Il y a 63 ans, le 5 mars 1953, le dictateur Joseph Staline mourrait.

Le monde était ainsi débarrassé d’un des plus grands criminels de tous les temps et de toute l’histoire. Il est bien évidemment impossible de rendre un quelconque hommage à cet abominable tortionnaire dont le XXe siècle se serait bien passé. C’est aux dizaines de millions de morts du stalinisme qu’il nous faut rendre hommage. Ces femmes et ces hommes spoliés, déportés, torturés, massacrés, éliminés par la barbarie stalinienne.

Ces millions de morts dont on ne parle jamais, ces millions de morts volontairement oubliés, ces millions de morts qui n’intéressent personne !

Surnommé à tort « le petit père des peuples », appellation désignant traditionnellement les Tsars de l’Empire Russe, le tyran Staline était en réalité le petit père des pires exactions et des pires ignominies. Pourquoi ce silence sur les millions de morts du communisme ? Pourquoi n’évoque-t-on jamais ces génocides orchestrés par Staline ? Pourquoi ce silence sur les atrocités des Goulags ?

A quand toute la vérité sur ces exterminations de masse ? A quand un grand procès du communisme ? Le respect des morts ne se partage pas et il serait temps d’effectuer, à l’égard des victimes du communisme, un véritable et légitime devoir de mémoire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. Volodymyr Bellovak says:

    Oui, de bonnes questions…qu’il faudrait aussi poser à Poutine et au pseudo-« patriarche » Cyrille qui réhabilitent Staline en Russie sous le fallacieux prétexte qu’il aurait mené et gagné la « grande guerre patriotique » contre le « fascisme et la réaction » ( guerre certes contre le IIIème Reich, mais guerre de conquète aussi, qui aboutit à l’asservissement de la moitié orientale de l’Europe à l’URSS et au communisme…)!

  2. queniartpascal says:

    les américains ont tués 100 millions d’indiens,on n’en parle jamais non plus

    • Volodymyr Bellovak says:

      100 millions; vous etes sur de ne pas exagérer un peu? Je doute fort que les USA furent peuplés de 100 millions d’amérindiens lors de la conquète de l’ouest…De toute façon, les crimes réels, et quelque soit leur nombre, des uns, ne sauraient justifier l’oubli des autres. Le communisme, qui fut ( et demeure…) un fléau mondial, a fait plus de 100 millions de morts à travers le monde, et il tue toujours de la Corée du nord ou la Chine, à la Colombie, etc…C’est tout une idéologie mortifère et ses promoteurs ( tel Staline ) qu’il convient de condamner. Aujourd’hui Staline est réhabilité officiellement en Russie, et l’on inaugure meme des monuments à sa gloire dans le Donbass, le paradis des illusions perdues et des idiots utiles du nouvel impérialisme moscovite…

      • Bamako says:

        Cela depend comment on se place, dans tous les cas communiste ou pas, depuis 1948 la coree est une republique depuis 1949 la chine est une republique (populaire).
        Pour la chine on peut leur coller une etiquette de communiste, les massacres sur la population chinoise a bien etait faite sous le regime republicain pour eliminer les opposants politiques.
        Et aujourd’hui sa continue, ceux qui pratiquent le Falun Gong se font persecutes, ils sont torture desfois a mort, finissent dans des camps de travaux force et ceux qui ne survivent pas finissent vider sur un billard pour mettre leurs organes en ventes a de riches capitalistes qui ont bouffe trop de cornet de frites.
        Donc communiste ou pas la chine de Mao qui a fait plus de 60 milions de mort etait une republique, aujourd’hui la chine qui pesecute les pratiquants du Falun Gong est toujours une republique.

        Pour la coree du nord, le regime a ete repressif, genre on fracasse les manifestants, en france c’est pareil les manifestants se font matraques, pourtant ce ne sont pas des communistes en france je crois hein ?
        Puis si on veut parler de massacres faut faire la difference entre les batailles et un gouvernement qui massacre des civiles, ce sont 2 choses differentes.
        Car en coree si on ne prends pas en compte les morts au combat (pendant une bataille entre 2 forces armees), mais des civils ou prisonnier qui se font froidement executes qui est le monstre dans l’histoire ?

        Coree du sud :
        Soulevement de Jeju : l’armee sud coreene tue 60 000 personnes, pour continuer sur Jeju 2000 soldats refusant de participer au massacre ont ete executes par le pouvoir sud coreen

        Le massacre de Mungyeong : 86 villageaois dont femme et enfant sont massacres par l’armee sud coreenne

        Massacre de la ligue Bodo : 200 000 prisonniers communistes executes par la police et l’armee sud-coreene

        Massacre de No Gun Ri : 400 civils nord coreens tues par l’armee americaine alors que c’est les americains eux memes qui leur avait dit d’evacuer les lieux car les nords coreens avaient franchit la ligne de démarcation et arrivaient rapidement vers le sud… no comment

        Massacre de Sinchon : 35 000 communistes (nord coreen) executer (noyer, bruler…) par l’armee americaine et police secrete sud coreenne sous controle de l’ONU.

        Massacre de Ganghwa : Massacre de 1300 collaborateurs de l’armee populaire perpetre par les forces sud-coreennes.

        Massacre de Geochang : 719 personnes tuees par l’armee sud coreenne

        Maintenant coter nord coreen :

        Massacre de la colline 303 : 41 prisonnier (soldats U.S) sont executes par les nords coreens.

        Voila pour les crimes de guerres, la coree du nord sont des bisousnours a coter du sud et USA et la coree du nord n’a bombardee aucune ville au napalm et n’a pas massacree sa propre population comme la coree du sud.

        Puis pour staline 100 000 000 de mort vous avez revez, c’est 20 milions .

