L’affaire a commencé par le fameux « Qui suis-je pour juger ? » à propos de l’homosexualité. Réflexion curieuse d’un pape dont le rôle est précisément de transmettre l’héritage spirituel et moral de l’Eglise. Enseignement lui-même remontant au sixième commandement donné par Dieu à Moïse. La justification de ce relativisme pratique était ce fameux mot de « miséricorde » visant à valider des « situations concrètes » afin «d’accompagner et d’intégrer ». Les choses auraient pu en rester là. Or nous nous trouvions face à une nouvelle forme d’éthique qui allait se concrétiser par une avalanche de faits précis qui aboutissent de fait à une nouvelle Eglise que l’on peut qualifier d’homosexuelle ; il s’agit d’une véritable avalanche apocalyptique visant à transformer l’Eglise pour la soumettre au gender, passage obligé du transhumanisme, cette idéologie voulant créer un homme nouveau.  Il s’agit d’une attaque frontale et programmée contre l’Ordre naturel voulu par Dieu dans sa création.

*Nous avons déjà oublié le fameux texte dit Relatio de mi-parcours lors du synode sur la famille en 2014. Il avait été rejeté massivement de manière retentissante. « Les homosexuels ont des dons et des qualités à offrir à la communauté chrétienne : sommes-nous capables d’accueillir ces personnes, en leur garantissant un espace fraternel dans nos communautés ?…Est-ce que nos communautés sont capables de fournir cela, d’accepter et de valoriser leur orientation sexuelle, sans compromettre la doctrine catholique sur la famille et le mariage ? » Il s’agit donc de « valoriser l’orientation sexuelle » en l’occurrence la sodomie. C’est bien Jorge Maria Bergoglio qui a voulu insérer ce texte abominable dans le document final du synode.

* Au début de son pontificat, Bergoglio a nommé un homosexuel notoire, Mgr. Battista Ricca, comme prélat de sa propre maison papale et à la tête de la banque du Vatican.

* Le fameux « Qui suis-je pour juger » se référait à un homosexuel actif pour qui il est démontré incontestablement qu’il était impliqué dans de nombreuses relations sodomites, y compris avec un jeune homme avec qui il a été pris dans un ascenseur bloqué.

* Dans une entrevue au magazine America en septembre 2013, le pape Bergoglio se moqua de l’idée même de désapprouver la conduite homosexuelle : « Une personne m’a demandé une fois, de manière provocante, si j’avais approuvé l’homosexualité. J’ai répondu avec une autre question : « Dites-moi : quand Dieu regarde une personne gaie, est-ce qu’il appuie l’existence de cette personne avec de l’amour ou refuse et condamne cette personne ? »

* Bergoglio a depuis fait un grand spectacle en rencontrant personnellement et en embrassant physiquement un assortiment d’homosexuels et transgenres, acceptant même le « mariage » d’une femme prétendant être un homme qui « a épousé » une autre femme.

* Le pape a embrassé ostensiblement la main et concélébré la Messe avec un Don Michele de Paolis, prêtre militant pro-homosexuel notoire et animateur d’un site gay. Il s’agit d’un sacrilège public. Puis Bergoglio l’a invité à diner. Au moment du départ du prêtre il eut une phrase ambiguë : « Tout est possible ! ». Un avertissement vite oublié de tous. Et pourtant…

* Bergoglio a refusé de se prononcer contre la légalisation des « unions homosexuelles », des « mariages gay » ou même de l’« adoption par les gays » en Italie, en Irlande, aux États-Unis et à Malte. Son excuse était que « le Pape ne se place pas dans la politique concrète d’un pays ». Or il est le premier à défendre l’immigration et s’investir sur la question du « changement climatique ». Questions éminemment politiques.

*  L’un des rares et francs adversaires épiscopaux de l’émergente « Église Gay » est Charles Chaput, nommé archevêque par le Pape Benoît XVI. Durant le synode dont il faisait partie, il avait présenté des directives interdisant de donner la Sainte Communion aux couples homosexuels ou aux divorcés remariés. Dans l’ordre hiérarchique, étant archevêque de Philadelphie, il aurait dû être nommé cardinal. De consistoire en consistoire, Bergoglio l’a récusé. Mgr Chaput est vivement critiqué par le père Thomas Rosica, attaché du Bureau de Presse du Vatican durant le Synode. Ce prêtre est surnommé le « chien d’attaque » de LGBT.

*Le jésuite James Martin, est un fervent défenseur du sacerdoce gay et a fortiori des unions de cette nature. Normalement il aurait dû être « crossé » par le pape. Bien au contraire, Bergoglio l’a nommé consultant du Secrétariat aux Communications Sociales du Vatican.  Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé  « Construire un pont ». Ce pont doit relier l’Eglise à LGBT. Il y est rejeté l’enseignement du catéchisme ; la sodomie ne saurait être un péché. C’est Dieu qui a créé les homosexuels donc on ne saurait condamner leurs mœurs.

* Le Cardinal Walter Kasper, est un prélat allemand archi-progressiste. Il dirigeait le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Il est le  théologien préféré de Bergoglio. Il a défendu la légalisation du mariage homo en Irlande. Pour lui si la majorité du peuple est d’accord avec des lois de cette nature, il est légitime de « reconnaître ses droits ». Autrement dit c’est le peuple qui définit ce qui est vrai et bon. L’Eglise doit s’aligner au politiquement correct. Curieuse approche. Jésus nous a bien dit que « Vous êtes dans le monde, mais vous n’êtes pas du monde (Jean 17, 14-18)».

* Un autre cas est celui du cardinal Reinhard Marx le bien nommé. Concernant le « mariage gay » il a déclaré : « La position chrétienne est une chose. C’est une autre chose de demander si je peux respecter toutes les lois sur les concepts moraux chrétiens. Quiconque ne comprend pas que l’un ne conduit pas automatiquement à l’autre, n’a pas compris l’essence même de la société moderne ». Manière alambiquée pour dire que l’Eglise n’a pas à défendre sa morale face au monde actuel.

* Le cardinal Christoph Schönborn était le Secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Il a déclaré : « Nous pouvons et nous devons respecter la décision de former une union avec une personne de même sexe, [et] chercher des moyens en droit civil pour protéger leur vie avec les lois pour assurer une telle protection ». Cependant il passe pour conservateur…C’est lui qui portait le projet d’Amoris Laetitia sur la question des divorcés remariés. Le pape le considère comme un « grand théologien ». Lequel a présenté dans sa propre cathédrale de Vienne un couple gay qui avait adopté un enfant de race noire. Ce couple a passé commande d’une petite fille de trois ans en Afrique du Sud.

*Avec Mgr Vincenzo Paglia  nous atteignons le comble. Selon le journal La Croix du 17 juin, « il a été mis en examen pour association de malfaiteurs, entrave à l’enquête, fraude contre la ville de Narni (ville d’Ombrie, en Italie centrale), exercice abusif du crédit et détournement de fonds. L’accusation est portée par la procureure de Terni, Elisabetta Massini ». Nonobstant cette situation, Bergoglio l’a mis à la tête de d’Académie pour la Vie et Grand Chancelier de l’Institut Pontifical Jean Paul II pour les Études sur le Mariage et la Famille. Il a ni plus ni moins fait exploser ces deux institutions en y introduisant des partisans de l’euthanasie et de l’avortement. Il porte des lunettes de soleil dont la monture est arc-en-ciel LGBT. Mais surtout il a fait une gigantesque fresque d’inspiration « homoérotique » dans le chœur de sa cathédrale à Terni. Poussant le vice jusqu’à se représenter lui-même avec la calotte épiscopale. Cette fresque a été réalisée par un artiste notoirement homosexuel.

* Le Cardinal américain Blase Cupich, est un LGBT soutenu activement par Bergoglio ; il a annoncé qu’il était pour la réception de la Sainte Communion par des « couples homosexuels » ; ceci lors de son installation comme archevêque de Chicago. Il se base sur le prétexte de la « conscience inviolable ». Nous sommes en plein protestantisme. Pour lui, les adultères hétérosexuels peuvent aussi communier.

* Un autre cas est celui du cardinal Dolan. Son archidiocèse est bourré de prêtres homosexuels. Un joueur professionnel du nom de Michael Sam a révélé publiquement son homosexualité 2014. L’archevêque a déclaré à la télévision nationale : « Bon pour lui. Je n’aurais aucun sens de jugement sur lui. Que Dieu le bénisse … La même Bible qui nous dit que nous enseignons bien les vertus de la chasteté et la vertu de la fidélité et du mariage nous dit aussi de ne pas juger les gens. Donc, je dirais : « Bravo ! ». Pour la Saint Patrick, les Irlandais font traditionnellement un peu partout  une parade, sorte de défilé folklorique. Dolan a été nommé « Grand Marschall » de cette parade malgré la présence d’un groupe de la « fierté gay » avec ses bannières.

*Le Cardinal Joseph Tobin, nommé cardinal par Bergoglio et placé à la tête de l’archidiocèse de Newark dans le New Jersey (grande banlieue de New York), a donné sa bénédiction en juillet à un pèlerinage gay qui s’est terminé par une messe sacrilège à la Cathédrale. L’un des homosexuels militants qui a participé à cette manifestation, a qualifié la bénédiction du cardinal de « miracle ». Le New York Times a salué l’événement sous le titre suivant: «Alors que l’Église change, un cardinal accueille les gays; ils embrassent un « miracle ». Tobin est un soutien très actif du Père Martin nommé ci-dessus. Il en est de même de Mgr Robert McElroy, évêque du Diocèse de San Diego. Cet évêque est une des recrues du corps en expansion des troupes de choc « gay » que Bergoglio installe dans les diocèses clés ; il a décerné des louanges au livre de Martin et proclame dépassé l’enseignement du catéchisme selon lequel l’homosexualité est « intrinsèquement désordonnée ». Il estime que les homosexuels peuvent communier.

*Nous ne reviendrons pas sur le cas de Mgr Cocopalmerio, président du Conseil Pontifical pour les Textes Législatifs. Dans ce qui est sûrement seulement la pointe d’un très grand iceberg, son secrétaire particulier Luigi Capozzi, a été arrêté au milieu d’une orgie homosexuelle dont les participants étaient drogués. Capozzi complètement « shooté » a été hospitalisé par la gendarmerie. Quand on regarde Saint Pierre de Rome, on voit accolé un bâtiment sur la gauche, siège de la Congrégation pour la Doctrine de la foi. C’est en cet endroit que se déroulaient ces hauts faits. Capozzi à la demande de son patron était proposé à l’épiscopat.

