:

            Ben oui …
            Moitié corps pour le chirurgien .
            Moitié esprit pour le psy .
            Moitié âme pour le curé .
            Pour Jésus en Galilée , toujours les mêmes qui l’ont condamné à mort ceux qui choisissent le pognon et les privilèges de la chair et rejettent la force de l’amour , la puissance de l’esprit et la vie éternelle après la mort matière !
            Il est Ressuscité, … ils l’ont su .. ils l’ont vu et les Romains étaient très ordonnés ..
            Tout est écrit …
            500 témoignages !

            • MCF68 says:

              Cà fait toujours 150 %. Quelques témoignages parmi d’autres

              1-Pline l’Ancien (23-79) ne souffle mot de Jésus ni d’une communauté chrétienne de Jérusalem, alors qu’il visite la Palestine trente ans après les événements supposés et qu’il prend soin de noter la présence des esséniens
              2-même silence chez Perse (34-62), chez Martial (40-104), chez Sénèque (-4-65)
              3-Aucune allusion dans Philon d’Alexandrie (-13-54)
              Je vais arrêter là parce que si je doit en mettre 500….

              • Mad-Max says:

                Il faut persévèrez .
                Cherchez et vous trouverez .

                • Mad-Max says:

                  Persévérer

                  • MCF68 says:

                    Pour mes enfants je suis un père sévère.
                    Je note qu’une fois de plus vous n’avez rien à m’opposer.
                    Quel crédit peut-on accorder à des récits composés exclusivement de textes préexistants ? où est la tradition vivante ? Où sont les témoignages ? Où sont les faits ? Ce qui est profondément gênant, toutefois, si l’on décide de lire le Nouveau Testament avec un oeil d’historien, c’est que lorsque sont enlevés les emprunts et les invraisemblances, il semble ne rester – rien. Tout le débat repose sur l’acception et l’étendue du verbe  » sembler « .

                  • Mad-Max says:

                    A mon avis nous n’avons la même notion sur la sévérité .
                    Prenez bien note de veiller à garder l’échange dans les limites du sujet en suivant le fil d’Ariane …!

                    • MCF68 says:

                      Vous voulez que je vous les envoie en stage ? J’attends toujours des références de votre part.

                    • pamino says:

                      Oui, elle est extrêment bien nommée … quel pauvre con, ce Thésée !

              • pamino says:

                Vous avez omis l’historien Tacite, né une décennie après Martial, qui parle de Jésus en l’appelant Chrestus (χρῆστος ‘utile’, nom souvent donné aux esclaves, et n’oublions pas que ‹η› commençait déjà à l’époque à être prononcé [i] comme aujourd’hui encore chez les Grecs). Vos sources auront certainement mentionné Tacite, alors je me demande pourquoi vous ne le citez pas parmi les autres.

                • MCF68 says:

                  Je suis moins fort en histoire qu’en science. Mais Tacite (55-120), dans un texte de ses Annales, composé vers 115, aurait raconté la persécution des chrétiens de Rome par l’empereur Néron. Celui-ci les aurait accusé d’avoir allumé l’incendie qui ravagea la Ville en l’an 64. Tacite est censé avoir précisé que le nom de ces chrétiens  » leur venait de Christ qui sous Tibère, fut livré au supplice par le procureur Ponce Pilate Mais, comme l’ont prouvé les historiens, ce pseudo-témoignage est une interpolation. Autre chose ?

                  • Mad-Max says:

                    « Aurait raconté  »
                     » celui-ci les aurait accusé  »
                     » est censé avoir précisé  »
                    Phrasé volontairement tourné au désavantage du rapport de Tacite tentant de nier ou dissimuler les faits avec subtilité par le scribe MCF…
                    « Mais , comme l’ont prouvé les historiens , ce pseudo-temoignage est une interpolation  »
                    Encore le même art de dilution de la Vérité par une affirmation péremptoire attribuée aux historiens … facile quand on sait que les thèses historiques courantes voient en Jésus , un petit prophète …sans jamais lui attribuer une grande importance sur le cours de l’histoire de son époque !
                    Je mets le lien de l’article sur lequel vous avez pris le texte que vous avez sorti du contexte …

                    Première partie -autour des origines chrétiennes :
                    https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://archeboc.free.fr/mytheJesus/czA_srcprof.html&ved=0ahUKEwiosZzj4tHUAhXoA8AKHdv0Dt8QFggjMAM&usg=AFQjCNHZXsitBwnwg-OgvWnxvy1uVh7q5Q
                    La conclusion est sans appel

                    • MCF68 says:

                      La Résurrection ne relève pas de faits vérifiables mais exclusivement de l’ordre de la croyance ; elle ne relève donc pas de la science historique.
                      Reimarus a été un des premiers, au XVIIIe siècle à voir dans la résurrection une fraude des apôtres.
                      L’historien Geza Vermes considère que la Résurrection de Jésus constitue un concept à la fois fondamental et fascinant du christianisme. Il estime qu’entre deux positions extrêmes — d’une part la véracité du phénomène physique, de l’autre son refus le plus total — il existe six théories possibles pour expliquer les témoignages de la Résurrection, dont le vol du corps, la sortie du coma, des hallucinations, ou une résurrection dite spirituelle, c’est-à-dire docète.

