Je me suis livré à un examen des votes aux Présidentielles dans la circo 03 des Hauts-de-Seine, composée des villes de Bois-Colombes, Courbevoie et La-Garenne-Colombes. J’habite dans cette circonscription, d’où mon intérêt, mais je crois que les enseignements politiques qu’on peut tirer de ce cas particulier ont une valeur plus générale.

Cette circo 03 du 92 est une banlieue urbaine calme, de bourgeoisie moyenne et supérieure, qui vote traditionnellement à « droite » (UMP). Le tableau de chiffres avant explications est le suivant :

J’ai essayé de répondre à 3 questions :

Q1: D’où vient le report de voix vers Marine Le Pen au 2ème tour ?

Q2: Quel est le vote des Mélenchonistes au 2ème tour ?

Q3: Quel est le vote des Fillonistes au 2ème tour ?

Pour ce faire, j’ai agrégé les votes en 3 grands ensembles :

E1: le vote typé souverainiste : au 1er tour, Asselineau+Dupont-Aignan+Marine Le Pen,

E2: le vote UMPS : Hamon+Macron+Fillon+Lassalle,

E3: l’abstention plus le vote blanc, nul et gauchisto-Mélenchoniste.

Analyse des chiffres

Concernant la Q1 sur le vote Marine Le Pen au deuxième tour, on voit que le chiffre est légèrement supérieur à la simple addition du 1er tour, ce qui veut dire que Marine Le Pen a bénéficié d’un très léger report de voix, sans doute quelques fillonistes du 1er tour qui ont refusé de voter Macron au 2ème. Cet apport est clairement très faible : moins de 3% des votes pour Fillon sont allés sur Marine Le Pen au 2ème.

Concernant le vote Mélenchoniste, on voit que le vote Macron au 2ème tour est plus grand que la simple addition des votes Hamon+Macron+Fillon+Lassalle. Il semble qu’environ 10 à 15% des Mélenchonistes aient voté Macron au 2ème tour mais la majorité écrasante d’entre eux n’a pas exprimé de vote.

Concernant le vote Filloniste, on peut considérer comme certain que Macron au 2ème tour a fait le plein des votes Macron, Hamon, Fillon (et sans doute Lassalle) du 1er tour, plus un très léger apport des Mélenchonistes. L’écart énorme entre Macron et Marine Le Pen au 2ème tour est dû au report quasi intégral des votes Fillonistes sur Macron.

Quelles conclusions faut-il en tirer ?

On voit donc qu’il y a dans cette circo 3 blocs : un bloc souverainiste, un bloc contestataire gauchisant et l’UMPS qui accepte la mondialisation économique et la liquidation de la France en tant qu’entité politique souveraine.

La 1ère conclusion qui s’impose est que Marine Le Pen n’a manifestement pas pu ou su attirer vers elle ni les voix des Mélenchonistes ni celles des Fillonistes. Concrètement, on mesure ici ce qu’il faut bien appeler un échec total : l’échec de la ligne gaucho-laïcarde de Philippot. Malgré ses éléments de langage et ses thématiques gauchisantes, la ligne Philippot mise en oeuvre par Marine Le Pen ne fonctionne pas. Quoi qu’en pense la direction du FN, ce parti qui attire un vote majoritairement populaire est fondamentalement de droite et non de gauche. L’analyse marxisante consistant à confondre le peuple et le vote de gauche est fausse. Irrémédiablement fausse. La ligne gaucho-laïcarde de Philippot conduit le FN dans une impasse où aucun pont ne peut être construit en direction de la droite classique Filloniste.

Corollaire de la 1ère conclusion : il est certainement illusoire de vouloir unir le rejet souverainiste de 2005 avec le rejet gauchisant de 2005. Ces deux votes de rejet se sont faits pour des raisons différentes : rejet de la liquidation de la France dans le 1er cas, rejet du libéralisme sauvage dans le 2ème.

La 2ème conclusion concerne les limites de La-Manif-Pour-Tous. On doit conclure que ce mouvement de résistance aux dérives sociétales n’a eu aucun effet positif sur les votes, puisque les manifestants ont probablement voté massivement pour Macron, alors que celui-ci incarne et propose tout ce à quoi ils ont tenté de s’opposer.

La 3ème conclusion concerne les prochaines législatives. Dans l’état actuel des forces, la circo 03 du 92, qui est traditionnellement tenue pour une circo acquise à la « droite », est en 2017 majoritairement à gauche (au sens de la gauche caviar libérale-libertaire mondialiste) et devrait envoyer à l’Assemblée un député socialo-Macron. L’UMP sortante va à mon avis tomber de haut. Hélas, je crains que Macron puisse avoir une majorité à l’Assemblée.

