euthanasie-NON

Nul doute que l’euthanasie sera un thème important de la rentrée politique. Et paradoxalement, il ne se trouve aucun parti politique en France qui s’oppose ouvertement à la légalisation de l’euthanasie.

Christine Boutin s’est limitée à un tweet passe-partout voire ambigu : « #Vincent Lambert #CE confirme la position du Dr #Kariger: pas d’acharnement thérapeutique« .  Etrange ? Non, si on a un peu de mémoire. Loin de l’image d’une irréductible militante pro-vie, pro-famille et pro-Chrétienté, image entretenue par les médias en mal d’épouvantail, Christine Boutin avait voté en 2005 la loi Leonetti qui a ouvert la voie à l’euthanasie.

Plus gênant encore pour Christine Boutin, ex-présidente du Parti Chrétien Démocrate (PCD) : le Docteur Eric Kariger, désormais célèbre pour avoir voulu mettre fin à la vie de Vincent Lambert, était jusqu’en 2013 délégué départemental du PCD et conseiller régional de la Marne pour ce parti. Depuis, le Dr Kariger s’est mis « en congé » du parti mais il n’a jamais été désavoué par le PCD.

Difficile, dans ce contexte, d’espérer voir le PCD mener à la rentrée une bataille sincère contre le projet d’aménagement de la loi Leonetti en vue de légaliser l’euthanasie.

Quant au Front National, il n’y a rien à attendre non plus du parti. Sur France Info, Marine Le Pen avait été claire : « Je suis pour que les lois françaises et les institutions françaises aient le dernier mot. Je suis contre cette supranationalité et notamment contre cette autorité imposée par l’Union européenne aux lois françaises. Mais en l’occurrence, la CEDH existe, elle a été saisie, et elle a pris une décision, pour l’instant, de suspension de la décision parce que, évidemment, la décision était irréversible. Maintenant, je pense que la CEDH constatera en l’espèce que la loi Leonetti est appliquée, car il s’agit de cela (…) Vous savez que le Front National considère que cette loi Leonetti est plutôt bien faite, même si elle n’est pas assez connue et peut-être pas assez respectée, mais qu’il ne faut pas aller plus loin que cette loi Leonetti ».

En s’exprimant de la sorte, Marine Le Pen a délibérément choisi de déplacer le débat. La question ne se posait pas en terme de choix entre souveraineté et supranationalité. Conseil d’Etat ou Cour européenne des droits de l’homme, qui peut croire encore à l’indépendance de ces juridictions ? Le vrai choix est seulement celui-ci : existe-t-il des lois naturelles et immanentes supérieures aux lois civiles ? Mais Marine Le Pen a déjà choisi : laïque et républicaine, elle se soumet à la décision mortifère du Conseil d’Etat.

Alors, à la rentrée, qui s’opposera à l’euthanasie ? Quelques associations… Mais combien assumeront d’aborder la question sous son seul angle pérenne, à savoir l’existence de lois naturelles et divines supérieures aux lois civiles ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

27 commentaires

  1. cloclo54 says:

    C’est le bon sens qui parle ! A part ceux qui sont endoctrinés, personne ne veut des fins de vie comme celle de Vincent Lambert ! Je voudrais vous y voir à sa place !
    Et la loi Léonetti est une loi du laisser-mourir de faim et de soif, c’est pour cela qu’elle n’est adoptée par personne, que ce soit les médecins ou les malades !
    il faut une vraie loi qui dépénalise, mieux qui légalise le droit à une mort douce et choisie, la même loi que celle qui est en vigueur en Belgique, sans dérives comme annoncé par les anti-euthanasies qui ne sont pas à un mensonge près !

    • Il me semble « cloclo54 12 juillet 2014 à 12:46 » que justement le sort réservé à Vincent Lambert par le tribunal est la mort par arrêt de l’alimentation et de l’hydratation, en considérant alimentation et hydratation comme n’étant pas inconditionnellement dûs à un malade.
      Pour le moment, la juridiction européenne a imposé le maintien de ces soins.
      À part le dr. Kariger, les informations qu’on peut avoir indiquent que V. Lambert ne souffre pas.
      Il y a beaucoup de zones d’ombre dans cette affaire.
      Libre à vous de faire savoir que vous voulez qu’on vous expédie ad patres dans telle et telle condition (après tout, on n’a guère de moyens d’empêcher quelqu’un de se suicider). Soyez précis, enregistrez votre demande auprès des services responsables (voire d’un notaire, d’un avocat, d’une association ad hoc). Et surtout, faites connaître à tous vos proches votre décision par des document écrits dûment authentifiés; ce qui n’est pas le cas dans le cas Lambert où certains disent que … alors que d’autres disent qu’ils n’ont jamais rien entendu de tel de sa part.
      Mais n’imposez pas votre point de vue à ceux qui en ont un autre.

