Le monde a changé depuis Pouic Pouic. Finies les matinées passées à la Bourse à spéculer sur les entreprises sidérurgiques et éviter les escrocs en chapeau blanc. Désormais, c’est par Internet que tout se joue. Le site de la banque Binck permet depuis sa création en septembre 2008 de réaliser ses transactions financières.

Ce site, précisons-le, n’est en aucun cas lié à ceux qui vous propose de spéculer sur le Forex ou sur divers matières premières et dont la réputation est, à juste titre, exécrable (et dont les méthodes avaient déjà été dénoncées dans le film Le Sucre en 1978). La banque Binck, filiale de la banque néerlandaise Binckbank est la 1re banque de courtage au Benelux, la 3e en France, la 5e en Europe.  Elle s’adosse au niveau européen à un encours client de 20 milliards d’euros.

La banque Binck n’abandonne pas ses clients dans la verte nature : elle propose à ses clients une formation dans le courtage, car on ne s’improvise pas trader, mais également des outils informatiques de pointe, avec notamment le logiciel ProRealTime qui permet de surveiller en temps réel les cours de 25.000 actions et ce, dans 18 bourses mondiales (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Francfort, Madrid, Milan, Dublin, Vienne, Zurich, Oslo, Copenhague ; Helsinki, Stockholm, Luxembourg, New York, Chicago et Toronto) et 9 autres places boursières (dont le NASDAQ et l’AMEX).

La banque Binck possède 400 fonds de placements pour tous les types d’épargnants : fonds Action avec des abattements fiscaux allant jusqu’à 65 %,  mais également une échelle de risques allant de 1 à 7, le placement « défensif », appelé jadis « bon père de famille », sans risques (1-2) mais peu rentable, le placement « équilibré », appelé jadis « industrieux », risques modérés (3-4), rendement supérieurs, le placement « dynamique » pour les « spéculateurs », avec une prise de risque optimale (5-6) et enfin le placement « offensif », appelé jadis « requin de la bourse », avec une prise de risques maximale (7) qui fait que vous pouvez tout perdre… mais en cas de succès, toucher le gros lot…

Pour ceux qui n’aurait pas compris ce qu’implique le courtage, la banque Blick précise clairement : « L’investissement sur les marchés boursiers s’adresse à des investisseurs souhaitant valoriser leur capital et qui acceptent en contrepartie un risque de perte en capital. Avant toute décision d’investissement, veuillez-vous reporter à la rubrique facteurs de risque des prospectus ou DICI pour les Fonds de droit français et/ou la version française approuvée par les autorités de tutelles luxembourgeoise, irlandaise, autrichienne et anglaise. »

Pour ceux qui ont donc encore quelques fonds à placer et qu’ils voudraient voire croître et multiplier, la banque Blick offre professionnalisme et garanties.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com