La caractéristique de tous ces prélats est qu’ils ont été promus par Bergoglio à l’exception bien sûr de Mgr Chaput. Il en est bien sûr d’autres comme Mgr Robert Barron, théologien américain qui dénonce l’Eglise pour avoir condamné l’homosexualité.

La seule conclusion à tirer est que Bergoglio prépare à toute vitesse l’avènement de l’Eglise Gay. Notamment en éliminant les éléments les plus conservateurs s’opposant à lui d’une manière ou d’une autre.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

77 commentaires

  1. Cadoudal says:

    il est temps d’ éliminer François le Bougre, pape intrus et calamiteux.

    qu’il remette son nez de clown et retourne dans sa mosquée , avec la statue de Luther.

  2. Etienne says:

    Cette histoire de la pression des invertis dans l’Eglise a été, sans aucun doute, un des cailloux dans les souliers de Benoît XVI.

    Le parti des-mots-crate américain a-t-il fait pression sur l’Eglise pour que ce pape s’en aille et soit remplacé par un pontife plus docile sur ce sujet ? C’est possible.
    Et c’est sur ce point, entre autres, qu’il faut faire ouvrir une enquête sur la validité du conclave de 2013.

    Une autre rigolade étant celle du déroulement des 2 derniers votes.
    Pour l’avant dernier, le 4e et dernier vote du jour, on dépouille deux 2 bulletins qui sont l’un dans l’autre.
    Selon la procédure prévue, ils sont à déclasser et brûler, avant de compter les autres.
    Au lieu de ça, on aurait
    – annulé tout le 4e vote.
    – omis d’en brûler les bulletins.
    – procédé de suite à un 5e scrutin (dérogatoire), celui qui désigna le cardinal Bergoglio.

    De la à dénoncer une manipulation non canonique, voire un bourrage d’urne cardinalice…

    Il n’y a pas qu’aux primaires du PS français que des irrégularités pareilles puissent se passer.

    • Cadoudal says:

      on voit mal les cardinaux actuels se mettre d’ accord pour installer un nouveau saint Pie X.

      les cardinaux modernistes de la « mort de Dieu » font des papes modernistes de la « mort de Dieu » qui débitent des insanités;

      la corruption révolutionnaire est partout au sommet de l’ Eglise.

      • Jean-Pierre Dickes says:

        A Cadoudal
        Oui, bien sûr. Bergoglio fait comme Hollande. Il place ses pions en éjectant tous ceux qui ne sont pas conformes à son progressisme. Il est bons de savoir que sous Hollande , tous les préfets, recteurs, hauts magistrats ont tous été viré par la Taubira. C’est le cas d’un de mes amis préfet qui s’est retrouvé sous-préfet dans une minuscule préfecture d’un petit bourgs que pratiquement personne ne connaît. Bergoglio fait exactement la même chose, lentement mais surement. De fait vous avez raison. Un saint Pie X sauf miracle est peu envisageable.
        Vous savez que le nombre de personne venant aux audience publique sur la place Saint Pierre est en train de s’effondrer. Peut-être cela incitera Bergoglio à se poser des questions. Qui sait ?

  3. les lucifériens sont au Vatican et ne se cachent même plus

    • Raiford says:

      Ils se sont opposés à la publication du « vrai » troisième secret de Fatima.
      Malheureusement pour eux, on ne peut pas se jouer de la Sainte vierge, qui a révélé ce secret à Akita au Japon :
      Les prélats lucifériens sont menacés de terribles châtiments terrestres

      • Aube Nouvelle says:

        Me permettriez-vous de me joindre à vous pour appuyer, confirmer vos propos ?
        Merci pour votre rappel de Akita

        Le troisième message le 13 Octobre 1973, l’anniversaire de la dernière vision et du miracle de Fatima est comme suit:
        «Comme Je vous l’ai dit, si les hommes ne se repentent pas et ne s’amendent pas par eux-mêmes, le Père infligera un châtiment terrible à toute l’humanité. Ce sera un châtiment plus grand que le déluge, comme on n’aura jamais vu avant. Un feu tombera du ciel et va faire disparaître une grande partie de l’humanité, les bons comme les mauvais, n’épargnant ni les prêtres ni fidèles. Le survivants se trouveront si désolés qu’ils envieront les morts. Les seules armes qui vous resteront, seront le Rosaire et le Signe laissé par mon Fils. Chaque jour, récitez les prières du Rosaire. Avec le Rosaire, priez pour le Pape, les évêques et les prêtres. Le travail du diable s’infiltrera même dans l’Église de manière que l’on verra des cardinaux s’opposer à des cardinaux, et des évêques contre d’autres évêques.
        Les prêtres qui me vénèrent, seront méprisés et combattus par leurs Confrères. L’Église et les autels seront saccagés. L’Église sera pleine de ceux qui acceptent des compromissions et le démon pressera de nombreux prêtres et des âmes consacrées à quitter le service du Seigneur. « Le démon va faire rage en particulier contre les âmes consacrées à Dieu. La pensée de la perte de tant d’âmes est la cause de ma tristesse. Si les péchés augmentent en nombre et en gravité, il ne sera plus question de pardon pour eux. »
        Dans sa lettre pastorale approuvant les événements d’Akita comme surnaturels, l’évêque de Niigata a déclaré: «Après les enquêtes menées jusqu’à ce jour, on ne peut nier le caractère surnaturel d’une série d’événements inexplicables par rapport à la statue de la Vierge vénérée à Akita (Diocèse de Niigata). J’autorise par conséquence que tous les diocèses qui m’ont été confiés à vénérer la Sainte Mère de Akita. »

      • Aube Nouvelle says:

        Pour rappel : Akita – 101 « lacrymations ».
        Pourrait-on penser à 101 ans après Fatima ?
        Noé a mis 100 ans pour construire son arche qui a navigué 1 an : 101 ans au total.
        La Très Sainte Vierge Marie se définit comme le « Nouvel Arche »
        Lorsqu’on recoupe les éléments/renseignements livrés par les écritures (Daniel, discours eschatologiques des évangélistes, actes des apôtres, épîtres et apocalypse) avec aussi d’autres prophéties (La Salette, Fatima, Akita, Saint Malachie, …), cela nous amène à fin 2018 et début 2019, soit 101 ans après Fatima.

  4. MA Guillermont says:

    Les fruits sont mûrs.
    La Moisson va commencer …

  5. Le Sommelier says:

    « Et mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les tous devant moi . » St Luc .
    Et Rome sera détruite .

    • Perlimpinpin says:

      Alors, c’est la venue de l’antéchrist et le Christ est à nos portes.

      Il est plus que temps de se repentir…

      • Aube Nouvelle says:

        « Jules a des moustaches » – Je répète – « Jules a des moustaches »
        « Les lapins ont de grandes oreilles » – Je répète – « Les lapines ont de grandes oreilles »
        « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone » – Je répète – « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone »

        • MA Guillermont says:

          Quiconque soutient le mouvement devient alors un Mo-Bro ou une Mo-sister .
          (Mo étant le diminutif de Moustache en Australie)
          Je soutiens votre mouvement  » tous engagés pour l’unique cause du Salut Aube Nouvelle . »
          Merci de briser un tabou !

          • Aube Nouvelle says:

            Heureusement, je ne suis pas le seul :
            • L’excellent travail du docteur Jean-Pierre Dickès laisse un peu présumer qu’il n’en pense pas moins. Mais je ne peux pas me prononcer à sa place. Cependant, nous pouvons chacun exprimer ce que nous en pensons en rapport avec l’apocalypse.
            • Le « Peut-être ! » du cardinal Raymond Burke peut être compris comme un « Peut-être bien ! », c’est-à-dire comme un « Certainement ! » bien « officiel » de la part d’un prélat de l’Eglise. Il invite à la consécration explicite de la Russie au Cœur Immaculé de Marie.
            • C’est sans aucune retenue que Mgr Fellay de la FSSPX a cité les paroles de Sœur Lucia : « Lisez les chapitres VIII à XIII de l’apocalypse ! Tout le troisième secret de Fatima est là ! ». Cela laisse penser que, dans cette connaissance des choses, le brave homme ne convoite certainement pas un quelconque pouvoir au sein de l’Eglise, mais qu’il pourrait bien être mal compris. Dur, dur, dur parfois, de faire le bonheur des gens malgré eux.
            • En mai dernier, quatre évêques, disciples de Mgr Lefebvre, ont fait une consécration de la Russie. La prière composée pour la circonstance en dit long.
            • Le professeur José Galat, ancien recteur de l’Université de La Gran Columbia, a affirmé que le pape avait été illégitimement élu (Mafia du Groupe de Saint Galle) et qu’il était le faux prophète de l’apocalypse. Récompense : excommunication.
            • Et combien d’autres qui oeuvrent dans le silence !

            Un seul problème : le déni obstiné de la réalité opéré par un grand nombre, même parmi ceux qui en sont pourtant bien instruits. Et ce déni de la réalité est bien sûr tout autant un déni de la Vérité nous révélée par Dieu au travers des Ecritures.
            Il serait peut-être temps de réaliser qu’il ne reste plus beaucoup de temps ! Qui voudra bien l’expliquer ?

            • Aube Nouvelle says:
              • MA Guillermont says:

                Merci de tout coeur , je vais le lire et le méditer .
                Urgent appel à la réalité par ces 4 Évêques fidèles serviteurs sacrés de Notre Dame de Fatima .

                • Aube Nouvelle says:

                  Vous n’y trouverez sans doute que tout ce que vous savez déjà. C’est surtout la démarche et son caractère urgent qu’il faut retenir.
                  Au passage, ce blog recèle beaucoup d’articles intéressants, crédibles et fiables, dont plusieurs sont une traduction en français d’articles d’un site Fatima (en anglais).
                  Je ne peux cependant pas me prononcer sur l’authenticité des « révélations privées » qui y sont publiées.

            • MA Guillermont says:

              Un fou rire et je ris encore de ces échanges entre nous. ..
              Je partage la même certitude , l’Antichrist est là .
              Rien n’y manque
              Ni l’apostasie , ni la dépravation , ni la corruption , ni les scandales du Clergé …

               » Discussion sur la route de Saint Paul …  »
              2 Th 2:1-17

              Distinguer l’envers du décor est une garantie pour éviter la confusion du siècle .