                  • pamino says:

                    Il ne revient pas aux historiens de statuer sur la présence ou l’absence de manipulations de texte dans un manuscrit donné. Veuillez me citer l’édition scientifique des Annales que vous avez utilisée et de préférence aussi son apparat critique au lieu en question. Je vous rappelle que vous avez commencé par invoquer Tacite comme autorité et fini par vous sauver du côté d’historiens non nommés. Vous appelez cela un procédé scientifique ?

                    • MCF68 says:

                      1-Il ne revient pas aux historiens de statuer sur la présence ou l’absence de manipulations de texte dans un manuscrit donné => Et pourquoi donc ?
                      2-Annales XV 44.
                      3-¨Pour la critique Encyclopédia Universalis :
                      Tacite parle par exemple du procurateur Pilate qui n’était que préfet). Il est prouvé qu’il s’agit d’un faux qui date de 1429 écrit par Pogge, un secrétaire pontifical, un des plus grands faussaires du christianisme.
                      J’attends vos références….

      • Qohelet says:

        Votre première phrase confirme ce que je viens de dire. Vous ne connaissez absolument pas la religion catholique. Et vos blasphèmes vous perdrons.

        • Qohelet says:

          Pour mcf68

        • MCF68 says:

          Vous avez la prétention de la connaître ? Attention le péché d’orgueil n’est pas loin.

      • Qohelet says:

        Si quis non amat Dominum Nostrum Jesum Christum, sit anathema.

      • pamino says:

        Une abée, c’est peut-être une grande abeille ? Comment la distingue-t-on d’une guêpe ?

    • pamino says:

      @Qohelet : les modérateurs sont probablement de l’avis que nous avons besoin d’un taon socratique, sinon ils l’auraient fait boire la coupe de ciguë il y a longtemps.

  9. Qohelet says:

    @MCF 68
    Pour sortir des énormités pareils, certainement mieux que vous oui.
    Pour les références historiques, nous avons Suétone, Tacite, Flavius Joseph, les textes rabbiniques et le talmud qui est pourtant ouvertement anti-chrétien et blasphématoire au possible (les premiers textes datant du 2eme siècle après Jésus Christ).

    • MCF68 says:

      Pour Tacite J’ai déjà répondu.

      1-Flavius Josèphe est un historien juif du coté des romains. Il est l’auteur de « Guerre Juive » dans lequel il ne mentionne pas JC et de « Les Antiquités juives » vers +95 en vingt livres. Au chapitre XVIII apparaît un bref passage relatif à Jésus connu sous le nom de Testimonium Flavianum. Cependant, il ne fait aucun doute aujourd’hui que ce passage constitue, sinon dans sa totalité, au moins partiellement , une interpolation due à une main pieuse (L’Église elle-même le reconnaît), effectuée au IVe siècle par Ambroise de Milan sous le nom d’Egesippo ou d’Eusèbe de Césarée « le faussaire » (L’âme damnée de l’empereur Constantin). On voit d’ailleurs mal comment un juif pourrait parler d’un « messie »
      2-Suétone un homme de bibliothèque, un historien un peu approximatif. Il parle de juifs provoquant des troubles à Rome à l’instigation d’un certain Crestos en +42 (à peu près 10 ans après la mort supposée de JC). Crestos (à ne pas confondre avec Christos) signifie « le bon » ou « utile »et était courant dans la Rome de l’époque, souvent porté par des esclaves libérés. C’était, par exemple, le nom de l’adjoint du préfet Ulpien. Ici il s’agit d’un des chefs organisateurs des désordres qui se révélèrent à Rome avec une particulière fréquence dans les années 39-40 sous Caligula. Vu le problème posé par les dates et les lieux, l’Église ne défend plus guère la théorie Crestos=Christ=JC.

      Vous avez autre chose en magasin ? Je veux dire quelque chose d’un peu plus solide scientifiquement parlant.

      • Qohelet says:

