Le gouverneur de l’État américain de Californie a signé un projet de loi qui permet aux enfants d’avoir légalement plus de deux parents.

Le projet de loi du sénateur Mark Leno est avancé au nom des « recompositions familiales » de la société moderne et profite en particulier aux « familles LGBT » où plus de deux adultes sont responsables d’un enfant.

Le lobby homosexuel a toujours voulu obtenir la reconnaissance d’une « parenté » élastique. En France, Caroline Mécary, avocate du lobby homosexuel, avait affirmé que « la présomption de paternité, liée à la biologie, pourrait être remplacée par la présomption de parenté ». Compte-tenu de la durée de vie moyenne d’un « mariage » homosexuel ( un an et demi selon une étude des Pays-Bas), « la parenté déconnectée de la biologie et fondée sur l’investissement affectif peut concerner un nombre de « parents » quasi illimité », avait déjà expliqué Aude Mirkovic, maître de conférence en droit privé.

Demain, sur base de telles folies, des enfants auront officiellement un nombre infini de « papas » et « mamans » au plus grand mépris du réel.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com