              • Aube Nouvelle says:

                C’est évidement un texte qui éclaire et qui est en pleine phase d’actualisation :
                « Que personne ne vous abuse d’aucune manière. Auparavant doit venir l’apostasie et se révéler l’Homme impie, l’Etre perdu, l’Adversaire, celui qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu. »
                Décider à la place de Dieu, du Christ, de ce qui est bien et de ce qui est mal, en pleine contradiction avec l’enseignement de l’évangile, n’est-ce pas « se produire soi-même comme Dieu » ?
                Et il n’y a que le « vicaire du Christ » qui puisse en faire autant pour que cela soit accepté comme vérité de foi par les catholiques.
                Merci à Monsieur Dickès d’en avoir bien étayé la réalité.

              • Perlimpinpin says:

                L’antichrist dans la personne du Pape ?

                • Aube Nouvelle says:

                  Effectivement, l’Antichrist (ou Antéchrist), ne peut être qu’un chef religieux et que le chef religieux de l’Eglise catholique romaine qui est la grande prostituée décrite dans l’Apocalypse.
                  Certains pensent que la personne même de l’Antéchrist est l’incarnation de Satan en la créature humaine. Mais il suffit d’être logique pour réaliser qu’un tel concept n’est pas réaliste :
                  • Satan, lui-même, répugne tellement l’humain qu’il ne saurait supporter de l’incarner.
                  • Et il faudrait encore que Dieu le lui permette Or, Il ne saurait permettre que le Fils incarné soit ainsi ravalé au rang de son adversaire.
                  D’autres pensent que la personne même de l’Antéchrist serait un être humain possédé par le diable et recevant de lui le pouvoir de dominer la terre entière. Cela est tout autant farfelu. Aucun être humain ne saurait soumettre à son pouvoir sept milliards de ses semblables.
                  L’Antéchrist est décrit par le chiffre 666 qui est « un chiffre d’homme », une œuvre des hommes, et qui est aussi le chiffre de la « bête à sept tête surgie de la mer », la franc-maçonnerie, qui est une œuvre des hommes, une conjoncture au sommet de toutes les forces antichrist. C’est donc un concept humain, un système humain qui porte les hommes à rejeter d’eux-mêmes le Christ, à reproduire le « Non Serviam » de façon universelle. C’est le Nouvel Ordre Mondial, une organisation mondiale sans le Christ, en dehors de Lui et contre Lui, et dont la réalisation s’effectue par le biais des organismes mondiaux ( ONU – OMES – OMC – FMI – COP21, ….). Cet Antéchrist, cette « bête 666 », cette œuvre humaine est finalement aidé dans l’élaboration de son pouvoir par un chef religieux puissant qui ne peut être que le chef de l’Eglise catholique, un pape apparent, un pseudo pape, issu de la franc-maçonnerie ecclésiastique (« Je vis surgir de la terre … »). Car Dieu ne saurait permettre que ce soit un vrai pape, un vrai Vicaire de son Fils. Celui qui est parvenu à se faire passer pour pape, est ce chef religieux puissant, le « faux prophète » décrit par l’Apocalypse. Et l’on peut être certain qu’il n’est pas élu légitimement, qu’il n’est pas un vrai pape, qu’il n’est qu’un usurpateur.
                  Remarquons que Saint Malachie, dans sa prophétie des papes, ne donne pas de devise au tout dernier cité et l’appelle « Petrus romanus » – « Pierre le romain » :
                  1. « Pierre » : allusion à l’occupation du trône pontifical.
                  2. « le romain » : allusion à la conduite païenne, à la morale païenne.
                  Dans ce sens, on pourrait dire que ce pape est « la personne même de l’Antéchrist », la personne qui symbolise et concrétise au plus l’Antéchrist, la personne « 666 » la plus caractéristique et qui a le plus de pouvoir pour servir « la bête 666 », le système « 666 » antichrist et Antéchrist. Pourrait-on trouver mieux, comme personne symbolique de l’Antéchrist, comme personnification de l’Antéchrist/Antichrist que le chef de l’Eglise catholique qui devient lui-même antichrist, contre le Christ ? Apparemment pape catholique, mais en réalité, franc-maçon, marxiste et communiste. On ne saurait pas faire mieux pour « amener tous les habitants de la terre à adorer la bête ». Le plus difficile, c’était d’y amener aussi les catholiques. C’est donc chose bien plus facile si c’est le pape (apparent) qui s’en charge lui-même en leur en donnant bonne conscience et même en s’imposant à leur bonne conscience puisque ses propos traitent insidieusement ses opposants de conservateurs, d’intégristes, de sectaires, de diviseurs et de révolutionnaires, bientôt d’hérétiques et de schismatiques.
                  Mais, cela devient effectivement « l’abomination de la désolation » dont ont parlé les écritures.

                  Si vous faites des recherches sur le Web, vous pourrez trouver d’innombrables renseignements qui confirment ce que vous venez de lire et qui est d’ailleurs tiré de ces renseignements.

                  • Perlimpinpin says:

                    Le Pape François n’est certainement pas l’antéchrist. Il ne commande pas les Musulmans, lesquels sont une armée de l’antéchrist, ou en tout cas l’une des têtes à priori. Le Pape François se veut sans doute un anti-Pape passant des réformes pour détruire l’Eglise de l’intérieur mais il ne peut vaincre sinon permettre d’accroître la colère de Dieu sur Son peuple et la terre. Il y a encore la vision prophétique du saint Pape Pie X, lequel a vu un Pape s’échapper du Vatican et mourant dans une profonde détresse. Cela ressemble plus à Benoit XVI qu’à François. Enfin, il faut faire confiance à Dieu et à Son Eglise. Celle-ci ne peut être vaincue, l’essentiel pour nous sauver étant d’éviter de tomber dans l’erreur voulue par une partie du clergé actuel et du Pape François, visant à nous faire croire que nous pourrions nous sauver sans mérite, sans repentir, sans rien faire et en étant du monde, en vivant comme le monde et en poursuivant de mener une vie de pécheur.
                    Sachant par ailleurs que l’abomination de la désolation a déjà eu lieu en 1969 quand ils ont changé la messe ou encore lors d’Assises, nul ne peut dire à mon avis quand l’abomination de la désolation sera complète et empêchera toute messe publique selon le rite de saint Pie V. L’église catholique n’est certainement pas la grande prostituée dont parle Saint Jean puisque celle dont vous parlez est la contre-Eglise, la fausse église qui, comme l’a dit Notre Dame de Fatima, éclipsera l’Eglise Romaine.
                    Enfin, je partage votre avis sur le fait que c’est après que certains évènements se soient réalisés que l’on peut comprendre le sens du texte de l’Apocalypse écrit par saint Jean, ce qui me laisse penser qu’il est bien plus important de prier lorsqu’on sent que le temps est mûr comme dans la parabole du Figuier pour veiller et prier comme le serviteur qui attend le retour de son maître, plutôt que passer trop de temps à discuter des conjectures si le Maître ne va pas faire un détour en chemin ou s’Il va revenir dix heures avant, nous retardant pour nous remettre dans Son amitié. Après, personnellement, je ne suis pas un bon catholique et je reste un pécheur, alors ce que je dis ne vaut que pour moi. D’autres peuvent savoir mieux gérer leur temps pour faire ce qu’il nous est demandé et se renseigner sur ces questions, et tant mieux pour nous si comme vous ils peuvent nous apporter le fruit de leurs études.

        • Perlimpinpin says:

          Henoch, c’est toi ?

          • trop-bon says:

            Association typiquement masculine .
            Faites un don , un petit geste pour de grands causes …

            • Perlimpinpin says:

              Rien compris.

              Bonne journée quand même !

          • Aube Nouvelle says:

            Voyons donc, Perlimpinpin, la réincarnation n’existe pas ! Vous y croyez ?

            • Perlimpinpin says:

              Parce que vous croyez sincèrement que les deux témoins sont le Cardinal Burke ou quelqu’un d’autre de ce type comme vous l’avez expliqué ?

              • Aube Nouvelle says:

                Merci pour votre réponse. J’espère ne pas vous avoir offensé. Mais Hénoch, ce n’est pas moi. J’essaye tout simplement de comprendre les paroles de l’Apocalypse et de voir leur réalisation ou actualisation dans les événements réels, ceux de notre vie quotidienne, car c’est assurément ces événements qui accomplissent les paroles, la plupart du temps de façon tellement singulière qu’on ne s’aperçoit pas de cet accomplissement et que, dès lors, tout se passe comme s’il ne se passait rien du tout. C’est là, je pense, tout le mystère ou la difficulté de l’interprétation de la vision apocalyptique, et qui explique ce qu’à dit NS Jésus-Christ : « …. Et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. » (Matthieu 24 :37-39).
                Voici ce que Apoc. 11 :13 dit : « Mais je donnerai à mes deux témoins de prophétiser pendant mille deux cent soixante jours, revêtus de sacs.  »
                D’un côté, certains prétendent que ces « deux témoins » sont Elie et Hénoch qui doivent revenir à la fin des temps. Mais cela n’a vraiment rien de réaliste, car ce serait comme une résurrection de ces prophètes ou une réincarnation. Or, la réincarnation, c’est comme un dentier pour chien, cela n’existe pas.
                D’un autre côté, plusieurs auteurs admettent que ces « deux témoins » seraient les personnes animées par le même esprit que celui qui animait Elie et Hénoch et qu’il s’agirait de personnes ecclésiastiques et de personnes laïques. C’et donc une notion assez large.
                Il est évident que nous sommes en pleine actualisation de la fin des temps, et non pas seulement au début de la fin des temps, mais bien à la fin de la fin des temps. Et donc forcément, ces témoins doivent être parmi nous.
                En fait, de quoi avons-nous besoin comme témoignage ? Que quelqu’un nous dise :
                1. tout ce qui fait que nous sommes bien à la fin des temps.
                2. tout ce qui est faux dans l’Eglise, tout en ce qui la détruit,
                3. tout ce qui annonce le proche Avènement du Seigneur Jésus-Christ.
                4. tout ce qui peut nous confirmer dans la vraie foi au vrai Christ,
                Voilà donc pourquoi je pense que les quatre cardinaux aux « dubia » sont des témoins faisant partie des « deux témoins ». Car ils nous confirment que nous avons raison de croire que nous sommes à la fin des temps.
                Et le professeur José Galat me semble aussi être un témoin des « deux témoins » car il témoigne, il affirme que Jorge Bergoglio est le faux prophète de l’apocalypse.
                Cette notion de « deux témoins » est donc assez large. Mais elle requière que l’on comprenne et admette que nous sommes à la fin des temps. Si on n’admet pas cela, tout ce que je viens d’expliquer n’a évidement plus de raison. Mais si on l’admet, alors tout devient plus clair.
                Cependant, mon intention n’est pas de jouer au gourou ni de m’imposer. Tout ce que je souhaite – vivement – c’est que quelqu’un puisse m’éclairer moi-même soit en invalidant, soit en confirmant ce que j’exprime, mais pour autant qu’on daigne le faire objectivement, réalistement, avec des arguments et des éléments.
                Pouvez-vous m’aider ? Car il m’importe beaucoup de ne pas tromper les autres ni de me tromper moi-même bien sûr, mais, sans vouloir être prétentieux, je crois que je dois approcher la réalité car je ne cherche à fonder ma raison que sur la réalité, celle que nous vivons, celle que nous générons.