        Je n’ai trouvé aucune preuve ou source de vos allégations hormis chez les zététiques (hum…).
        Sur Flavius Josèphe:
        « On voit d’ailleurs mal comment un juif pourrait parler d’un « messie ». »
        Ça faisait seulement 4000 ans qu’ils l’attendaient, et qu’ils l’attendent toujours d’ailleurs, ayant rejeté le Christ.
        Selon le professeur Louis Feldman, de l’université Yeshiva, peu de personnes remettent en question sa deuxième référence. On lit : “ [Ananus le grand prêtre] réunit un sanhédrin, traduisit devant lui Jacques, frère de Jésus appelé le Christ. ” (Antiquités judaïques, XX, 200). Ainsi, même un Pharisien, un membre d’une secte dont beaucoup d’adeptes étaient des ennemis jurés de Jésus, a confirmé l’existence de “ Jacques, frère de Jésus ”.
        « …Jésus, qui était un homme sage, si toutefois on doit le considérer comme un homme, tant ses œuvres étaient admirables… Des chefs de notre nation l’ayant accusé devant Pilate, celui-ci le fit crucifier… Il leur apparut vivant et ressuscité le troisième jour… » (Antiquités 18.3.3)
        « Anan le jeune, qui avait reçu le grand-pontificat, … réunit un sanhédrin, traduisit devant lui Jacques, frère de Jésus appelé le Christ, et certains autres, en les accusant d’avoir transgressé la loi, et les fit lapider. »
        (Antiquités 20.8.1)
        Remarque : Des critiques (qui ne remettaient cependant pas en cause que Josèphe ait parlé de Jésus) ont été émises quant à l’historicité totale du passage de Antiquités 18.3.3. A ce jour, l’authenticité globale de ce passage n’est plus mise en doute, même s’il contient peut-être quelques interpolations (« si on doit le considérer comme un homme », « il leur apparut vivant et ressuscité le troisième jour »).
        Pline le Jeune, gouverneur de Bithynie, s’est lui aussi exprimé au sujet des disciples de Jésus. Vers 111 de notre ère, il a écrit à l’empereur Trajan pour lui demander comment s’y prendre avec les chrétiens. D’après Pline, ceux qu’on accusait faussement d’être chrétiens répétaient une invocation aux dieux et adoraient la statue de Trajan pour démontrer qu’ils ne l’étaient pas. “ On ne peut jamais forcer ceux qui sont véritablement chrétiens ”, poursuit Pline. Voilà qui prouve que le Christ a bel et bien existé : ses disciples étaient prêts à donner leur vie à cause de la foi qu’ils avaient mise en lui.
        On a retrouvé une lettre d’un Syrien appelé Mara Bar-Sérapion, envoyée à son fils vers les années 73, qui dit : « …quel avantage les Juifs ont-ils eu à exécuter leur Roi-Sage ?… le Roi-sage n’est pas mort pour de bon car il survit dans l’enseignement qu’il a laissé… » (manuscrit détenu par le British Muséum).
        Supposons que quelqu’un ait inventé un personnage du nom de Jésus Christ. Partons du principe qu’il ait été suffisamment intelligent pour imaginer les enseignements que la Bible attribue à Jésus. N’aurait-il pas présenté Jésus et ses préceptes de manière à les faire accepter autant que possible ? Or, l’apôtre Paul a précisé : “ Les Juifs demandent des signes et les Grecs cherchent la sagesse ; mais nous, nous prêchons Christ attaché sur un poteau, pour les Juifs occasion de trébucher, mais pour les nations sottise. ” (1 Corinthiens 1:22, 23). Christ attaché sur un poteau était un message peu attrayant, tant pour les Juifs que pour les nations. C’est pourtant le Christ que les chrétiens du Ier siècle proclamaient. Pourquoi prêchaient-ils Christ attaché sur un poteau ? Il n’y a qu’une seule explication logique : les rédacteurs des Écritures grecques chrétiennes ont écrit la vérité sur la vie et sur la mort de Jésus.
        Julien l’Apostat (appelé ainsi parce qu’élevé dans la chrétienté, il la rejeta), un empereur du IVe siècle, a écrit : « Le Jésus que vous célébrez, était un des sujets de César. Si vous le disputez, je vous le prouverai bientôt, mais aussi bien le faire maintenant. Sachez qu’il était inscrit avec son père et sa mère sur le rôle de Cyrénius… Mais Jésus ayant persuadé quelques-uns d’entre-vous, parmi les pires des hommes, a été célébré maintenant depuis 300 ans, n’ayant rien fait de mémorable ; à moins que quelqu’un croie que guérir des infirmes et des aveugles, exorciser des démoniaques dans les villages de Betsaïda et de Béthanie soit une chose remarquable », (Cyrille contre Julien, VI, 191, 213).
        L’Encyclopédie Juive (édition 1907) explique aussi que Jésus est mentionné dans le Talmud, la tradition juive qui combine la Mishna et la Gemara. On retrouve ces références au Christ dans les sections Shabbath 104b et 116b, Sanhedrin 43a, 67a et 107b, et dans Sotah 47a. Vous pourriez aussi lire un article intitulé « Jésus de Nazareth » tiré de l’Encyclopédie Juive (1907), et les articles « Jésus-Christ » et « Talmud et Midrash » de la « New Encyclopedia Britannica (1981), ou l’article « Jésus » dans l’Encyclopedia Judaica pour plus de documentation concernant ce sujet.
        Il est mentionné aussi par le philosophe platonicien Celse, un juif romain auteur du Discours véritable, virulente attaque contre le christianisme (IIe siècle). Ce dernier écrit : « Vous nous donnez pour Dieu un personnage qui termina par une mort misérable une vie infâme ».
        La meilleure preuve de la certitude historique de l’existence de Jésus est sans doute que jamais pendant dix-huit siècles personne n’a remis en cause la réalité de son existence. Pas même ses adversaires,juifs, romains ou autres païens, qui l’ont critiqué violemment. « Ces récits indépendants montrent qu’à des époques reculées même les adversaires du christianisme n’ont jamais douté que Jésus ait réellement existé », conclut aujourd’hui l’Encyclopediae Britannica, précisant que « ce n’est qu’à la fin du XVIIIe, au cours du XIXe, et au début du XXesiècle que l’historicité de Jésus a été pour la première fois, et pour des motifs insuffisants, contestée par divers écrivains »
        Les premières questions naissent seulement au XVIIIe siècle, avec la méthode historique
        Au XVIIe, l’histoire est devenue une véritable science. C’est donc à ce moment-là que naissent (comme tant d’autres questions), les premières questions autour de l’existence de Jésus. Mais c’est aux siècles suivants que doutes et discussions seront vraiment soulevés, certains historiens extrémistes se mettant à développer des thèses selon lesquelles le personnage de Jésus n’était que le produit d’un mythe ou d’une mythologie.
        Cependant leurs thèses ont été démontées une à une par les historiens spécialisés, comme ce professeur d’histoire du christianisme à la Sorbonne, Charles Guignebert, en 1933, qui a dit à leur encontre : « Les efforts, souvent érudits et ingénieux des mythologues n’ont gagné à leurs thèses aucun des savants indépendants et désintéressés que rien n’empêcherait de s’incliner devant un fait bien établi et dont l’adhésion aurait eu du sens. L’enthousiasme des incompétents ne compense pas cet échec. »
        Aucun historien sérieux ne remet aujourd’hui en cause l’existence historique de Jésus
        Après les années 30, la question de l’historicité de Jésus marque une pause, puis connaît une nouvelle tentative de rebondissement dans les années 50, mais vite étouffée par les spécialistes du Nouveau Testament et du christianisme ancien qui ne retiendront aucune des hypothèses proposées.
        Aujourd’hui les historiens sont unanimes : il y a beaucoup plus de preuves de son existence que de celles d’autres personnages historiques comme Jules César par exemple, né cent ans avant lui !
        Il y a aussi les millier de martyrs. Pourriez-vous accepter de mourrir pour des mensonges ? Pas moi. Et ceux qui ont menti pour sauver leur vie se sont confesser par la suite. A méditer…

