Christiane Taubira prend vraiment les Français pour des idiots. A moins qu’elle ne se considère simplement au-dessus de Dieu… Hier, elle a justifié tous les blasphèmes et sacrilèges. Et toutes les moqueries, toutes les irrévérences, sauf celles qui la ciblent personnellement.

« On peut tout dessiner, y compris un prophète… Parce qu’en France, dans la France de Voltaire et de l’irrévérence, on a le droit de se moquer des religions, en droit, oui, parce que le droit, c’est la démocratie et la démocratie, c’est le règne du droit, selon le philosophe Alain.»

Taubira-a-la-banane-Minute-couverture

minute-condamné


Taubira: En France, « on peut tout dessiner, y… par BFMTV

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. michelb says:

    « Mais qu’est-ce donc que Voltaire ? Voltaire, disons-le avec joie et tristesse, c’est l’esprit français ».
    (Victor Hugo. « Shakespeare »)

    thèses de Voltaire : Essai sur les Mœurs et l’esprit des Nations (1756)

    1 – L’enseignement chrétien est fondé sur des erreurs. Ainsi, l’idée que tous les hommes sont issus d’un même père et d’une même mère, Adam et Eve, est fausse. Les races humaines n’ont rien à voir entre elles. Elles ont des origines différentes.

    2 – La religion chrétienne est mauvaise dès le départ. En effet, elle prolonge la religion juive, qui est celle d’une nation odieuse et ennemie du genre humain. La religion chrétienne a hérité des tares du judaïsme.

    ==========

    « Des différentes races d’hommes

    Ce qui est plus intéressant pour nous, c’est la différence sensible des espèces d’hommes qui peuplent les quatre parties connues de notre monde.

    Il n’est permis qu’à un aveugle de douter que les blancs, les nègres, les Albinos, les Hottentots, les Lappons, les Chinois, les Américains soient des races entièrement différentes.

    Il n’y a point de voyageur instruit qui, en passant par Leyde, n’ait vu une partie du reticulum mucosum d’un Nègre disséqué par le célèbre Ruysch. Tout le reste de cette membrane fut transporté par Pierre-le-Grand dans le cabinet des raretés, à Petersbourg. Cette membrane est noire, et c’est elle qui communique aux Nègres cette noirceur inhérente qu’ils ne perdent que dans les maladies qui peuvent déchirer ce tissu, et permettre à la graisse, échappée de ses cellules, de faire des tâches blanches sous la peau.

    Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils ne doivent point cette différence à leur climat, c’est que des nègres et des négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire.

    Les Albinos sont, à la vérité, une nation très petite et très rare ; ils habitent au milieu de l’Afrique : leur faiblesse ne leur permet guère de s’écarter des cavernes où ils demeurent ; Cependant les Nègres en attrapent quelquefois, et nous les achetons d’eux par curiosité. Prétendre que ce sont des Nègres nains, dont une espèce de lèpre a blanchi la peau, c’est comme si l’on disait que les noirs eux-mêmes sont des blancs que la lèpre a noircis. Un Albinos ne ressemble pas plus à un Nègre de Guinée qu’à un Anglais ou à un Espagnol. Leur blancheur n’est pas la nôtre : rien d’incarnat, nul mélange de blanc et de brun ; c’est une couleur de linge ou plutôt de cire blanchie ; leurs cheveux, leurs sourcils, sont de la plus belle et de la plus douce soie ; leurs yeux ne ressemblent en rien à ceux des autres hommes, mais ils approchent beaucoup des yeux de perdrix. Ils ressemblent aux Lappons par la taille, à aucune nation par la tête, puisqu’ils ont une autre chevelure, d’autres yeux, d’autres oreilles; et ils n’ont d’homme que la stature du corps, avec la faculté de la parole et de la pensée dans un degré très éloigné du nôtre. Tels sont ceux que j’ai vus et examinés.  »
    (Tome 1, pages 6 à 8) »

    ========

    « Les Samoïèdes, les Lappons, les habitants du nord de la Sibérie, ceux du Kamshatka, sont encore moins avancés que les peuples de l’Amérique. La plupart des Nègres, tous les Cafres, sont plongés dans la même stupidité, et y croupiront longtemps. »
    (Tome 1, page 11)

    ========

    A propos des Tziganes :

