Il a des allures de beach boy, de jeune homme pressé, il est l’éternel premier de classe, brillant sur-diplômé, jeune loup de la finance, parlant franglais pour faire brancher et maintenant jeune président de la République dont il travestit la fonction en l’américanisant.

On l’a vu, sur la base militaire aérienne d’Istres dans les Bouches-du-Rhône, en opération de reconquête des armées, enfiler le treillis militaire, dans le plus pur style états-unien lui qui n’a jamais fait de service militaire… un vrai Bush français, à côté de la plaque et de la tradition française…

Emmanuel Macron est en marche pour imiter les us et coutumes outre-atlantiques, tellement plus in pour le jeune premier qu’il est. Sa dernière lubie américanophile est de donner un statut de First Lady, Première Dame, à sa femme, Brigitte Macron. Aux antipodes du protocole français ! Pour cela il est prêt à changer la Constitution française lui qui par sa loi de moralisation interdit aux députés d’embaucher des familiers !

Cette idée macronienne ne plaît pas à tout le monde. Une pétition circule sur Internet qui a déjà recueilli plus de 160 000 de signatures : Il « n’y a aucune raison pour que l’épouse du chef de l’Etat puisse obtenir un budget sur les fonds publics » est-il écrit dans le texte de la pétition. « Dans une période de moralisation de la vie politique française, nous ne pouvons décemment cautionner l’initiative d’un statut spécifique à l’épouse du président Macron ».

Son instigateur, Thierry Paul Valette, qui se dit « artiste peintre et auteur, et citoyen engagé », donne les raisons de cette mobilisation aux micros de BFMTV :

« Nous sommes dans une période de moralisation de la vie politique française. La corruption est un problème majeur de la politique. Les citoyens en ont un peu ras-le-bol de tout ça. Emmanuel Macron a été élu président de la République, presque par défaut. Il n’a pas été élu pour sa propre personne mais tout simplement parce que Marine Le Pen était en face de lui. On ne lui a pas signé un chèque en blanc. Il a certaines règles à respecter, des règles avant tout citoyennes et l’éthique en fait partie.

On ne peut pas faire ce que l’on veut surtout dans le cadre d’une moralisation de la vie politique française. On impose aux députés de ne pas embaucher les membres de leur famille. Cela évite beaucoup de confusions notamment des emplois fictifs. Ces règles, il faut aussi se les appliquer à soi-même.

« Nous sommes dans une période de moralisation de la vie politique française. La corruption est un problème majeur de la politique. Les citoyens en ont un peu ras-le-bol de tout ça. Emmanuel Macron a été élu président de la République, presque par défaut. Il n’a pas été élu pour sa propre personne mais tout simplement parce que Marine Le Pen était en face de lui. On ne lui a pas signé un chèque en blanc. Il a certaines règles à respecter, des règles avant tout citoyennes et l’éthique en fait partie.

On ne peut pas faire ce que l’on veut surtout dans le cadre d’une moralisation de la vie politique française. On impose aux députés de ne pas embaucher les membres de leur famille. Cela évite beaucoup de confusions notamment des emplois fictifs. Ces règles, il faut aussi se les appliquer à soi-même.

Je ne remets aucune des compétences de Brigitte Macron en doute, ni sa légitimité dans les actions qu’elle pourrait avoir en tant que citoyenne. Par contre, toucher à la Constitution française et mettre en place un statut privilégié, je ne trouve cela déplacé dans ce contexte-là et de cette manière-là. Je pense qu’il faudrait une concertation citoyenne.

Dans cette pétition, je demande donc à ce qu’on ne touche pas à la Constitution française. Il y a d’autres statuts bien plus importants à reconsidérer : celui des étudiants, des retraités, des petits salariés… Brigitte Macron, elle peut attendre. Ce n’est pas le moment.

On est en France, pas aux États-Unis. La Première dame n’est pas là pour avoir un rôle officiel.”

Francesca de Villasmundo  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

16 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    bien fait pour leur gueule à tous ces votants « presque par défaut » . Ils l’ont voulu, qu’ils boivent leur m… jusqu’à la lie.

  2. Perlimpinpin says:

    Le président de la république a un peu trop regardé Top Gun, il semble.

    A moins que ce soit une couverture, comme pour beaucoup…

    Ma vidéo préférée de lui restera celle-ci : https://www.youtube.com/watch?v=RDSUPsnJSbk

  3. Philou40 says:

    Madame Macron, que je sache n’a pas été élue et son mari est passé de justesse !!! Elle n’a donc pas à attendre de privilèges
    Que les médias cessent – donc de l’appeler « première dame » car elle est une citoyenne comme toutes les femmes de France ! De nombreux médias hélas font trop de tapage au sujet du couple Macron; Qu’ils nous fichent la paix car il y a tellement de sujets primordiaux à aborder !!!

