Apple a fait réaliser un clip de propagande en faveur de la gay pride de San Francisco.

Comme bien d’autres multinationales gay friendly , Apple ne manque pas d’afficher ses sympathies LGBT et de contribuer au financement de ce puissant lobby. Dernier exemple en date, Apple  a pris  une part active à la Gay Pride de San Francisco. Le 29 juin, des milliers d’employés d’Apple venus des États-Unis, mais aussi d’Allemagne, de France et même de Hong-Kong ont participé au défilé LGBT.

Récemment, l’homosexualité de Tim Cook, patron d’Apple, a été rendue publique sur CNBC;

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Sauf qu’Apple ne fait cela qu’uniquement dans un but marketing et pas tant pour des valeurs..

  2. Culture Gay says:

    Le « Lobby » gay est une légende inventée par les homophobes, pour faire passer les gays pour des manipulateurs puissants et dangereux. Redescendez sur Terre. L’homosexualité n’est pas contagieuse et aucun « lobby gay » ne fera « s’étendre » le nombre d’homosexuels. Ça n’est ni une religion, ni une maladie.

  3. marc Sorede says:

    ..et néanmoins vous avez le vent en poupe :)…ce qui fait avancer plus vite votre galère que vos petits bras de rameurs trop peu nombreux.

  4. Dans ce cas je vous suggère tous de remballer vos tablettes qui servent à financer le diabolique lobby lgbt… décidemment cette torchon me fait rire à chaque article.

  5. Serviam says:

    IL EST TRES DIFFICILE DE LUTTER CONTRE L' »HOMOPHOBIE », PUISQUE L' »HOMOPHOBIE » N’EXISTE PAS (sauf à la LGBT bien sûr, ce sont les inventeurs du concept)… Réinformation pour les c*ns 😉 :
    ——————-
    « Extrait du livre-bombe de M. Alain ESCADA (Président de l’Institut CIVITAS) : « Mariage homosexuel, homoparentalité etc – Décryptage d’une révolution sexuelle », préfacé par le Professeur Claude Rousseau, Maître de conférences à La Sorbonne, Professeur à l’Ecole des Hautes Etudes Politiques et Internationales.
    ————————————————
    HOMOPHOBIE, UNE ARME SEMANTIQUE

    « Etre contre le mariage (homosexuel), c’est être homophobe » (Ronan ROSEC, président de SOS Homophobie, dans Zurban n°200, 23-29 juin 2004)

    Le mot « homophobie » a été inventé et conceptualisé par Georges WEINBERG, psychologue qui est souvent intervenu aux meetings de la Gay Activists Alliance (GAA). « L’invention du mot « homophobie » est un exemple de comment une théorie peut être mise en pratique », avoua Arthur EVANS, co-fondateur de la Gay Activists Alliance à propos du concept lancé par Weinberg et destiné à inhiber et paralyser toute réaction aux revendications du lobby homosexuel.

    En décernant l’étiquette « homophobe », il s’agit d’intimider et de disqualifier la moindre opposition.
    Il est regrettable de constater que cette tactique du lobby homosexuel a déjà contaminé la réflexion de plusieurs évêques de France. Ainsi, au cours du mois de juin 2012, Mgr Podvin, porte-parole de la Conférence des Evêques de France, crut utile de se distancer des campagnes « homophobes intégristes ».

    Reprenant à son compte le vocabulaire imposé par le lobby homosexuel, il sabordait lui-même les vaisseaux qu’il aurait pu engager ultérieurement. Ainsi lorsque Mgr Vingt-Trois exprima son souhait qu’une prière soit récitée dans toutes les églises de France le 15 août 2012, réclamant juste que les enfants bénéficient de l’amour d’une maman et d’un papa, il fut à son tour traité d’ »homophobe » par le lobby homosexuel.