                • Perlimpinpin says:

                  Je ne sais pas si je peux vous aider n’ayant pas moi-même assez de connaissances sur le sujet, mais il est certain que l’Apocalypse selon Saint Jean parle de deux témoins et qu’ils ne peuvent être ces 4 évêques. L’un doit s’adresser aux Gentils, l’autre aux Juifs et ce sera pendant la même période de temps que l’antéchrist sauf un mois, quand il sera là. Et pour l’instant, il y a plusieurs antéchrist mais pas un antichrist. Comme vous certainement, je ne crois pas non plus qu’il y est quelque chose d’impossible à Dieu, or Il s’est incarné en homme, aussi si deux témoins doivent revenir, il est pour moi certain que ce seront ces deux personnes choisies en vertu de leurs qualités personnelles et non quelques autres n’ayant quelque mérites particuliers. Je m’en tiens aux éléments écrits par l’abbé Zins sur son livre à propos de l’antéchrist et celui-ci explique bien également pourquoi il y aura un antéchrist en plus des antichrist. Cela serait trop long pour moi de rapporter toute son étude, mais cela vous intéresserait certainement étant donné vos recherches. En tous les cas, si à mon avis aussi nous sommes bien à la fin des temps, il m’est difficile d’avoir une opinion pour ma part tranchée sur le sujet sachant que des prophéties laissent entendre que la ville de Rome serait détruite mais qu’un autre Pape viendra et que la Papauté se trouvera en France. Si on étudie la prophétie des Papes de Saint Malacchie également, on peut noter qu’il y a une rature laissant supposer que le Pape François serait un Pape avant le dernier Pape, mais en tous les cas, étant donné que Benoit XVI et François peuvent encore vivre dans les conditions présentes encore dix ans et qu’un autre Pape peut encore venir et vivre au maximum (d’après la durée de vie maximale des autres Papes du 20ème siècle) 35 ans, il reste vraiment une durée de quelques décennies au monde et encore moins pour se repentir si le 3ème secret de Fatima consiste en une guerre nucléaire qui va nous prendre au dépourvu. Donc, je ne pense pas que vous soyez loin de la réalité, effectivement.

                • Perlimpinpin says:

                  Reste à savoir si toutes ces prophéties ne sont pas bonnes à jeter à la poubelle étant donné que si une guerre nucléaire aurait lieu, il se produirait alors la destruction d’une partie du monde en l’espace de quelques heures à l’image du film Dr Strangelove de Stanley Kubrik où une bombe est lancée « par erreur ». Un film d’anticipation sur l’histoire actuelle à l’instar de ce que 1984 annonçait aussi par ailleurs pour les temps présents que nous vivons.
                  Or, il est dit que Dieu a puni la terre par l’eau à l’époque de Noé et qu’il va permettre cette fois la destruction par le feu. Sachant que la crise des missiles qui a eu lieu à Cuba n’était qu’un avant-goût de ce qu’il se passe aujourd’hui parce qu’à l’époque il n’était pas possible à l’Union Soviétique de bombarder les Etats-Unis étant donné la distance, et alors que la Corée du Nord a désormais la capacité, il se pourrait effectivement que vous ayez raison et que ce soit très prochain. Néanmoins, il n’y a pas grand monde qui ose s’exprimer franchement à ce sujet, ce qui est tout à fait curieux. Le monde pourrait basculer dans une voie sans retour à tout moment, mais peut-être est-ce par manque d’intérêt ou dû au matérialisme que beaucoup ne s’en préoccupent pas et ne prient pas davantage ou ne font pas repentance ? Il est certain que cela n’était pas possible jusqu’à aujourd’hui : http://www.cnn.com/2017/07/29/asia/north-korea-intercontinental-ballistic-missile-test/index.html

                  • Aube Nouvelle says:

                    Merci pour toutes vos réponses, Perlimpinpin.
                    Permettez-moi de saluer votre correction d’intervenant qui prend la peine de répondre, d’assumer l’engagement consécutif à ses questions posées, et pour le bel effort que vous faites.
                    Je ne vais pas manquer de vous répondre le plus complètement possible, mais ne vous étonnez pas si cela prend plusieurs heures et peut-être un jour ou deux.
                    Je peux déjà répondre à votre dernier commentaire maintenant tout simplement parce que votre vision d’un éventuel conflit nucléaire est tout à fait celle à laquelle j’adhère aussi car elle relève de la simple logique et de la connaissance élémentaire qu’on peut avoir en la matière.
                    Dans son dernier commentaire déposé sur cette page, le docteur Dickès mentionne : « Il y a certainement une présence d’illuminatis qui sont au dessus de la FM. » Il a tout à fait raison et c’est cela qui est inquiétant car ces gens ont comme projet de réduire la population de l’humanité à 1 milliard, voir 500 millions d’habitants, et cela par n’importe quel moyen. Vous pouvez faire une recherche sur le Web avec les mots « réduire l’humanité à 500 millions d’habitants » et vous aurez suffisamment de liens pour recouper les informations et en dégager des éléments crédibles, probants.
                    Pourquoi les gens ne s’en inquiètent-ils pas ? Vous y avez répondu aussi : matérialisme, hédonisme, consumérisme, athéisme. Même le dégoût que le monde pourrait leur susciter (les moeurs, les attentats, les scandales, …) est bien moindre que la crainte de perdre tous les privilèges dont ils jouissent et qui font tout l’objectif, toute la raison de leur vie. Ils sont aveuglés, endoctrinés dans la certitude que les hommes sont capables de régler leurs problèmes sans l’aide de Dieu, et même que les religions font obstacles à l’instauration de cette paix universelle, qu’elles suscitent plus de division que de paix. C’est pourquoi, l’esprit contemporain est à la « syncrétisation » des religions, non pas à leur suppression, car cela n’est pas possible. C’est évidement une fausse approche, un faux témoignage et un faux jugement qui qui ne peut produire qu’une fausse paix, encore plus de divisions, de conflits et de guerres. Et on est évidement bien loin de la poudre à canon, un navire de guerre pour avoir à son bord le potentiel nucléaire suffisant pour détruire tout un continent.
                    Alors on peut dire : « Dormez en paix, braves gens, pendant que le volcan se réveille ! »

                  • Aube Nouvelle says:

                    Et toutes ces prophéties ne sont pas tout à fait « bonnes à jeter à la poubelle » mais elles vont bientôt ne plus avoir de raison d’être car elles auront été pleinement actualisées, pleinement accomplies. Il est à remarquer que même parmi les fausses prophéties, il n’y en a pas qui dépassent l’an 2030. Mais la grande majorité des vraies comme des fausses vise une époque d’accomplissement plénier qui se situe entre 2017 et un peu au delà de 2020.

        • pamino says:

          ‹Les lapines›, c’est donc une correction, p.-ê. en amplification ?

  6. pamino says:

    Il est bien que cet article rédigé d’une main qualifiée ait produit des réactions saines et potentiellement productives, même si quelquefois elles péchent par excès.

  7. Le sixième commandement n’est pas Tu ne tueras point ?

    • pamino says:

      Les protestants s’en sont fait une numération différente.

    • On y va says:

      C’est le cinquième .
      « Tu t’éloigneras de tout mensonge et tu ne feras pas mourir l’innocent et le juste car je ne déclarerais pas juste le coupable  »
      Exode 23-7

    • Le Sommelier says:

      MDC = MCF68 = PR1 . Ne pas lui répondre .

    • @ MDC alias MCF68
      Oui, c’est le commandement que les avorteurs et autres euthanasieurs ne respectent pas.

  8. Existe t il une loge franc-maçonnique au Vatican , cela s’est dit et je commence à le croire.

    • MA Guillermont says:

      Se poser la question c’est y répondre .
      Si le vaticangay friendly est en mode vacances … faites un mail !

    • Sanfard says:

      @jpc
      Je vous conseille de lire ce livre « LA MAISON BATTUE PAR LES VENTS » de Malachi Martin éditions ESR; Vous saurez beaucoup de choses sur ce qui s’est passé au Vatican, l’enfer y a été intronisé.

      Quant à Bergoglio,il est sans nul doute « le faux-prophète »

  9. Jean-Pierre Dickes says:

    Il y a certainement une présence d’illuminatis qui sont au dessus de la FM. Une jeune femme qui a été élevée dans ce milieu a expliqué que des cérémonies sataniste se déroulaient sous la basilique Saint Pierre. Elle a expliqué cela dans trois vidéos que l’on peut retrouver sur youtube. Depuis elle a disparu et tout laisse à penser qu’elle a été assassinée.

    • Le Sommelier says:

      http://wordpress.catholicapedia.net/rappel-le-satanisme-au-vatican/
      Depuis nous avons eu droit au Gay Circus invité par le Pape traditionaliste joueur de flûte Bingo à 16 Soupapes, puis à la profanation de l’ autel principal de Sainte Marie Majeure par Dingo-ballonglio, una cum Mgr Fellon .
      Comme me le disait devant six témoins l’ abbé Rousseau de Fabrègues il y a six mois,  » le ballon sur l’ autel, j’ en n’ ai rien à cirer !  »
      Imaginons Mgr Lefebvre nous dire : « Bouddha sur l’ autel, Assise, etc …. j’ en n’ ai rien à cirer ! « 

    • Sanfard says:

      @ Jean-Pierre Dickès
      Je confirme, j’ai vu au moins une vidéo, mais il y a assez longtemps.