     » Il y avait alors une petite nation, aussi vagabonde, aussi méprisée que les Juifs, et adonnée à une autre espèce de rapine ; c’était un ramas de gens inconnus, qu’on nommait Bohèmes en France, et ailleurs Egyptiens, Giptes ou Gipsis, ou Syriens (…). Cette race a commencé à disparaître de la face de la terre depuis que, dans nos derniers temps, les hommes ont été désinfatués des sortilèges, des talismans, des prédictions et des possessions. »
    (Tome 5, page 83-84)

    ========

    A propos de l’esclavage ; Voltaire homme d’affaires

     » Nous n’achetons des esclaves domestiques que chez les Nègres ; on nous reproche ce commerce. Un peuple qui trafique de ses enfants est encore plus condamnable que l’acheteur.
    Ce négoce démontre notre supériorité ; celui qui se donne un maître était né pour en avoir. »
    (tome 8, page 187)

    Il y a une tragédie anglaise qui commence par ces mots : mets de l’argent dans ta poche et moque-toi du reste. Celà n’est pas tragique, mais celà est fort sensé » (lettre de Voltaire au P. de Menoux, 11 juillet 1960).

    Voltaire a spéculé pendant toute sa vie, ce qui explique son immense fortune. Pour se faire une idée de son appétit pour l’argent et les manoeuvres financières, des prêts qu’il consentait à des taux exhorbitants, en dehors de toute éthique, le livre Ménage et finances de Voltaire (1854), de Louis Nicolardot est très éclairant.

    ========

    Le racisme : un thème récurrent chez Voltaire

    « Descendu sur ce petit amas de boue, et n’ayant pas plus de notion de l’homme que l’homme n’en a des habitants de Mars ou de Jupiter, je débarque vers les côtes de l’Océan, dans le pays de la Cafrerie, et d’abord je me mets à chercher un homme. Je vois des singes, des éléphants, des nègres, qui semblent tous avoir quelque lueur d’une raison imparfaite. »

    « Que rencontré-je de différent dans les animaux nègres? Que puis-je y voir, sinon quelques idées et quelques combinaisons de plus dans leur tête, exprimées par un langage différemment articulé? Plus j’examine tous ces êtres, plus je dois soupçonner que ce sont des espèces différentes d’un même genre. »

    Voltaire n’a pas écrit « Mein Kampf »!

    • marc.sorede says:

      Remarquable intervention. Merci.
      Et une pierre dans le jardin de la mère tau ira et de miss bougrab…
      C’est hallucinant d’entendre des personnes citer des auteurs qu’ils ne connaissent pas…c’est un peu comme les sorties sur une certaine religion d’amour et de tolérance dont on voit pourtant la mise en pratique…

  2. tout est dit quand on voir « le monde avec 10000€ d’amende », ce qui veut dire qu’à partir du moment où on ne se prend pas à « notre ministre » tout est bon….alors chiche, aux gars de Charlie de parler de « notre ministre » avec son « régime », et voyons voir, si elle la ramène toujours dans le même sens….mais au fait, nous ne l’avons pas entendu après les 2 jours de carnage de la semaine dernière, bizarre, j’ai dit bizarre !!!!

    • michelb says:

      @alsaco, les noirs sont détruits depuis des siècles et non seulement ils ont enrichi leurs persécuteurs avec leur sang et leurs biens,mais ils ont aussi expérimenté en 1905 les premiers camps de concentration allemand en Namibie.

      Elle se sent insultée, elle a droit de se défendre comme vous le feriez pour vous même.

      Ce qu’elle ne comprend est qu’elle est un personnage publique qui devrait dépasser certaines choses
      comme les rois le faisaient, qui avaient leur « fou » pour les amuser.

      Qu’on soit Voltaire, ou le grand philosophe Alain, nous sommes fragiles et sujets à erreurs, à la mauvaise foi.

      ALAIN
      (Emile-Auguste CHARTIER, dit )

      Philosophe radical-socialiste, pacifiste, libre-penseur.
      Signe l’appel « Paix immédiate » de Lecoin.
      Pendant la guerre, membre de la Ligue de la Pensée Française, ouvertement collaborationniste. Il écrit en outre dans la Nouvelle Revue Française de Drieu la Rochelle.

