charlemagne

Raphaël Dargent est un historien et écrivain passionné par l’histoire de France, ses grandes figures et ses hauts faits. Il signe aux éditions Eveil et Découvertes différents ouvrages destinés d’abord à la jeunesse mais qui feront le plaisir de tous ceux qui les ont en main.

Son Charlemagne est conseillé à partir de huit ans et témoigne de la pédagogie et du souci de l’auteur de transmettre l’Histoire aux plus jeunes. Pour atteindre ce but, il a pu compter sur la collaboration de Florent Vincent pour les illustrations. Le résultat ravira petits et grands.

L’ouvrage commence par rappeler que Charlemagne est l’héritier d’une longue suite de rois francs. Après un bref résumé de la période mérovingienne, nous voici amenés à entrer dans l’ère carolingienne avec Pépin le Bref, premier roi carolingien et père de Charlemagne. Pourquoi Pépin III est-il surnommé le Bref ? Pourquoi Bertrade de Laon, mère de Charlemagne, est-elle surnommée Berthe au Grand Pied ? Autant de questions que se pose chaque enfant et qui trouvent ici une réponse précise et adaptée bien mise en évidence et facilitant l’assimilation de l’information.

Le lecteur suit avec intérêt l’enfance de Charlemagne, les premières campagnes en Saxe, la conquête de la Lombardie qui fait de Charlemagne le sauveur du pape Hadrien Ier, puis la soumission de la Bavière. Charlemagne s’impose d’abord comme un véritable chef de guerre à la tête d’une puissante armée franque. Il écrase les Saxons et éradique le paganisme. Il obtient aussi de la plupart des Avars, un peuple de l’est du Danube, de se convertir au christianisme et de lui jurer fidélité. Il s’impose comme Empereur d’Occident et le pape Léon III lui pose la couronne le jour de Noël de l’an 800, dans le nef principale de la basilique Saint-Pierre. 

L’ouvrage permet aussi de se familiariser avec la vie de l’époque. La mise en page et l’iconographie fournie entraînent le lecteur dans une immersion dans l’ombre de Charlemagne, son implication dans la Chrétienté, son impulsion dans la mise en chantier de plus de deux cents cathédrales, sa contribution à améliorer le niveau général d’éducation et à la création d’écoles épiscopales et monastiques partout dans l’empire, sa mort suivie de l’éclatement de l’empire.

Charlemagne, Raphaël Dargent, éditions Eveil et Découvertes, 78 pages, 16 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Vieux Jo says:

    Charlemagne, le premier à vouloir unifier l’Europe.

    Mais évidemment, pas de manière géopolitique et économique comme nous l’ont imposée les USA pour leur seul profit, voulant faire un 51ème Etat américain.

  2. Charlemagne ? une véritable renaissance artistique et intellectuelle..
    Cet ouvrage , avec son iconographie d’une rare richesse et une mise en page orginale, en fait un livre unique.
    Tous les ouvrages de Raphaël Dargen jeune historien plein de talent, en diffusion sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/index.php?s=Rapha%EBl+Dargent

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com