Ce samedi 22 juillet, au Canada, sœur Pierrette Thiffault va célébrer un mariage avec l’accord de la Congrégation du Culte divin et de la Discipline des sacrements de Rome !

Cette sœur du Témiscamingue sait bien que c’est contraire aux enseignements de l’Eglise. « Je ne peux pas marier. Je ne suis pas ordonnée et ce n’est pas dans ma fonction », avoue Sœur Thiffault à la presse locale.

Mais elle le fera tout de même puisqu’elle a reçu le 23 mai dernier une lettre de la Congrégation du Culte divin et de la Discipline des sacrements de Rome qui lui en donne l’autorisation.

Le vicaire général au diocèse de Rouyn-Noranda se contente de déclarer « Dans l’Église catholique, c’est une présidence qui est confiée soit à un prêtre, soit un évêque ou un diacre. Seulement, il peut y avoir des exceptions, c’en est une à ce moment-là ».

La presse locale évoque des situations exceptionnelles, comme le manque de prêtre, qui permettraient « à une personne laïque ou une religieuse d’être désignée comme témoin qualifié pour célébrer un mariage« .

Mais on ne voit pas pourquoi au Canada, il serait impossible de trouver un prêtre pour célébrer un mariage.

En cherchant un peu sur internet, on s’aperçoit que, précédemment, sœur Pierette Thiffault avait déjà célébré au moins un baptême.

En réalité, tout cela ressemble bien à une opération de protestantisation de l’Eglise catholique accompagnée d’un encouragement féministe.

Sœur Pierrette Thiffault ne manque pas de conclure « C’est un grand service rendu à l’Église, mais rendu à moi aussi. C’est une ouverture pour les femmes dans notre milieu, mais dans le diocèse aussi ».

Ce drôle de mariage sera célébré ce samedi à Lorrainville, au Témiscamingue.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

34 commentaires

  1. Le Sommelier says:

    oh ! Mamie , va balayer la sacristie !

  2. Paul-Emic says:

    on attend avec impatience le moment où l’Église va être sommée de célébrer des mariages homosexuels. Mon petit doigt me dit qu’elle ne mènera qu’un combat d’arrière garde. De toutes façons il faut qu’elle périsse pour renaitre.

    • Le Sommelier says:

      …. » De toutes façons il faut qu’elle périsse pour renaître. »
      L’ Eglise ne peut pas périr et, comme le Phénix, renaître de ses cendres .
      Le Credo catholique est très clair :  » Je crois en l’ Eglise Une, Sainte , Catholique et Apostolique …. » Donc la secte conciliaire, imposture qui occupe les postes d’ autorité de l’ Eglise, n’ est en rien représentative de la véritable Eglise .
      » Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l’Antéchrist. L’Eglise sera éclipsée et le monde sera dans la consternation. »
      La secte conciliaire est l’ Astre noir qui éclipse l’Astre qui donne la lumière .
      La lumière est occultée par une hiérarchie occulte, donc maçonnique, luciférienne .
      Ce terme  » éclipse  » nous a été donné à La Salette pour nous faire comprendre la situation actuelle .

  3. trop-bon says:

    En arrière-plan , nappe et plantes ont les pans et les branches qui leur en tombent !!!
    Requiem pour une folle …!

  4. Sanfard says:

    « Je ne peux pas marier. Je ne suis pas ordonnée et ce n’est pas dans ma fonction » »
    Eh bien puisqu’elle dit si bien la vérité pourquoi obéit-elle à des ordres apostats ? même venant de Rome ? qui ne brille pas actuellement par sa droiture et sa piété !
    – Le exceptions deviendront la règle sous peu. Bientôt on verra des bonnes femmes célébrer la Messe….ou bien il y aura des Messes « œcuméniques » sans aucune validité
    Courage fuyons !

  5. Sanfard says:

    De plus, Mon Dieu qu’elle est laide ! ce n’est pas une figure d’ange !!

    • Luxettenebrae says:

      J’aimerai bien votre à quoi vous ressemblez ou à quoi vous ressemblerez dans plusieurs années :-).
      (Pardon ça m’a échappé, mais sans vouloir vous offensez, votre commentaire ressemble à un commentaire de troll… (mais bon, je vois des trolls partout sur ce site, je sois être parano…))

      • Le Sommelier says:

        Comme elle n’ a pas d’ ailes, il est possible que ce soit un serpent à lunettes !

    • Le Sommelier says:

      Il est vrai qu’ elle ne se cache pas, elle est sans fard !

    • Le Sommelier says:

      Devinette : elle n’a de religieux que le nom, mais elle n’a pas son pareil pour vous suivre du regard ( sans sa mantille )… ou faire fantasmer les plus féministes de nos concitoyennes !
      Qui est- ce ?

    • SANS SOUCHE says:

      Effectivement Sanfard, Nabilla, Zahia ou une bimbo ont plus d’atouts pour le poste vous avez bien raison. Bref il faut une femme qui vous fasse fantasmer du premier regard et qui fasse lever tous les glaives phalliques en harmonie dans la sainte église au son des alleluia…votre commentaire est plein de bon sens!

