Aujourd’hui, l’anti-France a pignon sur rue. Le racisme anti-blanc et anti-français, la haine anti-catholique, tout cela peut se déverser en toute impunité sur notre propre sol.

Il nous a donc semblé utile de tenir une chronique de l’anti-France et de référencer ces citations abjectes. Nous aussi, nous avons un devoir de mémoire !

+++

Ci-dessous, une citation d’Houria Bouteldja, porte-parole du Parti des Indigènes de la République.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Elle est encore toute jeune. Avant de prendre le pouvoir, les barbares sont devenus des Romains assimilés et savaient le latin aussi bien que Houria le français, c’est-à-dire mieux que la plupart des Romains « de souche ». L’héritage latin n’a jamais été perdu et l’héritage grec, en partie transmis par les Arabes barbares, a été redécouvert. (Ma mère était optimiste.)

  2. tirebouchon says:

    Pauvre fille inculte ne sait-elle pas que dans son pays d’origine les conversions au christianisme se multiplie. De plus en plus nombreux sont les Berbères qui souhaitent retrouver la religion de leurs ancêtres chrétien asservis et islamisés et arabisé par des étrangers venus d’Arabie…quand ils ne se sont pas soumis ils ont été exterminés…Cette petite connasse se nourrit de sa haine avec la complicité d’un Jack Lang elle sert les sionistes…le sait-elle ? Probablement mais elle fonctionne comme une pute au service d’un Mac. Cependant il faut admettre que cette pourriture n’existe que par la grande lâcheté du peuple français…A pamino pour lui dire que l’héritage Grec ne nous est pas parvenu par les muz mais par le biais de l’église chrétienne d’orient qui est bien plus ancienne que l’islam. Il y a comme ça un tas de fausse idées qui courent …exemple les Arabes n’ont inventé ni l’algèbre ni les chiffres dit arabes qui nous viennent des Indes…Même le couscous ne vient pas des arabes mais des Maures et probablement même d’Afrique noir ou l’Attiéké, couscous de manioc me parait être l’ancêtre du couscous conçut à base de blé dur importé et adapté par les berbères d’Afrique du nord et des Maures en particulier…Les Maures étant les berbères Zénétes de l’actuel Maroc ou bien entendu les Arabes n’avaient pas encore importé leur religion criminelle…

  3. tirebouchon says:

    Cette prostituée des loges et des sionistes que même Madame Claude eut mis aux ordures de sa maison close n’est qu’une ignorante TOUT EN RESTANT un danger pour ceux qu’elle croit bêtement représenter. Dans un pays digne de ce nom elle devrait être poursuivi pour incitation à la haine raciale et incitation à la guerre civile.. Cependant je peux assurer qu’avec les lâches, majoritaires dans notre pays, les pourris vendus aux pétro-dollar et aux pays Arabes elle risque d’être un de ces jours décoré de la légion d’honneur comme le fut il n’y a pas très longtemps, le frère musulman, quasi 1er adjoint de la Mairie de Bordeaux Tarek Oubrou. La France ne mérite pas mieux que les insultes qu’elle reçoit car elle ne fait rien pour éradiquer les cancrelats…La salope qui sert avec zèle ceux qui veulent détruire la France finira par se brûler les ailes et le foulard….En ce qui me concerne je trouve qu’on ne l’entend pas assez et c’est dommage car a elle seule elle serait à même de réveiller les conscience complétement lobotomisé de nos compatriotes…les meilleurs quittent le pays, d’autres y reste encore tant qu’il y a un peu d’oseille à prendre….comprenne qui pourra ! Imaginons que cette racaille dise une seule fois le mot « juif « ….je vous laisse deviner la suite ! Vit-elle de son cul ou est-elle financé par l’institut du Monde Arabe dirigé par le sioniste D’jack Lang !

  4. tirebouchon says:

    Dans le torchon le Monde on pouvais lire cela:

    Jean Birnbaum avait l’outrecuidance de relever le rôle notable de Houria Bouteldja, égérie des « Indigènes de la République », auteure du livre Les Blancs, les Juifs et nous, où elle franchit la ligne jaune du racisme, de l’antisémitisme et de l’homophobie avec une maestria qui n’a d’égale que la prétention de sa logorrhée.

    C’était le nom à ne pas citer. On ne touche pas à Houria Bouteldja sans riposte immédiate.

    Quelques soldats perdus de la lutte pour l’émancipation ont donc pris la plume pour signer dans Le Monde ce texte ahurissant d’allégeance à une dame qui a exposé son racisme au vu et au su de tous. Et de nous expliquer que le livre de la dame est « important, complexe et tiraillé », que sa pensée est « en avance sur son temps » (c’est inquiétant pour l’avenir), que ce déchaînement est « insupportable », même si les signataires susdits affirment ne pas se retrouver « dans tous ses arguments ni toutes ses positions » (sans que l’on en sache plus sur le sujet, ce qui est dommage).
    Pour notre commando de chasseurs de tête, l’important n’est pas là. L’important, c’est l’attaque contre « l’antiracisme dans son ensemble », alors que « la haine qu’Houria Bouteldja suscite est à la mesure de son courage ». Voilà. On peut donc défendre une raciste au nom du combat antiraciste. On peut saluer le « courage » d’une personne attachée à son identitarisme comme une huître à son rocher.
    Généralement, les membres du fan club de Houria Bouteldja se revendiquent du combat antifasciste, au point parfois de déceler la « bête immonde » à chaque coin de rue. En temps ordinaire, ils traquent le « dérapage » verbal comme d’autres le moustique pendant une chaude nuit d’été. Ils voient le fascisme revenir chaque matin. Ils soupèsent le moindre mot de Marine Le Pen ou de l’un de ses sbires pour y déceler la dérive annonciatrice de la nuit des longs couteaux.
    Au vu d’une telle obsession, on pourrait penser que ces veilleurs de la démocratie seraient les premiers à dénoncer une dérive identitaire en tout point comparable à celle du FN, sauf qu’elle est à front renversé. Eh bien non. Dès lors que la parole raciste est portée par une voix se réclamant des présumés opprimés d’hier, d’aujourd’hui et de demain, elle est parfaitement recevable.
    Moralité : de même qu’il y a le bon et le mauvais cholestérol, il y a le bon et le mauvais racisme.

    Ludivine Bantigny (historienne), Maxime Benatouil (co-président de l’Union juive française pour la paix), Judith Bernard (metteure en scène et journaliste), Déborah Cohen (historienne), Thomas Coutrot (économiste), Christine Delphy (sociologue et militante féministe), Annie Ernaux (écrivaine), Fabrice Flipo (philosophe), Isabelle Garo (philosophe), Eric Hazan (éditeur et écrivain), Stathis Kouvelakis (philosophe), Philippe Marlière (politiste), Dominique Natanson (co-président de l’Union juive française pour la paix), Olivier Neveux (universitaire), Ugo Palheta (sociologue), Geneviève Rail (universitaire, Simone de Beauvoir Institute and Womens Studies, Canada), Catherine Samary (économiste), Michèle Sibony (Union juive française pour la paix), Isabelle Stengers (philosophe), Julien Théry (historien), Rémy Toulouse (éditeur).

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com