      • Ne pas imposer son point de vue à autrui. Je suis bien d’accord avec cela.
        Mais votre commentaire, C. B., démontre que vous ne connaissez pas la Loi Leonetti qui régit nos fins de vie en France: l’arrêt de l’hydratation et de la nutrition sont la conséquence de la légalisation du non-à acharnement thérapeutique, et de la non reconnaissance de l’euthanasie. L’hydratation et l’alimentation, dans le cas de Vincent Lambert, sont légalement, assimilés à des soins injustifiés.
        Quant à écrire ses directives de fin de vie, oui, mille fois oui. Mais sachez que le corps médical n’est pas tenu de les appliquer, qu’il n’y a aucune instance officielle où les faire enregistrer.
        Cordialement, Mido

        • champar says:

          « L’hydratation et l’alimentation, dans le cas de Vincent Lambert, sont légalement, assimilés à des soins injustifiés »
          Cette phrase est effrayante car elle prouve bien que l’on veut tuer Vincent Lambert en l’affamant et en le faisant mourir de soif : tout simplement horrible.
          Quant à la mort donnée légalement cela a déjà été fait à haute dose lors de la dernière guerre : tout était légal.
          Que l’on puisse écrire que l’on fasse « légalement » mourir quelqu’un de faim et de soif sans complexe montre à quel point la société française est devenue totalement immorale.

  2. Bonjour Monsieur Depauw :
    Loi pérenne : La Loi Divine …. supérieure à la loi civile !
    Vous êtes resté au temps du moyen-âge. Soit. Mais n’imposez pas votre loi divine à autrui.
    La France est un pays laïc, qu’elle le reste !

    • Fabien Laurent says:

      @Yufera :

      Tout d’abord, on écrit « Moyen Age ».

      Ensuite, croyez-vous vraiment que l’homme soit législateur universel, propriétaire de sa vie et du monde ?

      Si c’est le cas, je vous plains. Votre erreur, et celle de notre temps, fut désignée par les anciens Grecs sous le nom d’hubris : la démesure.

      Ceux qui refusent cette démesure, vous les prenez de haut et les renvoyez dans un Moyen Age que vous ne connaissez guère.

      Pourtant, l’idée selon laquelle l’homme obéit, dans son corps et son âme, à des Lois intangibles qui le dépassent, cette idée appartient à toute l’Antiquité classique, comme en témoigne « Antigone » de Sophocle qui en est l’illustration la plus célèbre.

      L’Homme tout-puissant, l’Homme déifié, l’Homme qui se permet de remodeler le monde à sa guise et selon ses « lois », de polluer le monde, de détruire la vie : quelle pitié ! Il faut plusieurs livres pour résumer les conséquences dramatiques de cet esprit pervers.

  3. Triste pour Christine Boutin : depuis qu’elle s’était fait tabasser lors d’une manif de la lmpt je crois, elle semblait avoir acquis un « supplément d’âme ». Elle est retombée, alors ?
    Il faut beaucoup de courage pour être Catholiques, elle n’en est peut-être pas capable.

    • champar says:

      Christine Boutin s’était ralliée à Sarkozy et a accepté beaucoup de mesures sociétales sans réagir, son rôle consiste à servir de rabatteur, sa position indiquée dans l’article n’a rien d’étonnant.

  4. dominique says:

    Dieu défend l’euthanasie et les pays qui l’inscrivent dans leur législation recevront un dur châtiment et qui s’opposer à Dieu,il a toujours le dernier mot.

  5. Olivier M says:

    Vous vous trompez: le Front National s’opposera de toutes ses forces aux dérives de la loi Léonetti et de l’euthanasie.

    • Dominique says:

      Malheureusement,il n’ y a rien à attendre du FN.
      Pauvre France qui a renié Dieu et sa religion catholique.
      Le châtiment est là.