    A ce jeu-là, hormis les partisans inconditionnels des revendications du lobby homosexuel, nous sommes tous les « homophobes » de quelqu’un. Il est urgent de rompre avec ce terrorisme intellectuel. »
    ————————————————

    … J’exprime toute mon adhésion à ce texte zomophobe et revendique par là toute ma zomophobie… Plus encore que zomophobe, je crois que je suis connophobe…

    « Homophobie », ou quand certains ont beaucoup de mal à comprendre que rejetter l’homosexualité n’est pas rejetter les PERSONNES homosexuelles… L’amalgame « homophobe » est tellement pratique pour la défense l’homosexualité… Sinon, ça veut dire que tu hais les personnes homosexuelles… #MisèreIntellectuelle

    Tiens, par ex je suis contre l’alcoolisme, mais pas contre les alcooliques ! Bizarre hein ! Malgré tout je dois être alcolophobe…

    Aussi, ceux qui me parlent de « droit à l’enfant » (égoïsme suprême touchant à l’humanité) au lieu de « droits de l’enfant », j’ai tendance à leur mettre ma main dans la figure… Un geste sans doute typiquement fachomophobe…

    ENSUITE, maintenant y en a RAS-LE-BOL (pour ne pas dire autre chose) du harcèlement continuel du lobby LGBT au nom de leurs prétendus « droits » ! Les agressés c’est nous!! Nous les défenseurs de la moralité, du mariage, du bien des enfants, du bon sens, face à la folie idéologique immorale… Y en a marre de cette inversion accusatoire, dans ce contexte lamentable de révolution sexuelle et de nouvel ordre mondial de la sexualité.

    Pour ceux qui aiment la science et les études scientifiques (y en a, comme ça, faut aller jusqu’à leur soumettre des études, des graphiques, argumenter pendant des heures et pourquoi pas leur faire des dessins, pour leur montrer par ex qu’un appareil digestif n’est pas un appareil reproductif, qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère, et d’ailleurs c’est étrange : Il faut un homme et une femme pour faire un enfant… La nature, homophobe, n’insinuerait-elle pas là quelque peu que l’enfant né donc d’un homme et une femme serait destiné à être élevé par un homme et une femme ? Je propose de faire un procès à la nature…) : « How different are the adult children of parents who have same-sex relationships? Findings from the New Family Structures Study » & « Adult Children of Parents in Same-Sex Relationships Report Varied Outcomes » Pr. Mark Regnerus, University of Texas. (Comme cette étude en rajoutait lourdement une couche à celles qui existaient déjà, les homosexualistes se sont empressés, sans succès, d’essayer de la discréditer. Mais, c’est bien connu, « les faits sont têtus » ! Echec total donc du Système, des Khmers roses et de la KGBT…

    ‘tite note religieuse : Saint Paul lui-même était assurément un intégriste et un homophobe. Quand on lit ça, vraiment ! : I Cor 6,10. « … ni les – !!efféminés!!-, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les médisants, ni les rapaces, ne posséderont le royaume de Dieu. » (Vulgate)

    « Droits » au « mariage », à l’ « homoparentalité » ?! Au sujet de ces « droits », droit de fermer leur gu**le oui! C’est la moindre des choses… Insupportable déjà de les laisser les réclamer, ces « droits », en liberté…

    Ca choque quelqu’un ? Ah mais je m’en tamponne allègrement… A un moment faut recadrer les choses dans cette anarchie sociale et morale…

    Au fait… Depuis quand le mot « discrimination » (je l’avais oublié, ce fameux vecteur de victimisation bidon) est à la base négatif, condamnable ? SOS dictionnaire…

    Heureusement que tout n’est pas permis non plus… (enfin, je ne sais plus..) Mais rien que de dire ça, tu es déjà un « discriminateur »;), un « discriminant »?;)… probablement « intégriste » d’ailleurs… Mais comme je m’en tamponne les amis !

    La fameuse « inégalité », chère à l’attelage Belkacem-Taubira par ex… Ben… « La plus grande des injustices est de traiter également des choses qui sont inégales. » (Aristote) Pas faux..

    Je n’aborde donc pas plus l’arme suprême de destruction massive de l’intelligence, j’ai nommé l’ « homophobie »…

    Par contre je tiens absolument à concourir pour la Palme du Festival International des Homophobes, aussi appelé « Homophobe Pride »… (que l’on abrégera sans doute avec « HP ») Il est prévu d’organiser une alternative au char, et de s’habiller plus décemment, pour ne pas choquer les enfants par exemple…

    ——
    … « Orientation sexuelle »… On dirait le mec, là, avec sa boussole, en train de chercher le nord…
    ——
    #AllôCerveau ?! Eteignez les télés, allumez les cerveaux !

