Joseph Gillain (1914-1980), dit Jijé, est l’un des grands dessinateurs belges de BD. Après avoir commencé par illustrer des manuels de scoutisme, il fut l’initiateur de ce que les spécialistes de la BD appelle l’École de Marcinelle et devint un des piliers du journal Spirou et du journal Pilote (Tanguy et Laverdure). Il a beaucoup travaillé pour la BD chrétienne avec des biographies de Don Bosco, Charles de Foucauld, Baden-Powell…

Les éditions du Triomphe ont eu la bonne idée de rééditer petit à petit ces trésors de la bande dessinée.

Blanc Casque est directement inspiré d’un roman autobiographique de l’abbé Jules-Joseph Pirot, prêtre missionnaire envoyé au Canada et ayant évangélisé aussi bien des Blancs que des Amérindiens. Cette BD est donc un mélange d’aventure western et de témoignage vécu. Le missionnaire joue un rôle très important dans le récit, intervenant sur pas moins de quatorze planches.

Jijé maintient dans cet album la figure de l’homme d’action civilisateur. Le prêtre, surnommé  » robe noire « , suivant la tradition américaine, fait son apparition un peu à la manière d’un cow-boy, coiffé d’un chapeau noir aux larges bords et monté sur un  » bronco indien « . Ce missionnaire joue un rôle assez classique de référence morale, et recueille une enfant blanche trouvée par les Indiens après avoir été abandonnée par son père alcoolique. Le prêtre récolte les fruits de son apostolat puisque l’Indien le plus hostile accepte finalement de suivre le catéchisme.

Le personnage « Jerry Spring » sera créé peu après cet album et l’humanité des Indiens de cette série doit beaucoup à l’élaboration de « Blanc Casque ».
Ces mêmes décors canadiens seront utilisés pour l’album «La piste du grand nord », sur un scénario de René Goscinny en 1958, sixième volume de ladite série « Jerry Spring ».

« Blanc-casque » paraîtra de manière inaperçue, en noir et blanc, dans l’hebdomadaire « le Moustique », au cours de l’année 1954. Un album couleurs, hors collection, reprendra cette histoire en 1956.
Décédé des suites d’une crise cardiaque le 19 septembre 1955, la véritable « Robe Noire » dont s’inspire l’album n’aura point le bonheur de voir cette version couleurs. Le public passe à côté de ce chef-d’œuvre. Cette histoire de pauvres blancs, d’une « Robe Noire » et de bons Indiens est boudée par les libraires qui ne voient pas l’intérêt d’un décor naturel et d’une mise en scène des difficultés quotidiennes, à côté des autres héros de l’époque de l’Ouest et du Colt 45.

A (re)découvrir.

Blanc Casque, Jijé, éditions du Triomphe, 56 pages, 16,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com