        • MCF68 says:

          @Qohelet
          Que reprochez vous aux zététiciens ? Moi je je ne juge pas un homme au bar qu’il fréquente. mais au nombre de verres qu’il boit.
          Les « preuves » de l’existence du Christ n’en sont pas vraiment. Et il n’existe nulle trace de Jésus de Nazareth en dehors des écrits chrétiens. Bizarre…

          Et les chercheurs ne sont pas unanimes.
          – Pour l’archéologue Yvon Thébert, malgré l’« opinion dominante » à ce sujet, « la thèse mythiste est souvent récusée un peu trop rapidement », et selon lui « l’historicité de Jésus n’est pas un problème historique car nous ne disposons d’aucune donnée pour le poser. »
          – L’Américain Robert M. Price, professeur de théologie et d’études bibliques au Johnnie Colemon Theological Seminary et rédacteur du journal en ligne Journal of Higher Criticism 35 pense que si on appliquait strictement les diverses méthodes historiques et critiques telles qu’elles sont conçues et pratiquées de nos jours, on aboutirait à un complet agnosticisme en ce qui concerne l’existence historique de Jésus de Nazareth
          – Didier Fougeras, coordinateur de la Nouvelle Bible Segond, défend l’idée que la question de l’existence historique de Jésus devrait être réexaminée à l’aune des méthodologies et des connaissances actuelles
          -L’historien Richard Carrier défend la thèse mythiste dans sa contribution à l’ouvrage collectif The Empty Tomb: Jesus Beyond The Grave. Richard Carrier poursuit son travail de façon approfondie dans le livre On the Historicity of Jesus: Why We Might Have Reason for Doubt

        • MA Guillermont says:

          Merci à vous , Qohelet , pour cet exposé fort bien construit et argumenté …

  10. Qohelet says:

    @mcf68
    Pourquoi détestez vous autant Jésus Christ ?
    Savez vous qu’il vous aime ?
    Dites moi simplement ce que vous reprochez à Ses paroles et à Ses actes. Par exemple le sermon sur la montagne.

    • MCF68 says:

      @ Qohelet
      Je ne le déteste pas. Je n’ai absolument rien contre les croyants. La science d’aujourd’hui ne serait pas ce qu’elle est sans l’apport des scientifiques catholiques du moyen âge.
      L’objectivité conduit également à dire que la science d’aujourd’hui ne serait pas non plus ce qu’elle est sans l’apport des scientifiques musulmans du moyen âge.
      Que vous soyez contre l’homosexualité parce que vos croyances religieuses vous le disent, aucun souci. Je me doute bien que vous n’allez pas avec vos amis le week end casser du « pd » à coup de batte de base-ball.
      Ce qui va me déranger c’est quand vous llez vous servir de la science pour dire que l’homosexualité est (rayez la mention inutile) une tare une maladie une déviance. Là j’interviens. Je demande les références évidemment il n’y a jamais de sérieuses.
      Même chose pour l’avortement. Vous êtes contre par vos convictions religieuses. Très bien. Ne venez pas dire qu’il y a des preuves scientifiques pour dire que les femmes qui avortent sont des traumatisées à vie. Ce n’est tout simplement pas vrai.
      Ne confondez pas vos convictions avec la REALITE des faits.