  10. A. F. says:

    Qui suis-je pour j[a]uger [l’anus]?

  11. Le Sommelier says:

    La Bergogli ose est un virus transmis par le Gay Circus Rat Singé .

  12. François ALLINE says:

    J’aime beaucoup la façon que ce pape a de sodomiser les intégristes…

    • Le Sommelier says:

      Ce guignol n’ est pas Pape, ( ni évêque , ni prêtre ) si ce n’ est celui de la Secte intégriste intégralement sectaire où ces moeurs sont intégralement de leur niveau . Un Catholique ne peut pas être intégriste car il lui suffit d’ être intègre pour être ce qu’ il est .
      Il n’ y a que les abrutis pour croire qu’ il est Pape catholique alors qu’ il est l’ incarnation de Lucifer sur le trône de St Pierre . Rome est occupée par des anti- Christ .

  13. Jean-Pierre Dickes says:

    Un petit dernier pour la route. Le père Thimothée Radcliffe a été nommé consulteur du Conseil pontifical pour la Justice et la Paix. Il a été Maître de l’Ordre des Frères prêcheurs de 1992 à 2001. Dans le débat sur Amoris Laetitia il a critiqué « la tyrannie de la tradition excluant la créativité ». Il a passé son temps à attaquer la doctrine de l’Eglise en matière de morale. Il expliquait que la sodomie était un « don de Dieu ». Il critique l’encyclique Veritatis Spendor. Jean-Paul II y explique que même dans les séminaires et les facultés de théologie, des théories contraires à l’enseignement moral de l’Église, qui mettent en danger la foi et le salut des fidèles. C’est maintenant au plus haut hiérarchique qu’elles sévissent.

  14. Aube Nouvelle says:

    A Perlimpinpin, en guise de réponse et d’au revoir !
    (quatre messages)
    Même en dépit de différences de convictions et de connaissances (ce qui n’est pas surprenant vu la masse d’informations en tout genre), je pense qu’il est possible de nous comprendre et de nous entendre parce que nous faisons tous deux application d’un principe élémentaire et fondamental dans le discernement : la logique, la sincérité, l’honnêteté, le sérieux. Un plus un font deux, blanc, c’est blanc, et noir, c’est noir, même si certains, comme au Vatican, affirment que « rien n’est complètement blanc ni complètement noir ». Coluche en disait autant avec humour : « Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire ! ». La réalité est logique, la Vérité est logique, Dieu est infiniment et parfaitement logique. Peut-on croire qu’Il pourrait ne pas l’être pendant quelques instants ? Qu’est-ce qui se passerait ? Ainsi donc, rien qu’avec ce principe, on peut s’approcher assez près de la Vérité même sans trop de connaissances, et même en faisant des erreurs, car la correction qu’on opère logiquement et sincèrement devient un tremplin vers la vérité, rend encore plus fort dans la connaissance de l’endroit et de l’envers. Mais lorsqu’on s’affaire avec des gens qui ne sont pas logiques, sincères, sérieux et honnêtes, alors le dialogue se transforme vite en un laborieux labyrinthe tortueux où l’on s’égare sans cesse, c’est le cas dans les confrontations avec les propos sophistiqués de Jorge Bergoglio.
    Rassurez-vous, je suis un homme tout à fait ordinaire. Vous vivez certainement dans un environnement où l’on peut trouver boulanger, charcutier, épicier, agent des postes, agent de la police, employé communal, peut-être un fermier, un jardinier, un menuisier. Je suis l’un de ceux-là, et, sans vouloir étaler ma vie privée, je le précise pour affirmer que tout homme ordinaire peut en faire autant que moi : « Celui qui veut cherche un moyen, celui qui ne veut pas cherche une excuse » – « Demandez, et vous recevrez ! » – « Cherchez, et vous trouverez ! » – « Frappez, et on vous ouvrira ! ». Si on devait notre salut à une obéissance aveugle à ceux qui ont de grandes connaissances, tous les gens ordinaires seraient peut-être sur le chemin de l’enfer.

  15. Aube Nouvelle says:

    Avoir une conception unique (valable pour tous) de l’antichrist est assez aisé selon ce qu’en dit St Jean (1Jn2 :22) : « Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Le voilà l’Antichrist ! Il nie le Père et le Fils. »Il y a donc une multitude de personnes qui sont « antichrist », il y en a même de plus en plus.

    Quant à l’Antéchrist qui doit surgir à la fin des temps, il est lui aussi forcément « antichrist ». A remarquer que les écritures n’emploient jamais le mot Antéchrist mais seulement Antichrist. On peut dire que cet Antéchrist est un antichrist en puissance. Et pour en avoir une description correcte, il suffit de consulter les écritures qui en donnent une description sans équivoque possible, ou bien certains auteurs qui l’ont fait en se conformant strictement aux écritures.

    Le problème n’est donc pas dans la description (la photo – le portrait) qui a été faite de la personne de l’Antéchrist/antichrist, mais dans l’identification du personnage qui correspond à cette description (à cette photo), identification à une époque précise du temps qui est celui de la fin des temps, Il ne faut pas perdre de vue que si les écritures donnent une description très pointue de ce personnage (« au poil près »), c’est évidement pour qu’on puisse, pour qu’on doive le reconnaître sans confusion possible, sans équivoque possible. Sinon, à quoi bon tant de détails pour rien ?
    Mais l’Eglise n’a jamais fourni « officiellement » de documents permettant de situer indéfectiblement le temps, l’époque de la venue de ce personnage. Elle n’aurait de toute façon pas su le faire avant La Salette qui « descelle » le livre « scellé » de l’apocalypse et Fatima qui ouvre le temps de la fin des temps. Car ce n’est qu’à partir de cette époque là qu’on commence à disposer de suffisamment d’éléments réels pour pouvoir comprendre. Et ce n’est vraiment qu’après 1960 (comme avait dit Sœur Lucie) qu’on peut commencer à y voir clair. Et ce n’est encore qu’à partir de 2013 que les choses se précisent clairement. Mais, en attendant, à défaut de position de l’Eglise, de nombreux auteurs ont tenté – sans suffisamment d’éléments probants – d’établir le moment de la venue de l’Antéchrist/antichrist avec des ouvrages exposant des thèses contradictoires qui ont semé autant la division que la confusion. Le résultat est tout empreint de l’action de Satan : il semble que, malgré les écritures, on soit incapable de reconnaître l’Antéchrist, ce qui évidemment lui permet d’agir à sa guise, en toute quiétude.
    Le problème est donc de savoir quels sont les auteurs qui ont raison et ceux qui ont tort sur le sujet.
    Et – logiquement – ce sont les auteurs d’ouvrages et de documents contemporains qui sont le plus crédibles parce qu’ils disposent bien plus qu’avant d’éléments réels qui peuvent confirmer la probabilité de leurs propos. Car toute prophétie authentique ne peut être que la vision anticipative, instructive et préventive d’une réalité qui lui est ultérieure, ce n’est donc qu’au travers de cette réalité ultérieure (lorsqu’on la vit) qu’on peut comprendre la prophétie qui lui est antérieure. Donc – logiquement – plus on avance dans le temps et la réalité, mieux on peut comprendre la prophétie et en discerner « l’actualisation », l’accomplissement. C’est donc maintenant plus que jamais que peut être identifier l’Antéchrist/antichrist selon la description que les écritures en ont faite il y a presque deux mil ans.

  16. Aube Nouvelle says:

    Nous sommes encore dans une époque privilégiée où l’information, même si elle est déjà parfois manipulée et déformée, n’est pas encore censurée et est très abondante par les moyens informatiques. Si un nouvel ordre mondial parvenait à s’imposer, cette information serait évidement contrôlée en sa faveur. Il ne serait alors plus possible de pouvoir être informé en suffisance pour reconnaître l’Antéchrist/antichrist. Il faut bien comprendre que l’émergence de ce personnage n’est pas tributaire d’un fait extraordinaire qui ne dépendrait en rien de la volonté des hommes, mais qu’il est entièrement généré par les œuvres des hommes, qu’il est le résultat, l’aboutissement des œuvres des hommes. Imaginons qu’aujourd’hui cette information serait censurée. Nous ne saurions rien du comportement du pape actuel et des cardinaux, évêques et prêtres qui le suivent. Et bien, c’est en réalité ce qui se passe pour ceux qui ne s’informent pas du tout des réalités de l’actualité dans l’Eglise : ils ne savent rien du tout, ils ne réalisent rien du tout de ce qui se passe.

    Le problème n’est pas du tout nouveau. Déjà, à l’époque de Jésus, les gens étaient plongés dans la confusion au point que même saint Jean-Baptiste Lui fait demander : « Es-tu bien celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? ». Jésus leur répondit :  » Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres. (Matt. 11 :3-5). Il est donc bien question d’identification du Messie sur base de ses œuvres, sur base de l’information qu’on pouvait avoir de ses œuvres. Tout le monde sait bien que le Christ n’a pas été – soudainement et extraordinairement – parachuté au milieu d’Israël mais qu’Il vient dans la suite – ordinaire, singulière – de la longue histoire du peuple hébreu (4.000 ans) au point que les juifs ne le reconnaissent pas, malgré ses œuvres. Il en est tout à fait de même avec l’Antéchrist/antichrist qui vient dans la suite – ordinaire et singulière – de l’histoire de 2000 ans de l’Eglise qui est en pleine dérive depuis cent ans. On ne reconnaît pas plus ce personnage qui émerge dans la suite de la grande apostasie. Le dessein de Dieu est évidemment que le Christ règne sur toute la terre. Et cela aurait très bien pu se faire sans cette terrible fin des temps si on avait accueilli le Christ toujours plus. Mais qu’est-ce qu’on voit ? Au lieu de L’accueillir, on Le rejette de plus en plus jusqu’à même dans sa propre Eglise. Et c’est à cause de cela que le passage vers l’Avènement du Seigneur Christ va être terrible, car à cause de la grande apostasie, il faut d’abord que disparaisse l’esprit antichrist et la personne Antéchrist/antichrist qui conduit l’Eglise au rejet total et universel du Christ, un dénouement tout à fait opposé au dessein de Dieu.
    Dès que l’on reconnaît l’Antéchrist/antichrist, on peut tout comprendre et connaître très facilement, très rapidement, très simplement le temps de son règne et l’époque de la fin ultime. Trop facilement, diront certains parce qu’ils préfèrent une interprétation qui laisse la place au doute et leur permet de se rassurer, mais faussement, car on ne peut en rien empêcher la réalité de poursuivre son chemin.
    Mais tant qu’on ne reconnaît pas ce personnage, c’est la confusion et la dérision absolues qui s’installent en suscitant la perte de la conscience des réalités de la foi.

