Boko Haram a tué 11 soldats tchadiens et fait treize blessés mardi matin. Cette attaque a eu lieu dans une localité de la région du lac Tchad proche de la frontière avec le Nigeria.

L’AFP qui traite cette information rapporte le témoignage d’une source sécuritaire tchadien sous couvert d’anonymat en ces termes : « « Les hommes de Boko Haram ont attaqué la position de nos forces à 4H30 (3H30 GMT) à Kaiga Ngouboua à deux kilomètres de la frontière avec le Nigeria. Cette attaque surprise a fait 11 morts dans les rangs de l’armée tchadienne et 13 blessés ». Et de poursuivre : « 17 combattants de Boko Haram ont été tués par les soldats », a poursuivi cette source en précisant que les assaillants ont été repoussés et que l’armée tchadienne continuait le ratissage dans toute la zone.

Précisons que le lac Tchad  est partagé entre le Nigeria, le Niger, le Cameroun et le Tchad. Il abrite une multitude d’îles et îlots peuplés de pêcheurs, et ses abords sont rendus difficiles par une végétation dense, ce qui facilite les infiltrations des islamistes de Boko Haram en territoire tchadien pour y mener des attaques, précise jeuneafrique.com.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com