  6. Dieu, châtiment…
    Moyen-Âge ou moyen-âge… que vous n’avez pas davantage fréquenté que moi, Fabien Laurent.
    Convictions, certitudes que vous n’avez aucun droit, même pas divin, d’imposer à autrui.
    La légalisation éventuelle de l’euthanasie en France ne dépend pas d’un parti. À moins d’assimiler les croyants, intolérants, à « la droite ».
    Nous savons pourtant ce que peut induire l’intolérance religieuse : nuit de la Saint-Bartelemy, croisades, islamision extrémiste, conflits juifs/musulmans. Stop aux dogmes.

    • dominique says:

      Ceux qui sont en rébellion contre Dieu,nations ou personnes reçoivent toujours leur châtiment,c’est en cours pour la France et cela s’accentue.

  7. Et qu’en dit Alliance Royale, Monsieur Depauw …? Merci.

  8. cloclo54 says:

    Oh oh ! là ! on vit au XXI ème siècle !!!
    Que certain(e)s croient aux châtiments divins, c’est leur problème mais ce n’est certainement pas celui des plus de 90 % de Français qui veulent une loi légalisant l’euthanasie !
    Et Qui impose son point de vue aux autres si ce ne sont ceux qui ne veulent pas d’une loi légalisant l’euthanasie ?
    Moi, ça ne me dérange pas du tout que vous vouliez mourir de votre « belle mort » après une agonie de plusieurs jours, plusieurs semaines ou plusieurs mois si tel est votre choix mais JE NE VEUX PAS que vous m’imposiez ce choix-là !
    Pour moi, « vivre », c’est autre chose que « respirer » et je me battrai toujours pour obtenir une loi de liberté (qui n’est pas une loi d’obligation).
    Quant à moi, C.B. rassurez-vous ! toutes mes dispositions sont prises, que ce soit en France, (mais tant que la loi sur l’euthanasie ne sera pas passée, les directives anticipées, qui ne sont pas opposables aux médecins, c’est à dire qu’ils ne sont pas obligés de les respecte, ne serviront pas à grand chose) ou à l’étranger, dans des pays un peu plus civilisés que la France !
    Une personne responsable pense à sa fin de vie avant que celle-ci ne se rappelle cruellement à son bon souvenir comme ce fut le cas pour Vincent Lambert à seulement 32 ans !
    Des directives anticipées écrites auraient juste, dans ce cas précis, permit aux médecins d’appliquer la loi Léonetti, sans avoir à demander l’avis de qui que ce soit et cette loi Léonetti, c’est le laisser-mourir… de faim et de soif ! et je ne serai jamais d’accord avec cette pratique barbare parce qu’une mort douce et rapide, demandée exclusivement par le malade oralement (ou par des directives anticipées s’il a pensé à les écrire en temps et en heure) est possible et que dans ma religion à moi, cela fait partie de l’aide que l’on doit à son prochain.

    • Dominique says:

      Tu veux assassiner les malades,les vieux,tous ceux qui te dérangent,la cloclo,sous prétexte d’euthanasie par charité pour leur épargner la souffrance,tu es une nazie toi-même,tu appartiens bien à ce temps des assassins,tu n’appartiens plus la civilisation,tu es une barbare et une barbare fière de l’être.

      • cloclo54 says:

        Il y a des fois où il vaut mieux rire de ce qu’on lit plutôt que d’en pleurer tellement c’est bête !
        D’abord, je ne suis pas allé garder les cochons avec vous, donc le « vous » s’impose chez les gens polis et bien élevés ! secundo, vu le niveau de la réponse, je préfère m’abstenir de tout nouveau commentaire. N’est-ce pas le plus intelligent des deux qui s’abstient ? je suis sûr que oui !

        • dominique says:

          Pauvre créature de cloclo qui s’oppose à son créateur,qui est en rébellion contre lui,pauvre égarée,sauve ton âme avant qu’il ne soit trop tard,tu ne tueras pas!

  9. « Aucun parti pour s’opposer à l’euthanasie »
    Quand « l’euthanasie » (joli mot pour éviter de regarder la chose en face)
    -est présenté comme LA BONNE solution
    -permettra de faire des économies en évitant des soins coûteux
    -permettra aux bien portants de secouer le cocotier pour se débarrasser de ceux qui ne « produisent plus »
    -fournira une démarche élégante pour accélérer les successions tant qu’il y a des patrimoines à transmettre, donc fera tomber dans l’escarcelle du fisc les droits correspondant
    il y a effectivement peu de « partis » qui auront le front de s’y opposer.
    Attali nous a vendu ce beau raisonnement il y a déjà pratiquement une génération; curieusement, il a maintenant largement passé l’âge de la retraite, mais semble ne pas trouver pertinent de s’appliquer ce qu’il préconise pour tout un chacun.
    Qui est légitime à décider de ce que vaut une vie?