  17. Aube Nouvelle says:

    Cependant, par delà toutes les divergences de conception, d’interprétation et de convictions, il est une réalité qui ne saurait tromper personne et qui peut mettre tout le monde d’accord : c’est celui de l’amour véritable qui est le fondement de toute vie humaine :
    1. l’amour véritable de Dieu pour les hommes puisque le Fils s’est fait homme,
    2. l’amour véritable des hommes pour Dieu Trinité par le Fils fait homme,
    3. l’amour véritable des hommes entre eux dans le Fils fait homme.
    Et là, il n’y a pas de doute ni de confusion possible, tout le monde sera d’accord pour reconnaître que l’amour véritable est presque au point ZERO, en phase terminale d’extinction. Voilà le véritable MARQUEUR sur lequel on peut s’appuyer pour affirmer que nous sommes à la fin des temps, proche d’une tragédie, d’un cataclysme universel incommensurable. L’amour véritable des hommes entre eux ne peut être que le résultat de leur amour véritable pour Dieu, ne peut exister et subsister que dans leur amour véritable pour Dieu. L’amour véritable des hommes entre eux ne consiste pas du tout à faire la fête, et encore la fête, et toujours la fête entre eux, c’est même tout le contraire puisque toute cette soif de jouissance ne fait que générer l’égoïsme et l’orgueil, sources de multiples dérives et divisions. L’amour véritable consiste, par amour pour Dieu, à renoncer à soi-même pour se donner aux autres dans l’acceptation de la souffrance qui est l’unique certitude qu’on peut avoir d’un amour véritable. Ce n’est pas dans la jouissance qu’on peut se prouver mutuellement l’amour, c’est dans la souffrance.
    L’amour véritable est le fondement et le principe d’existence et de subsistance de toute l’Humanité. Faut-il encore, pour se faire comprendre, établir une liste des innombrables graves atteintes à l’amour véritable et des résultats catastrophiques qu’elles génèrent ? N’en retenons d’abord que deux qui, à défaut de ne pas avoir interpellé suffisamment, vont se reproduire inexorablement : les deux dernières grandes guerres mondiales et le communisme. Des centaines de millions de morts ! Une perte presque totale de la conscience des réalités de la vie, de l’amour et de la mort. Les bombes nucléaires de Hiroshima et Nagasaki n’étaient pas du tout nécessaires, le Japon était tout près de capituler. Mais sans conscience ni remords, on les a utilisée pour tester leur puissance et leurs effets dans la réalité. Sans conscience ni remords, on a sacrifié des centaines de milliers de personnes. Forcément, aujourd’hui, dans une humanité presque vidée de l’amour véritable, on ne peut que s’attendre à bien pire encore. C’est cela, le résultat de la grande apostasie, d’un monde sans Dieu et sans plus d’amour véritable : « Par suite de l’iniquité croissante, l’amour se refroidira chez le grand nombre…. Et alors viendra la fin » (Matt 24 :12-14).
    Précisément, l’Antéchrist/antichrist est celui qui achève d’anéantir, d’étouffer dans l’Eglise tous les moyens qu’elle avait de générer l’amour véritable dans l’Humanité. Regardons bien ce qui se passe, on est en train de tuer l’amour véritable, de tuer le « générateur » de l’Humanité, avec autant d’aisance qu’on tue des enfants dans le sein de leur mère, et qu’on commence à tuer des vieillards et des impotents.
    Alors qu’on soit d’accord ou pas sur la présence réelle de l’Antéchrist/antichrist en notre temps, cela ne change rien à la réalité de la fin – accélérée – de l’amour véritable, laquelle va provoquer la fin de cette civilisation, de cette humanité.

    Me voilà arrivé au bout de mes ressources, à la croisée des chemins. Il est fort probable que celle qui m’a écrit que je suis inconscient et aveuglé a une part de raison. Ce n’est certainement envers la réalité, la vérité, mais envers ce qu’on fait de la réalité, de la vérité.
    Ainsi donc, Perlimpinpin, vous êtes le dernier que je salue et à qui je souhaite bonne continuation.
    Merci d’avoir accepté de partager cette dernière rencontre.

    • Aube Nouvelle says:

      Saint-Anselme, docteur de l’Eglise,
      Prosologion, Chap. 1 : « Car je ne cherche pas à comprendre ce que je crois, mais je crois pour comprendre. Pour cela aussi, je crois, que si je ne croyais pas, je ne comprendrais pas».

      Le fait de croire vraiment ne peut que susciter le fait de comprendre vraiment.
      Le fait de ne pas croire vraiment ne peut qu’empêcher de comprendre vraiment.

      • Cadoudal says:

        Benoît XVI a exprimé dans son livre (moderniste) « foi d’ hier, foi d’ aujourd’hui » son mépris profond pour st Anselme.

        voir le livre de Mgr Tissier de Mallerais « l ‘étrange théologie de Benoît XVI »

        qui a dénoncé ( en vain) ce scandale.

        Benoît XVI est un disciple revendiqué du professeur moderniste ( bien nommé) HARNACK;

        • Aube Nouvelle says:

          Merci pour votre suivi.
          Je ne dispose pas du livre que vous me recommandé à la lecture.
          A défaut, j’ai effectué des recherches sur le Web avec les mots « Benoît XVI et Saint Anselme ».
          Parmi les liens proposés, tous recèlent des documents exprimant l’admiration de Benoît pour Saint Anselme.
          J’ai donc effectué une nouvelle recherche avec les mots « Benoît XVI méprise Saint Anselme »
          Aucun des liens proposés ne fait apparaître que Benoît XVI méprise Saint Anselme.

          Mais je ne veux pas systématiquement infirmer ce que vous affirmez. Cependant, vous me seriez très utile si vous pouviez me donner plus de renseignements pour orienter ma recherche vers les informations que vous proposez.

          Je reste quand même étonné qu’un pape (autre que Jorge Bergoglio) en serait venu à mépriser celui qu’on appelle « le docteur magnifique ».

          Quoi qu’il en soit, cela n’enlève rien à la valeur de ce qu’a dit (et écrit) Saint Anselme. Et je l’ai surtout cité pour attirer l’attention sur le fait que l’abstraction ou la négation de la réalité évidente, indéniable et irréfutable, équivaut à un refus de croire et ne peut que susciter l’incapacité de comprendre.

          J’ai suivi l’affrontement entre Perlimpinpin et Efgy sur la question cruciale et bien d’actualité concernant le choix entre l’obéissance à Dieu et l’obéissance ou désobéissance au pape actuel. J’ai vu qu’Efgy faisait référence aux écrits de Sainte Catherine de Sienne pour justifier l’obéissance au pape.
          Voilà un bel exemple d’une personne qui est complètement à côté de la question, en dehors de la réalité, et qui s’égare parce qu’elle refuse de croire en la réalité évidente de – l’actualisation de la vision apocalyptique de St Jean – laquelle, bien comprise lorsqu’on y croit, nous met en présence du faux prophète. Et si les paroles de Sainte Catherine de Sienne étaient tout à fait justifiées dans un contexte ordinaire, elles n’ont évidement plus de sens irréfutable dans un contexte extraordinaire tel que nous le vivons actuellement.
          Qui donc, de vraiment croyant, conviendrait qu’il faut, au nom de Jésus-Christ, obéir au faux prophète antichrist et Antéchrist ? L’apocalypse elle-même dit (Apoc 18 :14) : « Puis j’entendis une autre voix qui disait, du ciel :  » Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies ! ».
          C’est pourtant simple à comprendre :
          • Qui va oser affirmer que Jésus-Christ devait obéir au Sanhédrin (le « pape » de l’époque) ?
          • Et que ses apôtres auraient dû en faire autant ?
          C’est insensé ! Mais voilà jusqu’où l’entêtement, le refus de croire la réalité pourtant visible peut conduire : jusqu’à la perte de la conscience des réalités de la foi.
          C’est cela que j’ai voulu évoquer en citant cette belle parole du « docteur magnifique » St Anselme.

          • Cadoudal says:

            le livre de Mgr Tissier de Mallerais a été publié par les édiitons du Sel

            dirigées par les Dominicains d’ Avrillé;

            Mgr Tissier de Mallerais avait présenté son livre à st Nicolas, devant une église pleine, au moment où un accord était en vue avec Benoît XVI.

            pour le moderniste Ratzinger , st Anselme était un malfaiteur à l ‘origine de la Scolastique

            Mgr Tissier de Mallerais avait crié au loup.

            • Cadoudal says:

              à Aube nouvelle

              il est facile de se procurer le livre de Benoît XVI « foi d’ hier et foi d’ aujourd’hui »

              livre datant de 1969 , réédité massivement quand il était pape .

              une charge contre st Anselme et une profession de foi moderniste.