  4. Lionel says:

    « On est en France, pas aux États-Unis. La Première dame n’est pas là pour avoir un rôle officiel »
    Entièrement d’accord!

  5. Tout ce tapage, c’est pour détourner l’attention des Français des saloperies que Macron et son gouvernement préparent au mois d’août. Tant qu’on parle de panda ou de 1ere dame, on ne parle pas d’augmentation des impôts et restrictions de la liberté des citoyens. La république bananière à la botte du mondialisme américano-sioniste.

    • L' ANKOU RU says:

      Entièrement d’accord ! Au fait ,prochaine naissance annoncée au zoo de Vincennes : un babouin!
      * toute personne ressemblant de près ou de loin à ce nouveau né ,ne serait que pure coïncidence
      Pour le reste il faut attendre la rentrée …. .

  6. cadoudal says:

    Micron porte la livrée de son maître Rothschild;

    Rothschild , qui a financé sa campagne électorale et a donné ses ordres à ses irrésistibles réseaux d’influence .

    Micron fera tout ce que le Crif lui dira de faire.

    et nous serons tenus d’ obéir.

    sinon çà va faire mal.

  7. Claude Timmerman says:

    Beaucoup de gens « en recherche de reconnaissance » sont prêts à tout et surtout à n’importe quoi pour se faire remarquer, surtout quand ils n’ont pas reçu la consécration suprême : l’adoubement médiatique d’une invitation chez les grands intellectuels du PAF que sont les décérébrés Laurent Ruquier ou Cyril Hanouna…
    Pour peu alors qu’un journal soit en mal de copie (et l’été c’est fréquent) l’initiateur d’une pétition devient le sauveur d’une rédaction en souffrance redevenue brusquement vrombissante…
    Tel est le cas de l’obscur Thierry Paul Valette « artiste peintre, auteur, et citoyen engagé »,
    L’Express a donc plongé sur l’opportunité de se faire remarquer sachant que le créneau anti-macroniste devient politiquement, et donc économiquement, porteur… Et c’est bien ce qui lui importe !…Beaucoup plus que le fond de l’histoire du « refus de statut de première dame » qui procède au choix de l’ignorance ou de l’hypocrisie, ou des deux.
    Les Français ne sont tout de même pas stupides au point d’ignorer que toutes les femmes de présidents de la Veme ont eu des collaborateurs et un bureau à l’Elysée…
    (Le tout évidemment toujours financé par nos impôts…)
    Changer le nom, comme dans la fable de la bouteille de vin de champagne, ne change rien à cette réalité qui a pris corps au moins au temps de Claude Pompidou…
    Alors, établir enfin un statut – qui éviterait par exemple le scandale des rémunérations occultes de Danielle Mitterrand dont l’action ténébreuse en matière de protection des terroristes gauchistes avait ému la police et les services secrets – est indispensable au respect d’une certaine transparence et au contrôle qui y sera nécessairement associé!
    Même remarque concernant les activités caritatives de Bernadette Chirac aux financements quelque peu « équivoques ».
    On n’évoquera pas les « actions » de Carla Bruni, en Lybie ou ailleurs (surtout ailleurs) toujours financées par nos impôts…
    Quant aux activités aussi médiatiques qu’inopérantes de Valérie Trierweiler, elles se sont développées à travers un dispositif réputé « allégé !» par rapport à celui dont disposait dame Carla mais comportant tout de même le cadre d’un bureau à l’Elysée avec un collaborateur, deux secrétaires, sans parler des chauffeurs, gardes du corps et autre attachée de presse…
    Tout cela est aujourd’hui inhérent au régime devenu présidentiel vers lequel la France, qu’on le veuille ou non, s’est résolument engagée depuis plus de cinquante ans…
    Reconnaître ou ne pas reconnaître un « statut de première dame » ne changera rien à cet état des choses et aux frais associés !
    Pauvre Valette qui ne vit visiblement pas en France, quoi qu’il en dise, quand il affirme :
    « On est en France, pas aux États-Unis. La Première dame n’est pas là pour avoir un rôle officiel. »
    Elle l’a, de facto, ce rôle officiel depuis au moins cinquante ans !
    Alors je ne comprends pas cette bronca aussi stupide que contre-productive quand la détermination d’un statut encadrerait enfin les débordements financiers toujours tentants et toujours observés dès qu’on dispose d’une « réserve financière occulte », usage déplorable qui a engendré, au pire enrichissement personnel des politiciens bénéficiaires, au mieux clientélisme et souvent suspicion, toutes choses politiquement des plus malsaines. Cette pétition « pour emm… Macron » est puérile!

