Voici le deuxième volume d’une trilogie consacrée aux Troupes de Marine.

La création, en 1871, de l’Empire allemand bouleverse les données politiques traditionnelles de l’Europe. Simultanément ou presque, l’explosion industrielle, l’accélération brutale des progrès scientifiques et techniques, l’expansion rapide de leur démographie et l’accroissement parallèle du niveau de leur richesse conduisent les Etats européens à élargir leur zone d’influence et à rechercher d’autres débouchés économiques.

Commence  alors la grande époque des conquêtes coloniales et de la concurrence qu’elles génèrent. La France n’est certes pas la dernière à s’engager dans cette compétition, mais elle est desservie par divers handicaps. Richelieu n’a pas eu de successeur, non plus que Colbert. Les gouvernements français successifs manquent à la fois de vision à long terme, de persévérance et de cohérence dans leur action extérieure.

Pourtant, sous l’impulsion de chefs d’une trempe exceptionnelle, avec le soutien efficace de diverses sociétés telle que la « Société de géographie », la France bâtira son troisième empire colonial. Cela n’ira pas sans difficultés. La compétition avec les pays voisins sera généralement conflictuelle et les moyens mis à la disposition des chefs français sur le terrain ne seront attribués qu’au compte-gouttes.

Cette bande dessinée de qualité restitue cette épopée et nous plonge dans des expéditions mémorables aux côtés de personnages célèbres tels que Francis Garnier, Courbet, Gallieni, Gouraud, Lyautey, Mangin,…

En ce centenaire de la première guerre mondiale, cet album nous rappelle fort opportunément que les troupes indigènes viendront défendre le sol français durant ce conflit. Beaucoup y feront le sacrifice de leur vie.

C’est cette histoire, avec ses heurs et malheurs, ses pages de gloire, mais aussi ses désastres et dont l’apogée sera marqué par l’exposition coloniale de 1931, que vous présente cette bande dessinée qui plaira aux amateurs de récits historiques et fera un beau cadeau dès l’âge de douze ans.

Les Troupes de Marine 1871-1931 : « Les bâtisseurs d’empire », René Le Honzec et Serge Saint-Michel, éditions du Triomphe, collection Le Vent de l’Histoire, 46 pages, 14,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Le développement de l’industrie au 19 è s. a été orienté prioritairement vers l’armement. La suite on connait, guerre de 1870 /1914 /1940. Pourquoi cet acharnement militaro-industriel ? Un certains Napoléon a incendié toute l’Europe pendant plus de 10 ans. Alors valait mieux anticiper…. en allant (hélas) trop loin. C’est exactement ce qui se passe avec l’industrie militaire des USA depuis 1946. L’entretien des conflits dans le monde est profitable pour cette industrie dont l’objectif est de vendre du matériel que d’autres s’ingénient à casser.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com