pray-for-paris

Les attentats du 13 novembre 2015, à Paris, ont fait 130 morts et 413 blessés hospitalisés, selon les chiffres officiels. Soit 543 victimes directes. Pourtant, le Fonds de garantie des victimes des actes terroristes s’attend à recevoir environ 4.000 demandes d’indemnisation, selon Juliette Méadel, nommée secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes. Ce qui ferait tout de même une moyenne de sept bénéficiaires d’indemnités pour une victime !

Plus de 2.200 dossiers de demande d’indemnisation ont déjà été déposés.

Selon la loi, les victimes et les ayants droit de personnes décédées lors d’attaques terroristes ont un délai de 10 ans pour déposer une demande d’indemnisation auprès du FGTI, Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions créé en 1986.

Un nouveau décret d’attribution précise que la secrétaire d’État est chargée «d’assurer le respect des droits» des victimes en cas «d’infractions pénales, de faits de terrorisme, d’accidents collectifs, de sinistres sanitaires, industriels, alimentaires ou de santé publiques, d’accidents écologiques, industriels, de catastrophes naturelles ou encore de discriminations et d’atteintes aux droits fondamentaux».

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com