      A la chute de l’empire nazi, Alain a perdu son aura de penseur de la gauche républicaine au profit de jeunes loups qui la perdront à leur tour avec la décadence de l’empire soviétique.
      Sic transit gloria mundi. »

      Je crois qu’on peut se moquer d’une personne tant que celle-ci comprend l’humour mais si elle est blessée, on s’excuse.

      Si l’on est libre de s’exprimer , nous ne sommes pas libres d’insulter, ou de tuer…

      Si les musulmans sont blessés par les caricatures sur Mahomet, pourquoi les continuer?

      En ce moment, tout devient fou, le couvre-feu va bientôt être décrété!

  3. Gérard Francillon says:

    Belle collection d’âneries, osé-je dire en anthropologue que je suis. Arrêtez votre racisme à la mords-moi’l…
    Il n’y a pas de races au sein de l’espèce humaine. Des couleurs, des us et coutumes, des parlers, oui. Mais de races non! La race « albinos » au milieu de l’Afrique? Crétins!
    Si vous voulez vous amuser un grand coup lisez donc l’Icosaméron de Casanova. Son couple incestueux et leur peuple de Mégamicres feraient bien meilleure figure de nos jours que bien de nos philosophilochards chez vous autres occupants de l’espace internautique!
    gF

    • michelb says:

      @Gérard Francillon,
      Vous avez probablement raison anthropologue que vous êtes.
      D’ailleurs, vous sauriez certainement situer la genèse de l’insulte.

      D’un autre côté, vous traitez d’âne, de mords moi’l’noeud et de crétin Voltaire, ce n’est pas banal, j’ose même dire que c’est une première.

      J’ai déjà entendu parler de la race des seigneurs; il semble donc que, comme vous le supputez, une race est une communauté d’individus ayant sa propre culture.

  4. Ah là là…dire qu’il n’y a toujours pas de vaccin contre la connerie ! quelqu’un pourrait au moins tenter de l’exorciser.

  5. Ce site est intégralement hors-sujet, sur ce sujet comem sur les autres.

    Effectivement, la liberté d’expression a ses limites, comme le dit le Souverain Pontife. Elle s’arrête là où commence celle des autres, et on ne saurait s’en parer pour justifier des insultes ou des appels au meurtre (par exemple).

    Sauf qu’il ne s’agit pas de liberté d’expression, mais de liberté satirique.
    Et ce n’est pas la même chose qu’un journal parfaitement sérieux et notoirement facho et qu’un hebdo parfaitement déconneur et notoirement satirique ayant pour habitude de chier allègrement sur tous les extrémistes raciaux ou religieux (et en fait sur absolument tout le monde).

    Quand Charlie compare qui que ce soit à qui que ce soit, c’est de la satire.

    Quand des gens et des journaux sérieux font de même, c’est sérieusement. Avec tout ce que ça implique.

    • michelb says:

      @Rem, »Elle s’arrête là où commence celle des autres » c’est de la liberté en général (mais qu’est-ce que la liberté?) dont on parle là dans les droits de l’homme et non de la liberté d’expression.

      d’autre part, je ne connais pas de loi qui privilégie un droit d’expression (satirique) plutôt qu’un autre (bisounours par ex).

      d’autre part, les français confondent « liberté d’expression » et « liberté de la presse » ce ui ‘est pas le cas das les autres pays disons anglo-saxons.

      Par exemple, si vous supprimez les tabloïds aux anglais, vous êtes sûr de les rendre dépressifs.

      Par contre, si Cameron supprime l’internet comme il le prévoit pour sa réélection, c’est possible qu’il y parvienne devant l’inertie.

      Autrement dit, il ne faut pas que l’élite taise la parole et/ou nous prive d’internet sous prétexte de Charlie.

      N’oubliez pas que tous les journaux sérieux en France sont subventionnés par l’impôt (pas Charlie, pas mediapart…) et qu’ils ne suivent pas les charniers en Ukraine en ce moment pour obéir.

    • Vous semblez, « Rem 16 janvier 2015 à 21 h 25 min » être un fin connaisseur de ce périodique.
      Vous affirmez que ce journal a  » pour habitude de chier allègrement  » « en fait sur absolument tout le monde ».
      Pouvez-vous indiquer dans quel numéro ce périodique s’en prend
      -aux socialistes ou aux communistes
      -aux francs-maçons
      (entre autres)?
      Pas juste un entrefilet de quelques lignes, mais une bonne et belle caricature dont ils sont coutumiers.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com