              • Aube Nouvelle says:

                Merci pour votre dérangement et vos renseignements.
                Je suis désolé de vous dire que je n’achèterai aucun de ces deux livres, ce que j’ai me suffit amplement pour terminer ma vie.
                Vous ne pourrez certainement pas comprendre. Mais je suis fatigué de tant de confusion et de dérision qui nous entraînent de plus en plus dans l’illusion de la foi et nous détournent de son unique et véritable objectif qui est l’espérance de la vie éternelle dans le royaume céleste de notre Dieu Trinité.
                L’espérance est la vertu théologale dont je ne vois pour ainsi dire presque aucune affirmation sur cette plate forme de dialogue à caractère pourtant majoritairement catholique. Je vois exposer beaucoup de belles connaissances, beaucoup de belles paroles, beaucoup de belles intentions mais rien qui suscite l’espérance. Et je ne suis pas dupe qu’à défaut d’espérance véritable, il ne peut pas y avoir de foi véritable ni de charité véritable. On parle encore de Dieu, et même de plus en plus, mais on ne croit plus !
                Je suis certain que si les gens pensaient vraiment à leur propre mort, ils chercheraient bien plus ce qui peut rassembler les catholiques que ce qui les sépare surtout en ces temps de fin des temps.
                Mais qui pense à ses propres fins dernières, n’est-ce pas ? Et bien, on va nous le rappeler ! Mgr Fellay nous l’a d’ailleurs déjà rappelé, ce n’est que cela le problème d’aujourd’hui, l’oubli de la mort qui, pour n’importe qui, peut surgir n’importe quand, n’importe où, n’importe comment.
                Dans cet état d’esprit, je ne suis vraiment pas animé du désir de partager l’entièreté des critiques que l’on formule à l’égard de Joseph Ratzinger sans nullement tenter de se mettre à sa place, sans nullement considérer ce que cet homme, semblable à tout autre homme, a dû accepter d’assumer :
                1. l’immense responsabilité envers 1,2 milliard de baptisés, dans un monde en plein bouleversement,
                2. l’immense responsabilité envers toutes les nations de la terre dont certaines sont des puissances qui possèdent un arsenal militaire nucléaire qu’il vaut mieux ne pas trop « chatouiller », ne pas trop provoquer,
                3. la menace perpétuelle de subir le même sort que celui de Jean-Paul I et Jean-Paul II, en précipitant ainsi les événements de la fin.
                Je peux vous assurer que si ces hommes n’avaient veillé à « ménager la chèvre et le choux », vous ne seriez déjà plus là pour en discuter.
                Mais cette fois ci, vous allez être comblé, cela ne passera pas ! Seulement, vous risquez, autant que moi, de ne plus être là pour le raconter.
                Puissiez-vous comprendre avant qu’il ne soit trop tard, car dans deux mois, les portes du « Nouvel Arche » vont se refermer.

                • propos énigmatiques qui ne transpirent pas non plus l’espérance.

                  • Aube Nouvelle says:

                    Peut-on espérer vous voir formuler d’autres propos plus énergiques que trois petits points de suspension tout autant énigmatiques ?
                    Il faut croire nous ne lisons pas les mêmes articles ou bien que nous n’en tirons pas les mêmes conclusions. Tout est question de connaissance et de conscience qu’on a des réalités et de leurs résultats. Et vous me laissez un peu l’impression de surgir dans le débat comme un carabinier d’Offenbach.
                    Mais rassurez-vous ! Quand les déconcertants seront partis, il ne restera plus que les déconcertés … ou l’inverse si cela vous arrange mieux.
                    Mais vous, Monsieur Paul-Emic, vous ne pourrez pas dire que personne n’était venu vous avertir. Car il y a d’éminents prélats et laïques catholiques qui ne ménagent pas leurs efforts pour le faire. Et que vous ne les appréciez pas ne change rien à la réalité de ce qu’ils disent.

                    • je n’ai pas besoin de vous pour être averti mais j’évite de jouer les donneur de leçons et de brandir l’espérance en tenant des propos désespérants.
                      Personne ne connait le jour et l’heure, si vous pensez que l’heure est proche contentez vous d’appeler à la prière et à la conversion ce qui est le rôle d’un Chrétien, de toute façon vous n’aurez aucune influence sur l’heure.
                      Vous sermonnez beaucoup mais c’est un verbiage improductif.

                    • Aube Nouvelle says:

                      C’est vous qui le dites ! Car votre réponse démontre que vous n’êtes pas aussi averti que vous prétendez pouvoir l’être, sinon vous ne réagiriez pas de la sorte. D’amblée, apparaît la confusion que vous faites entre :
                      1. « la date de ce jour et l’heure » qu’effectivement nul ne connaît et ne peut connaître,
                      2. et « l’époque » que plusieurs passages de l’écriture nous invitent à reconnaître et nous permettent de reconnaître. Et ce n’est certainement pas pour rien.
                      Je vous assure que vous allez bientôt finir par tenir les mêmes propos présumés « désespérants » que les miens autant que les mêmes propos plein d’espérance.
                      Quand à inviter à la prière et à la conversion, ce n’est pas du tout mon rôle, puisque cela va de soi pour qui a vraiment conscience de ce qui se passe, et cela est tout à fait inutile pour qui n’en a pas conscience du tout. En outre, combien de fois la Très Sainte Vierge Marie ne l’a-t-Elle déjà pas fait sans être très écoutée ?
                      Quant à dire que je n’aurai aucune influence sur l’heure, c’est correct, mais cela peut être tout aussi bien une façon d’éclipser l’influence qu’on peut avoir sur des personnes en recherche de vérité, ce qui n’est pas du tout chrétien. Vous oubliez beaucoup de choses importantes.
                      Ne savez-vous pas que l’ignorance est la source de tous les maux ? Pourquoi donc tant de gens omettent-ils la prière et la conversion ? C’est bien sûr, en partie, parce qu’ils ne savent rien, ne voient rien et ne croient rien de ce qui se prépare. Sinon, je vous assure qu’ils se comporteraient bien autrement et que les églises se rempliraient. Mais s’ils sont entourés de personnes comme vous qui les rassurent faussement et les trompent sur la réalité qu’ils ignorent, et certainement que cela ne peut qu’aggraver cette situation.
                      Ce que vous appelez « sermons » et « verbiages improductifs » ne sont que des informations dont vous ne savez même pas reconnaître le bien fondé. Mais il n’est pas encore prouvé que tout le monde en pense autant que vous et que cela est « improductif ».
                      Par contre, vos interventions vont de plus en plus ressembler à celles des taggueurs qui marquent leur territoire sans plus de conscience des dégradations qu’ils occasionnent parce qu’elles sont déconnectées de la réalité, déphasée, si pas débranchées de la grâce divine malgré vos supposées nombreuses prières.
                      Si vous ne comprenez rien à ce que j’ai exprimé, alors, c’est que vous n’êtes pas plus capable de comprendre ce qu’expriment les articles de MPI. Si quelque chose vous échappe, ce ne peut être que parce que vous prenez de haut ce que d’autres font pour éclairer la gravité des temps présents. C’est votre affaire devant Dieu et devant les hommes. Mais un peu de recul (rétrospective) devrait vite vous permettre de réaliser que vous êtes en dehors de la raison et de la logique.
                      Tant mieux si vous pouvez dormir en paix pendant que le volcan se réveille. Mais il me semble que vous vous bercer aisément d’illusions, et cela ne saura rester sans se savoir.
                      Aujourd’hui, c’est vous qui me renvoyez ! Mais demain, n’est-ce pas vous qui serez tourné en dérision ?

                    • trop de mots pour marquer votre évidente supériorité sur moi . Je me rends

    • Perlimpinpin says:

      @Aube nouvelle : Je vous remercie de vos messages et vous salue à mon tour. Je vous avoue que je réfléchis à tout ce que vous dîtes et ne peux trop me prononcer. Nous ne sommes pas encore à l’antéchrist et la question se pose de savoir si nous saurons le reconnaître. Celui-ci fera en sorte de faire croire à de nombreux miracles ainsi qu’il est écrit dans les évangiles pour tromper son monde, et ira probablement jusqu’à faire croire à tous qu’il est ressuscité et à l’achèvement des prophéties qui permettent de savoir que le Christ est le vraie Messie.
      L’époque que nous vivons est en effet pleine de confusion et il est certain que si une troisième guerre mondiale éclate, cela ne pourra qu’empirer pour perdre ceux qui n’auront pas été dans les intentions de prières et ceux qui n’auront pas étudié le sujet, tandis que de nombreuses organisations se prétendent charitables pour mieux nous faire éliminer chez nous par la subversion. Comme l’a dit Notre Seigneur dans Mathieu 24;13 « Mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.  » Aussi, je vous souhaite également une bonne continuation et de prier chaque jour pour qu’aucun d’entre nous ne soit égaré, car la puissance de l’antéchrist sera telle qu’il en perdra beaucoup, même s’il est dit que par la suite il y aura un temps très court pour revenir au Seigneur.

  18. je ne crois pas que la dernière phrase de votre intervention soit très opportune sauf à jouer la provocation pour faire fermer le site.

  19. Debra says:

    Ce que je trouve le plus triste dans toute cette affaire, c’est la perversion du mot « gay », qui voulait dire « de bonne humeur », « joyeux » même, et ce qu’il est devenu dans nos bouches maintenant.
    Très triste.

  20. François says:

    Pour information l’origine du mot « gay » en anglais est le sigle de « a Guy As You » = un type comme vous
    ou de « We are Good as You » = nous sommes aussi bien que vous
    slogans utilisés pour banaliser l’homosexualité

  21. Aube Nouvelle says:

    A Perlimpinpin, (quatre messages)
    Merci pour votre réponse empreinte de courtoisie et de prudence.
    J’en retiens surtout la fin qui invite à la prière « pour qu’aucun d’entre nous ne soit égaré, car la puissance de l’antéchrist sera telle qu’il en perdra beaucoup ». Et je suppose qu’à la prière, vous concevez de joindre l’action selon la volonté de Dieu qui veut nous associer à l’établissement de son règne. L’action sans la prière, sans la reconnaissance de notre besoin de Dieu, n’est que vanité, oubli et déni de Dieu. Mais la prière sans l’action risque aussi de nous endormir dans la tiédeur ou l’illusion. Il est possible de faire des œuvres sans la foi mais non pas d’avoir la foi sans faire des œuvres. C’est le problème auquel je suis présentement confronté et qui m’oblige à me retirer : on me reproche (non pas vous) d’agir par du « verbiage improductif » au lieu d’inviter à la prière et à la conversion. C’est une ineptie dont je ne suis pas dupe puisque, évidement, la conversion requière l’action et l’action requière la prière. C’est en fait une excuse pour se donner l’impression d’agir (par du bavardage stérile) tout en évitant de se mouiller. Le résultat, c’est qu’on tourne l’immense gravité de la réalité en dérision, en rien du tout, comme si elle n’existait pas, comme s’il ne se passait rien du tout. Et c’est évidement de la subversion ou diversion qui facilite l’action de Satan, lequel prend grands soins d’agir « comme s’il ne se passait rien du tout », sans se faire remarquer, détecter, identifier, c’est son plus grand prodige qui en égare énormément : lui, le très orgueilleux est parvenu à se faire oublier, à se faire si petit qu’on ne le voit plus nulle part et qu’on ne croit plus en son existence au point que certains théologiens (et même le pape tout doucement) nient l’existence de l’enfer. Est-ce donc vraiment catholique que de s’opposer, sans raisons valables, ni logique, ni sérieux, ni sincérité, ni arguments probants à ceux qui tentent, tant bien que mal, de démasquer l’action satanique « invisible, inodore, incolore » ? C’est un peu s’assimiler à la figurine des « trois singes de la sagesse » qui exprime : « Ne pas voir le Mal, ne pas entendre le Mal, ne pas dénoncer le Mal ». Pas sûr que cela peut empêcher le mal qu’on laisse courir de nous revenir.
    Mais peut-être ne suis-je qu’un rêveur. Pas tout à fait puisqu’il y a quand même des gens comme vous qui ont conscience de ce qui se passe. Car la question que vous posez est vraiment essentielle : celle de savoir si nous saurons reconnaître l’Antéchrist. C’est effectivement une nécessité salutaire pour soi-même et pour autrui, pour retenir autrui de s’égarer (au moins ceux qu’on prétend aimer).

