andre_levetL’histoire bouleversante d’André Levet, enfant perdu d’un divorce, petit délinquant puis truand. Mis en prison, il entame un long chemin de conversion jusqu’au jour, ou pris de désespoir, voulant savoir si Dieu existe ou pas, il donne rendez-vous à son Dieu en pleine nuit dans la cellule. Un rendez-vous qui sera honoré par l’Invité !

Un témoignage bouleversant à écouter absolument et à partager !

Mon nom est André Levet, je suis né en 1932 dans une famille athée, je n’avais jamais entendu parler de Dieu. Pendant la guerre de 39-40 mon père a été déporté à Auschwitz .N’ayant plus ni père ni mère j’ai été abandonné, puis recueilli dans une ferme pyrénéenne. Mon père a été libéré en 1945, il a tenté de refaire sa vie, mais je n’ai pas accepté ma nouvelle belle-mère et je me suis enfui à Marseille ,à l’âge de 13 ans ,couchant dans les rues et déchargeant des camions. A cette époque, la police m’arrêta et me mit en prison, aux Baumettes, en attendant de me rendre à ma famille. Au contact des autres prisonniers, je suis devenu un petit délinquant, apprenant toutes les ficelles du « métier ». A 15 ans j’ai été arrêté pour une attaque à main armée, et mis en prison jusqu’à ma majorité. A 18 ans, on avait la possibilité de s’engager pour faire la guerre d’Indochine, ce que j’ai fait pour éviter la prison. J’ai été blessé et rapatrié en France et soigné jusqu’à ma majorité.

Après cela, fort de mes expériences militaires et carcérales, je suis devenu le chef d’une bande de gangsters, spécialisée dans le braquage des banques. Un jour, alors que j’étais venu à Laval pour une « affaire », j’ai aperçu un curé en robe, de l’autre côté de la route .Je suis allé vers lui, et n’en ayant jamais vu auparavant, je lui ai demandé s’il était un homme ou une femme .Il m’a répondu :je suis un serviteur de Dieu .Dieu , c’est mon patron ! Je lui ai dit ton Dieu, où il est ? On ne le voit pas .Il a répliqué:je vois que tu ne connais pas Dieu, mais si un jour tu as du temps, viens en discuter avec moi ,12 bis rue de Solferino. Je n’ai jamais oublié cette adresse. Plusieurs mois après, alors que j’étais de passage à Laval pour une autre « affaire », je suis tombé par hasard dans cette rue. Je suis allé voir le curé, il était là et m’a dit : je t’attendais. Ce curé est devenu mon ami, il me donnait des conseils, que je ne suivais pas , et chaque fois qu’il me parlait de Dieu, je lui disais : Laisse ton Dieu où il est … Quelque temps plus tard, je me trouvais à Rennes pour attaquer une banque. Là, l’affaire a mal tourné, mon copain a été tué et j’ai été arrêté. Je me suis évadé, j’ai gagné l’Amérique du sud où j’ai organisé un trafic de drogue.

Revenu en France, je suis arrêté de nouveau, pour m’évader encore. 3 fois évadé ,3 fois repris..Toutes mes affaires vont me valoir 120 ans de prison, s’il fallait tout cumuler. On me transfert à Clairvaux dans la prison des durs et avec des copains je vais tenter une évasion en creusant un tunnel, comme dans le film « la grande vadrouille » .L’évasion a failli réussir, mais nous avons été repris .J’ai encore tenté une autre évasion, seul, en crochetant un gardien avec une arme .Là encore je me suis fait prendre. Ils ont décidé de m’envoyer à Château Thierry. Le directeur m’a reçu avec ces paroles : ici, tu marches ou tu crèves ! J’ai répondu en lui balançant le bureau sur la tête. Ils m’ont mis dans une toute petite cellule avec un lit scellé. Mon curé ne m’a pas abandonné, il m’a envoyé une lettre par mois ou de temps en temps il me parlait de Dieu me disant qu’il était bon. .Je lui ai répondu si ton Dieu est bon, pourquoi faut il qu’il y ait tant de guerres, de misère, pourquoi certains crèvent de faim alors que d’autres ont trop ? Pourquoi certains ont plusieurs maisons alors que d’autres n’en ont pas ? Le curé m’a répondu : André, c’est toi le responsable. Quoi ? Moi ? Je voulais bien être responsable des braquages, mais pas de la misère du monde ! Et puis un jour, le curé m’a envoyé un gros bouquin en me disant : André, ce bouquin tu pourras le lire tout le temps, même après ta mort, en commençant par n’importe quelle page .Le gardien me l’a apporté en me disant : c’est bien ce bouquin , tu devrais le lire , tu pourras même l’emporter au cachot . Ca parle de quoi ? Du bon Dieu, il me répond. Quoi ! C’est pas vrai ! , il m’a ramené son bon Dieu dans ma cellule, je jetai le bouquin. Mon curé m’écrivait tout le temps, en me suppliant de lire le livre .

