Sur qui peut encore compter Hollande au sein de son parti ? Affaire Léonarda, primaires socialistes…autant de signes de fébrilité au sein du parti de la majorité !

Dans l’affaire Léonarda, Hollande a été clairement fragilisé par son parti qui l’a sommé de choisir entre Valls et lui. Ce n’est pas la première fois que Valls mécontente les cadors du parti. Il faut remarquer que dans le cas actuel, il n’y est pas pour grand-chose. Il a bien voulu plus naturaliser mais là, ça n’allait vraiment pas.  La gauche sait bien le pouvoir que peut avoir une manifestation de lycéens et elle a donc mis la pression sur le Président. Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a demandé de faire une exception. Cela a été jusqu’à la compagne de monsieur Hollande qui a dit son mot sur l’affaire. Hollande se trouvait donc entre le marteau et l’enclume. Permettre le retour de Leonarda, c’était désavouer son ministre et Hollande tient à Valls…il l’a déjà montré de nombreuses fois. La déclaration du Président devra contenter tout le monde mais si les apparences sont sauves vis-à-vis de la majorité….est-ce réellement le cas pour l’ensemble des Français ? Mais ce n’est pas tout…

Hier soir, lors des primaires socialiste, la perdante Samia Ghali s’en est pris violemment à l’exécutif s’adressant à Hollande et Jean-Marc Ayrault : « Je voudrais dire à Jean-Marc Ayrault, à François Hollande, que nous sommes avant tout des Marseillais, pas des sous-Marseillais. Nous réclamons ici à Marseille l’aide qu’il n’a jamais apportée, oui le comité interministériel n’a pas porté ses fruits.  Nous sommes les oubliés de ce gouvernement. Mettez-vous au travail, apportez enfin les moyens dont la ville de Marseille a besoin. » Ces paroles ont été accueillis par de nombreux sifflets…comprenez des sifflets contre Hollande et Ayrault.  Le gouvernement n’avait pas vraiment besoin de ça alors qu’il craint déjà un vote sanction pour les municipales. Si en plus son propre parti lui tire dessus à boulets rouges…

Il y a déjà quelques mois, on se demandait si Hollande arrivait vraiment à tenir son parti et s’il ne gouvernait pas plutôt aux ordres des socialistes. Alors que le parti devrait être un soutien, il n’est plus qu’une épine dans le pied du gouvernement Le gouvernement doit non seulement gérer le mécontentement des Français mais aussi celui de son propre parti. Combien de temps, cela va-t-il encore durer ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Exquisiteur says:

    Hollande tient il son parti ? Non il est hébété et bêté par la LGBT

    Que le PS, devenu un traitre aux gens d’en bas, s’en prenne à sa faiseuse de défaites électorales, la Taubira courtisane ambitieuse de la LGBT .

    Quand un parti, pour payer les belles nuits de chaleurs dans les draps en soie de la LGBT de ses caciques, abandonne tout sens critique pour

    a) classer les citoyens et les reconnaitre officiellement selon leurs pratiques sexuelles et non leur nature de citoyen cad faire une catégorie discriminatoire de citoyens socialement cachés dans un seul vocable devenu polysémique (ma mère est un père).

    b) interdire la discussion à ses troupes au moment du vote d’une loi qui organise le mariage (pour tous et figurant dans le rapport de l’assemblée nationale) y compris la sodomie sur les nouveaux nés et les enfants

    c) passe 500 heures de faux débat pour sanctifier l’Anus Dei comme droit sans devoirs alors qu’il n’a pas accordé une seule heure de débat sur « comment résoudre le chômage »

    d) qui assène une violence légale culturelle et cultuelle et citoyenne à des millions de français en refusant d’appeler un chat un chat (un nom de contrat distinct de l’Etat en mairie pour les sexualités homogenres)

    Par la violence , appelée « avancée civilisationnelle (voir rapport assemblée nationale) cad une proposition de pédophilie (pour tous)

    ce parti de traitres à la Nation, que même Jaurès renierait par la plus extrême joute oratoire à défaut d’autres moyens,

    qu’il ne s’étonne pas que la réponse d’en bas soit un tsunami dans les urnes voire dans leurs burnes.

    Des esprits confus et violents font des lois confuses et violentes.

    Aprés tout s’il n’y a plus de différence entre un homme et une femme selon la loi, pourquoi y aurait il une différence entre la nuit et le jour, ou la gauche et sa droite .

    C’est après tout la gauche qui a voté de supprimer toute expression du genre féminin dans les codes du système judiciaire français. (interdit de dire mère,épouse,…)
    C’est aussi une belle avancée civilisationnelle, celle de la charia LGBT.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com