Infatigable défenseur de la vie et des enfants à naître, le Dr Xavier Dor répond à quelques balivernes des promoteurs de l’avortement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

54 commentaires

  1. L’infanticide semble vous passionner…

    • Plutôt le manque de logique des anti avortements. Curieux ces défenseurs de la « vie » ne disait rien quand les femmes risquait la peine de mort pour le « crime  » d’avortement
      J’oubliai… la défense de la « vie » mais pas pour tout le monde….

      • Le Catholicisme proscrit le meurtre, la mise à mort arbitraire de l’innocent.
        Il ne proscrit pas la peine de mort, sanction proportionnée à certains crimes particulièrement graves (comme le meurtre précisément).

        L’enfant à naitre est innocent. L’avorteuse est criminelle.

        Voilà la logique.

        • Donc si je vous suis l’interdiction de l’avortement devrait aller de pair avec le rétablissement de la peine de mort pour les avorteuses.

          • Votre logique à du bon .

            • Quel dommage que anti avortements n’en fasse pas état plus souvent. Cerise sur le gâteau ils devraient également promouvoir l’élimination des médecins le pratiquant. Un peu comme aux États Unis.

              Mais toujours en restant logique c’est que ce système a existé dans le passé. Et qu’il s’est surtout illustré par son inefficacité.

              Et de nos jours la liberté de déplacement étant plus grande. Comment contrôler des femmes enceintes se déplaçant à l’étranger pour avorter ?

              • MCF68 : « Mais toujours en restant logique c’est que ce système a existé dans le passé. Et qu’il s’est surtout illustré par son inefficacité. »

                Tant mieux si une peine est dissuasive. Mais sa première fonction est de sanctionner le mal commis, sans quoi il n’y a plus de justice.

                Voyons à présent où mène votre propre logique :
                « Le vol, le viol, le meurtre… existent toujours, malgré les condamnations qui les ont toujours frappés.
                Dépénalisons donc ces crimes ! »

                PS : Que l’application de la peine de mort ne soit pas proscrite, ne la rend pas obligatoire. Logique élémentaire.

                • Je pense que vous avez mal compris.

                  L’avortement était un délit. Il ne l’est plus. Le vol, le viol, le meurtre le sont toujours aux dernières nouvelles.

                  Ce n’est pas parce que les peines étaient inefficaces que l’avortement a été dépénalisé.

                  Çà n’est pas venu d’un coup. C’est le résultat d’un long processus.

                  C’est curieux de voir dans votre logique que la peine de mort ne serait pas obligatoire pour les avorteuses. Alors qu’on nous bassine depuis des années que c’est un crime horrible au dépend d’un être innocent.

            • Il en restera si peu que le problème ne se posera plus pour la double raison que les méchant(e) auront rejoint leur gourou tout noir et bien velu …

              Le Hellfest ou Hellfast version « open bar ».

              • Et au besoin vous êtes prêt(e) à les aider a le rejoindre ?

              • Ce ne sera pas necessaire

                • Bien au contraire. je crois même qu’il y en aura de plus en plus.
                  Quand pour le bon sens populaire une loi est injuste et que les sanctions ne les arrêtent pas, l’absence de sanction ne le fera sûrement pas.

                  • Je n’ai rien compris !

                    • Je vais essayer d’être plus clair. Un peu de politique fiction. Dans le cas du programme d’un parti militant pour l’abrogation de la loi Veil quelles seraient les sanctions à envisager pour les femmes avortant malgré l’interdiction ? Comment gérer les femmes partant pour avorter à l’étranger, compte tenu du fait qu’elles ne diraient certainement pas pourquoi elles comptent voyager ?