  6. Tout le monde peut baptiser.
    Personne ne peut marier.
    Les époux se marient tout seuls.
    Tout le monde peut être député pour servir de témoin.
    Toutes les choses-là, je les ai apprises à l’école catholique, avant le Concile.

    • cadoudal says:

      oui mais:

      il y a la tradition catholique : les femmes doivent se taire à l’ église, ordre de saint Paul.

      • oui, et couvrir la tête.

      • Luxettenebrae says:

        Enfin ça dépend à quoi il fait référence… (parce que des personnes qui discutent dans des églises ou même pendant la messe il y en a (souvent des femmes mais aussi des hommes…))

    • l'index says:

      Elle ne peut etre le témoin canonique et encore moins donner la bénédiction nuptiale , cela sont un acte de juridiction et sacerdotale pour la bénédiction

  7. A M. Depauw

    Je vous croyais mieux informé de la discipline catholique traditionnelle du baptême et du mariage :

    • Le prêtre n’est pas celui qui marie : il n’est qu’un témoin, privilégié certes, mais seulement un témoin. Ce sont les deux époux qui se donnent le sacrement de mariage l’un à l’autre par l’échange de leurs consentements C’est si vrai que l’Église n’a jamais fait aucune difficulté pour reconnaître comme valide le mariage qu’ont pu contracter deux Catholiques par simple échange public de leurs consentements dans des circonstances où il n’était pas possible d’avoir un prêtre comme témoin dans un délai raisonnable.
    Permettre à un ou une laïque d’être ce témoin est donc une simple question de discipline, que l’Église peut modifier, et non une question de validité du sacrement. Je pense même qu’un évêque est en droit de modifier cette discipline dans son diocèse, sauf bien entendu si une décision contraire a été prise par l’Église universelle.
    Que cette modification de la discipline soit opportune, cela peut, certes, se discuter.

    • Vous écrivez, apparemment pour vous en scandaliser : « En cherchant un peu sur internet, on s’aperçoit que, précédemment, sœur Pierrette Thiffault avait déjà célébré au moins un baptême. »
    Ignorez-vous que TOUT LE MONDE peut administrer le sacrement de baptême, si cela est nécessaire, même un(e) laïque, même un protestant ou un orthodoxe, même un NON CHRETIEN pourvu qu’il ait l’intention en procédant à ce baptême « de faire ce que fait l’Église » et qu’il verse l’eau sur la tête du baptisé en disant : « Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. » ?

    J’ai assisté à un tel baptême dans le lavabo d’un service de néonatalogie de l’hôpital Saint-Vincent de Paul, la maman l’avait demandé mais j’ignore si l’infirmière qui a baptisé le nouveau-né était Catholique…

    Ce sont les cérémonies (profession de foi, onctions, remise du cierge et du vêtement blanc) qui accompagnent le baptême proprement dit qui sont en général présidées par un prêtre ou un diacre. Mais là aussi, c’est un problème de discipline que l’Église (et même chaque évêque dans son diocèse) est en droit de modifier si elle le juge utile ou nécessaire. La validité du sacrement n’en dépend pas.

    Et bien entendu, tout cela, je l’ai appris dans mon enfance et ma jeunesse, bien avant Vatican II.

    Quant à l’ordre de Saint-Paul, invoqué par « Cadoudal », il était sans doute très limité dans le temps et l’espace : il pouvait être nécessaire pour se faire accepter par les Romains et surtout les Grecs chez qui les « femmes de bien », les « matrones » étaient confinées dans la maison, les nombreuses femmes que l’on voyait en public étant considérées comme des prostituées, même si elles ne l’étaient pas. Or, la tradition juive était différente et les Juives paraissaient habituellement en public. Il fallait donc veiller à ce que les habitudes juives ne choquent pas Grecs et Romains.

    D’ailleurs, dans la même lettre, saint Paul parle comme d’une chose normale des femmes qui prophétisent publiquement. Il s’agit apparemment non d’interdire toute parole féminine, mais de « recadrer » certaines qui avaient un comportement choquant pour leurs compatriotes Corinthiens ou même peut-être, tout simplement, d’incorrigibles bavardes tenant des conversations personnelles au cours des assemblées.

    Que cet ordre ait eu ses limites de temps et de lieu est évident si l’on sait qu’au Moyen Âge de nombreuses saintes religieuses (et même des laïques, comme sainte Catherine de Sienne) ont pris la parole – et la plume – publiquement avec l’accord de leur évêque et même du pape. Ce n’est que dans les « Temps modernes » que cet usage a disparu.

    • @Anne Merlin
      Merci
      Bonne mise au point car il y a une grande ignorance sur le sacrement de mariage: comme vous le rappelez, les époux sont les ministres du sacrement. L’Eglise a imposé un témoin privilégié pour éviter les abus et la polygamie en rendant l’engagement public et non secret. D’où la publication des bans avant mariage et la publicité faite avant l’échange des consentements à l’église.