      • MCF68 says:

        J’ajouterai que contrairement à vous, je ne cherche pas museler les gens qui ne sont pas d’accord avec moi en écrivant par exemple aux administrateurs d’un forum. J’estime que les gens qui ne sont pas d’accord avec moi on le droit de s’exprimer. C’est d’ailleurs plus intéressant que de discuter entre personnes qui sont d’accord entre elles.
        Mais c’est une question d’éducation….

  11. pamino says:

    @MCF68
    « Pour Tacite j’ai déjà répondu. » Votre réponse n’est pas la scientifique que j’avais demandée avec due précision ; vous paraissez ne pas savoir la différence entre alléguer et prouver. Vous attendez mes références, alors ? Mais c’est vous qui êtes l’accusé, pas moi. Et vous avez le culot d’écrire cela en ignorant ma demande de me nommer et citer l’édition scientifique des Annales que vous avez utilisée et de préférence aussi son apparat critique au lieu en question, d’où il est évident que j’assumais que vous aviez déjà consulté le texte original du passage que vous faites valoir, statt faire des coups d’encyclopédies d’internet. Vous semblez ignorer ce qui s’appelle une récension de texte, qui est toujours accompagnée d’un commentaire textuel en bas de page qui cite les varias lectiones avec leurs sources, et qui est toujours préfacée d’une introduction en latin qui nomme et évalue les différents manuscrits. Vous semblez ne pas vous avoir donné la peine de consulter Tacite dans l’original; ou bien cela, ou vous n’avez pas la capacité de vous prononcer là-dessus, ce qui me semble probable. Vous n’avez pas du tout compris ce que c’est qu’un apparatus criticus et vous ne citez même pas l’original, probalement parce que vous ne l’avez jamais lu. Les scientifiques était autrefois plus forts ; la deuxième édition des ‹Principia mathematica› de Newton, dont j’ai eu un exemplaire dans ma main, est préfacée d’un encomium de Halley dans la forme d’un epyllion en hexamètres lucrétiens impeccables. Quant au texte de Newton, en voici un exemple célèbre : « [affirmo] Mutationem motūs proportionalem esse vi motricæ impressæ et fieri secundum lineam rectam, qua vis illa imprimitur. » Je vous avais demandé de me citer quelque chose de bien plus banal dans Tacite avec d’éventuelles leçons divergentes, pas de chercher et copier une référence approximative à l’original de l’encyclopédie que vous avez trouvée dans l’internet ; il y a dans l’internet toutes sortes de chose, y compris des textes de Tacite. Mais si vous ne savez pas les manier, vous devez vous abstenir de vous mêler dans des disciplines scientifiques que vous ne comprenez pas. Que vous vous y pariez des plumes du paon, c’est le pompon. Voilà le pourquoi de
    « 1-Il ne revient pas aux historiens de statuer sur la présence ou l’absence de manipulations de texte dans un manuscrit donné => Et pourquoi donc ? »
    Cessez de faire le charlatan académique, du moins dans la philologie classique. Vous parlez de vos étudiants ; vous êtes malheureusement comme la plupart de vos confrères (expertus dico), et j’ai pitié d’eux.
    « Tacite parle par exemple du procurateur Pilate qui n’était que préfet. »
    Les Évangiles aussi.
    « Il est prouvé qu’il s’agit d’un faux qui date de 1429 écrit par Pogge, un secrétaire pontifical, un des plus grands faussaires du christianisme. »
    « Quelles sont les preuves ? » Voilà. Comme la plupart de vos collègues dans tous les pays de ma conaissance, vous n’êtes pas digne de votre métier, car c’est vous qui devez fournir des preuves, comme vous savez bien. Vous vous êtes disqualifié comme scientifique. « J’attends vos références…. » Il fallait penser aux vôtres. On n’a pas oublié Tacite, mais vous et moi, on va nous vite oublier.

    • Mad-Max says:

      L’homme égaré pense mal , faux …
      Magistral , bravo Pamino .

    • MCF68 says:

      @ Pamino
      J’exprime le consensus général chez les chercheurs en histoire. La thèse que j’expose est celle communément admise.
      Je note que nous sommes d’accord pour dire que la fonction de Pilate est mal décrite par Tacite. Si déjà il se trompe sur ce point, çà me paraît assez mal engagé pour la suite.
      Je vous ai dit que ce sont des articles que j’avais lus dans Encyclopedia Universalis. J’aurai pu vous parler de Pline le Vieux. Qui ne fait pas la moindre mention de quelqu’un ayant porté le nom de Jésus.
      De Sénèque qui lui ignore de la manière la plus totale Jésus, les chrétiens et les persécutions qui selon l’Église furent exécutées contre eux par Néron.
      Pour en revenir à Pogge: Merci de lire : De l’authenticité des Annales et des Histoires de Tacite
      P. Hochart – 1890 – E. Thorin
      Vous êtes meilleur linguiste que moi. Mais en tant que chercheur j’attends toujours la source sérieuse référencée et scientifique qui indiquerait que je me suis trompé. Et pour l’instant je ne vois rien venir