                    • Vous prenez le problème à l’envers .
                      Pourquoi les jeunes filles avorteraient-elles si l’enseignement portait sur :
                      – La pudeur , la décence , le respect de son corps qui est le temple de l’Esprit …
                      – La continence , la chasteté , l’amour d’autrui dans son altérité
                      – les disciplines de l’éducation de nos enfants tournées vers la pleine conscience de la responsabilisation personnelle pleine et entière de chacun(e) dans la sacralité de la vie .
                      Pourquoi les femmes avorteraient-elles si la politique familiale mettait la famille au premier plan de la grandeur et de la postérité de la Nation ?
                      Pourquoi les violeurs , les pervers sexuels , toutes espèces confondues, ne sont-ils pas fermement châtiés après un procès équitable ?
                      Trouvez – vous que la justice soit favorable aux victimes ?
                      Les bébés ne doivent pas porter le poids de cette violence sexuelle .
                      Réparation doit être faite par le coupable et non l’innocent !
                      Quant aux femmes qui partent à l’étranger pour l’acte d’avortement , bannissement à vie de leur retour en France .

                      Dans tous les cas les pères ou géniteurs doivent être informés et rendre compte de leur volonté propre pour l’accueil dd l’enfant à naître car nombreux sont ceux et surtout des jeunes ( bien moins « pourris » que les plus âgés côté sexe ) à refuser l’avortement !
                      Ceci est une esquisse du plan à compléter ou parfaire contre l’abomination qu’est l’avortement .
                      Dans tous les cas , l’accompagnement par des personnes de bonne foi et spécialistes de la santé familiale doit être mis en place .

                    • J’ai plutôt l’impression que ce sont les opposants à l’avortement qui prennent le problème à l’envers je ne les vois que comme sautant comme des cabris en criant « abrogation abrogation ». Mais étrangement muets dès que l’on aborde le chapitre des sanctions.
                      Pour vous je ne sais pas, mais si on peut avoir des relations sexuelles pour le plaisir, sans se retrouver parents parce que l’on en a pas envie ou que l’on est pas prêt, ça ne me pose aucun problème. D’ailleurs çà a été mon cas.
                      Le sexe n’est pas une activité sans risque et quand je conduis ma voiture je mets ma ceinture de sécurité. Pour limiter les avortements je préconiserai plutôt un développement des moyens contraceptifs. Je suis toujours assez sidéré de la méconnaissance des plus jeunes (15/24 ans) quant à leur méconnaissance dans ce domaine.
                      Comme les femmes qui partiront à l’étranger ne vous diront pas qu’elles sont enceintes je vois mal comment vous aller les bannir.

        • pamino says:

          Mais qui est l’avorteuse ?

  2. DUFIT THIERRY says:

    Le crime d’avortement encouragé, encensé par les socialo-maçons qui nous gouvernent est particulièrement abominable. Que Dieu bénisse le docteur Dor et tous ceux qui combattent l’infanticide légalisé.

    • Comme si il n’y avait pas d’avortements avant la loi Veil. Curieux d’ailleurs cette philosophie des défenseurs de la « vie ». On ne les entendait pas manifester quand l’avortement était puni de mort; C’est vrai, comme dans « Animal Farm » la défense de la vie… mais pas pour tout le monde

  3. MCF58, vous semblez confondre morale et droit.
    La morale précède le droit. Un acte mauvais ne cesse pas de l’être parce qu’il est dépénalisé.
    La question qui nous préoccupe est de savoir si oui ou non l’avortement est un crime. S’il l’est, le droit doit le sanctionner comme tel. Sans quoi, pas de justice.
    Nous, Catholiques, pensons qu’il l’est et que c’est une immense injustice de l’avoir dépénalisé.

    Vous semblez confondre également faute et peine.
    Mon post scriptum concernant la peine de mort signifiait qu’il s’agit d’une peine moralement envisageable pour punir certains crimes. Mais il revient au législateur de décider de la permettre (il pourrait opter pour l’enfermement à perpétuité). Cela ne change rien à la gravité de l’acte sanctionné.