  22. Aube Nouvelle says:

    A perlimpinpin,
    Voici une réflexion que j’ai pu lire sur un site :
    « Mais c’est là le génie de Satan : il s’arrange pour qu’en fin de période, les hommes, y compris les catholiques, ne soient influencés que par les écrits qui décrivent un Antéchrist-personne.
    Pourquoi ? Parce que si vous attendez un personnage qui vienne chapeauter le système, tant qu’il n‘est pas apparu, vous pensez avoir du temps. Et si vous avez du temps, vous ne vous préparez pas spirituellement et surtout vous ne prévenez pas les autres du danger, car l’accoutumance à cette société vous a anesthésié. »

    Et la démonstration est facile à faire. Si vous questionnez le Web avec les mots « Macron antéchrist », vous aurez beaucoup de liens qui tentent de le démontrer. Mais si vous répétez l’opération avec « Trump antéchrist » – « Poutine antéchrist » – « Bergoglio antéchrist », vous aurez tout autant de résultats pour chacun d’eux, lesquels, en plus, vous feront apparaître d’autres antéchrists possibles. Forcément, quelque chose ne va pas, quelque chose est faux si on part du principe qu’il ne peut y avoir qu’un seul Antéchrist/personne. Mais plus enclin à se rassurer qu’à s’inquiéter, on oublie que le faux aussi a ses raisons d’être, poursuit des objectifs et produit des résultats. Et certainement que ce qui parait faux ne cherche qu’à masquer ce qui est vrai, qu’à détourner de ce qui est vrai.
    Une chose est certaine : c’est que, dans l’Apocalypse, tout ce qui est appelé « Bête » (« Grand dragon rouge » – « Bête sortie de la mer » – « Bête sortie de la terre », …) ne représente pas du tout une quelconque personne mais bien un système, un esprit, une organisation. Aucun antéchrist/personne ne saurait dominer et asservir sept milliards d’êtres humains, quelques soient les prodiges dont il serait capable. Pour comprendre, il ne faut pas oublier que Dieu reste maître de tout et ne va pas permettre n’importe quoi.

    • Aube Nouvelle says:

      Pour correction : lire « … quels que soient les prodiges … »

  23. Aube Nouvelle says:

    A Perlimpinpin,
    Et l’esprit de « la Bête surgie de la mer », sa présence dans le monde est manifeste par ses résultats. C’est une situation qui ne peut qu’impacter la vie catholique de toute personne, même de celles qui s’en croient préservées. Car bientôt, on ne trouvera presque plus de familles, ni de personnes qui ne soient pas concernées ou affectées, directement ou indirectement, par l’un ou plusieurs des maux de :
    1. la contraception, l’avortement, l’euthanasie délibérée,
    2. le concubinage, l’adultère, le divorce, le remariage,
    3. le libertinisme sexuel, l’homosexualité, le mariage homosexuel,
    4. le matérialisme, l’hédonisme, le consumérisme,
    5. l’abandon de la pratique dominicale, le relativisme, le modernisme, l’athéisme pratique, l’indifférentisme religieux, l’ignorance, l’insouciance et l’inconscience des réalités de la foi,
    6. l’adhésion à de fausses doctrines chrétiennes, de fausses théories, de fausses prophéties, de fausses manifestations surnaturelles.
    De ce fait, il n’est presque plus possible ni permis de faire référence aux préceptes évangéliques et à la véritable doctrine catholique sans risquer de froisser, de blesser, de susciter des animosités, des discordes dans les familles, des inimitiés dans l’entourage ou le voisinage, des divisions, parfois même, des poursuites en justice. Et pour ne pas compromettre les bonnes relations humaines qu’ils privilégient, presque tous choisissent de se taire, de s’accommoder du mal, et de s’imposer – en toute bonne conscience – ce faux concept de paix.
    Le grand nombre fait ainsi spontanément application du même principe qu’emploie le pape dans ses prétentions illusoires de pouvoir instaurer la paix dans le monde, sans le Christ. La paix d’abord, avant tout, par-dessus tout ! La paix selon les concepts humains et pour des objectifs purement terrestres. Il est donc certain que ces personnes ne vont pas s’opposer aux prérogatives du pape et que celui-ci ne reviendra pas du tout en arrière mais ira plutôt de l’avant, fort de l’approbation du grand nombre et soucieux de ses engagements « au service de la Bête ». Et à Rome, on ne badine pas avec de tels engagements ! Il ne donnera pas suite aux « dubia », il ne corrigera rien d’Amoris Laetitia, il se réclamera de la vérité et de son autorité pour tourner le témoignage des cardinaux en dérision.

    Nous n’avons donc plus d’autre choix que :
    1. Soit vouloir garder Dieu au dessus de tout mais en compromettant les bonnes relations humaines, en se faisant piétiner, oppresser, même entre catholiques,
    2. Soit privilégier les relations humaines (familiales, amicales, professionnelles, de voisinage, …) mais en mettant Dieu en dessous de tout et en se laissant marquer de l’esprit de la « Bête », du signe de la « Bête » au front (la pensée) et à la main (l’action).

    Qui pourra affirmer qu’il n’est pas du tout confronté à ce problème ?

  24. Aube Nouvelle says:

    Une telle situation de délabrement, autant dans l’Humanité que dans l’Eglise, devrait donc susciter bien plus d’intérêt (ou d’inquiétudes) envers son évolution et son dénouement qu’envers les innombrables causes qui l’ont générée et qui semblent à présent impossibles à éradiquer autant qu’à freiner dans leur progression.
    De ce fait, bien des discussions suscitent l’amère impression d’évoluer dans une émission de télé réalité telle que : « L’amour est dans le pré ! ».
    Et cela ne répond guère à la volonté du Seigneur Christ Jésus dont l’amour, la miséricorde et les desseins enveloppent l’humanité tout entière, non pas seulement une petite partie.

    Tous ceux qui fondent leur raison sur la réalité le font autant en considération du passé que du présent. Et la confrontation entre ces deux époques livre une conclusion irréfutable : l’Eglise est dans une époque de dégénérescence, de décomposition sans précédent et sans plus de rémission possible. Bien des évêques ont pris de haut les « lanceurs d’alertes ». Les voilà maintenant pris au piège de la confusion et de l’illusion qu’ils ont ainsi générées et dont ils se sont eux-mêmes imprégnés. Certains tentent d’en sortir, malgré tout, mais il est trop tard, ils ne peuvent plus que servir de témoins confirmant la raison de ceux qui l’ont fondée sur la réalité de l’apostasie. Cependant : « Le roseau froissé, il ne le brisera pas, et la mèche fumante, il ne l’éteindra pas, jusqu’à ce qu’il ait mené le Droit au triomphe » (Matt ; 12 :20).
    Et il y a quand même eu tous les évêques (400) et tous les prêtres (60.000) du Mouvement Sacerdotal Marial, répandu dans l’Eglise et dans le monde entier depuis 1973, et qui est entièrement apocalyptique, fondé sur La Salette et Fatima, annonciateur de la fin des temps et de l’Avènement de Jésus-Christ.

    Ce qui est assez bouleversant, c’est que :
    1. d’un côté, il y a de plus en plus de signes qui démontrent l’effondrement de l’Eglise, son incapacité à pourvoir se relever, et donc la certitude du dénouement apocalyptique,
    2. d’un autre, le refus presque général et en tout cas majoritaire de tirer cette conclusion et de croire en la fin des temps. Mais c’est bien cela qui génère la fin des temps, c’est le fait de ne pas vouloir y croire. Il va donc y avoir beaucoup de surprises et de stupéfaction.
    Et lorsqu’on réalise que la réalité qu’on expose est, non pas seulement controversée, mais systématiquement tournée en dérision, on n’a plus d’autre choix que de s’abstenir afin de ne pas encore plus la tourner soi-même en dérision et d’éviter ainsi de se remplir de confusion et d’illusion. Il faut donc que je parte, d’autant plus que je commence à m’attirer de l’animosité et qu’il en sera ainsi jusqu’à la fin pour tout ceux qui font le choix de croire.
    Que Dieu vous garde et vous sauve, Perlimpinpin ! Et qu’Il daigne nous rassembler en son royaume !

  25. Cadoudal says:

     » qui est l’ Antéchrist ? celui qui nie que Jésus soit le Christ : voilà l’ Antéchrist . »

    « il y a beaucoup d’ Antéchrists . »

    (épître de st Jean )

    • Aube Nouvelle says:

      A Cadoudal
      Merci pour votre commentaire.
      Vous semblez avoir bien compris ce qui fait réellement la puissance de l’Antéchrist/antichrist et sa domination croissante sur le monde entier : c’est le fait qu’il y a beaucoup d’antéchrists organisés en système insufflant un esprit antichrist.
      Et bien sûr, parmi ces antéchrists, il y en a un qui se distingue beaucoup plus que les autres, qui est encore plus visible que les autres, qui a encore plus de pouvoir que les autres sur une grande partie de l’humanité et qui, de ce fait, est la personne humaine symbolique de l’Antéchrist/antichrist.

      Vous êtes actuellement sur le sujet « Rome capitule devant la menace terroriste ». Avez-vous remarqué le commentaire affolé de Guy de la Croix ? Il reproduit avec beaucoup plus de force ce que j’ai déjà exprimé dans le présent sujet concernant le projet des illuminatis de réduire la population mondiale. Et je ne peux donc que me joindre à lui dans la question qu’il pose : « Mais quand allez-vous enfin vous poser les vraies questions » ?
      Excusez-moi de vous avoir précisé tout cela, c’est uniquement pour prouver que je n’exagère pas et que je ne suis pas le seul à exprimer de tels propos. Il n’y a vraiment plus de quoi rigoler ni s’amuser mais plutôt s’affairer à dévoiler la réalité.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com