    Quant au « baptême du Panda » qu’il est de bon ton de vilipender dans « nos milieux », je suis stupéfié de la bêtise d’une appréciation à aussi courte vue!
    A-t-on déjà oublié comment un match de ping-pong avait servi de prétexte aux prémices d’une reprise des relations avec la Chine?
    En un temps où, si l’on veut éviter de se retrouver prisonnier d’un atlanto-sionisme otanien de plus en plus prégnant, il est indispensable de rééquilibrer de façon active la diplomatie française à l’est, tant en direction de la Russie que de la Chine, c’est une très bonne occasion diplomatique, aussi « futile » qu’elle paraisse aux yeux de certains!
    Malgré tous ses défauts, Macron semble l’avoir bien compris…même si sa marche de manœuvre est très étroite compte tenu de ses encombrants soutiens sur la scène internationale.
    Alors le « baptême conjoint » d’un panda par les présidentes chinoise et française est un symbole – une initiative qui nous est offerte par la Chine, si on veut bien y réfléchir – qu’il faut savoir saisir!
    En outre il n’est pas nécessaire d’être normalien pour savoir combien dans la mentalité orientale il est important de sauver la face et que le Panda est aujourd’hui chargé d’une très lourde symbolique pour les Chinois !
    Ne pas vouloir le comprendre – comme aurait pu le dire Talleyrand : « pire qu’une erreur ce serait une faute! »
    Et parler à cet égard « d’importation de culte étranger » comme certains ignorants s’y emploient, est outrancier et simplement ridicule!
    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/08/en-marche-vers-le-parrainage-danimaux.html
    En plus, cela traduit, faut-il le rappeler, une méconnaissance totale des usages immémoriaux chrétiens: que je sache il existe toujours un rituel de bénédiction des animaux non? Souvent associée à la fête de Saint Antoine d’ailleurs…
    Et on donne bien un nom à nos animaux?
    Cette bronca n’a simplement aucun sens!
    Pire, elle est grotesque pour ne pas dire stupide, et politiquement dangereuse!

    • Monsieur, le beau phraseur ne doit certainement pas payer d’impôts. Nous en avons assez de toutes ces ponctions qui n’en finissent plus alors que les élus ne passent pas à la caisse comme tout citoyen dit sans dent. Ils touchent un montant de retraite trop important par aux cotisations qu’ils paient.A croire qu’il y a deux catégories de citoyens..Ils peuvent cumuler plusieurs rémunérations.et plusieurs retraites.Ils devraient n’en percevoir qu’une seule: la plus avantageuse
      à leur goût.C’est une façon d’assainir les finances du pays que 40 ans de laxisme des issus de l’ Ecole Nationale des Anes ont mis dans la situation actuelle. Un ramassis d’incapables irresponsables.

  8. daflon says:

    Non au statut de « première dame de France ». Cette personne n’a pas été élue et ne dispose donc d’aucun mandat populaire. Qu’elle reste à sa place. Il n’y a aucune raison pour quelle joue un rôle officiel.
    Non aux petites combines minables de Macron. Non à la banque Rotschild. Non au capitalisme et au mondialisme.
    Opposition totale à tout ce qu’il veut faire.

  9. les premiers seront les derniers!

  10. Boutté says:

    Américanisation, mondialisation, disparition de la France et de sa langue sont différents aspect de la vision franc-maçonne du monde et de son avenir.

  11. Non une first Couguar ne sera jamais une first lady…. Une lady ne se paie pas (ni sur la bête, ni sur la raie publique)

    http://wp.me/p4Im0Q-24i

  12. Nos premières dames de France de la 5Ième République :
    Yvonne la Pieuse (Yvonne de Gaulle)
    Claude la libertine (Claude Pompidou)
    Anémone la discrète (Anémone Giscard d’ Estaing)
    Danièle la Bobo ( Danièle Mitterrand )
    Bernadette la battante( Bernadette Chirac)
    Carla la Bling-Bling ( Carla Sarkozy)
    Valérie l’étoile filante( Valérie Trierweiler-Hollande )
    Brigitte la cougar  (Brigitte Macron )
    Huit premières dames de France bien différentes selon les âges et l’époque, comment peut on sérieusement penser à un statut de première Dame de France avec un tel panel!

    • Avec une telle variété, ce n’est plus un palais (fut-il le premier, le second étant au Bourbon et ensuite en optimisation au Luxembourg) de la république mais un lupanar (et en campagne…- puisqu’il paraît que l’on est en guerre – . un BMC).

    • et puis ça n’a tout simplement aucun sens dans un système que se prétend démocratique et électif.
      Les premières dames ça vaut pour les monarchies ou les dictatures et si le régime américain reconnait un statut à l’épouse du président, ça montre bien la vraie nature du régime qui s’est mis en place ces dernières décennies.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com