    • Je ne me place ni dans le cadre de la morale ni du droit. Mais de la simple logique. Quand vous dîtes que les catholiques pensent que c’est une injustice de l’avoir dépénalisé, je suis d’accord. Parce que sur le plan de la logique, vous considérez que la vie débute à la conception.

      Je souligne juste des incohérences. Si la défense de la vie vous fait lutter contre l’avortement, je m’étonne juste du silence de nombreux catholiques au sujet de la peine de mort. Maintenant si vous me dites que vous êtes un catholique contre l’avortement et contre la peine de mort alors pour moi vous restez logique.

      Je comprends tout à fait que dans ce cas on demande l’abrogation de la loi. Mais après. En pratique comment faire ? Puisque cela est autorisé ailleurs les femmes iront simplement avorter à l’étranger.
      Sauf bien sûr si vous décidez de basculer en mode « dictature » et d’interner les femmes enceintes pour les forcer à accoucher.
      Seule solution logique pour les anti avortements. Puisqu’elle éviterait les avortements clandestins et les empêcherait de partir à l’étranger.
      Seule solution somme toute logique.

      Mais je comprends qu’on ne lui fasse pas de publicité. Parce qu’avant de changer la loi il faut gagner des élections. Et les femmes représentent 50 % du code électoral.
      Je ne pense pas qu’elles vont se précipiter pour soutenir un tel programme.

      • du corps électoral… bien évidemment.

      • Olivier says:

        « Je souligne juste des incohérences. »

        Le mouvement « pro-vie » est d’origine anglo-saxon et protestant (le Protestantisme étant une hérésie, est par définition erroné).

        Le Catholicisme lui, ne défend pas la vie à tout prix et en toutes circonstances, il est contre le meurtre.
        Nuance capitale qui explique que l’Église condamne l’avortement mais ne s’oppose pas à la peine de mort. C’est expliqué plus haut mais vous feignez de l’ignorer pour revenir à cette idée non-catholique de « défense de la vie ».

        Ensuite, le problème que vous exposez quant au fait d’empêcher les femmes d’avorter, est secondaire :
        Nous savons très bien que l’homme est pécheur, et que jamais aucune société temporelle n’abolira complètement le mal.

        La question principale c’est de définir ce qui est mal et de le punir en conséquence. Mais à chaque fois qu’on vous expose le principe, vous objectez la difficulté de sa mise en œuvre.
        Que certains trouvent le moyen de faire le mal en échappant à la justice, n’invalide pas ce principe.
        Qu’il soit difficilement concevable de ramener les esprits modernes à une conception catholique des choses, n’invalide pas d’avantage ce principe.

        S’il y a une incohérence dans le principe, vous ne l’avez toujours pas mis en lumière.

        • Je ne suis pas spécialiste donc Protestantisme = hérésie pour un catholique devrait pouvoir s’écrire Catholicisme = hérésie pour un protestant.
          Problème secondaire c’est vide dit. Si maintenant sauver une « vie » à naître est secondaire, je vous vois assez mal parti pour la suite.
          N’est ce pas la là le rôle de la loi de définir ce qui est mal et de le punir ? Et la loi ne définit pas l’avortement comme quelque chose de mal qu’il faut punir.
          Çà n’est même pas la difficulté, çà serait plutôt l’impossibilité.

          • DUFIT THIERRY says:

            MCF 68 vous êtes un fervent défenseur des assassins d’enfants. Je crois que vous voulez surtout faire de la provocation. Vous aimez provoquer les catholiques. Comme vous êtes très courageux allez donc sur un site islamique et allez provoquer les musulmans.

            • Mais quels catholiques ? les Bergoliens les Lefèbvristes, d’autres ?
              La plupart sont passés à autre chose. MMLP ne réclame pas l’abrogation de la loi Veil. Et la plupart des militants anti IVG sont passés au 2.0. Ils savent que la loi ne sera jamais abrogée.Que les difficultés pour la mise en œuvre sont tellement rédhibitoires qu’à moins d’établir une dictature çà n’aura jamais le soutien du peuple.
              Alors ils sont plus subtils. Et via des sites internet tentent de dissuades les femmes d’y avoir recours.