L’UMPS est morte, vive l’UMPSM, l’Union pour une Majorité Présidentielle Socialo-Macron.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. Rémi de Völn says:

    Le corollaire de la seconde conclusion (« Manif pour tous ») me semble être l’inculture totale (zéro pointé) de ces moderno-catho-bourges.
    Il y a, vis-à-vis d’eux, un énorme travail de formation politique à effectuer, s’ils le veulent bien!
    Mais peut-être faudra-t-il qu’ils soient écrabouillés (financièrement) par la politique mondialisante du maqueron, pour que leurs cerveaux commencent à se réveiller?
    Et encore, cela n’est pas sur, car ils me semblent plutôt prêts à vivre le syndrome de Stockholm …

    • Raiford says:

      Vous avez tout à fait raison.
      Les électeurs catho (la majorité) ne comprennent rien à la politique.
      Ils se réveilleront quand l’invasion migratoire les aura submergés et que la famine règnera en France.

      Ils ont cependant des excuses : leurs prélats maçons leurs rabattent les oreilles avec l’obligation d’accueillir toute l’Afrique noire musulmane(victime de la guerre de Syrie !!!) et de faire barrage au FN.

  2. Paume says:

    Je nuancerai beaucoup votre analyse car les sondages sortis des urnes montrent qu’une proportion non négligeable (20% voire plus) des électeurs de Fillon ont reporté leur voix sur Marine Le Pen et que peu d’électeurs de Dupont-Aignan ont reporté leur voix sur elle (30% seulement) et presqu’autant ont voté pour Macron (27%), les 43% restant s’abstenant ou votant nul.

    D’ailleurs, MLP a gagné 2 965 627 voix entre les 2 tours, or les votes réunis de DA et d’Asselineau n’étaient que de 2 027 547. Ce qui signifie que, même en supposant que tous les électeurs de DA et Asselineau avaient voté pour elle au 2e tour, il lui aurait encore fallu 938 080 voix de plus, qui viennent essentiellement des électeurs de Fillon.

    D’après IPSOS:

    30% seulement des électeurs de DA ont reporté leur voix sur MLP, 27% pour Macron, 43% d’abstentions ou blancs ou nuls
    20% des électeurs de Fillon ont reporté leur voix sur MLP, 48% pour Macron, 32% d’abstentions ou blancs ou nuls
    7% des électeurs de Mélenchon ont reporté leur voix sur MLP, 52% sur Macron, 41% d’abstentions ou blancs ou nuls
    2% des électeurs de Hamon ont reporté leur voix sur MLP, 71% pour Macron, 27% d’abstentions ou blancs ou nuls.

    Appliqué au résultat réel, ces estimations de report des voix donne un résultat proche de la réalité, soit 2 491 122 voix de plus pour MLP. Si on y rajoute (hypothèse de ma part), 75% des voix d’Asselineau, cela fait 2 740 532 voix de plus. Il en manque encore 225 095 pour atteindre le chiffre réel provisoire (avant les très légères corrections qui seront apportées par le Conseil constitutionnel): 2 965 627 voix de plus pour MLP entre le 1er tour (7 678 491 voix) et le 2e (10 644 118).

    On peut donc supposer que les reports de voix globaux des voix de DA et Fillon vers MLP sont de 3 points plus élevés (33% des voix de DA et 23% pour Fillon) car les 225 095 voix manquantes correspondent à 2,53% des 8 907 995 voix obtenus par DA et Fillon au 1er tour.

    • A mon avis, les infos données par les instituts de sondage ont d’abord vocation à embrouiller totalement les électeurs.

  3. napoli says:

    Le Peuple de France est véritablement à droite donc une seule question : quelle utilité ou mission Réelle et Profonde des numéros 1 et 2 du FN ?

  4. Philibert says:

    Vous vous cassez beaucoup trop la tête car si dans votre circonscription il y a des machines de vote électronique, alors tous vos calculs sont vains…

    Pour rappel : https://www.youtube.com/watch?v=KXdodt5QNvc

  5. Stephane says:

    Les réponses à vos questions peuvent être apportées par une analyse des données issues des différents bureaux de vote (trouvées sur https://www.data.gouv.fr/fr/posts/les-donnees-des-elections/). Les coefficients de report d’un candidat sur un autre sont les inconnues, il y a autant d’équations que de bureau de votes (79 pour cette circo), on cherche à minimiser les écarts.
    Voilà les résultats trouvés pour votre circonscription (si je ne me suis pas trompé ! ) :
    Q1: D’où vient le report de voix vers Marine Le Pen au 2ème tour ?
    Abstentionistes du tour 1 : 5 % ont voté LePen au tour 2
    DUPONT-AIGNAN : 47 % ont voté LePen au tour 2
    LE PEN : 100 %
    MACRON : 0 %
    HAMON : 0 %
    MÉLENCHON : 5%
    FILLON : 9 %

    Q2: Quel est le vote des Mélenchonistes au 2ème tour ?
    Abstentions : 9 %
    Blancs/Nuls : 28 %
    Macron : 58 %
    Le Pen : 5 %

    Q3: Quel est le vote des Fillonistes au 2ème tour ?
    Abstentions : 11 %
    Blancs/Nuls : 17 %
    Macron : 63 %
    Le Pen : 9 %

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com