Alors, pour lui faire plaisir, en 10 ans je l’ai ouvert 9 fois. J’ai commencé par lire les noces de Cana , où Jésus change l’eau en vin. J’ai tourné le robinet de mon lavabo en disant : mec, fais couler du vin ! Ca n’a pas marché. Je l’ai écrit au curé en disant : ton bouquin, ça ne marche pas . Mon curé m’a répondu : André tu lis de travers, persévère. J’ai lu l’histoire de la Samaritaine , l’histoire de la résurrection de Lazare .Avec cette histoire j’ai été révolté ,je ne pouvais pas la croire , et mon copain qui s’est fait descendre par les flics , il n’est pas ressuscité lui ? Puis j’ai repris la lecture , longtemps après et j’ai lu combien Jésus avait fait de bien aux gens et combien ils l’avaient maltraité , ils lui avaient craché dessus ,ils l’avaient fouetté ,injurié, puis cloué sur une croix . J’étais révolté je ne comprenais pas pourquoi on faisait autant de mal à quelqu’un qui faisait autant de bien.

J’abandonnai la lecture et je cherchais toujours à m’évader. J’attendais une arme et une lime , mais ces objets ont été interceptés .Il ne me restait plus aucun espoir , alors en désespoir de cause j’ai fait appel à Jésus . Je lui ai dit : si tu existes je te donne un rancart . Viens cette nuit à 2 heures du matin dans ma cellule et tu m’aideras à m’évader . Je me suis endormi cette nuit là et d’un coup au milieu de la nuit j’ai été réveillé . Prêt à bondir , j’ai senti une présence dans ma cellule , mais je ne voyais personne. Puis j’ai entendu une voix claire et forte à l’intérieur de moi : André , il est 2h du matin , on a rendez vous . J’appelais le gardien en criant : c’est toi qui m’appelle ? Non me dit il . Quelle heure est-il demandais je ? 2 Heures . 2 heures combien ? 2 Heures pile me répondit le gardien. Puis la voix se fit entendre à nouveau : Ne sois pas incrédule ,je suis ton Dieu , le Dieu de tous les hommes « . Mais je ne te vois pas ! Répondis je . » A ce moment là , vers les barreaux de la lucarne une lumière apparut . Et dans cette lumière , un homme avec les mains et les pieds percés et un trou au côté droit . Il me dit : « C’est aussi pour toi » . A ce moment là , les écailles de mes yeux , lourdes de 37 ans de péchés  ,sont tombées et j’ai vu toute ma misère et toute ma méchanceté . Je suis tombé à genoux et suis resté dans cette position jusqu’à 7 heures du matin. J’ai pleuré devant Dieu et tout le mal est sorti de moi. J’ai compris que pendant 37 ans j’avais enfoncé les clous dans ses mains et dans ses pieds. A 7 heures les gardiens m’ont ouvert , ils m’ont vu à genoux et pleurant ,je leur ai dit: « Je ne vous cracherai plus dessus , je ne frapperai plus personne , je ne volerai plus personne , car chaque fois que je le ferai c’est à Jésus que je le ferai ». Les gardiens ont été surpris , ils ont cru dans un premier temps à une ruse de ma part . Puis rapidement , ils ont compris que j’avais totalement changé. Plusieurs détenus ont été interpellés et ont pu, eux aussi, rencontrer ce Dieu merveilleux et changer de vie. Je suis maintenant libéré ,ma vie a totalement changé et je passe tout mon temps à parler aux autres de l’amour de ce Dieu.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

20 commentaires

  1. Patrick says:

    Merveilleux… Bravo… Ah si tous l’humanité pouvait ouvrir les yeux ce serait le paradis sur terre…

  2. legrandjeu says:

    Hallucinant de bêtise, un socialiste de la misère après l’heure……

    • Ne jugez pas afin de n’être pas juger.
      Ne soyez pas comme le fils aîné de l’enfant prodigue.

      • legrandjeu says:

        Je juge tout le temps, je suis entrepreneur et n’ai aucun problème à être jugé, l’amour n’est rien à côté de l’estime.

        • L’évidence : l’estime ne vaut rien s’il n’y a pas d’amour derrière.