            • pamino says:

              C’est bien dit. Mais il me manquerait.

          • pamino says:

            « Problème secondaire c’est vide dit. »
            C’est bien dit.

      • Olivier says:

        « N’est ce pas la là le rôle de la loi de définir ce qui est mal et de le punir ? »

        C’est bien ce qui me semblait : vous confondez droit et morale.

        Je veux croire à votre bonne volonté et vous invite à relire nos échanges à tête reposée. Pour ma part, je m’arrête là car vous n’avez pas les idées claires et ne faites que ressasser les mêmes arguments auxquels des solutions ont déjà été apportées.

        • La morale et le droit utilisent des règles de comportement. Ces notions ont plus de points communs que de différences. Et vous pouvez avoir une morale sans avoir de religion. C’est mon cas.

          En tout cas mes idées « pas claires » sont partagées par d’autres. Certains opposants à l’avortement savent que la loi ne sera jamais car les difficultés pour la mise en œuvre sont tellement rédhibitoires.

          • Anagramme pic et pic et colegram says:

            Morale MCF anagramme :
            Réponse : Fémoral
            Ça reste sanglant . peut-être une remise en question à faire …

            • Imaginez que comme l’artère du même nom j’amène l’oxygène (de la science) aux membres inférieurs (vous)

            • Mad-Max says:

              Imaginez que comme l’artère du même nom , vous souffriez des pathologies qui l’affectent , type artérite par exemple et qu’un clamp soit nécessaire pour interrompre temporairement la circulation dans l’artère .
              Vous avez subi :
              Une interruption volontaire de circulation …
              Pensez vraiment que l’interruption volontaire de grossesse est un terme exact pour la « science  » ?
              Un vrai mensonge plutôt.

      • pamino says:

        « Si la défense de la vie vous fait lutter contre l’avortement, je m’étonne juste du silence de nombreux catholiques au sujet de la peine de mort. »
        Distinguo : le condamné à mort a commis un crime capital. Le fétus ne peut pas être condamné à mort pars qu’il n’a rien fait, sauf éventuellement donner quelques coups de pied à sa mère, ce qui n’est pas de toute façon un crime capital.

        • Je suis un peu naïf. Je croyais que « Tu ne tueras point » voulait dire quelque chose. Je me serai trompé.
          Je pense que vous avez qu’aux États Unis il y a des cas prouvés de condamnés à mort qui étaient innocents.
          En France l’avortement est légal jusqu’à 12 semaines. mais la plupart des avortements se font bien avant. Rassurez vous il serait bien incapable de donner des coups de pied.

          • pamino says:

            MCF68, je suis déçu. Il y a toujours eu cette difficulté avec la peine de mort, mais c’est une autre question.

            • Je n’en suis pas sûr. Voyez vous qu’un catholique soit contre l’avortement je le comprends tout à fait. Dans leur logique il y a 2 points qui expliquent cela : la vie commence à la conception et « Tu ne tueras point ».
              Donc il est assez difficile pour moi de concevoir que l’on puisse être contre l’avortement et pour la peine de mort. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne doit pas être pour la justice ou avoir une mentalité de martyre. encore que sur ce dernier point est ce vraiment en contradiction avec la doctrine catholique ?
              C’est pour moi la première incohérence.
              L’autre point est la mise en application. A les écouter on a l’impression qu’il n’avait pas d’avortements avant. Et que c’est depuis la loi Veil que tout d’un coup les Françaises auraient été prises d’une frénésie d’avortements.
              Parce qu’une fois l’abrogation i votée que fait t’on ? Quelles sanctions met t’on en place ? Que fait t’on des femmes qui se rendraient à l’étranger ?
              Ce sont toutes ses incohérences et ses difficultés énormes qui font que la totalité de nos politiques ont renoncés. (Je mets de coté Civitas compte tenu qu’il n’a aucun représentant). Même les militants anti avortement (les 2.0 comme je les appelle) par opposition aux « Doristes » savent très bien qu’on ne fera pas marche arrière. Et ils ont déplacé la lutte sur Internet en essayant de convaincre les femmes de ne pas avorter au besoin en présentant des informations inexactes. Mais et c’est là le point capital ils ne militent plus pour l’abrogation.