    • Lol? Et ton post il est quoi, bisounoursphobe?

    • Donc, si je suis votre raisonnement, la cathophobie n’existe pas non plus, car je peux être anti-religion sans pour autant m’attaquer aux croyants…

      En fait, c’est un raisonnement valable de dire qu’on peut être anti-homosexualité sans haïr les gays. Mais le problème est que bien peu dans le monde font la distinction, et c’est bien pour ça que les gays se font tabasser partout et même pendre dans certains pays… comme les cathos !

      Et c’est vrai le concept d’homophobie, comme d’ailleurs celui de cathophobie, est parfois mal employé à dessein comme arme sémantique. Civitas ne fait pas autrement avec la catophobie pour censurer de bons films comme Bande de Filles ou Tomboy, sans jamais les avoir vus, et s’indigner qu’on critique ensuite leur stupide comportement.

      Mais affirmer pour autant que l’homophobie n’existe pas est du négationnisme pur et simple, nier des souffrances et des persécutions bien réelles, peu importe les abus de l’activisme LGBT. Tout comme affirmer que l’antisémitisme n’existe pas est nier les souffrances juives, peu importe les manipulations d’Israel, et même chose pour le sort des chrétiens d’Orient, peu importe les scandales pédophiles de l’Eglise et autres ingérences de la religion dans la société.

      Pour les droits de l’enfant, nous sommes d’accord : je peux d’ailleurs vous présenter plusieurs enfants et adultes qui sont ou furent élevés par des couples homos, et qui vous confirmeront que le droit de l’enfant est d’être élevé et aimé par des parents respectueux et aimants, peu importe leur sexualité ou leur sexe, car on aime un enfant avec le cœur, pas avec l’entrejambe. Eux, contrairement à vous, ne vous remettraient pas à votre juste place d’une baffe, mais par leur témoignage.

      « Les agressés c’est nous!! Nous les défenseurs de la moralité, du mariage, du bien des enfants, du bon sens, face à la folie idéologique immorale »
      Et boum victimisation… Je vous signale que le mariage et le bien des enfants ne sont en rien incompatibles avec l’homosexualité, comme le prouve la réalité et comme en témoigneront tout les enfants concernés. Quand à la morale et au bon sens, qui sont des arguments d’autorité, elles se justifient aussi par la réalité : les couples homos existent et l’homoparentalité existent aussi dans la société humaine, pourvu que celle-ci soit libre. La société doit donc reconnaître et encadrer ces foyers comme tous les autres. Et l’église aussi devrait en prendre de la graine, car les paroisses sont souvent bien moins hostiles aux homos que les prélats.
      Et en ce qui concerne l’agression, je vous conseille d’aller faire en tour aussi bien en France qu’en Russie pour voir qui est le plus persécuté… Car même un pays développé et pseudo-civilisé comme le nôtre doit subir chaque année 2000 suicides de jeunes homos rejetés par leur famille ou harcelés à l’école ! Combien de suicides de cathos persécutés pendant ce temps ? Combien de jeunes virés des familles pour catholicisme ? Beaucoup, certainement, surtout dans les milieux islamistes ou laïcistes (et encore, pour ces derniers, bon, hein…), et c’est une chose terrible. Mais numériquement incomparable.

      Concernant vos histoires d’études sociologiques, je me fiche qu’elles viennent du Texas, de la Russie ou de l’Iran. Cette étude en particulier a d’ailleurs été dénoncée pour avoir été commandée et menée par des gens déjà partiaux, sur des populations précaires telles que les résultats ne pouvaient être que faussés dès le départ, et ce même si l’étude avait porté sur des couples hétéros.
      Quand aux études menées impartialement, et surtout en toute honnêteté, y compris par les autorités religieuses, elles ne relèvent aucune dysfonction particulière. Au contraire, les enfants ont moins de chances d’être victimes d’abus de toutes sortes en cas d’homoparentalité, surtout adoptive, tout comme dans le cas d’hétéroparentalité adoptive ou de monoparentalité, surtout adoptive. Ceci s’explique par le fait que ces couples ou personnes ne peuvent avoir d’enfants non désirés, qui justement sont les premières victimes d’abus. Et avant que vous ne me sortiez l’argument, bien sûr il y a des cas d’abus, de viols et de proxénétisme dans l’homoparentalité ( les pseudos-chrétiens de Civitas sont les premiers à se jeter dessus pour en faire une généralité et l’exploiter ) mais tout comme et proportionnellement pas plus, voire donc moins, que dans l’hétéroparentalité.
      Pour vous paraphraser, la réalité prévaut. Non celle des études, mais bien celle dont témoignent les enfants et ex-enfants, et qui est à des années-lumières de vos conceptions rancies.