  12. Qohelet says:

    Concernant l’homosexualité et l’avortement, ce sont des péchés mortels. Le péché mortel mène en enfer donc par charité, on ne peut pas incité les gens à commettre de tels actes. Je n’ai rien contre les homosexuels, je pense même qu’ils sont en grande souffrance malgré les apparences (peut-être un traumatisme durant leur jeunesse…)Mais on ne peut pas en faire la promotion et nous ne pouvons pas le cautionner.
    Pareil pour l’avortement, je ne lance pas la pierre aux femmes qui avortent mais contrairement à vous et de ce que j’ai entendu de femmes qui avaient avorté, c’est une grande souffrance psychologique et ça reste gravé dans l’âme pendant de nombreuses années.
    Ce qui importe pour nous catholiques, c’est que le plus d’âmes soient sauvées. Nous ne combattons pas les pêcheurs mais le péché.
    Quant au fait que j’ai demandé une censure de vos propos, c’est dû au fait que vous blasphèmez constamment (peut-être dans vous en rendre compte). Si c’est pour discuter, échanger vos points de vus, soit, sinon non. D’ailleurs, j’avoue que c’est parfois intéressant ce que vous dîtes, en ce sens que ça m’oblige à faire mes propres recherches pour argumenter. Par contre, étant donné que vous faîtes souvent preuve de mauvaise foi (sans faux jeu de mot, quoique…?) et que vos sources sont souvent suspects, ça a tendance à me conforter dans ma foi.
    Bonne journée. Que le Seigneur vous bénisse

    • Qohelet says:

      @mcf68

    • Lucas says:

      C’est complètement inacceptable et intolérable d’entendre encore des horreurs pareilles en 2017.

      « Concernant l’homosexualité et l’avortement, ce sont des péchés mortels. »

      NON, ni l’un ni l’autre. L’homosexualité est une variation normale et naturelle de la sexualité humaine et animale, elle ne fait de mal à personne et ne saurait donc être taxée de « pêché mortel ». Quant à l’avortement, les femmes décident de quand elles deviennent mères. Point.

      « par charité, on ne peut pas incité les gens à commettre de tels actes. »

      Si une personne veut coucher avec quelqu’un du même sexe, ça la regarde et tu n’as pas à t’en mêler.

      « Je n’ai rien contre les homosexuels »

      Espèce d’horrible menteur. Tu as dit que l’homosexualité était un pêché mortel, alors ne dis pas ça juste après.

      « je pense même qu’ils sont en grande souffrance malgré les apparences (peut-être un traumatisme durant leur jeunesse…) »

      C’est complètement faux, ce n’est PAS dû à un traumatisme de jeunesse. La seule chose dont ils souffrent réellement, c’est de l’homophobie, que tu contribues à propager !

      « Mais on ne peut pas en faire la promotion et nous ne pouvons pas le cautionner. »

      On ne t’a rien demandé. Et apprendre aux gens que c’est normal et naturel et surtout que ça ne fait de mal à personne, ce n’est pas la « cautionner ». L’homosexualité n’a pas besoin d’être justifiée !

      « Pareil pour l’avortement, je ne lance pas la pierre aux femmes qui avortent mais contrairement à vous et de ce que j’ai entendu de femmes qui avaient avorté, c’est une grande souffrance psychologique et ça reste gravé dans l’âme pendant de nombreuses années. »

      Evidemment que ça reste gravé, aucune femme ne te dira que c’est anodin. Mais c’est toujours un moindre mal par rapport à être obligée de porter un enfant dont tu n’as jamais voulu.

      « Ce qui importe pour nous catholiques, c’est que le plus d’âmes soient sauvées. Nous ne combattons pas les pêcheurs mais le péché. »

      Eh bien commence par tes propres pêchés et non ceux des autres, car les tiens sont nombreux en plus. En essayant de les « sauver », tu leur fais infiniment plus de mal que de bien.

    • MCF68 says:

      @Qohelet

      L’homosexualité n’est pas une tare ni une maladie ni une déviance. Que la Bible considère ceci comme un péché mortel ne change rien à la réalité scientifique des faits.
      Concernant l’avortement je ne connais aucune femme qui avorte de gaîté de cœur. Fort heureusement elle s’en remettent. Et peuvent devenir mères plus tard.
      Quand vous dîtes que vous ne combattez pas les pêcheurs est ce vraiment le cas ? A ce propos j’aimerai avoir votre avis sur certains catholiques outre atlantique qui arrivent à justifier le meurtre de médecins qui pratiquaient des avortements J’ai été choqué de voir que certains (je ne parle pas de vous) sur MPI justifiaient ces meurtres.
      Nous sommes en France. Et le délit de blasphème n’existe pas.
      Puisque vous m’accusez de mauvaise foi, laissez moi la possibilité d eme défendre ou de reconnaître mon erreur en me disant précisément quelles références étaient douteuses.
      Bonne journée à vous également. Et j’espère que vous souffrez moins de la chaleur que moi.

  13. Cohelet says:

    « NON, ni l’un ni l’autre. L’homosexualité est une variation normale et naturelle de la sexualité humaine et animale, elle ne fait de mal à personne et ne saurait donc être taxée de « pêché mortel ». Quant à l’avortement, les femmes décident de quand elles deviennent mères. Point. »

    Si ça l’est, vous n’êtes pas catholique donc vous n’avez pas à me dire si ça l’est ou non. C’est Dieu lui-même qui nous le dit, si vous n’y croyez pas, c’est votre droit. Les femmes ont bien sûr le droit d’avorter, chacun est libre de choisir, ça ne veut dire pour autant que c’est bien. Qui êtes-vous pour juger ce qui est bien ou mal ?