        Pour l’instant le record c’est la republique populaire de chine de MAO avec 60 milions de mort.

        Dans tous les cas, quelque soit l’epoque, le regime politique, ou le lieu ce sont les gouvernements et les religions qui sont la premiere cause mortalite non naturelle dans ce monde.

        Par contre les regimes les moins sanguinaires et plus protecteurs pour sa population comme par hasard on en parle jamais… faut surtout pas reveiller le peuple francais!
        alors shuut il ne faut pas reveiller les gens qui sont dans un sommeil profond car ils risquent d’etre ennerve.

        Pour finir je viens de voir dans ton com que la russie rehabilite Staline…
        Peut etre que je me trompe, mais j’ai bien l’impression que Poutine a mis en place un pouvoir oligarchique absolu tout comme Staline…

  3. Michèle Chevrier says:

    Les dictateurs finissent toujours mal, il y en a actuellement qui sont sur la sellette.

  4. gustave says:

    Si on veut parler,sans parti pris, de massacres perpétrés par le communisme,il faut aussi nommer le non moins célèbre Mao Tse Toung.
    A moins qu’on ait peur d’une virulente riposte,  »économique, bien entendu », des chinois,car il ne faut pas oublier que des millions de chinois adorent toujours leur bourreau-dieu.
    Et je dis bien:Mao est adoré comme un dieu par des millions de chinois

  5. jpcotentin says:

    J’avais 8 ans en 1953, j’habitais Ivry sur Seine un des derniers bastions communistes subsistants à ce jour.
    Je me souviens de ce grand catafalque avec cette immense portrait du camarade Staline installé au fronton de la mairie et je revois cette longue file de sympathisants communistes avec Maurice Thorez l’ami de Joseph en tête venus rendre hommage a cette fripouille.
    Le PCF devait plusieurs années après la dénonciation des goulags revoir son positionnement vis à vis du grand frère soviétique.

  6. Eric says:

    Certains d’entre vous confondent le bolchevisme avec le socialisme (ou communisme), son antithèse. Staline était un bolchevique et, partant, haïssait le socialisme, de même que les républicains haïssent la démocratie.

    Le socialisme est promu en France par Réseau Salariat, association d’éducation populaire.

  7. Lionel says:

    Si nous évoquions à cette occasion le sort tragique de l’armée du général Vlassov à l’issue de la dernière guerre mondiale?
    Or, il se trouve que Monsieur Paul-Marie de la Gorce, dans un article publié dans « Le Figaro » du 6 décembre 1975, accuse le général Vlassov de trahison et justifie la décision prise par Roosevelt et Churchill à Yalta de livrer le général et ce qui restait de son armée à Staline.
    L’objectif du général Vlassov était avant tout de chasser le tortionnaire Staline du pouvoir et de libérer ainsi les Russes et les autres populations sous la dépendance du gouvernement de Moscou, de l’esclavage. Le régime communiste n’a-t-il pas été implanté en Russie par l’étranger ? N’est-ce pas par une Allemagne en guerre contre la Russie qu’est passé Vladimir Llitch Oulianov dit Lénine ?
    Ce que Monsieur de la Gorce n’écrit pas, c’est que si le général Vlassov a cherché à utiliser l’Allemagne pour débarrasser son pays du fléau communiste, ce ne fut pas par germanophilie, mais parce qu’il n’avait pas le choix et si le Reich avait su jouer la carte Vlassov, la guerre aurait très certainement pris une tout autre tournure… Il n’eût pas été exclu non plus qu’une Russie libérée en soit sortie victorieuse, même contre l’Allemagne, ce qu’Hitler d’ailleurs redoutait…
    Excepté les dirigeants du pays et la police politique, la grande majorité des populations survivant dans l’enfer stalinien était prête à combattre le dictateur rouge.
    Jürgen Thorwald rapporte dans son livre « Vlassov contre Staline » (André Bonne éditeur, 15 rue Las Cases, Paris) que très vite saisissant les intentions de l’Allemagne, le général Vlassov aurait préféré le soutien des U.S.A. et de la Grande-Bretagne à celui du Reich, mais pouvait-il espérer l’alliance des alliés de celui qu’il voulait renverser ? Et quand Kazanzev aborda le sujet, Vlassov lui répondit : « ces anglo-saxons adorent Staline, crois-moi, ils adorent le régime soviétique. Tous répètent comme des perroquets ce que leur raconte l’entourage de Staline ». Et il prédit déjà les guerres actuelles : « se rendent-ils compte là-bas qu’ils devront faire un jour la guerre à Staline et qu’il serait peut-être sage de s’allier avec nous dès aujourd’hui ? ».
    Si un jour la France devait passer par des épreuves semblables, quelle voie choisirait Monsieur de la Gorce ? J’avoue que je m’incline devant ces soldats sacrifiés sur l’autel de la liberté, et je frémis à la pensée que les U.S.A., le pays qui se proclame le plus attaché à ce principe, aient accepté de les livrer au dictateur rouge. (6 décembre 1975)

  8. yves ESSYLU says:

    il y a encore en France des décérébrés par le marxisme qui pleurent le petit père des peuples pourtant grand assassin devant l’Etarnel

  9. Allard Claude says:

    Oui!…Il est légitime de se poser la question de savoir pourquoi il y à des morts à ne pas oublier et d’autres que l’on peut enterrer deux fois. Sans doute parce qu’il y à, dans l’esprits de certains, les morts pratiques et utiles et d’autres gênants et terriblement encombrants.Les bien-pensants sélectifs sont des adeptes de cette mémoire défaillante .Les idéologues bornés aussi. Cette catégorie d’humains,multicolore à souhait, très à part sur cette planète mais terriblement nombreux, représente à elle seule le germe le plus pathogène que le monde soit en mesure de légitimement redouter.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com