    • cloclo54 says:

      Je ne répondrai qu’une seule chose à la question posée : c’est le seul malade qui a la légitimité de décider de ce que vaut une vie, et personne d’autre.
      Pour l’instant, c’est tout le monde qui décide SAUF LE MALADE et ça pour moi, c’est inacceptable parce que, justement, la loi est là pour encadrer et éviter les dérives ! c’est comme si vous disiez qu’il ne faut pas de code de la route et aucune limitation de vitesse pour éviter les accidents !

  10. Si la France était une démocratie au lieu d’être une république, ce projet de loi concernant la légalisation de l’euthanasie aurait été soumis aux votes des Français après qu’ils eurent entendu et lu des débats contradictoires dans les médias.

    • cloclo54 says:

      Tout à fait d’accord avec vous mais les gouvernements qui se succèdent ont bien trop peur d’un référendum, ils ne veulent pas suivre l’avis du peuple parce que des lobbys bien puissants les font freiner des quatre fers !
      Le commerce des vieux, des malades et des grabataires, l »Or gris » en quelque sorte, ça leur rapporte tellement qu’ils ne veulent pas tuer la poule aux œufs d’or !

      • dominique says:

        Mais vous êtes une pure nazie!Vous êtes dangereuse pour votre entourage en premier!

      • marc Sorede says:

        il ne saurait y avoir de référendum sur une question comme celle là parce que l’on touche à la vie humaine. elle est sacrée, et bien au dessus des opinions changeantes et malléables du moment.
        Avant de se prévaloir de sondages aux questions pipées, posées sans débat sérieux et préalable, dans un contexte fortement imprégné par de l’émotionnel et de l’irrationnel, il faudrait peut-être revenir aux fondamentaux et prendre conscience que la dignité de la personne humaine dépasse infiniment l’aspect confort ou agrément (la fameuse vie « digne d’être vécue » dont on nous rabat les oreilles)..

        cloclo 54, vous parlez de « l’or gris »…
        je ne connaissais pas comme expression.
        terrifiant.
        ou toute une catégorie de population (« les vieux, les malades et les grabataires »)désignée non par son appartenance pleine et entière à l’humanité, mais par son poids économique, et montrée du doigt parce que coutant cher ou rapportant à certains..
        A vous lire, le seul obstacle à cette élimination des vieux, car c’est de cela dont il s’agit (ceux qui coutent plus qu’ils ne rapportent selon la logique comptable d’attali et qu’il vaut mieux, selon ses dires « arrêter brutalement »)serait le lobby des pharmaciens, soignants etc…
        argh…
        reste quoi?
        le suicide.
        et si vous n’êtes pas capable, le suicide assisté ou euthanasie…
        le suicide c’est la liberté fondamentale, dit-il, et l’euthanasie est incontournable parce que nécessaire économiquement.
        vous êtes un disciple d’attali.
        qui aurait pu vivre à une autre époque, en d’autres lieux, sous un régime qui supprimait les bouches inutiles, les vieux, les aliénés, les tordus….
        bon, ceci dit, prenez vos responsabilités et si vivre vous fait peur à ce point…
        au fait, et si après la mort il y avait autre chose? quelque chose à quoi vous ne vous attendez pas?

  11. chambssy says:

    Nous n’avons aucun « droit » sur la vie humaine ; toutes les lois – qu’elles soient pour, contre, entre-deux, nous le prouvent ; en vertu de quoi, nous bavardons ad libitum. Nous sommes dans la main de Dieu. Amis, à bon entendeur, Salut : « …Ainsi s’accomplit pour eux la prophétie d’Isaïe : Vous aurez beau écouter, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas. Le cœur de ce peuple s’est alourdi : ils sont devenus durs d’oreille, ils se sont bouché les yeux, pour que leurs yeux ne voient pas, que leurs oreilles n’entendent pas, que leur cœur ne comprenne pas… »,

  12. dominique says:

    Attali préconise bien l’euthanasie dès 65 ans au moment où les forces déclinent mais il semble penser qu’on puisse racheter alors chaque année de vie par le versement d’une certaine somme contributive au système de santé.
    Donc soyons riches pour continuer à vivre,c’est effrayant mais c’est dans la tête de ces gens-là.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com