    « Si une personne veut coucher avec quelqu’un du même sexe, ça la regarde et tu n’as pas à t’en mêler. »
    Si c’est un danger pour le salut de son âme, je peux au moins essayer de l’en dissuader, après c’est son choix, effectivement.

    « Espèce d’horrible menteur. Tu as dit que l’homosexualité était un péché mortel, alors ne dis pas ça juste après. »
    L’homosexualité oui, mais pas l’homosexuel. Vous saisissez la différence ou c’est trop compliqué ?

    « C’est complètement faux, ce n’est PAS dû à un traumatisme de jeunesse. La seule chose dont ils souffrent réellement, c’est de l’homophobie, que tu contribues à propager ! »

    Ça doit bien exister, on ne nait pas homosexuel. S’ils ne sont pas croyants, ça doit bien leur être égale de savoir que c’est un pêché et je ne vois pas en quoi nous traumatiserions les homosexuels vu le peu de croyants qui restent en France et que nos voix ne sont pas entendues dans notre société. S’ils sont croyants, où en sont-ils avec Dieu ?

    « On ne t’a rien demandé. Et apprendre aux gens que c’est normal et naturel et surtout que ça ne fait de mal à personne, ce n’est pas la « cautionner ». L’homosexualité n’a pas besoin d’être justifiée ! »

    C’est votre avis, j’ai le droit d’avoir le mien.

    « Evidemment que ça reste gravé, aucune femme ne te dira que c’est anodin. Mais c’est toujours un moindre mal par rapport à être obligée de porter un enfant dont tu n’as jamais voulu. »

    Que d’amour dans vos propos.
    Heureusement que votre mère n’a pas pensé à ça pour vous.
    Méditer cette phrase de mère Theresa: « Si vous ne voulez pas l’enfant à naître, donnez-le-moi, je le veux ! »

    « Eh bien commence par tes propres pêchés et non ceux des autres, car les tiens sont nombreux en plus. En essayant de les « sauver », tu leur fais infiniment plus de mal que de bien. »

    Je n’ai jamais affirmé le contraire, je suis certainement plus pêcheur que quiconque. C’est justement parce que je connais où mène le péché que je voudrais que les autres n’en commettent point.
    Mais je croyais que vous ne croyiez pas au péché étant donné que vous ne croyez pas en Dieu ?

  14. Lucas says:

    « Si ça l’est, vous n’êtes pas catholique donc vous n’avez pas à me dire si ça l’est ou non. »

    Non ça ne l’est pas, et tu ne vis pas dans le monde réel donc tu n’as pas à dire à quiconque que ça l’est.

    « C’est Dieu lui-même qui nous le dit, si vous n’y croyez pas, c’est votre droit.  »

    Donne la preuve que Dieu existe et a dit une telle chose.

     » Les femmes ont bien sûr le droit d’avorter, chacun est libre de choisir, ça ne veut dire pour autant que c’est bien. Qui êtes-vous pour juger ce qui est bien ou mal ? »

    Justement, je n’ai jamais raisonné en terme de « bien » ou « mal ». Je raisonne en terme de ce qui nous bénéficie ou nous est néfaste par des signes mesurables et scientifiques. Alors que toi tu te reposes sur ta simple opinion de ce qui est bien ou pas.

    « Si c’est un danger pour le salut de son âme, je peux au moins essayer de l’en dissuader, après c’est son choix, effectivement. »

    Non, tu n’as pas à t’en mêler, point final. Ce « danger pour son âme » tu l’inventes. Il n’y a aucun danger à écouter ses désirs et à les accomplir si ça ne gêne personne. Une autre preuve que tu vis dans ton monde. Comme tu l’as dit, qui es-tu pour juger si c’est bien ou pas ? Pauvre hypocrite.

    « L’homosexualité oui, mais pas l’homosexuel. Vous saisissez la différence ou c’est trop compliqué ? »

    Justement, tu ne comprends pas qu’il n’y a pas vraiment de différence. Si une personne est homosexuelle, ce qu’elle ne choisit pas, elle peut bien sûr choisir de coucher ou pas avec des personnes du même sexe, mais si elle veut vivre heureuse et mentalement équilibrée, elle n’a pas tellement le choix. Parce que si quelqu’un est homosexuel, par définition elle aura envie de partager quelque chose – des sentiments, du sexe, peu importe – avec une personne du même sexe, et si elle s’en empêche toute sa vie, cette personne vivra tout le temps frustrée.

    « Ça doit bien exister, on ne nait pas homosexuel.  »

    Eh bien si. Les études montrent que c’est même déterminé avant la naissance, mais comme l’idée ne te plaît pas, tu n’y crois pas. Demande aux homos, intéresse-toi, aucun ne te dira qu’il s’est levé un matin en disant « tiens, je vais être homosexuel juste pour me mettre la moitié du monde à dos ». S’ils n’ont pas choisi et ne peuvent changer, alors ils sont nés comme ça.