    • Luxettenebrae says:

      Merci pour ce rappel.
      Cet article cherche vraiment à faire scandale pour faire scandale.
      En vérité, la surface du canada est 20 fois supérieure à la France pour une population 2 fois moins importante. Résultat : il y a des zones entières quasi désertiques sur le territoire. Rien d’étonnant donc à ce qu’il puisse y avoir des pénuries de prêtres dans certaines zones. Il faut être déconnecté de la réalité pour écrire des choses pareils !
      Que dire des mariages célébrés en mer en l’absence de prêtre dans ce cas ?

  8. Le Sommelier says:

    Et l’ on saura, là haut, si Sainte Catherine de Sienne n’ aurait pas mieux fait de se taire .

    • cadoudal says:

      sainte Catherine de Sienne, comme sainte Jeanne d’ Arc, sont d’ étonnantes exceptions en période de crise , comme celle du Grand Schisme .

      normalement, une femme n’a pas à enseigner le clergé

      normalement, une femme n’a pas à diriger une armée.

      • Le Sommelier says:

        Peut-être la Bergère Maréchal Jehanne d’ Arc, celle qui a mis en œuvre la charitable doctrine, inusitée à l’ époque, du feu de l’ artillerie en mouvement, n’ était-elle pas une femme ?
        A mon avis, c’ était un ange !
        Pour Sainte Catherine de Sienne , je ne sais pas !
        MCF68, Méga Chisme Fientifique pourrait nous le dire, mais il semble bouder dans son coin .

      • Luxettenebrae says:

        Et pourquoi ? Ces saintes avaient simplement des compétences que la société a été obligé d’admettre parce qu’elles étaient soutenues par Dieu. Rien ne dit qu’il n’y en a pas d’autres qui n’ont pas ces mêmes compétences et que vous refusez de voir.

  9. cadoudal says:

    « le femme ne peut pas enseigner en public ; elle peut cependant en privé donner quelque instruction ou quelque conseil . De même il ne lui est pas permis de donner le baptême public et solennel , mais elle peut
    baptiser en cas de nécessité.

    Si un laïc baptise en dehors du cas de nécessité , il pèche assurément , mais il confère cependant le sacrement , et celui qu’il a ainsi baptisé n’a pas à être rebaptisé. »

    st Thomas – somme théologique – III- q 67- art 4- une femme peut-elle baptiser ?

    • Luxettenebrae says:

      Vous savez tous les saints ne sont pas d’accord entre eux sur tous les points… (Saint Morgan et Saint Augustin étaient même opposé sur certains points).
      D’ailleurs, allez vous au théâtre ou regardez-vous des films ? Si vous suiviez l’avis de St Augustin, vous ne le feriez pas.

    • Luxettenebrae says:

      (en complément voir mon commentaire plus haut sur la surface du canada par rapport à son nombre d’habitant qui pourrait tout à fait justifier l’état de nécessité dans le cas présent)

  10. cadoudal says:

    état de nécessité = danger de mort prochaine pour le baptisé; absence habituelle de prêtre sérieux pour dispenser le sacrement avec la solennité requise.

    on peut analyser cette innovation comme un acte visant à occulter la nécessité du clergé, dans l’ esprit protestant de Vatican II- Assise ,;

    le même esprit qui exalte Luther, qui a transformé la messe de saint Pie V (forme extra ordinaire ) en messe de Luther ( forme ordinaire) .

    Vatican II est une tentative réussie de génocide du clergé.

    • Luxettenebrae says:

      Donc si je comprends bien : s’il l’un des deux époux étaient sur le point de mourir et qu’il n’avait pas la possibilité de faire de longues distances à cause de son état et si en plus il n’y avait pas de prêtre dans les alentours qui ne nécessitent plusieurs heures de trajets (surtout s’il n’y a pas d’aéroports dans le coin ou de route facilement praticable dans l’hypothèse d’une ville ou d’un village particulièrement isolé), nous sommes d’accord que cette condition s’applique ?

      Qu’est-ce qui vous dit que ce n’est pas le cas ? Nous n’avons ni information sur les mariés ni sur le lieu ou a eu lieu le mariage. Je reste donc sur ma conclusion précédente : l’auteur de cet article juge visiblement sans savoir et je suis assez surprise du nombre de personne qui lui emboîtent la pas…

  11. Et que dire des difficultés rencontrées pzr la Fraternité Saint-pie Dix pour homologuer ses mariages ? Etonnant non?

  12. Jacques says:

    Canoniquement il est possible de donner une pareille autorisation, je pense que le débat ne porte pas là dessus. Ce qui est certain c’est que si le Canada est grand et que de grandes surfaces sont à peine habitées, tel n’est pas le cas de la belle province du Québec où cet évènement à eu lieu… ce qui rend l’exception canonique moins évidente… Ce qui est encore plus gênant c’est les raisons invoquées par le « ministre extraordinaire » qui en fait plus un acte militant qu’autre chose, et c’est bien là le scandale…

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com