              Un autre fait qu’ils ont certainement pris en considération C’est que dans tous les pays du monde qui ont autorisé l’avortement à des degrés divers, aucun n’a fait marche arrière. Dernier exemple en date la Pologne qui a du renoncer devant la mobilisation des polonaises à renforcer sa législation déjà sévère. Car en démocratie vous ne pouvez être contre le peuple.

              • Mad-Max says:

                Faux , le Nicaragua l’a fait .

                • pamino says:

                  C‘est vrai.

                • Je plaide coupable votre Honneur. L’exception qui confirme la règle sans doute.

                  • Mad-Max says:

                     » Accusé, levez-vous ,
                    La peine requise est 33h d’intérêt général .
                    Au choix de vos commodités, il vous est demandé de vous rendre au planning familial de votre choix et d’observer en silence ce qu’il s’y passe .
                    Et de nous rapporter une synthèse objective de votre analyse  »

                    Pour votre information ce n’est pas une exception .

  4. Bonjour docteur,

    L’enfant serait donc locataire du corps de la femme durant neuf mois ? Avant qu’on ne puisse plus l’en déloger au risque de mettre en péril deux vies donc avant que cela n’en soit plus possible, on peut virer le locataire car il est arrivé sans qu’on ne l’ai souhaité (viol, oubli de contraception…). Des femmes choisissent de le garder, et s’il y a des gens pour l’aider dans cette tâche, c’est encore mieux ! D’autres fois, on les laissent à des institutions ou des gens : Noa à ses grands-parents quand son père à 17 ans et que sa mère est morte en couche, ou Cosette avec les Thénardier.

    Le fait que l’on puisse virer un locataire avant qu’il ne soit trop tard légitime l’avortement.

  5. Bonjour docteur,

    L’enfant serait donc locataire du corps de la femme durant neuf mois ? Avant qu’on ne puisse plus l’en déloger au risque de mettre en péril deux vies donc avant que cela n’en soit plus possible, on peut virer le locataire car il est arrivé sans qu’on ne l’ai souhaité (viol, oubli de contraception…). Des femmes choisissent de le garder, et s’il y a des gens pour l’aider dans cette tâche, c’est encore mieux ! D’autres fois, on les laissent à des institutions ou des gens : Noa à ses grands-parents quand son père à 17 ans et que sa mère est morte en couche, ou Cosette avec les Thénardier.

    Le fait que l’on puisse virer un locataire avant qu’il ne soit trop tard légitime l’avortement.

    À vous !

  6. Eliott says:

    Bonjour docteur,

    L’enfant serait donc locataire du corps de la femme durant neuf mois ? Avant qu’on ne puisse plus l’en déloger au risque de mettre en péril deux vies donc avant que cela n’en soit plus possible, on peut virer le locataire car il est arrivé sans qu’on ne l’ai souhaité (viol, oubli de contraception…). Des femmes choisissent de le garder, et s’il y a des gens pour l’aider dans cette tâche, c’est encore mieux ! D’autres fois, on les laissent à des institutions ou des gens : Noa à ses grands-parents quand son père à 17 ans et que sa mère est morte en couche, ou Cosette avec les Thénardier.

    Le fait que l’on puisse virer un locataire avant qu’il ne soit trop tard légitime l’avortement.

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com