    « S’ils ne sont pas croyants, ça doit bien leur être égale de savoir que c’est un pêché et je ne vois pas en quoi nous traumatiserions les homosexuels vu le peu de croyants qui restent en France et que nos voix ne sont pas entendues dans notre société. S’ils sont croyants, où en sont-ils avec Dieu ? »

    Ca n’a pas d’importance s’ils sont croyants ou pas, le fait est que tu les harcèles et les insultes, et ça, au quotidien, c’est invivable. C’est pour ça que les jeunes homos se suicident 4 fois plus que les jeunes hétéros.

    « C’est votre avis, j’ai le droit d’avoir le mien. »

    Pas quand il enfreint les lois françaises. Tu peux le penser, mais pas le rendre public.

    « Que d’amour dans vos propos.
    Heureusement que votre mère n’a pas pensé à ça pour vous. »

    Si ma mère y avait pensé, je m’en foutrais puisque je ne serais pas là pour en parler, je n’en aurais jamais eu conscience. Faire parler des personnes qui n’ont jamais existé ne te servira jamais.

    « Je n’ai jamais affirmé le contraire, je suis certainement plus pêcheur que quiconque. C’est justement parce que je connais où mène le péché que je voudrais que les autres n’en commettent point. »

    Justement, commence par toi et laisse les autres faire comme ils veulent. Et arrête d’imaginer des problèmes là où il n’y en a pas. L’homosexualité n’est pas un pêché.

    « Mais je croyais que vous ne croyiez pas au péché étant donné que vous ne croyez pas en Dieu ? »

    C’était parler de ton point de vue, puisque visiblement tu ne comprends rien de ce qui sort du cadre de la religion. Tu aurais préféré que je te dise de t’occuper de tes nombreux problèmes mentaux dont un qui te pousses à en inventer aux autres ?

    • Qohelet says:

      Vous avez raison, je ne vis pas dans le même monde que vous , que Dieu m’en préserve.
      Et sinon vous savez que Jésus Christ vous aime ?

  15. pamino says:

    Sequentia sancti Evangelii in alios et Lucam sanctificandum.
    Il y en avait autrefois qui voulaient brûler les homosexuels. Maintenant il y en a de plus en plus de ces derniers qui veulent brûler ceux qu’ils appellent des « homophobes », bien que φοβεῖν ‘craindre’ ne soit pas forcément dangereux pour l’objet de la crainte. Ce qu’on vous reproche, c’est avant tout de refuser de faire comme les autres en vous reproduisant, ce d’autant plus dans une société désormais encouragée à vous imiter malgré cet aspect de votre comportement et qui de ce fait devient petit à petit minoritaire dans son propre pays, populé comme il l’est de plus en plus tous les neuf mois par des citoyens originaires de sociétés où votre façon de vivre n’est pas encouragée. On ne veut pas en général vous sauver; mais le corollaire n’est pas qu’on soit obllgé de vous tuer, puisque chacun de nous va quand même mourir, et dans votre cas même sans descendance. En attendant cette éventualité, vous êtes assujettis pour le meilleur et pour le pire aux mêmes lois que les autres, pas plus et pas moins. Cessez de vous plaindre et faites quelque chose d’utile. Apprenez à mener le pinceau de Händel ou l’alto d’ingres, même si ce n’est que pour chanter « La-scia … ch’io pian-ga … la cruuu-del sor-te … ». (Très belle mélodie !)

  16. Qohelet says:

    Sur les zététiciens, lire le lien de mad-max plus haut.
    Yvon Thébert: « selon lui »
    Robert M. Price: « pense que si », qu’il le fasse alors.
    Didier Fougeras, coordinateur de la Nouvelle Bible Segond: un protestant, no comment.
    L’historien Richard Carrier:
    https://www.google.com/amp/s/theyetisroar.wordpress.com/2015/02/23/dr-richard-carrier-phd-a-creepy-dishonest-hypocrite/amp/
    http://strangenotions.com/jesus-did-exist/ en 4 parties
    http://www.tektonics.org/uz/vector01.php

    Bonne lecture.

  17. Qohelet says:

    Le premier document nous montre qui est le personnage. « Un mauvais arbre ne peut donner de bons fruits « .
    C’est pourtant votre votre leitmotive de dénigrer tous  » vos » opposants. Tel est prit qui croyait prendre.
    Les deux autres documents, non, c’est argumenté.
    Allez bonne nuit, demain c’est Dimanche.
    Bon Dimanche dans le Seigneur.

    • MCF68 says:

      Je ne les dénigre pas. Mais comparons ce qui est comparable. Des informations tirés de blogs face a des articles de recherche, ce n’est pas du même acabit.
      Notez que moi je ne rejette pas les conclusion d’un historien sous le prétexte qu’il soit catholique. Alors que vous manifestement quand c’est un protestant…
      Ceci dit je note que vous n’avez rien à opposer à ma démonstration sur le fait que la thèse mythiste est bien défendue par des chercheurs. Et qu’il n’y a pas unanimité comme vous le prétendiez.
      Bonne nuit a vous également en espérant qu’il fasse moins chaud.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com