      Et il y a une raison à cela : celle de la nature. Vous l’ignorez manifestement, mais la seule chose contre-nature qui concerne l’homosexualité, c’est bel et bien l’homophobie. Car dans le règne animal l’homosexualité et l’homoparentalité, de même d’ailleurs que la bisexualité, ne sont pas uniquement des faits avérés, mais bien des normes établies ; et non des dégénérescences ou des exceptions maladives comme on voudrait le faire croire, puisque leur occurrence et régulière, prévisible et non rejetées par les animaux hétéros des groupes.
      Plus encore : les couples d’animaux homos ont recours à l’aide des couples hétéros pour se féconder ou pour adopter selon leur sexe. Oui, la PMA et l’adoption des couples homos est une réalité naturelle.
      Tout ça pour vous dire que certes la nature est loin d’être homophobe, contrairement à l’humanité en général et à ce site nauséabond en particulier.

      Quand Saint Paul parle des médisants, vous devriez vous sentir concerné… d’autre part, aucun rapport entre l’efféminé et l’homosexuel : les grecs anciens voyaient l’homo comme une preuve de virilité…

      « La plus grande des injustices est de traiter également des choses qui sont inégales. » (Aristote) Pas faux..
      +
      Pas faux en effet. Deux personnes qui s’aiment et veulent se marier, des enfants qui aiment leurs parents, un foyer nécessitant d’être encadré par la société… peu importe les détails ethniques ou biologiques… pourquoi vouloir créer des inégalités là où elles n’existent pas, et ce ni dans la nature ni dans l’humanité ?
      Et avant qu’on me sorte les arguments débiles habituels : non, l’inceste ou la zoophilie n’ont rien à voir car soit contraires à la nature, soit enfreignant le principe du bien commun pour des raisons génétiques. En d’autres termes, les raisons qui justifient et légitimes le mariage homo sont les mêmes qui nous protègent des dérives susmentionnées ; n’en déplaise à ce cinglé d’Alain Escada.

      « « Droits » au « mariage », à l’ « homoparentalité » ?! Au sujet de ces « droits », droit de fermer leur gu**le oui! C’est la moindre des choses… Insupportable déjà de les laisser les réclamer, ces « droits », en liberté… »
      +
      J’aime ça quand les gens comme vous révèlent leur véritable nature. Dites-moi petit nazillon, comment vous justifiez de parler ainsi juste après avoir invoqué votre liberté d’expression ?

      Bref, je vous recommande d’aller faire une cure intensive de réalité et d’intelligence. Pourquoi ne pas essayer de parler avec les groupes paroissiaux comme ceux de Grenoble, qui les amis, parents ou tiers se posant des questions sur les homos ? Ça ne changera peut-être pas votre avis l’homosexualité d’un point de vue religieux – ce qui n’est de toutes façons pas le but – mais tous ceux qui y sont allés vous témoigneront qu’on en sort grandi. Vous apprendrez à remettre les choses dans leur contexte, et cesserez de croire tout ce qu’on vous dit sur les grands méchants homos.
      Peut-être pourriez vous plus simplement essayer de rencontrer des homos, ou des enfants d’homos ou juste des gens qui en connaissent pour de vrai, pas à travers les médias de désinformation (ou réinformation, comme il vous plaira), pour leur parler et discuter de leur vécu.
      Qui sait, vous pourrez même en venir à proclamer un message d’amour que Civitas et Médias-presse-infos trahissent à chaque seconde et à chaque mot : connaitre sans juger plutôt que de juger sans connaitre… c’est à dire suivre l’exemple du Christ, voire tout bonnement être chrétien.

      Que Dieu vous garde.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com