          • legrandjeu says:

            oui, l’amour du savoir. /

            • Elbatlebeur says:

              Savoir quoi ?
              Sachez sauver votre âme, Dieu vous aime tellement qu’il a donné son Fils en sacrifice dans un martyr insoutenable , La Passion de Notre Seigneur , pour vous racheter .
               » Ibi erit fletus et stridor dentium  »
              Il y aura des pleurs et des grincements de dents .
              (Matthieu 8,12)
              L’enfer n’est pas vide et mieux vaut préparer son salut des cette terre que de souffrir les pires tourments dans le brasier du diable .

              • legrandjeu says:

                Savoir l’origine du délire originel qui vous, nous impressionne et dont vous n’êtes pas sorti, apparemment, toute une Histoire.Etes vous prêt à plonger dans ce trou, achtung çà secoue les petits enfants
                https://www.youtube.com/watch?v=i4dZTCdvFzI

                • MA Guillermont says:

                  Une logorrhée verbale !
                  J’ai tenu 5’33 .
                  Tiens 33 , l’âge du Christ …
                  Dieu sois béni dans ses anges et dans ses saints !

                • L’amour du savoir, c’est quand même de l’amour.
                  Donc l’estime n’est rien sans amour.
                  D’autre part, l’amour venant de Dieu, le tout est qu’il soit ordonné à Dieu, et non pas vers soi, comme peut l’être l’amour du savoir.
                  Cet amour du savoir dérive d’un amour plus noble que celui du « simple » savoir, qui ne vaut rien par rapport à Celui qui connaît tout, parce qu’Il est Tout.

                  • MA Guillermont says:

                    Dieu veut que nous ayons de l’Amour les uns pour les autres en premier , le reste n’est que débat intellectuel stérile .

                    • Non. Dieu veut, en premier, que nous ayons de l’amour pour LUI.
                      Sans cet amour, on ne peut avoir d’amour les uns pour les autres… d’où le débat intellectuel stérile de ceux qui ne croient pas en Dieu !

                    • MA Guillermont says:

                      Je vous donne un commandement nouveau : « Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé .(..)
                      Il n’a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime . Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande .(…) Ce que je vous commande , c’est de vous aimer les uns les autres . »

                      Vous deviendrez des dieux si vous persévérez dans mon amour et dans ma possession . Non pas comme Satan l’a dit à Adam et Eve mais comme Je vous le dit .
                      C’est le fruit de l’arbre du Bien et de la Vie .
                      Le Mal est vaincu en qui s’en nourrit et la Mort est morte .
                      Vous serez des Dieux si vous restez en Moi .

                    • MA Guillermont says:

                      Vous serez des dieux si vous restez en Moi .

        • patrick says:

          VANITEUX… C’est le seul mot qui me vient à la tête… Vous êtes un nul…

  3. François ALLINE says:

    Belle histoire plutôt sympathique. Après tout, s’il a pu continuer de vivre débarrassé de sa haine « Grâce à Dieu » pourquoi pas.

  4. MA Guillermont says:

    Un vrai apôtre des temps modernes , à peine révélé déjà maltraité par le grand jeu de l’adversaire !
    Ce prédicateur itinérant à l’instar de St Louis -Marie Grignion de Montfort , en haillons mais libre et heureux …
     » Ils auront dans leur bouche le Glaive à deux tranchants de la parole de Dieu , ils porteront sur leurs épaules l’étendard ensanglanté de la Croix , le crucifix dans la main droite , le chapelet dans la main gauche , les sacrés noms de Jésus et de Marie dans leur coeur , et la modestie et mortification de Jésus-Christ dans toute leur conduite . »

  5. desendsurterre says:

    Très sceptique. Il a les cheveux teints et il déclame comme un curé en sermon, je ne donnerai pas un kopeck sur son histoire… Je suis un peu choqué par cette façon d’interpeler Jésus et je ne le conseillerai pas à des enfants.

    Mais j’espère me tromper… et je lui souhaite de s’être réellement converti.

    • MA Guillermont says:

      Le Père Guy Gilbert , ça vous parle ?
      Soeur Emmanuel le des chiffonniers du Caire ; ça vous parle ?
      Et tant d’autres , Dieu a donné à de simples bergers l’immense grâce de se rendre au pied du berceau de Notre Seigneur Jésus .
      Pourquoi ?
      Posez – vous les bonnes question au lieu de jeter le doute ?
      Cet homme vous répondrait mieux que moi mais il n’est certainement plus de ce monde .
      Abandonnez vos certitudes .
      Laissez – vous habiter par la Grâce .

    • @ descendsurterre

      Pour vous aider, dites-vous que la grâce ne tue pas la nature. Après…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com